Les prix littéraires de l’AEB : appel à candidatures

L’Association des écrivains belges de langue française (AEB) décerne chaque année plusieurs prix littéraires. Pour l’édition 2019, cinq prix seront remis. L’appel à candidatures est lancé. Échéance : le 25 juin 2019.

Comment candidater? 

Les candidatures doivent être envoyées en 3 exemplaires pour le 25 juin au plus tard.

Elles sont adressées au secrétariat de l’AEB, avec le libellé : « Association des Écrivains belges de Langue française / à l’attention de Frédéric Vinclair / Prix [nom du prix présenté] / Chaussée de Wavre, 150 / B-1050 Bruxelles« .

Les prix 2019

L’AEB remettra cinq prix littéraires en 2019 : le prix Constant de Horion, le prix Delaby Mourmaux, le prix Emma Martin (consacré, cette année, à un roman), le prix Geneviève Grand’Ry, et le prix Hubert Krains (consacré, cette année, à une œuvre en prose).

Prix Constant de Horion

Prix biennal, il récompense l’auteur du meilleur essai d’histoire littéraire ou de critique littéraire consacré à un écrivain belge de langue française ou à un aspect de la littérature belge d’expression française. Ce prix biennal est d’un montant de 1250 euros. Le bénéficiaire doit être de nationalité belge et âgé de moins de quarante ans au moment de la clôture des délais fixés pour le dépôt des travaux. Les œuvres, à soumettre en trois exemplaires, peuvent être dactylographiées ou imprimées ; dans ce dernier cas, elles doivent avoir été publiées au cours de l’année précédant l’attribution du prix. Elles ne peuvent avoir été rédigées en collaboration. Les livres et les manuscrits doivent être envoyés au secrétariat de l’AEB accompagnés d’un curriculum vitae détaillé.

Prix Delaby-Mourmaux

D’un montant de 500 euros, le prix est attribué tous les deux ans à un recueil de poésie inédit ou publié au cours des deux dernières années précédant celle de la remise du prix. L’œuvre couronnée doit avoir été écrite en français, à l’exclusion de toute traduction au départ d’une autre langue et comporter au moins trente pages dactylographiées ou imprimées. Elle ne pourra avoir été rédigée en collaboration ni avoir obtenu un prix auparavant. Son auteur devra être de nationalité belge. Le prix ne sera pas partagé. 

Prix Emma Martin

D’un montant de 1 000 euros, ce prix annuel, dû à une libéralité de Madame Emma Martin, est réservé successivement à un recueil de poèmes, un roman, un recueil de contes ou de nouvelles. En 2019, c’est le roman qui est concerné. 
L’œuvre couronnée doit avoir été écrite en français, à l’exclusion de toute traduction au départ d’une autre langue. Elle ne peut avoir été rédigée en collaboration ni avoir obtenu un prix auparavant. Son auteur doit être de nationalité belge. Le prix ne sera pas partagé. La candidature doit être accompagnée d’un CV détaillé.

Prix Geneviève Grand’Ry

Trisannuel, ce prix – d’un montant de 2 200 euros – est réservé aux jeunes poètes. Il récompense l’œuvre inédite ou récemment publiée d’un écrivain n’ayant pas atteint l’âge de trente ans à la date ultime fixée pour le dépôt des manuscrits (importance : 40 pages). Ceux-ci, dactylographiés, seront rigoureusement anonymes. Ils porteront une devise suivie d’un nombre. Devise et nombre seront reproduits sur une enveloppe fermée contenant l’identité de l’auteur, sa date de naissance, son adresse et quelques renseignements bio-bibliographiques. Cette enveloppe sera jointe aux exemplaires du manuscrit. Le prix ne sera pas partagé. Le jury pourra décider qu’il n’y a pas lieu de l’attribuer. 

Prix Hubert Krains

D’un montant de 500 euros, le prix Hubert Krains est décerné tous les deux ans. Le prix récompense alternativement une œuvre en prose et une œuvre en vers. Pour 2019 : c’est la prose qui est à l’honneur. Sont seules admises des œuvres inédites dont les auteurs n’ont pas atteint l’âge de 40 ans à l’expiration du délai de dépôt des manuscrits. Les manuscrits dactylographiés ou très lisiblement écrits sont anonymes et portent une devise suivie d’un nombre. Devise et nombre sont reproduits sur une enveloppe qui est remise en même temps que le manuscrit et qui contient l’identité de l’auteur et sa date de naissance. Le prix ne peut être partagé. Le jury peut décider qu’il n’y a pas lieu de l’attribuer ; dans ce cas, le montant du prix n’est pas augmenté la fois suivante. 

Plus d’informations

Site de l’AEB