Académie royale : les Prix littéraires

academie

Les lauréats (de g. à dr.) 1er rang : Pierre Schoentjes, Quentin Volvert, Pierre Hoffelinck, Kenan Görgün, Gérald Purnelle ; 2e rang : Laurent Demoulin, Benjamin d’Aoust,  Matthieu Donck, Stéphane Bergmans, Grégoire Polet

L’Académie royale a procédé ce samedi 11 mars à la remise de ses traditionnels prix littéraires. Plusieurs auteurs, dans divers genres littéraires, ont été distingués au cours d’une cérémonie présentée par Jacques De Decker, secrétaire perpétuel de l’Académie, et rehaussée par des lectures d’extraits des oeuvres lauréates par Laure Tourneur et Laurent Tisseyre ainsi que par des intermèdes musicaux dus à la violoncelliste Camille Seghers.

Prix Émile Polak  (récompensant un poète belge de moins de 35 ans) : Nicolas Grégoire pour l’ensemble de son œuvre poétique et plus particulièrement pour S’effondrer sans.

Prix André Gascht (attribué à un critique) : Joseph Duhamel, ancien rédacteur en chef du Carnet et les Instants et aujourd’hui toujours collaborateur de la revue, pour l’ensemble de son travail de critique.

Prix Franz De Wever (attribué à un auteur belge de moins de quarante ans pour un recueil de nouvelles) : Kenan Görgün pour son recueil de nouvelles Détecteur de mes songes.

Prix Quinot-Cambron (récompensant un essai) : Gérald Purnelle pour son essai L’écriture et la foudre : Jacques Izoard et François Jacqmin.

Prix Robert Duterme (attribué à l’auteur d’un recueil de récits touchant au fantastique) : Pierre Hoffelinck pour son roman Relation de Karl Götz.

Prix Georges Lockem (pour un poète belge de moins de vingt-cinq ans) : Quentin Volvert pour son recueil poétique Ghettos (inédit).

Prix Emmanuel Vossaert (attribué à un écrivain belge pour un ouvrage en prose ou en vers et plus spécialement un essai de caractère littéraire) : Pierre Schoentjes pour son essai Ce qui a lieu, essai d’écopoétique.

Prix Félix Denayer (attribué à un auteur belge pour l’ensemble de son oeuvre ou pour une oeuvre en particulier) : Grégoire Polet pour l’ensemble de son œuvre.

Prix André Praga (attribué à une oeuvre théâtrale créée à la scène ou à la télévision) : Matthieu Donck, Benjamin d’Aoust et Stéphane Bergmans pour la série télévisée La Trêve.

Prix Verdickt-Rijdams (récompensant un ouvrage portant sur le dialogue entre les arts et les sciences) : Laurent Demoulin pour son roman Robinson.

Prix international Nessim Habif (grand prix de la Francophonie décerné à un écrivain dont les oeuvres sont écrites en langue française) : Patrick Chamoiseau pour son roman La Matière de l’absence.

Pour en savoir plus : Toutes les informations sur les lauréats