Archives de catégorie : Théâtre

Retrouvez toutes nos recensions consacrées au théâtre

Raisons et frissons

Aurélie VAUTHRIN-LEDENT, La question qui fauche (ou l’autre Othello) suivi de Ils le feront à vos filles, Oiseaux de nuit, coll. « Rideaux rouges », 2022, 160 p., 10 €, ISBN : 978-2-931101-45-2

vauthrin ledent la question qui faucheLa question qui fauche (ou l’autre Othello) est la première pièce de ce diptyque que nous livre l’autrice dans un grand jeu de carambolages, de diffractions, de citations dignes des Marx Brothers et d’une puissance d’éclatement formel qui laisse le lecteur pantois. Il faut s’y reprendre parfois à deux fois pour saisir la trajectoire des scènes et c’est alors à un “remix” culturel que l’on assiste, le sourire aux lèvres et l’esprit titillé.

Aurélie Vauthrin-Ledent, née  à Bordeaux en 1981, connaît sur le bout des doigts les ressorts de la scène, ses études (Sorbonne, Conservatoires, …) et ses activités artistiques (mises en scène, lectures, jeu, chant, fondation et direction de la maison d’édition théâtrale Les Oiseaux de nuit) l’ont préparée à ce grand malaxage aux diffractions tantôt loufoques, tantôt intimes et émouvantes. Continuer la lecture

À bout de souffle

Rémi PONS, Apnée. Une histoire du surendettement, Lansman, 2022, 56 p., 11 €, ISBN : 9782807103528

pons apnee une histoire du surendettementLors de la journée internationale de commémoration des victimes de l’esclavage (25 mars), un intellectuel africain souligna avec une pertinence terrible : « Vous pleurez aujourd’hui l’esclavage et demandez pardon mais un jour vous demanderez pardon pour  la Dette… ».

Car évidemment la dette et le surendettement qui appauvrit concernent autant les États que les individus qui les composent. Forme de servitude internationale, post-colonialisme en filigrane ?  Chacun en décidera mais dans tous les cas, ce qui advient est un appauvrissement attelé à une servitude morale, une aliénation double donc… Continuer la lecture

Pannes d’ascenseurs

Florian PÂQUE, Sisyphes, Lansman, 2022, 64 p., 11 €, ISBN: 978-2-8071-0327-6

paque sisyphesFlorian Pâque vient de publier aux Éditions Lansman une pièce qu’il a créée récemment avec la Cie Le Théâtre de l’Éclat et présentée en Avignon (La Scala) avec un très beau succès public et de presse. Pièce politique mais aussi loufoque et ludique comme si Pantalon jouait aux dés avec Brecht…

Sur scène, c’est la Cour des Miracles des déshérités et de leurs “exploitants” (le mot date, notre époque lui préfère le terme de “collaborateurs /trices »), des précarisés de toutes extractions et frappés de cette double peine sociale qui est de ne pas être né dans les lieux d’un pouvoir mais dans ceux de la pénibilité violente et de se voir régulièrement renvoyés en bout de queue au Bureau des Bonnes chances! Continuer la lecture

Les veilleurs et veilleuses de nos vies

Florence CRICK, Vous m’avez appelée, qu’est-ce que je peux faire pour vous ? (Histoires de patients), Oiseaux de nuit, coll. « Romans à jouer, pièces à lire », 2022, 120 p., 10 €, ISBN : 978-2-931101-47-6

crick vous m avez appelee qu est ce que je peux faire pour vous« Vous m’avez appelée ? Qu’est-ce que je peux faire pour vous ? » Cette phrase, Florence Crick l’a répétée des centaines de fois. Infirmière volante dans un hôpital qui traite des personnes atteint·es de cancers, elle a voulu rendre hommage à ses patient·es et ses collègues en reprenant leurs histoires et leurs paroles. Les témoignages des un·es et des autres s’entrecroisent. Le récit est ponctué de phrases quotidiennes que peuvent dire les patient·es et les infirmier·es. L’ensemble est poignant, souvent déchirant. Impossible de ressortir indemne d’une telle lecture, que l’on ait ou pas déjà côtoyé le cancer, de près ou de loin. Certain·es patient·es gardent espoir et se battent jusqu’au bout. Certain·es s’en sortent. D’autres, las de souffrir, demandent l’euthanasie. Comment ne pas être bouleversé·e par cette dame qui écrit des lettres à ses petits-enfants qu’elle ne verra jamais grandir ? Par cette jeune fille qui avait fait promettre à sa mère de ne pas mourir, mais dont la mère n’aura pas pu tenir la promesse ? Par ce jeune garçon qui rêvait de voir Johnny en concert, mais qui s’en est allé bien avant son idole ? Par cette jeune mère en phase terminale qui perd son compagnon d’un accident de moto ? Comment ne pas être révolté·e de voir des jeunes, à peine âgé·es de trente ans, mourir si tôt ? Continuer la lecture

Camille et Arthur, des bornes stellaires

Isabelle BIELECKILes rescapés de l’aube : Valse nue / Le bateau de sable, Coudrier, 2022, 131 p., 20 €, ISBN : 978-2-39052-033-7

bielecki les rescapés de l'aubeÀ travers ce livre à deux temps, Les rescapés de l’aube (Valse nue et Le bateau de sable), Isabelle Bielecki s’empare de deux destins aussi tragiques l’un que l’autre : celui de Camille Claudel et d’Arthur Rimbaud.

Dans Valse nue, en sept tableaux et trois personnages principaux, l’autrice met en scène une Camille Claudel qui a déjà quitté son maître et amant Rodin et s’est éloignée de sa famille. Continuer la lecture

Au-delà du fleuve

Alex LORETTE, La vie comme elle vient, Lansman, 2022, 80 p., 12 €, ISBN : 9782807103467

lorette la vie comme elle vientAlors que sa vie semble peu à peu tirer sa révérence, Lucie regarde son passé. Elle se souvient de son arrivée en Belgique en 1958, âgée alors de dix-huit ans. Cette terre où elle s’est tout de suite sentie étrangère. Cette terre où il fait froid, où l’eau est verte, où le vent vient de la terre. Elle raconte sa naissance, au fin fond du Congo, au bord du fleuve, à quatre heures de marche de la première ville. Naissance à laquelle sa mère n’a pas survécu. Elle se souvient de son enfance auprès de sa nourrice noire, Massiga, au grand désarroi de son grand-père qui considérait le peuple noir comme des sauvages. Le racisme et les idées colonialistes étaient encore bien ancrées à cette époque. Malgré sa couleur blanche, Lucie se sent noire au-dedans. Continuer la lecture

La fin des évidences

Axel CORNIL, Là où le soleil se couche, Lansman/CED-WB, 2022, 72 p., 11 €, ISBN: 978-2-8071-0343-6

cornil la ou le soleil se couchePrix des Metteurs en scène en 2021, la pièce d’Axel Cornil, Là où le soleil se couche, ne manque ni d’ambition ni de corps.

Le théâtre contemporain oscille entre des pièces d’une extrême intimité et un théâtre politique qui s’interroge de plus en plus sur la pérennité des grands récits de nos civilisations. De plus en plus souvent, revient comme une antienne le récit de la fin de notre monde, de la biodiversité et de l’existence même de l’homme.

Cette perplexité anxiogène donne matière à plusieurs pièces d’Axel Cornil, jeune auteur, comédien, né dans la région de Mons il y a une trentaine d’années et qui a déjà un beau répertoire à son actif. Une dizaine de pièces jouées et quatre publiées chez l’éditeur Lansman font de lui un des auteurs avec qui compter de la nouvelle génération. Continuer la lecture

Des langues et des gouffres

Un coup de cœur du Carnet

François EMMANUEL, Dressing room, Lansman, 2022, 40 p., 10 €, ISBN: 978-2-8071-0344-3
François EMMANUEL, Les trains dans la plaine, Lansman, coll. « Théâtre à vif », 56 p., 11 €, ISBN : 978-2-8071-0345-0

Les gens vont au théâtre pour se distraire les idées mais aussi pour se mesurer au monde, savoir ce qui est bien et pas bien, ce qui est condamnable ou non, ce que l’on prend en pitié. Ça fait réfléchir, ça remue les profondeurs, dans l’inconscient. Les gens vont se voir finalement.
Michael Lonsdale, À voix nue, France culture, 2011

emmanuel dressing roomMichael Lonsdale résume bien cette étrange machine qu’est le théâtre avant que d’être spectacle. François Emmanuel vient de publier deux pièces aux éditions Lansman, Dressing room et Les trains dans la plaine. Deux pièces absolument différentes dans la langue et cependant à aucun moment contraires. Il s’agit de la question centrale de l’amour, de la dignité, de la patience et des versions carnivores de l’homme qui rôde parmi nous. Continuer la lecture

Contes à rebours d’une utopie

Thomas DEPRYCK, Macadam Circus et Qui dort dîne (ou presque), Lansman, 2021, 92 p., 12 €, ISBN : 978-2-8071-0316-0

depryck macadam circus qui dort dine ou presque

Dans ce recueil des éditions Lansman abritant les pièces Macadam Circus et Qui dort dîne (ou presque), Thomas Depryck livre une parabole acide et surréaliste de la condition humaine dans les sociétés capitalistes. Où êtres humains et animaux jouent tour à tour les rôles de sauveur et de sauvé/à-sauver.

Sous la plume de Thomas Depryck, l’écriture s’apparente à un sport de combat. Écrire ? Affronter le réel, s’en défendre, l’attaquer, le repousser, s’y accrocher. Comme une matière radioactive que l’on sculpte, en même temps qu’elle nous façonne aussi. Continuer la lecture

Comme une apparition

René BIZAC, Comme une lance, Lansman, 2021, 60 p., 11 €, ISBN : 9782807103320

bizac comme une lanceComme une lance de René Bizac s’offre comme une étrange pièce dramatique onirique dotée d’une langue souvent proche de l’hyperréalisme.

La mère de l’auteur est décédée à l’âge de 92 ans et c’est à un hommage profond et lucide que se livre l’auteur dans cette pièce toute en subtilité dialogique.

Une liste, celle des affaires de la mère, jusqu’au plus trivial, et puis, « Voilà la chambre est vide« . Continuer la lecture

Corps/esprit toujours en ligne de partage de l’homme ?

Alex LORETTE, La ligne de partage des eaux, Lansman, coll. « Poche », 2021, 40 p., 8 €, ISBN : 978-2-8071-0331-3

lorette la ligne de partage des eauxLe court texte d’Alex Lorette paru en octobre dans la collection « Poche » des éditions Lansman est de ceux qui doivent être dits à voix haute s’ils ne sont portés à la scène. Parce que La ligne de partage des eaux n’est rien de moins que 34 pages haletantes, celles du récit d’un homme occupé de courir. Seul, il court dans les bois, suit le tracé d’une rivière, d’un fleuve, d’une route, tombe, se blesse, se redresse, se remet à courir.

Qui est cet homme qui court ? Continuer la lecture

Vols de nuit

Pietro PIZZUTI, Qui a tué Amy Winehouse, Oiseaux de nuit, coll. “Rideaux rouges”, 2020, 96 p., 10 €, ISBN : 978-2-931101-19-3
Pietro PIZZUTI, Pop-corn, Oiseaux de nuit, coll. “Rideaux rouges”, 2020, 96 p., 10 €, ISBN : 978-2-931101-18-6

Les actrices et les acteurs sont les lucioles de nos scènes ; ils apparaissent, elles disparaissent et demeurent dans la mémoire du spectateur et des autres actrices et acteurs. Le souvenir d’une voix, le tremblement d’un geste, la présence d’un corps l’intonation singulière donnée à un mot, tout fait que le théâtre s’appuie sur une magie de la mémoire et de l’oubli conjoints. Continuer la lecture

L’ange de la mort sonne toujours deux fois

Paul EMOND, Don Quichotte avant la nuit et Gracchus, Lansman, 2021, 100 p., 12 €, ISBN : 9782807103245

emond don quichotte suivi de gracchusDeux textes de Paul Emond, Don Quichotte avant la nuit et Gracchus, rassemblés dans une même publication, mettent en scène des êtres proches du trépas. L’ange de la mort rôde à chaque page. Cet entre-deux – entre vie et mort – est symbolisé par une belle illustration de Maja Polackova en page 55.

Dans Don Quichotte avant la nuit, deux hommes se tiennent côte à côte dans un grand lit, dernière résidence de leur passage sur terre. L’un apprécie particulièrement la lecture. L’autre est un grand bavard. Une femme, surnommée la passeuse, les accompagne dans leur dernier voyage et leur prodigue des soins, notamment sa fameuse huile de passage. Tous deux n’ont plus beaucoup d’appétit et s’assoupissent souvent. Continuer la lecture

Cinq, quatre, trois… : la trilogie d’Anne-Cécile Vandalem

Anne-Cécile VANDALEM, Kingdom précédé de Tristesses et Arctique, Actes Sud papiers, 2021, 144 p., 18 € / ePub : 13.99 €, ISBN : 9782330151768

vandalem kingdom precede de tristesses et arctique Juger un livre est une autre affaire que de juger un spectacle. Anne-Cécile Vandalem fait paraître chez Actes Sud les trois pièces qu’elle rassemble comme une trilogie, une trilogie dénuée de titre (Le Sang des promesses aurait pu être un bon titre mais il faut croire qu’il était déjà pris) ou plutôt composée de trois titres distincts : Tristesses, Arctique, Kingdom. Trois titres qui désignent des lieux, réels ou imaginaires, tous isolés dans le Nord. Continuer la lecture

Pénélope n’attend plus

Geneviève DAMAS, Quand tu es revenu, Lansman, 2021, 56 p., 11 €, ISBN : 9782807103191

damas quand tu es revenuEn amour, est-ce que l’on peut partir et revenir, comme une fleur, vingt ans plus tard ? Peut-on promettre de toujours revenir ? Les hommes et les femmes sont-ils égaux dans ce voyage ? Regardons le mythe d’Ulysse. Pénélope l’a attendu bien sagement, repoussant nombre de prétendants. Dans les histoires, le héros part et revient toujours. Nous sommes bercés par ce mythe, mais n’est-il pas temps de le déconstruire ? Comment cela se passerait-il dans la vraie vie ? Que se passerait-il si celui que vous avez aimé revient vingt ans plus tard ? Continuer la lecture

Voyage onirique à Saint-Martin-d’Ardèche

Christine DELMOTTE-WEBER, Ceci n’est pas un rêve, Oiseaux de nuit, coll. « Rideaux rouges », 2020, 122 p., 10 €, ISBN : 978-2-931101-23-0

delmotte-weber ceci n'est pas un reveAlice, photoreporter de guerre, a besoin de s’éloigner du rythme intense de sa vie professionnelle. Après avoir découvert un échange de lettres entre les deux artistes peintres surréalistes, Leonora Carrington et Leonor Fini, elle se rend à Saint-Martin-d’Ardèche sur leurs traces. Depuis qu’elle est arrivée dans ce village, Alice rêve énormément. C’est comme si ses songes se matérialisaient, comme si des univers parallèles se manifestaient. Elle s’immisce dans la vie des deux peintres et assiste aux épisodes de 1939, lorsque Leonora, en couple avec Max Ernst, accueille Leonor et son ami Federico fuyant la capitale et la fureur nazie. Suite à un appel de sa rédactrice en chef, Alice accepte de conjuguer son repos avec un reportage sur les deux artistes. Peu à peu, le présent d’Alice se mélange au passé des deux femmes. Elle assiste à leurs conversations sans être vue. Mais parfois, un bruit, un élément témoigne de sa présence. Alice marche dans leurs pas. Elle produit des photos étranges, d’une autre texture, qui s’inspirent de la dimension poétique des deux artistes. Elle a l’impression de pouvoir enfin vraiment s’exprimer, même si sa rédactrice en chef n’est pas du même avis. Continuer la lecture