Archives de catégorie : Théâtre

Retrouvez toutes nos recensions consacrées au théâtre

L’ange de la mort sonne toujours deux fois

Paul EMOND, Don Quichotte avant la nuit et Gracchus, Lansman, 2021, 100 p., 12 €, ISBN : 9782807103245

emond don quichotte suivi de gracchusDeux textes de Paul Emond, Don Quichotte avant la nuit et Gracchus, rassemblés dans une même publication, mettent en scène des êtres proches du trépas. L’ange de la mort rôde à chaque page. Cet entre-deux – entre vie et mort – est symbolisé par une belle illustration de Maja Polackova en page 55.

Dans Don Quichotte avant la nuit, deux hommes se tiennent côte à côte dans un grand lit, dernière résidence de leur passage sur terre. L’un apprécie particulièrement la lecture. L’autre est un grand bavard. Une femme, surnommée la passeuse, les accompagne dans leur dernier voyage et leur prodigue des soins, notamment sa fameuse huile de passage. Tous deux n’ont plus beaucoup d’appétit et s’assoupissent souvent. Continuer la lecture

Cinq, quatre, trois… : la trilogie d’Anne-Cécile Vandalem

Anne-Cécile VANDALEM, Kingdom précédé de Tristesses et Arctique, Actes Sud papiers, 2021, 144 p., 18 € / ePub : 13.99 €, ISBN : 9782330151768

vandalem kingdom precede de tristesses et arctique Juger un livre est une autre affaire que de juger un spectacle. Anne-Cécile Vandalem fait paraître chez Actes Sud les trois pièces qu’elle rassemble comme une trilogie, une trilogie dénuée de titre (Le Sang des promesses aurait pu être un bon titre mais il faut croire qu’il était déjà pris) ou plutôt composée de trois titres distincts : Tristesses, Arctique, Kingdom. Trois titres qui désignent des lieux, réels ou imaginaires, tous isolés dans le Nord. Continuer la lecture

Pénélope n’attend plus

Geneviève DAMAS, Quand tu es revenu, Lansman, 2021, 56 p., 11 €, ISBN : 9782807103191

damas quand tu es revenuEn amour, est-ce que l’on peut partir et revenir, comme une fleur, vingt ans plus tard ? Peut-on promettre de toujours revenir ? Les hommes et les femmes sont-ils égaux dans ce voyage ? Regardons le mythe d’Ulysse. Pénélope l’a attendu bien sagement, repoussant nombre de prétendants. Dans les histoires, le héros part et revient toujours. Nous sommes bercés par ce mythe, mais n’est-il pas temps de le déconstruire ? Comment cela se passerait-il dans la vraie vie ? Que se passerait-il si celui que vous avez aimé revient vingt ans plus tard ? Continuer la lecture

Voyage onirique à Saint-Martin-d’Ardèche

Christine DELMOTTE-WEBER, Ceci n’est pas un rêve, Oiseaux de nuit, coll. « Rideaux rouges », 2020, 122 p., 10 €, ISBN : 978-2-931101-23-0

delmotte-weber ceci n'est pas un reveAlice, photoreporter de guerre, a besoin de s’éloigner du rythme intense de sa vie professionnelle. Après avoir découvert un échange de lettres entre les deux artistes peintres surréalistes, Leonora Carrington et Leonor Fini, elle se rend à Saint-Martin-d’Ardèche sur leurs traces. Depuis qu’elle est arrivée dans ce village, Alice rêve énormément. C’est comme si ses songes se matérialisaient, comme si des univers parallèles se manifestaient. Elle s’immisce dans la vie des deux peintres et assiste aux épisodes de 1939, lorsque Leonora, en couple avec Max Ernst, accueille Leonor et son ami Federico fuyant la capitale et la fureur nazie. Suite à un appel de sa rédactrice en chef, Alice accepte de conjuguer son repos avec un reportage sur les deux artistes. Peu à peu, le présent d’Alice se mélange au passé des deux femmes. Elle assiste à leurs conversations sans être vue. Mais parfois, un bruit, un élément témoigne de sa présence. Alice marche dans leurs pas. Elle produit des photos étranges, d’une autre texture, qui s’inspirent de la dimension poétique des deux artistes. Elle a l’impression de pouvoir enfin vraiment s’exprimer, même si sa rédactrice en chef n’est pas du même avis. Continuer la lecture

Elle voyage en solitaire

Céline DELBECQ, À cheval sur le dos des oiseaux, Lansman et Rideau de Bruxelles, 2021, 60 p., 11 €, ISBN : 978-2807103153

delbecq a cheval sur le dos des oiseauxCarine Bielen, la cinquantaine, vit dans un centre avec Logan, son fils qui ne bronche pas de la journée, mais hurle parfois la nuit. La seule manière pour Carine de calmer ses terreurs nocturnes est de se blottir tout contre lui. Qu’est-ce qui ne tourne pas rond chez cet enfant ? Carine se livre avec ses mots simples et maladroits, mais toujours francs. Elle raconte qu’elle aime bien boire un petit coup de rouge le soir, une fois que le petit est couché, voire un peu plus les soirs de grand vent. Le vent charrie trop de bruits inquiétants, voire d’idées noires… Elle évoque la manière dont Logan a été conçu, un soir passablement éméchée, avec un copain de comptoir de L’auberge. Elle digresse beaucoup et expose tout l’amour qu’elle porte à son fils. Cet enfant qui aime les oiseaux, tout comme elle. Continuer la lecture

Vue panoptique sur la folie humaine

Thierry JANSSEN, Facteur humain, Lansman, 2021, 60 p., 10 €, ISBN : 978-2-8071-0311

janssen facteur humainComment raconter le monde et notre époque ? En le contant ! Tel est le pari artistique de Thierry Janssen dans son œuvre Facteur humain. En usant d’un conte tantôt noir comme l’encre de seiche, tantôt comique à souhait, où le tarmac du réalisme offre une piste de décollage idéale au fantastique. Où le récit intimiste des relations humaines épouse le récit de la fin du monde et du sort de l’humanité.

Trois personnages forment un triangle infernal. Au début simples spectateurs de la folie environnante, ils en deviennent ensuite des acteurs, basculant du côté obscur. Un retour à la raison est-il possible ? La cloison qui sépare délire et raison est-elle aussi ténue ? Continuer la lecture

Cap ou pas cap ?

Stanislas COTTON, Ce que baleine veut, coll. « Théâtre à vif », 2021, 48 p., 10 €, ISBN : 9782807103108

cotton ce que baleine veutQuelque chose ne tourne pas rond chez les Perlimpin. Capucine, la narratrice, a remarqué un changement de comportement chez son petit frère Philibert. Ce dernier n’agit pas comme d’habitude. Du genre à râloter facilement et à houspiller sa sœur, il devient taciturne et accepte tout ce qu’elle lui demande. Il s’isole dans sa chambre, parle tout bas et passe des heures devant son ordinateur. Ses parents, Alida et Edmond, ne remarquent pas tout de suite ses sautes d’humeur et ses actes inhabituels. Capucine par contre le surprend à nettoyer de fond en comble la maison, traverser à toute vitesse un carrefour dangereux ou insulter violemment ses parents. Le tout avec photos ou vidéos à l’appui. La nuit, Philibert dort peu et écoute les chants d’une baleine qui agonise. Capucine a peur que son frère devienne fou. Il n’est plus lui-même. Les trucs tordus s’enchainent jusqu’à un acte final qui pourrait bien lui être fatal. Qu’a-t-il bien pu se passer pour que Philibert agisse de cette manière ? Continuer la lecture

Sans voix

Jessica GAZON, Synovie, Oiseaux de nuit, coll. « Rideaux rouges », 2020, 108 p., 10 €, ISBN : 978-2-931101-06-3

gazon synovieÀ quinze ans, alors que la vie lui sourit, Synovie est prise d’un mal mystérieux. Sa voix devient molle. Son sourire se crispe. C’est un coup dur pour cette passionnée de théâtre et de lecture à voix haute. Ce blocage, à première vue inoffensif, devient de plus en plus fréquent. Personne, même le médecin du village, ne prend son problème au sérieux. Quelques mois plus tard, elle voit un neurologue qui diagnostique de la spasmophilie. Ce mal serait donc psychologique. Toutefois, son défaut d’articulation s’intensifie. Synovie choisit la voie du silence et se tait autant au cours de théâtre qu’à l’école. Un an après l’apparition des premiers symptômes, même déglutir devient difficile. Sa mère n’y comprend rien. Son père est dans le déni. Comme les vrais médecins ne trouvent rien, sa mère se tourne vers les sciences occultes et erre de magnétiseuse en marabout… Mais rien ne marche. Ses paupières continuent de s’affaisser. Son visage de pendre. Son corps la lâche peu à peu. Une nuit, son état s’aggrave. Ses parents l’emmènent chez un vieux médecin de campagne qui veut faire des examens supplémentaires et l’envoie chez un bon neurologue. Le verdict finit par tomber : elle souffre de myasthénie, une maladie rare. Le chemin de la guérison commence alors… Continuer la lecture

« A day in the life »

Un coup de cœur du Carnet

Régis DUQUÉ, John Malone, Lansman, 2020, 52 p., 11 €, ISBN : 978-2-8071-0305-4

duqué john maloneMartin, dix ans, fait ses devoirs dans sa chambre. Il décide de s’évader dans le livre, John Malone, que lui a offert Margot, la fille qu’il aime bien. L’orage se met à gronder. Il commence sa lecture. Une attaque terroriste menace le pays. Heureusement, le Bureau des affaires antiterroristes veille. Le regard de Martin s’élève vers la cathédrale. Quelqu’un bouge sur le toit. Son esprit s’évade. Dans la pièce à côté, son père est occupé à construire un nichoir à oiseaux. Il palabre, se souvient de l’époque où il travaillait sur un open space où chaque pause pipi était minutieusement notée et calculée. Il se souvient du peu de poésie qu’il trouvait parfois en regardant la neige tomber par la fenêtre. Au même moment, dans les rues de la ville, deux policiers patrouillent. L’un s’ennuie fermement et aimerait plus d’action. Sur les toits de la cathédrale, Tom Fox est à deux doigts de capturer John Malone, mais ce dernier lui échappe de justesse en hélicoptère. Tom parvient toutefois à le filer. Continuer la lecture

À la recherche des déesses grecques enrobées

Guillaume DRUEZ, Nous, les grosses, Oiseaux de nuit, coll. « Romans à jouer, pièces à lire », 2020, 78 p., 10 €, ISBN : 978-2-931101-00-1

druez nous les grossesBlanche, 46 ans, souffre de boulimie. Certain·e·s sont accros au sexe, à la cigarette, à l’alcool… Elle, c’est le sucre. En totale franchise, Blanche nous raconte ses déboires avec les régimes, ce fichu calcul de l’IMC (indice de masse corporelle), ses conseils pour une pesée réussie, cette horrible étiquette d’ « obésité modérée » – qui, comparée à l’ « obésité morbide » est encore acceptable… Être grosse, c’est aussi avoir son lot de regards, de réflexions à demi-mot, de remarques hypocrites, méchantes ou psychologisantes : « Oh, elle doit certainement compenser un manque, une perte… ». Mais n’a-t-on pas le droit d’être gros·se, un point c’est tout ? Continuer la lecture

Qui croire encore ?

Thierry JANSSEN, Rumeur, Lansman, 2020, 60 p., 11 €, ISBN : 978-2-8071-0303-0

janssen rumeurLisa Morin, journaliste vedette de l’émission « 24h/1 vérité », se rend en prison pour interviewer Marcus Zingerman, un puissant homme d’affaires qui a développé une alternative au pétrole : le SYNIO. Ce biocarburant est produit à base de bactéries génétiquement modifiées qui auraient déclenché une épidémie dans la région du Sichuan, en Chine. Jugé coupable par la Cour Pénale Internationale pour génocide écologique, Marcus Zingerman a été condamné à perpétuité. Lisa Morin cherche la vérité car de nouvelles rumeurs ont fait leur apparition. A-t-il des choses à révéler ? Est-il coupable ou est-il une victime des puissances pétrolières, son SYNIO leur faisant bien trop d’ombre ? Continuer la lecture

Jean Louvet : l’art de sonner vrai

Jean LOUVET, Théâtre 5, textes réunis et présentés par Vincent Radermecker, préface de Marc Quaghebeur, AML éditions, coll. « Archives du futur », 2020, 464 p., 32 €, ISBN : 978-2507056940

louvet theatre 5Ce qui me séduit, c’est de rencontrer quelqu’un qui sonne juste. […] Quand je dis qu’il doit sonner juste, c’est par rapport à ce qu’il dit, à ce qu’il est et à ce qu’il va faire. […] C’est cette cohérence entre [son] visage, [son] sourire, [son] intelligence et [ses] agissements.

Ces propos de Jean Louvet pour parler des autres offrent un point de départ idéal pour baliser le chemin qui mène au cinquième tome du cycle consacré à son théâtre complet : Théâtre 5. Car une conclusion s’impose au sortir des cinq pièces rassemblées, augmentées des commentaires de Vincent Radermecker et de la lettre-préface de Marc Quaghebeur : le sentiment d’avoir lu quelque chose … qui sonne juste. Démonstration. Continuer la lecture

Jacques De Decker sur le devant de la scène

Jacques DE DECKER, Théâtre, Édition établie et présentée par Paul Emond, Académie royale de langue et de littérature françaises, 2020, 432 p., 20 €, ISBN : 9-782803-200559

de decker theatre

Une œuvre ne se laisse pas réduire à l’effet immédiat qu’elle a produit lors de sa première apparition : ni dans l’espace sociologique, ni dans la mémoire de ceux qui l’ont côtoyée. Il faut y ajouter la lumière qui naît d’une entreprise créatrice quand elle échappe aux circonstances originelles et qu’elle entre dans la durée. S’agissant de Jacques De Decker, se souvenir de son talent de chroniqueur, de romancier, de débatteur – et d’incomparable ami pour ceux qui ont pu jouir de sa fréquentation régulière – ne suffit pas. On risque de manquer le cœur du personnage, le centre de sa pensée, et de rester aveugle à l’essentiel. Continuer la lecture

La révolution a ses raisons que la raison ne connait pas

Fabrice GARDIN, Le droit à l’oubli, Samsa, 2020, 42 p., 12 €, ISBN : 978-2-87593-280-8

gardin le droit a l oubli« J’ai hérité d’une sombre forêt, mais je vais aujourd’hui dans une autre forêt toute baignée de lumière. » Ces mots de Tomas Tranströmer qui ouvrent le récit sont très éclairants sur les sentiments qui animent Andréa, la protagoniste de la pièce. Cette ancienne terroriste raconte à une journaliste de son âge, Dominique, ses actes passés. Elle assume totalement ses anciens choix, même s’ils étaient dépourvus de toute réflexion critique. Le plus dur à présent est de ne plus avoir de nom ni de passé honorable. Maintenant qu’elle a purgé sa peine – dix-sept ans de prison –, elle souhaite tourner la page, continuer sa vie et avoir le droit à l’oubli. Continuer la lecture

Déjouer la prison

COMPAGNIE BUISSONNIÈRE, Brèche(s), Ceriser, 2020, 80 p., 11 €, ISBN : 9782872672257

« On peut faire du théâtre partout, même au théâtre. »
Augusto Boal

Louis, au public  Je m’appelle Louis. Je viens d’une bonne famille, j’ai fait des études, j’ai des amis, des projets, une copine, j’ai de la chance surtout. De bonnes cartes en main. Aujourd’hui, je vais en prison pour la première fois de ma vie. Je suis comédien-animateur et je vais faire du théâtre en milieu carcéral. J’y ai pensé toute la journée. On me l’a proposé et sans y réfléchir plus que ça, j’ai dit oui. Et là, sur le parking de la prison, dans ma voiture, j’ai peur. En fait, je suis partagé entre l’excitation et la peur de l’inconnu. Il y a des mecs violents là-dedans… J’y vais ou je n’y vais pas ?

Louis, le protagoniste visiteur-animateur nous parle et raconte, sous la forme d’un théâtre épique, cette vie dedans-dehors la prison. Il fait entrer dans son récit des détenus, des agents, des gardiens, bref la population carcérale. Continuer la lecture

Replier le temps

Vincent MARGANNE, Muzungu !, Lansman et Rideau de Bruxelles, 2020, 48 p., 11 €, ISBN : 978-2-8071-0292-7

Vincent MArganne Muzungu!Un Muzungu, un homme blanc d’Afrique, raconte son histoire. Celle d’un petit garçon né au Burundi en 1965 et rapatrié en Belgique en 1972. Celle d’un adulte d’une cinquantaine d’années qui, après avoir retrouvé, dans la cave de ses parents, douze bobines de films d’archives familiales, regarde le passé et contemple ses racines. 990 mètres de bobines qui vont de 1963 à 1975, filmées en grande partie par son père et soigneusement conservées au plus profond du ventre de la maison familiale pendant de nombreuses années. Continuer la lecture