Archives par étiquette : Fanny Deschamps

Mémoire textile d’une enfance pieuse

THISOU, Notre Père, Bruxelles, FRMK, 2016, 72 p., 11 € ISBN : 9782930204932

thisou

Thisou se souvient. Dans cet album illustré de petit format, elle mêle broderie et dessin pour faire revivre des souvenirs d’enfance fugaces, mais qui ont laissé chez elle une trace vive. Continuer la lecture

Désenchantement du couple

Aurélie William LEVAUX, Sisyphe Les joies du couple, Genève, Atrabile, 2016, 148 p., 26,50 €

levauxAurélie William Levaux travaille à la croisée des genres, quelque part entre la bande dessinée, la littérature et l’art contemporain. Cette Liégeoise, connue pour son travail de broderie et peinture sur tissu, nous livre Sisyphe Les joies du couple, un album hybride et atypique. Alors que ses précédentes publications étaient principalement axées sur son travail plastique, ce roman graphique fait entrer en résonance le verbe et le dessin. Son univers pictural, assez reconnaissable, fait penser à des gravures anciennes qu’elle aurait détournées pour se les approprier et leur donner un sens nouveau, plus percutant. Continuer la lecture

Le 9e Art, après la guerre

Frans LAMBEAU, Dictionnaire illustré de la bande dessinée belge de la libération aux fifties (1945-1950), Liège, Les Éditions de la Province de Liège, 2016, 328 p.

Dictionnaire illustré de la Bande dessinée belge de la libération aux fifties (1945-1950)Essayiste spécialisé en bande dessinée, Frans Lambeau, à qui l’on doit déjà un ouvrage sur la bande dessinée belge sous l’Occupation (Dictionnaire illustré de la bande dessinée belge sous l’Occupation, André Versailles, 2013), s’est penché sur l’évolution du genre au sortir de la seconde guerre mondiale. Dans ce dictionnaire qui se veut exhaustif, l’expert fait part de ses recherches approfondies consacrées à cette période bien particulière, caractérisée par un essor important de la presse écrite. Alors que la Belgique a découvert le 9e Art durant l’entre-deux-guerres à la faveur de la diffusion de comics américains, la source se tarit dès 1941 et l’édition fait appel aux illustrateurs locaux pour remplir les pages des hebdomadaires de divertissement. À la Libération, l’offre se développe abondamment. Continuer la lecture

File ta tute

Olga DUPRÉ, Léon le girafon, Bruxelles, Les Carnets du Dessert de Lune, 2016, 34 p., 8 €

cover léon 27.01.2016Comme les petits humains, les girafons aiment leur tétine et lorsque vient le temps de s’en séparer, ils y rechignent. C’est ainsi qu’alors que sa maman lui propose mille et une façons de se débarrasser de cet objet plus vraiment de son âge, le petit Léon trouve réponse à tout et rejette les suggestions de sa girafe de mère les unes après les autres. La fée des tétines en a déjà bien assez comme ça, elle n’a pas besoin de la sienne ; les dents de traviole, c’est trop pratique pour manger ses spaghettis… Léon préfère s’endormir la tétine au bec. Pourtant, lorsqu’un beau jour on le prend pour un bébé, Léon, vexé, décide de lui-même d’abandonner l’objet dont il était friand et, empli de fierté, se proclame devenu « grand ». Continuer la lecture

La guerre d’Espagne racontée à mon neveu

Alain MUNOZ, D’ailleurs, Bruxelles, Habeas Corpus, 2015, 56 p.

munozPublié chez Habeas Corpus (altercomix), label bruxellois indépendant de bande dessinée fondé par Alain Munoz (voir alainmunoz.blogspot.be), D’ailleurs est une bande dessinée petit format en noir et blanc qui évoque avec pudeur et sensibilité un page douloureuse de l’histoire européenne du XXe siècle. Continuer la lecture

Retour en Toscane

Vincent ENGEL, Et dans la forêt, j’ai vu, Hévillers, Ker éditions, 2015, 196 p., 10 €

Et dans la forêt, j’ai vuVincent Engel est un écrivain fidèle à certains lieux. Dans Et dans la forêt, j’ai vu, roman destiné à la jeunesse, il plante une nouvelle fois son décor en Toscane, quatorze ans après la publication de Retour à Montechiarro, dont un des personnages fait ici une brève incursion. Le contexte politique, celui de l’Italie des années noires et du règne de Mussolini, imprègne le livre et détermine la destinée de ses personnages. L’histoire se déroule en 1928, dans une petite ville isolée dont le maire applique avec zèle les préceptes du Duce qu’il admire, tout en se lamentant sur le sort de la petite Letizia, sa fille, muette depuis le décès de sa mère, advenu dans des circonstances mystérieuses. Continuer la lecture

Pierre Coran nous amuse en rimes

Un coup de coeur du Carnet

Pierre CORAN, Amuserimes, Paris, Livre de Poche Jeunesse, 2015, 94 p., 4.95 € / epub : 3.99 €

Difficile de ne pas succomber à Amuserimes, dernière parution du prolifique poète et romancier montois, déjà auteur d’Inimaginaire, dans le même registre. D’une manière dont il a le secret, Pierre Coran nous livre un recueil de septante-et-un courts poèmes qui jonglent de façon enjouée avec les mots et les sons. Lui qui connait si bien les enfants (il fut instituteur et directeur d’école) excelle dans l’art de s’adresser à eux par l’écriture. Les mots jouent les acrobates, au ping-pong, à cache-cache et invitent à entrer dans la danse. Le tout est charmant, rigolo et joyeux. Continuer la lecture

Van Hamme se raconte

Jean VAN HAMME, Mémoires d’écriture, préface de Huguette Marien, Charnay-Lès-Mâcon, Bamboo Éditions, 2015, 112 p.

BD MÉMOIRES D'ÉCRITUREPrès de cinquante années de création, cela vaut bien un bilan. Jean Van Hamme se livre à l’exercice dans ce qu’il appelle son « autobibliographie ».

Dans ce livre qui adopte le format d’une bande dessinée standard, il retrace le chemin qu’il a parcouru depuis ses premières velléités scripturales adolescentes jusqu’à l’apogée d’une carrière qui compte quelques best-sellers. Souvent présenté comme le scénariste au succès assuré, qui réussirait tout ce qu’il entreprend, Jean Van Hamme remet à cet égard les pendules à l’heure. Thorgal, Largo Winch et XIII ne sont que le sommet de l’iceberg. Celui qui est aujourd’hui le Chevalier (il a été anobli en juillet 2015) de la bande dessinée belge a en effet aussi connu échecs, difficultés et insuccès. Et un départ pas tout à fait artistique. Continuer la lecture

Ostende tout en nuances

Fanny DESCHAMPS

leveque_deschampsLe temps d’un été dans la ville côtière, Christiane Lévêque  croque une série de scènes du quotidien à la mer du Nord. Le livre est un recueil de petits textes en prose empreints d’une poésie réservée. Liée au monde du théâtre, l’auteure a écrit deux pièces ainsi que des nouvelles et de la poésie. Ostende est sa deuxième collaboration avec Garène, dessinatrice et céramiste dont le travail entre joliment en harmonie avec celui de l’auteure. Elles avaient déjà composé ensemble, dans le même esprit, le recueil Mokafé, chez le même éditeur. Continuer la lecture

Benoit D. cherche son chat

Fanny DESCHAMPS

kosma_deschampsChaque dimanche depuis deux ans, Benoit D. s’entend avec lassitude demander par sa mère s’il a « enfin retrouvé quelqu’un ». Deux ans avant, Patricia est partie. Avec son meilleur ami, mais en laissant son chat derrière elle. Continuer la lecture