Archives par étiquette : Essai

Liège et ses lettres par leur « gardien de but »

Guy DELHASSE, Liège en toutes lettres, préface d’Armel Job, Éditions de la Province de Liège, 2021, 362 p., 20 €, ISBN : 9782390101673

delhasse liege en toutes lettresGuy Delhasse nous a déjà entraîné sur les pas des écrivains à Bruxelles, Namur, Gembloux, Mons, Dinant, Spa et tant d’autres cités. Nous avions d’ailleurs consacré un article à cette activité touristico-littéraire originale dans Le Carnet et les instants 192 d’octobre 2016. Mais sa ville d’élection et de prédilection reste Liège. Il y revient toujours, il l’a arpentée seul ou en excellente compagnie littéraire des milliers de fois, il lui a consacré déjà de nombreux guides mais aussi des passages dans ses propres ouvrages de fiction. Une passion qui trouve une consécration dans ce Liège en toutes lettres, où l’on apprend que l’ami Bernard Gheur a un jour baptisé Guy Delhasse « gardien de but de la littérature liégeoise ». Continuer la lecture

Liliana Cavani et Véronique Bergen : hérétiques et révolutionnaires

Un coup de cœur du Carnet

Véronique BERGEN, Portier de nuit : Liliana Cavani. Impressions nouvelles, 2021, 224 p., 20 € / ePub : 12.99 €, ISBN : 978-2-87449-899-2

bergen portier de nuit liliana cavaniVéronique Bergen propose une réflexion éblouissante à partir de la trame thématique d’un film-culte qui fit scandale au moment de sa diffusion (1974) : Portier de nuit de Liliana Cavani, réalisatrice qui, dans la plupart de ses films, s’attache à décrire la complexité des sentiments amoureux, les zones d’ombre de l’être humain, englué dans des situations historiques, politiques ou sociales troublées.

Bergen, dont l’œuvre elle-même explore depuis ses débuts des personnalités en rupture et des états limites, traite de manière arborescente de l’histoire du cinéma italien, des parallélismes entre l’art de Cavani et de Pasolini, de ce qui les différencie ou rapproche des autres réalisateurs de leur génération ; du contexte socio-politique de l’Italie et de l’Europe d’après-guerre ; de l’essence du Troisième Reich[1] ; de la psychologie des bourreaux et des victimes ; de la psychologie  individuelle et de masse ; de la fonction de l’art et de la nature de la fonction scopique, de l’image et du cinéma. Continuer la lecture

Les idées, la poésie : sœurs ennemies ?

Roger BODART, Origines. Poésies complètes, Samsa, coll. « Les Évadés de l’Oubli », 2021, 431 p., 30 €, ISBN : 978-2-87593-342-3

Roger BODART, Dialogues. Europe, Afrique, Amériques, Israël, Samsa, coll. « Les Évadés de l’Oubli », 2021,  255 p., 24 €, ISBN : 978-2-87593-340-9

bodart originesAidé par Florence Richter et François Ost, Christian Lutz réédite en deux épais volumes une part notable des écrits de Roger Bodart, écrivain, journaliste, personnage-clé de notre milieu littéraire (1910-1973). Curieusement intitulé Origines, le premier rassemble les neuf livres de poèmes publiés entre 1930 et 1968, à quoi s’ajoutent deux recueils posthumes et des extraits de presse. Se trouve ainsi mis en lumière, avec ses faiblesses et ses réussites, ses constantes et ses innovations, le parcours du poète en quarante-trois ans d’écriture. Continuer la lecture

Le prophète et le poète

Gabriel RINGLET, Va où ton cœur te mène, Albin Michel, 2021, 152 p., 18,10 €, ISBN : 9782226462329

ringlet va ou ton coeur te mèneGabriel Ringlet, prêtre, théologien, journaliste, poète, nous revient avec un nouveau livre Va où ton cœur te mène.  Si ses précédents ouvrages relevaient de la réflexion, nourrie de témoignages, sur la fin de vie (Vous me coucherez nu sur la terre nue, 2015), sur les rites et leur nécessaire évolution (La grâce des jours uniques, 2018), il renoue avec le genre narratif et nous invite à découvrir et redécouvrir le prophète Elie, une des grandes figures de la Bible dans le premier livre des Rois, Elie dont la « carrière » se déroule au 9ème siècle avant notre ère, sous le règne du roi Akhab, roi d’Israël, et de sa femme Jézabel, une princesse cananéenne. Continuer la lecture

Dans les traces de Paul Klee

Stéphane LAMBERT, Paul Klee jusqu’au fond de l’avenir, Arléa, coll. « La rencontre », 2021, 120 p., 18 €, ISBN : 978-2363082732

lambert paul klee jusqu au fond de l'avenirOn peint pour habiter l’acte de peindre, pour aller plus loin que la peinture. On peint pour trouver l’harmonie au milieu du champ de bataille. On cherche une logique au chaos. 

Après, entre autres, son ouvrage Être moi toujours plus fort. Les paysages intérieurs de Léon Spilliaert (paru aux éditions Arléa), Stéphane Lambert poursuit son travail d’articulation du visible au dicible, cette fois dans les traces de Paul Klee. L’écrivain et essayiste voyage en Suisse, à Berne, là où est né et enterré le peintre. Continuer la lecture

L’étrange cas du Dr Jacobs et de Mr Mortimer

Un coup de cœur du Carnet

Benoît MOUCHART et François RIVIÈRE, Edgar P. Jacobs, un pacte avec Blake et Mortimer, Impressions nouvelles, 2021, 380 p., 24 €, ISBN : 978-2-87449-890-9

mouchart edgar p. jacobsLes duettistes Mouchart et Rivière ont-ils offert aux icônes BD Jacobs, Blake et Mortimer, une biographie définitive ? Elle enchante, des allures d’Atlantide émergée, de chronoscaphe en location, d’Espadon fendant les airs et les ères, de Grande Pyramide aux chambres secrètes. Qu’il s’agira de décrypter et de marquer, sans doute, d’un coup de craie rageur. Continuer la lecture

Le pacte des femmes

Agnieszka LOSKA, Le néofantastique féminin d’Anne Duguël, Wydawnictwo Uniwersytetu Śląskiego, 2020, 228 p., 8 € (29,90 zł), ISBN : 978-83-226-3864-4

loska le neofantastique feminin d anne duguelEn décembre 2020, parait en Pologne Le néofantastique féminin d’Anne Duguël, première monographie consacrée à l’autrice belge plus connue sous le nom de Gudule (célèbre pour ses romans destinés à la jeunesse).

Dans cet ouvrage, Agnieszka Loska, docteure en lettres à l’Institut d’Études littéraires de l’Université de Silésie, s’intéresse à l’autre versant de l’œuvre d’Anne Duguël. Celui consacré aux adultes. Si cette étude n’entend pas embrasser tous les livres de la boulimique autrice, elle permet d’entrevoir comment Anne Bocquillon-Liger-Belair (1945-2015) s’est emparée d’un genre cher aux lettres belges. Le fantastique. Comment, surtout, elle l’a fait évoluer. À sa façon. En déambulant « dans les méandres féminins ». Continuer la lecture

Georges Eekhoud, écrivain hybride

Paul ARON et Clément DESSY (dir.), Georges Eekhoud, Autres vies, autres vues, Textyles n°58-59, Ker, 2020, 330 p., 18 €, ISBN : 978-2-87593-232-7

textyles eekhoudÀ chacun de ses numéros, la revue universitaire Textyles aborde un des aspects de la littérature belge de langue française de façon féconde. Elle s’attache à des thématiques et problématiques qui éclairent notre littérature d’un faisceau porteur ; elle consacre ses pages à des grandes figures auctoriales du passé et du présent. Citons notamment, parmi ses numéros récents, ceux consacrés aux albums pour la jeunesse (n°57), à une relecture de La légende d’Ulenspiegel (n°54) ou à l’écrivaine Nicole Malinconi (n°55). Continuer la lecture

La mémoire orageuse de James Ensor

Vincent DELANNOY, James Ensor à Bruxelles, Samsa, 2021, 146 p., 19 €, ISBN : 978-2875933102

delannoy james ensor a bruxellesMettre en lumière les rapports qui se sont tissés entre James Ensor (1860-1949) et Bruxelles, alors qu’on ancre volontiers le peintre à Ostende, c’est le propos du livre de Vincent Delannoy James Ensor à Bruxelles.

Orienté tout jeune vers la peinture par son père (ce qu’il gardera toujours par devers lui, professant une fois pour toutes qu’il ne doit rien à personne), formé à l’Académie des Beaux-Arts de Bruxelles, s’il travaille avec ardeur dans son atelier d’Ostende, c’est dans la capitale qu’il noue des contacts déterminants pour sa carrière artistique. Continuer la lecture

Dépression au-dessus du dessin

Benjamin MONTI, Rupture (fragments), La 5e couche et IMAGEs, 2021, 130 p., 20 €, ISBN : 978-2-39008-071-8

monti rupture fragmentsVoici deux bandes dessinées où s’insère un essai, tels trois livres en un.

Livre 1 : la rupture. Sous la forme d’un long strip de 56 pages, deux grandes vignettes par page, deux cases par vignette, Benjamin Monti raconte en noir et blanc et par fragments intimes, la rupture dont il ne se relève pas. D’entrée, la question d’un bébé vient rompre l’équilibre du couple et bien que ce soit une erreur d’étiquettes, l’amour a basculé : il n’y  aura ni bébé ni avortement mais désaccords. Une dialogie, telle que développée par le théoricien Bakhtine dans Problème de la poétique de Dostoïevski, s’entame alors entre elle et lui, en lui, en elle, par des discours internes, mais aussi formellement entre les deux cases de chaque vignette. Continuer la lecture

Francis Delpérée l’éclaireur

Francis DELPÉRÉE, Les crises de gouvernement, Académie royale de Belgique, coll. « L’Académie en poche », 2020, 150 p., 7 € / ePub : 3.99 €, ISBN : 978-2-8031-0762-9

delperee les crises de gouvernementDans le paysage des études juridiques, le nom de Delpérée sonne comme une antonomase pour le terme « constitutionnaliste », tant son expertise dans ce domaine est chevillée à sa personnalité. À défaut d’être médiatique, l’homme est médiatisé : combien de fois n’est-il pas apparu au JT, afin d’évaluer un point de realpolitik à l’aune du texte fondateur de notre État ? Mais Francis Delpérée s’exprime davantage encore à l’écrit. La bibliographie qu’il a la modestie d’afficher ne reprend que ses principaux ouvrages, publiés ici dans la collection « Que sais-je ? » des Presses Universitaires de France, là chez Bruylant ou Racine. Prise dans son exhaustivité, elle est considérable. Continuer la lecture

Pour en commencer avec le devenir…

Laurent DE SUTTER, Pour en finir avec soi-même (Propositions, 1), Presses universitaires de France, coll. « Perspectives critiques », 2021, 214 p., 16 € / ePub : 12.99 €, ISBN : 9782130827009

de sutter pour en finir avec soi-mêmeCe n’est peut-être pas tout le monde pareil, ou peut-être que si, mais nous avons souvent l’impression de vivre arrimés, assujettis, immobilisés, assignés à une identité. Obligés d’être soi. Impression ? Réalité ? Que faire ? Pour dépasser cet état, détecter, affronter les éventuelles chaînes, camisoles, injonctions, certain·e·s pensent que la force est en eux, dans les ouvrages de développement personnel ; d’autres, plus sagement et plus aventureusement, préfèrent se plonger dans des œuvres émancipatrices, comme celle de Laurent de Sutter, par exemple. Continuer la lecture

La rentrée littéraire 2021 se prépare

rentrée litteraire 2021

L’été est là et l’actualité éditoriale, particulièrement chargée ces derniers mois, va se mettre elle aussi au farniente. Pour une courte période seulement : dès la deuxième quinzaine d’août, ce sera la rentrée littéraire. Ampleur et déferlement au programme. Continuer la lecture

Ni pour ni contre l’immigration (bien au contraire)

François GEMENNE, On a tous un ami noir. Pour en finir avec les polémiques stériles sur les migrations, Fayard, 2020, 252 p., 17 € / ePub : 11.99 €, ISBN : 978-2-213-71277-2

gemenne on a tous un ami noirSpécialiste du climat et des migrations, qu’il enseigne à l’université, François Gemenne consacre son dernier livre On a tous un ami noir à démonter les idées reçues et autres « polémiques stériles » sur les migrations. Le titre est un pied-de-nez à l’« ami noir », brandi comme preuve de leur ouverture d’esprit par tous ceux qui réclament que les étrangers rentrent chez eux. Derrière ce titre légèrement provocateur, la démonstration est solide, documentée, mais aussi accessible. Continuer la lecture

Le potentiel révolutionnaire des filles

Un coup de cœur du Carnet

Christine AVENTIN, FéminiSpunk. Le monde est notre terrain de jeu, Zones, 2021, 136 p., 15 €, ISBN : 978-2-355221-64-4

aventin feminispunk« Christine Aventin est une fille un peu gauche ; un écrivain contrarié. De genre littéraire fluide, elle publie au même momentScalp(poèmes) – (à l’arbre à paroles, collection « if ») ». Ainsi se présente l’autrice dans les deux livres, signés de sa main, qui ont paru cette année.

Tout commence avec : t’écrirais pas un truc sur le féminisme punk ? ou comment les copines anarcaféministes, à qui manquait une définition, ont un jour interpellé Aventin. FéminiSpunk est sa « réponse ». Un essai – à prendre au sens de « tentative de bricoler [une] histoire » – pour lequel l’autrice est rentrée tout entière à l’intérieur du mot féminiSpunk. Continuer la lecture