Archives par étiquette : bande dessinée

Relecture du Moyen Âge

Philippe BERCOVICI, Arnaud DE LA CROIX, couleurs Sylvie SABATER, La véritable histoire du Moyen Âge, Le Lombard, 2022, 256 p., 24,50 € / ePub : 9,99 €, ISBN : 9782808203487

de la croix bercovici la veritable histoire du moyen ageAprès le remarquable essai graphique La franc-maçonnerie dévoilée (Le Lombard, 2020), le philosophe, historien, essayiste Arnaud de la Croix et le dessinateur Philippe Bercovici dévoilent, en vingt dates clés, un autre visage du Moyen Âge. L’alliance du tandem fait merveille dans la relecture d’une séquence historique de mille ans souvent caricaturée comme période obscurantiste avant que la Renaissance ne jette ses lumières et ses feux humanistes. Continuer la lecture

By jove ! La Marque Jaune, roman

Un coup de cœur du Carnet

Edgard P. JACOBS, La Marque Jaune, 5e couche, coll. « Didascalies », 2022, 124 p., 10 €, ISBN : 978-2-39008-083-1

jacobs la marque jaune la 5e coucheAu rayon littérature française chez votre libraire, l’ouvrage n’attire pas vraiment plus l’attention qu’un autre. Une couverture blanche ornée d’un filet bleu, une typographie alternant le noir pour l’auteur et le bleu nuit pour le titre, tout semble indiquer qu’on a sous les yeux un ouvrage de cette maison bien connue qui publie Jean Echenoz, Pierre Bayard ou Eugène Savitzkaya. La couverture, cartonnée à dos carré, intrigue un peu, mais voilà, un zeste de coquetterie sans doute… Et puis… By jove ! Damned ! Bon sang ! Dès qu’on ouvre la première page, trois phrases bien senties propulsent le lecteur non endormi dans l’atmosphère nocturne du « fog » anglais : « Big Ben vient de sonner une heure du matin. Londres, la gigantesque capitale de l’empire britannique, s’étend, vaste comme une province, sous la pluie qui tombe obstinément depuis la veille. Sur le fond du ciel sombre, la tour de Londres, cœur de la ‘City’, découpe sa dure silhouette médiévale… » Ces quelques lignes, un peu désuètes (où en est aujourd’hui l’empire britannique ?) campent directement l’atmosphère d’un de ces romans qu’aurait pu écrire Agatha Christie, ou, avant elle, Jules Vernes… Continuer la lecture

Portrait d’une reine anticonformiste

Flore BALTHAZAR, Jean-Luc CORNETTE, adapté de la pièce de Michel Marc BOUCHARD, Kristina, la reine-garçon, Futuropolis, 2022, 96 p., 16 € / ePub : 11,99 €, ISBN : 9782754828208

balthazar et cornettes kristina la reine garconKristina régna sur la Suède de 1632 à 1654. Selon les souhaits de son père, son titre était celui de « roi de Suède » et non pas reine, ce qui lui permit d’accéder au trône. Personnalité anticonformiste et éclairée, elle œuvra pour la paix en Europe et fascina la population.

En 2013, le dramaturge québécois Michel Marc Bouchard lui consacre une pièce de théâtre qui rencontre un grand succès, Christine, la reine-garçon, et dont cette bande dessinée de Jean-Luc Cornette et Flore Balthazar est l’adaptation. Continuer la lecture

Qu’est-ce que tu as comme dix-heures ?

Stéphane EBNER et Nicolas MAYNÉ, Tôa Moä, Esperluète, 2021, 40 p., 16,50 €, ISBN : 9782359841473

ebner mayné toa moaFranchis la grille et tais-toi, observe. Si tu restes longtemps immobile, si tu ne bouges pas, tu auras peut-être la chance de voir passer l’une des bêtes sauvages qui peuplent ce livre. Sont-elles nombreuses ? Oui, très nombreuses. Dangereuses ? Certaines sont effrayantes. Il y a celles qui montrent les crocs, celles qui sortent les griffes et qui donnent des coups de bec. On les rencontre solitaires ou en hardes. Mais attention, les plus effrayantes ne sont pas forcément les plus inquiétantes, et certaines ont le visage humain… Parmi ces créatures qui pourraient être Tôa et qui furent un jour Moä, il y a aussi cette petite bête timide qui attend qu’on l’aide car elle a perdu quelque chose… Mais voilà qu’elle se décide à sortir de sa cachette… Continuer la lecture

Tant d’M

Un coup de cœur du Carnet

David MERVEILLE et ZIDROU, Amore. Amours à l’italienne, Delcourt, 2021, 128 p., 20,10 € / ePub : 13.99 €, ISBN : 9782413011224

zidrou merveille amorePour son entrée dans le monde de la bande dessinée, l’auteur et illustrateur David Merveille s’est associé à un scénariste aguerri, son complice de longue date Zidrou. Avec Amore, le tandem nous emmène en Italie.

L’album est sous-titré Amours à l’italienne, au pluriel : ce ne sont pas moins de neuf variations sur le même t’aime qui se déploient au fil des pages. Encadrées par un prologue et un épilogue qui mettent en scène un auteur de romans sentimentaux venu chercher (et trouver) l’inspiration à la terrasse d’un café, sept histoires évoquent les différentes facettes de l’amour. Réciproque ou à sens unique, homo ou hétéro, secret ou public, passé, présent, douloureux, éternel, violent, passionnel, vénitien ou sicilien, il est toujours raconté avec subtilité. Continuer la lecture

Frédéric Coché et la Tétralogie de Wagner

Un coup de cœur du Carnet

Frédéric COCHÉ, Richard WAGNER, Brynhildr. Un opéra dessiné d’après Der Ring des Nibelungen, Textes critiques de Gwladys Le Cuff et Aurélien Gleize, FRMK et La Pommerie, 2021, 114 p., 28 €, ISBN : 9782390220244

coché brynhildrSaisissant opéra graphique silencieux, Brynhildr, sous-titré Un opéra dessiné d’après Der Ring des Nibelungen, nous délivre une adaptation-recréation personnelle de La Tétralogie, du Ring, l’œuvre-monde de Wagner. Depuis sa création à Bayreuth, les quatre parties de L’anneau du Nibelung ont inspiré la littérature, la bande dessinée, le cinéma. Après la bande dessinée en quatre volumes de Numa Sadoul et de France Renoncé, Frédéric Coché transpose dans l’espace de la gravure l’œuvre d’art totale du magicien de Bayreuth. Là où l’esthétique graphique de Sadoul et Renoncé, le dessin de Renoncé épousaient les lignes flamboyantes et oniriques de Wagner, Frédéric Coché fait le choix dans ses 72 planches d’une esthétique épurée, minimaliste qui, d’emblée, contraste avec la luxuriance colorée, le débordement d’énergie vitale et la profusion des formes et des forces du Ring. Continuer la lecture

Le Festival d’Angoulême dévoile ses sélections

Initialement prévu en janvier, le Festival international de la bande dessinée d’Angoulême (FIBD) se tiendra du 17 au 20 mars 2022. Les organisateurs ont déjà dévoilé les albums sélectionnés dans les différentes catégories. Continuer la lecture

Schuiten et Peeters : lettre à Bruxelles, la survivante

Un coup de cœur du Carnet

François SCHUITEN, Benoît PEETERS, Bruxelles. Un rêve capital, Casterman, 2021, 128 p., 29 €, ISBN : 978-2-203-22977-8

schuiten peeters bruxelles un reve capitalQuand l’hommage à une ville jaillit de l’imaginaire, de la sensibilité d’un duo de créateurs ayant marqué le neuvième art de leur empreinte, l’enchantement est au rendez-vous. Dans le somptueux ouvrage Bruxelles. Un rêve capital, François Schuiten et Benoît Peeters opèrent un glissando de Brüsel des Cités obscures à la capitale Bruxelles approchée sous la forme d’une balade architecturale, historique et onirique. Au fil d’une promenade résolument subjective, les auteurs nous entraînent dans un récit construit sur des portraits de lieux (la Grand-Place, le Palais de Justice, la Porte de Hal, le Palais Stoclet, le Musée Wiertz, la Maison Autrique…), de personnages (les architectes Joseph Poelaert, Victor Horta, Henry Van de Velde, l’archiviste Paul Otlet et son Mundaneum…) et d’événements (ponctuels et irréversibles : le voûtement de la Senne, la Jonction Nord-Midi, choix de Bruxelles comme capitale de l’Europe…). Continuer la lecture

Huis clos spatial

Un coup de cœur du Carnet

Max de RADIGUÈS, Alerte 5,Casterman, 2021, 192 p., 15 € / ePub : 10.99 €, ISBN : 9782203215795

de radigues alerte 5Disons-le d’emblée : Alerte 5 est un livre formidable. Le bédéaste belge Max de Radiguès s’est attaqué à une grande aventure spatiale : à la suite de l’explosion d’une fusée lors de son lancement, provoquant le décès des trois astronautes qui avaient embarqué à son bord, la NASA suspecte une attaque terroriste. Aussitôt, le secteur est en panique et passe en niveau d’Alerte 5, le plus élevé. Un protocole strict, censé assurer la sécurité de tous, devra être appliqué par les astronautes, mais aussi les cinq protagonistes de cet album, en pleine mission scientifique sur la base d’exploration martienne. Alors qu’ils étaient déjà géographiquement isolés, les rares contacts qu’ils avaient avec l’extérieur leur sont désormais totalement interdits, et ils se retrouvent plus reclus que jamais. Comment vont-ils s’en sortir ? Continuer la lecture

Hergé au pays de l’occulte : Arnaud de la Croix reporter du 21e

Arnaud DE LA CROIX, Hergé occulte. La ligne sombre, Préface de Numa Sadoul, Camion noir, 2021, 242 p., 28 €, ISBN : 978-2-37848-264-0

de la croix herge occulteHergé, ses personnages, les composantes ésotériques, hermétiques de son œuvre ont fait couler tant d’encre, donné lieu à tant d’exégèses que le capitaine Haddock doit avoir inventé, depuis la mort de son créateur, un florilège de jurons amusés, admiratifs ou agacés. Dans Hergé occulte. La ligne sombre, l’historien et essayiste Arnaud de la Croix ne dépose pas une pierre de plus à l’édifice des études consacrées à l’occultisme, l’alchimie, le paranormal dans les albums Tintin. Continuer la lecture

Un joyeux petit vent frais

Un coup de cœur du Carnet

Noelia DIAZ IGLESIAS, Un ouragan dans la barbe, CFC, 2021, 112 p., 18 €, ISBN : 978-2-87572-065-8

diaz iglesias un ouragan dans la barbeUn ouragan dans la barbe est le premier album de l’autrice Noelia Diaz Igelisas. Dans cette bande dessinée qui emprunte des thématiques et certains traits à l’album jeunesse, la narration se révèle efficace, les procédés graphiques joyeux et expressifs et les personnages (dont le grand-père barbu, et Hugo que nous apercevons tous deux sur la couverture) attachants et singuliers. Continuer la lecture

L’étrange cas du Dr Jacobs et de Mr Mortimer

Un coup de cœur du Carnet

Benoît MOUCHART et François RIVIÈRE, Edgar P. Jacobs, un pacte avec Blake et Mortimer, Impressions nouvelles, 2021, 380 p., 24 €, ISBN : 978-2-87449-890-9

mouchart edgar p. jacobsLes duettistes Mouchart et Rivière ont-ils offert aux icônes BD Jacobs, Blake et Mortimer, une biographie définitive ? Elle enchante, des allures d’Atlantide émergée, de chronoscaphe en location, d’Espadon fendant les airs et les ères, de Grande Pyramide aux chambres secrètes. Qu’il s’agira de décrypter et de marquer, sans doute, d’un coup de craie rageur. Continuer la lecture

Dépression au-dessus du dessin

Benjamin MONTI, Rupture (fragments), La 5e couche et IMAGEs, 2021, 130 p., 20 €, ISBN : 978-2-39008-071-8

monti rupture fragmentsVoici deux bandes dessinées où s’insère un essai, tels trois livres en un.

Livre 1 : la rupture. Sous la forme d’un long strip de 56 pages, deux grandes vignettes par page, deux cases par vignette, Benjamin Monti raconte en noir et blanc et par fragments intimes, la rupture dont il ne se relève pas. D’entrée, la question d’un bébé vient rompre l’équilibre du couple et bien que ce soit une erreur d’étiquettes, l’amour a basculé : il n’y  aura ni bébé ni avortement mais désaccords. Une dialogie, telle que développée par le théoricien Bakhtine dans Problème de la poétique de Dostoïevski, s’entame alors entre elle et lui, en lui, en elle, par des discours internes, mais aussi formellement entre les deux cases de chaque vignette. Continuer la lecture

Retour à Tripoli

Barrack RIMA, Dans le taxi, Alifbata, 2021, 96 p., 18 €, ISBN : 9782955392898

rima dans le taxiExil forcé ou volontaire, exil nécessaire. Oui, on part pour ne pas suffoquer. Mais il y a des champs de bataille à traverser. 

Au Liban, le taxi est collectif. Entre passagers et chauffeur, les discussions vont parfois bon train, dans ce qui devient un lieu public ambulant, espace de vie et de rencontres éphémères. Barrack Rima a choisi d’y planter la trame de son histoire pour mieux parler de Tripoli, sa ville natale. Continuer la lecture

Road trip intergénérationnel

Alix GARIN, Ne m’oublie pas, Lombard, 2021, 220 p., 22,50 € / ePub : 9,99 €, ISBN : 978-2-8036-7623-1

garin ne m'oublie pas« Je ne peux pas rester ici, Papa et Maman doivent être morts d’inquiétude, ils m’attendent ! » Tels sont les mots de la grand-mère de Clémence, ramenée à la maison de retraite après sa troisième fugue. En vérité, personne ne l’attend dans la maison de son enfance, ses parents sont morts. Mamycha l’a oublié, l’oublie régulièrement. Tout comme son âge, ses statuts de mère et de grand-mère, les prénoms et visages de sa fille et de sa petite-fille. Par moment, elle réalise. « J’ai la mémoire qui flanche, j’me souviens plus très bien », entonne-t-elle pour dédramatiser. Continuer la lecture