Archives par étiquette : Essai

Isabelle Stengers. Activer les possibles

Un coup de cœur du Carnet

Isabelle STENGERS, Cosmopolitiques, La découverte/ Les empêcheurs de penser en rond, 2022, 628 p., 26 €, ISBN : 978-2-35925-222-4

stengers cosmopolitiquesAccompagnée d’une préface, « Vingt-cinq ans après », la nouvelle édition de Cosmopolitiques réunit en un seul volume les sept ouvrages publiés en 1997. Dans ces sept ouvrages devenus sept parties (La guerre des sciences ; L’invention de la mécanique : Pouvoir et raison ; Thermodynamique : la réalité physique en crise ; Mécanique quantique : la fin du rêve ; Au nom de la flèche du temps : le défi de Prigogine ; La vie et l’artifice : visages de l’émergence ;  Pour en finir avec la tolérance), Isabelle Stengers déplie les « chemins d’une pensée spéculative ». Questionnant la modalité « guerrière » de l’avancée des sciences modernes qui se positionnent en discréditant les discours des concurrents, en dressant la scène d’une opposition entre « ceux qui savent » et la doxa, elle propose une mise en récit de l’histoire des sciences modernes, une perspective dynamique et historique problématisant le rôle politique des savoirs, leurs conséquences pragmatiques. Continuer la lecture

Alliances entre morts et vivants

Vinciane DESPRET, Les morts à l’œuvre, Empêcheurs de penser en rond, 2023, 176 p., 20,50 € / ePub : 14,99 €, ISBN : 9782359252439

despret les morts a l'oeuvreProlongeant les questionnements posés dans Au bonheur des morts. Récits de ceux qui restent (La Découverte/Les Empêcheurs de penser en rond, 2015), Vinciane Despret consacre son nouvel essai à la mise en récit de cinq histoires qui témoignent de la manière dont les morts font agir les vivants. Le « comment raconter ? » des vies interrompues, des existences précipitées dans la mort fait partie intégrante d’un dispositif de pensée qui révolutionne et conteste les antiennes de la notion cardinale de travail de deuil dans l’Occident contemporain. La pensée thérapeutique et économique d’un deuil que l’on doit travailler, perlaborer afin de regagner le rivage de la vie, de se détacher de l’abîme laissé par l’absent fait place à une pensée des relations entre ceux qui restent et ceux qui sont encore là tout en n’étant plus à nos côtés. La singularité des réflexions provient ici du protocole d’expérimentation artistique qui relie les cinq histoires : les intervenants, les citoyens de chacun de ces cinq récits de décès ont fait appel au collectif des Nouveaux Commanditaires créé par François Hers en 1990, un collectif qui attribue la création d’une œuvre plastique, musicale, littéraire, théâtrale, architecturale… à un artiste contemporain chargé de réaliser un « monument de sensations » (Deleuze) permettant de rendre présents celles et ceux qui ont été fauchés par la Camarde. Continuer la lecture

Splendeur et fragilité de la marge

Véronique BERGEN, Marolles. La cour des chats, CFC, coll. « La ville écrite », 2022, 178 p., 18 €, ISBN : 978-2-87572-054-2

bergen marollesAlbums pour la jeunesse, livres d’art ou d’histoire : le catalogue des éditions CFC regorge de volumes somptueux, richement illustrés. Sous sa mise plus modeste, l’élégante sobriété de Marolles. La cour des chats confirme le souci de la maison pour l’objet-livre. De sobriété, il n’est pourtant guère question dans le propos de Véronique Bergen. Les Marolles sont en effet pour elle surtout bigarrure, diversité de population…, bref : « bifurcations  » et « fantaisie ». 

Un tel objet échappe forcément à toute tentative de le circonvenir, et l’essayiste privilégie une approche par éclairages successifs. D’un chapitre à l’autre, elle évoque tour à tour le brusseleer, la zwanze, la toponymie, l’urbanisation, les artistes et habitants notables, l’hospitalité, la solidarité, les chats… Continuer la lecture

Tombeau pour Tom Gutt, indomptable, indompté

Jean WALLENBORN, Avec Tom Gutt. Souvenirs et choix de textes, Samsa, 2022, 260 p., 22 €, ISBN : 978-2-87593-384-3

wallenborn avec tom guttDans la vie professionnelle, Jean Wallenborn est essentiellement connu comme professeur et chercheur en sciences physique à l’ULB, où il a effectué lui-même ses études. Dans une vie parallèle, il a participé de manière essentielle, dès 1960-61, aux manifestations d’un petit cercle d’activistes surréalistes, regroupé autour du poète, écrivain, éditeur, avocat et polémiste bruxellois Tom Gutt (1941-2002). De ce petit noyau remuant et virulent, notamment par ses tracts, Louis Scutenaire disait : « Son gang et lui (Tom Gutt), c’est de très loin ce qu’il y a de meilleur dans le sillage du bateau surréaliste ». Wallenborn était déjà l’auteur, en 2016, d’une monographie qui révélait véritablement le parcours d’un peintre surréaliste anversois trop peu connu : Roger Van de Wouwer, l’incorruptible. Continuer la lecture

Naissance d’un imaginaire

Christelle DABOS, Et l’imagination prend feu, Le Robert, coll.  « Secrets d’écriture », 2022, 192 p ., 15,90 € / ePub : 9,99 €, ISBN : 9782321017325

Lancée en mars 2022, la jeune collection « Secrets d’écriture » des éditions Le Robert accueille aujourd’hui un essai signé Christelle Dabos : Et l’imagination prend feu.

« Secrets d’écriture » est présentée comme une collection consacrée à l’art d’écrire. Chaque volume est confié à une figure de la littérature contemporaine qui raconte, à travers un court essai, son travail d’écrivain. De l’écriture minimaliste de Jean-Philippe Toussaint, au thriller horrifique de Franck Thilliez en passant par les albums jeunesse de Susie Morgenstern, la collection fait preuve d’un véritable éclectisme et envisage la littérature dans toute sa richesse et sa diversité. Continuer la lecture

Notre sorcière bien-aimée

Tanguy HABRAND, Hermione Granger. Lectrice de Harry Potter, Impressions nouvelles, coll. « La fabrique des héros », 2022, 144 p., 13 € / ePub : 7,99 €, ISBN : 9782390700005

habrand hermione grangerPour le douzième opus de la collection « La fabrique des héros » qu’il a cofondée en 2019 et qu’il codirige depuis lors, c’est Tanguy Habrand qui s’est prêté à l’exercice d’interroger les imaginaires partagés autour d’une figure de la culture populaire. Celle sur laquelle il a jeté son dévolu réjouira tous les aficionados de la saga potterienne : Hermione Granger, « seul personnage féminin à avoir été réellement investi, de manière positive, par J.K. Rowling » ; d’ailleurs, « il s’en est fallu de peu pour qu’elle ne vole la vedette à Harry ». Quant à son angle d’attaque, la lecture, il se révèle hautement stimulant et se ramifie en considérations sur l’activité en elle-même, mais également la légitimité de l’écrit, le statut de l’objet-livre, le rapport au savoir, l’univers de la presse, l’éducation aux médias, etc. Et quel biais des plus pertinents vu que « à l’école de Poudlard, tout commence et tout finit par un livre. Livres de savoir ou de divertissement, livres prescrits ou interdits, livres compagnons ou dangereux » ! Continuer la lecture

Émancipation

Bruno FRERE, Jean-Louis LAVILLE, La fabrique de l’émancipation. Repenser la critique du capitalisme à partir des expériences démocratiques, écologiques et solidaires, Seuil, 2022, 447 p., 20 € / ePub : 17,99 €, ISBN : 978-2-02-148487-8

frere laville la fabrique de l emancipationVoici un livre à la fois ardu, son écriture porte les traces des cours et des travaux universitaires dont il est issu, et surtout précieux, son ampleur nous donne un bilan argumenté des théories et des pratiques économico-sociales contemporaines.

Le titre, La fabrique de l’émancipation, conjoint de façon qui peut sembler étrange deux mots divergents : la matérialité du premier ne s’oppose-t-elle pas à l’idéalité du second ? Et l’action, au sens politique arendtien de la capacité d’initiative, de commencement, de « faire naître » une réforme, une institution, une libération, n’est-elle pas plus ajustée : si l’émancipation est possible n’est-ce pas dans l’action, plurielle et responsable ? Continuer la lecture

Proust mis à nu par ses illustrateurs, même

Jan BAETENS, Illustrer Proust. Histoire d’un défi, Impressions nouvelles, 2022, 240 p., 24 € / ePub : 13,99 €, ISBN : 9782874499777

baetens illustrer proust histoire d'un défiEn cette année 2022 qui célèbre le centenaire de la mort de Marcel Proust, Jan Baetens rend un hommage de biais à l’auteur d’À la recherche du temps perdu, en interrogeant cet interdit implicite qui veut qu’« [o]n n’illustre pas Proust ». L’abondance des illustrations qui forment le corpus d’étude du livre de Jan Baetens semble contredire la censure tacite mais force est de reconnaître, avec l’auteur d’Illustrer Proust, qu’il devenait urgent de se confronter à l’Histoire d’un défi, ainsi que le précise le sous-titre de l’ouvrage. Continuer la lecture

Les mots pour le dire

Gwendoline LOOSVELD, Déjà ?, Murmure des soirs, 2022, 126 p., 15 € / ePub : 9,99 €, ISBN : 978-2-930657-93-6

loosveld dejaGwendoline Loosveld est une notaire experte en droits des successions et une éthicienne spécialisée dans les questions sur la fin de vie. Elle nous offre ici une série de réflexions autour de la mort, qui sont le fruit de lectures, de son expérience professionnelle, mais aussi privée, car sa vie a été jalonnée de morts abruptes et d’une grave maladie l’ayant confrontée à sa propre fin.

Le fil conducteur du texte est d’inviter à oser parler de la mort même si elle suscite des peurs. Le sujet est couramment évité et davantage envisagé comme un problème technique à résoudre. Or, n’avons-nous pas peur de la mort car nous n’osons pas vivre ? Le but est-il de vivre plus longtemps au détriment du bien-être ? Voilà des questions en apparence simples qui ouvrent des portes vers une réflexion plus profonde. Continuer la lecture

Le glaive et la prière : les Templiers

Arnaud DE LA CROIX, Les Templiers. Des croisades au bûcher, Racine, 2022, 168 p., 25 €, ISBN : 9782390252054

de la croix les templiersDans ce livre-somme, l’historien, spécialiste du Moyen Âge, le philosophe Arnaud de la Croix réinterroge l’ordre religieux et militaire des Templiers auquel il a déjà consacré de nombreux essais. Approchant la matière historique par une méthodologie du questionnement, il retrace l’avènement de cet ordre dans les années 1118-1120, au moment des croisades, son expansion, sa montée en puissance avant sa chute, deux cents ans plus tard. L’Histoire est affaire de regard, de mise en perspective, d’enquêtes policières et de traversée des légendes qui entourent les faits. Dressant l’échiquier du monde européen et asiatique du Moyen Âge central, Arnaud de la Croix lie la création de l’Ordre du Temple au mouvement des croisades dont il compose une milice chargée de reconquérir la Terre sainte. Lorsqu’en 1095, le pape Urbain II prêche la première croisade et appelle les chrétiens d’Occident à venir en aide aux chrétiens d’Orient, la première expédition aboutit à la prise de Jérusalem. C’est dans ce contexte politico-religieux, dans cet antagonisme spirituel entre le christianisme et l’islam que doit se comprendre la fondation de cette nouvelle forme de chevalerie chrétienne. Continuer la lecture

L’univers carcéral en Nouvelle-Calédonie

Chantal DELTENRE, Camp Est. Journal d’une ethnologue dans une prison de Kanaky Nouvelle-Calédonie, Postface de Marie Salaün, Anarcharsis, coll. « Les ethnographiques », 228 p., 16 €, ISBN : 9791027904440

deltenre camp estEthnologue, écrivaine, autrice de La maison de l’âme (Editions Maelström, 2010), Chantal Deltenre livre dans Camp Est un journal de terrain qui évoque la mission d’observation ethnograhique en milieu carcéral dont elle a été chargée. Étrangère à la culture kanak, au monde calédonien et extérieure à l’institution pénitentiaire, elle côtoie durant un mois le « Camp Est » situé sur l’île de Nou, une prison de Nouméa dont elle décrit et analyse le fonctionnement, les cercles de violence physique, structurelle, sociale, symbolique, mais aussi les enjeux et l’impensé. Le récit est avant tout celui d’un dépaysement, d’un saut dans un monde doublement inconnu (culture kanak, monde mélanésien et espace carcéral), d’une attention à la dimension coloniale de l’institution pénitentiaire. Toujours placée sous la souveraineté de la République française, la Nouvelle-Calédonie a très tôt été conçue par la France coloniale comme une terre de bagnes sur laquelle expédier les détenus de droit commun ou politiques (quatre mille Communards, dont Louise Michel, furent transférés dans des pénitenciers calédoniens). Ce qui frappe Chantal Deltenre, ce sont les suicides des jeunes détenus, la composition de la population, à majorité kanak (90% de détenus kanak, presque toujours issus de quartiers défavorisés, de squats), la minorité de prisonniers caldoches, d’origine européenne, la crise identitaire, psychique que l’enfermement induit. Continuer la lecture

Relire le 19e siècle poétique

Pascal DURAND, Poésie pure et société au XIXe siècle, CNRS Éditions, 301 p., 25 €, ISBN : 978-2-271-1403-8

durand poesie pure et societe au xixe siècle« C’est que, littéraires ou professionnels de la chose littéraire, nous sommes tous, à divers degrés de conscience et de résistance, écrits par ce que nous lisons. »

Dans cet essai vivifiant, Poésie pure et société au XIXe siècle, Pascal Durand, professeur (ULg) et sociologue de la littérature et des médias, propose une approche sociologique de la poésie française des débuts du romantisme à la fin du symbolisme. Sont convoqués dans cet essai : les romantiques contre les formalistes ; Leconte de Lisle et ses partisans ; Théophile Gautier, les Parnassiens, Baudelaire, Jules Vallès, Mallarmé, Lautréamont, Laforgue,… Continuer la lecture

Au nom de tous les miens

Un coup de cœur du Carnet

Bruno HUMBEECK, Comment agir face au cyber-harcèlement, Renaissance du livre, 2022, 170 p., 20 € / ePub : 9,49 €, ISBN : 978-2-507-05750-3

humbeeck comment agir face au cyberharcelementBruno Humbeeck, psychopédagogue à l’Université de Mons spécialisé dans les questions familiales et scolaires, fait le point dans son nouvel opus sur un phénomène désormais impossible à qualifier de rare et anodin: le cyber-harcèlement chez les jeunes.

L’auteur prend le temps de développer le mode de fonctionnement du cyber-harcèlement et ses enjeux, tant du côté de la victime que de l’auteur des faits, qui agit généralement en « meute ». L’univers numérique est vu comme une caisse de résonance augmentant la nocivité du harcèlement classique, à l’aune de la viralité et de la virulence des commentaires émis sur les réseaux sociaux. Continuer la lecture

La littérature par le menu

COLLECTIF, La cuisine de nos écrivains, Académie royale de langue et littérature françaises de Belgique, 2022, 130 p., 15 €, ISBN : 9782803200672

collectif la cuisine de nos écrivains« Il n’y a que les imbéciles qui ne soient pas gourmands. On est gourmand comme on est artiste, comme on est poète ».

Incitant le lecteur au péché de gourmandise, Yves Namur cite Guy de Maupassant dans son introduction aux actes du colloque consacré à La cuisine de nos écrivains qui s’est tenu en octobre 2021, à l’occasion du centenaire de l’Académie royale de langue et littérature françaises de Belgique. La gourmandise est en effet de mise pour évoquer un sujet d’une telle ampleur. C’est que les écrivains ne manquent pas, qui ont fait de la nourriture un sujet à part entière  ou la métaphore de leur art, et du repas, le subtil décor de leur roman ou le symbole de l’appartenance sociale de leurs personnages. Et que l’on ne s’y trompe pas, les auteurs et autrices dont il est question ici, « nos écrivains », sont belges ou français. Ce sont les écrivains de notre patrimoine littéraire, ceux qui ont façonné (et façonnent encore) notre imaginaire. La gourmandise, comme la littérature, n’a pas de frontière. Continuer la lecture

Les visages de la pensée libérale

Un coup de cœur du Carnet

Bernard QUIRINY, Le club des libéraux, Ed. du Cerf, 2022, 352 p., 24 € / ePub : 14,99 €, ISBN : 978-2-204-15085-9

quiriny le club des liberauxÉcrivain, auteur entre autres de Contes carnivores, Le village évanoui, L’affaire Mayerling, Vies conjugales, critique, professeur de droit à l’Université de Bourgogne, Bernard Quiriny nous embarque dans un récit virtuose qui, par les vertus d’un art des dialogues, expose les fondements, les principes, les évolutions de la pensée libérale. Traversé par l’érudition et l’originalité, ponctué d’humour, Le club des libéraux réussit haut la main la gageure de mettre en scène les deux grands courants de la pensée libérale — les libéraux jurisnaturalistes dans le sillage de Locke et les utilitaristes du côté de Bentham —, de rendre toniques et passionnantes leurs controverses autour de la place à conférer à l’État, du lien entre libéralisme et défense de l’individu, de l’acception de la liberté à l’intérieur de chacune de ces deux macro-tendances. Continuer la lecture

Lydia Flem avec les sciences humaines

Lydia FLEM, Bouche bavarde oreille curieuse, Seuil, coll. « La Librairie du XXIe siècle », 2022, 270 p., 22 € / ePub : 15,99 €, ISBN : 978-2-02-151273-1

flem bouche bavardeLorsque nous l’avions rencontrée à l’occasion de la parution de Paris fantasme (Le Carnet et les Instants n°209), Lydia Flem nous avait rappelé que même si cela n’apparaissait pas à la majorité de ses lecteurs, les sciences humaines avaient été ses « balises depuis toujours ». En parallèle de sa carrière d’écrivaine, de psychanalyste et de photographe, elle a publié de nombreux articles, entre autres dans Le genre humain, dirigée par Maurice Olender, également à la conduite de la réputée collection « La Librairie du XXIe siècle », aux éditions du Seuil, où elle a publié la quasi-totalité de ses livres, dont son inoubliable trilogie familiale (Comment j’ai vidé la maison de mes parents, Lettres d’amour en héritage et Comment je me suis séparée de ma fille et de mon quasi-fils). Le volume récemment paru dans cette même collection, Bouche bavarde oreille curieuse, reprend une vingtaine de ces articles publiés entre 1982 et 2020. Elle y fait dialoguer la psychanalyse, l’histoire, l’anthropologie, la littérature, le cinéma, la photographie, l’art, des figures comme son cher Sigmund Freud, Auguste Rodin, Giacomo Casanova, des pairs comme Jacques Rancière, Michel de Certeau, Alain Fleischer, Arlette Farge. Continuer la lecture