Archives par étiquette : bande dessinée

Décès de Jidéhem

jidehemLe bédéiste belge Jean De Mesmaeker, connu sous le nom de Jidéhem, est décédé le 30 avril à l’âge de 81 ans.

Auteur des Chroniques de Starter, Ginger ou encore Sophie, il a aussi été l’assistant d’André Franquin entre 1957 et 1969, collaborant notamment à Spirou et Fantasio et Gaston Lagaffe. C’est même son patronyme, de Mesmaeker, qui sera donné à l’un des personnages les plus célèbres de la série.  Continuer la lecture

Angoulême : le Fauve d’or pour E. Lambé et Ph. de Pierpont

lambe

Le festval international de la bande dessinée d’Angoulême a livré ses lauréats 2017 dans pas moins de 9 catégories. Les Belges Éric Lambé et Philippe de Pierpont triomphent dans la catégorie- reine, tandis que Thierry Smolderen, associé au Français Alexandre Clérisse, reçoit un nouveau prix quelques jours après le Prix BD Fnac.
Continuer la lecture

Désenchantement du couple

Aurélie William LEVAUX, Sisyphe Les joies du couple, Genève, Atrabile, 2016, 148 p., 26,50 €

levauxAurélie William Levaux travaille à la croisée des genres, quelque part entre la bande dessinée, la littérature et l’art contemporain. Cette Liégeoise, connue pour son travail de broderie et peinture sur tissu, nous livre Sisyphe Les joies du couple, un album hybride et atypique. Alors que ses précédentes publications étaient principalement axées sur son travail plastique, ce roman graphique fait entrer en résonance le verbe et le dessin. Son univers pictural, assez reconnaissable, fait penser à des gravures anciennes qu’elle aurait détournées pour se les approprier et leur donner un sens nouveau, plus percutant. Continuer la lecture

Alice au pays quantique

Un coup de coeur du Carnet

Thibault DAMOUR, Mathieu BURNIAT, Le mystère du monde quantique, Dargaud, 2016, 162 p., 19.99 €

mystere-du-monde-quantiqueThibault Damour est un physicien de renom. Mathieu Burniat est un auteur de bandes dessinées élégantes et décalées. Ensemble, ils ont relevé un défi de taille : raconter ce qu’est la réalité.

La dernière aventure des célèbres héros Bob et Rick s’est mal terminée. Ils s’apprêtaient à explorer la lune pour en percer les secrets quand une météorite s’est abattue, brisant le casque de Rick, le chien, et le tuant sur le coup. Depuis, Bob déprime en relisant les albums de leurs exploits. Soudain, Rick, empaillé sur la cheminée, s’adresse à Bob : il est grand temps qu’il se remue et qu’il parte à la découverte de « l’ultime mystère » – la physique quantique, et ce qu’elle peut révéler sur la réalité. Bob tente mollement de résister en arguant qu’après tout, il n’est pas sérieux de parler à un chien mort. Rick lui répond que « dans le monde quantique, la notion de vie et de mort n’a que peu d’importance ». Continuer la lecture

Le 9e Art, après la guerre

Frans LAMBEAU, Dictionnaire illustré de la bande dessinée belge de la libération aux fifties (1945-1950), Liège, Les Éditions de la Province de Liège, 2016, 328 p.

Dictionnaire illustré de la Bande dessinée belge de la libération aux fifties (1945-1950)Essayiste spécialisé en bande dessinée, Frans Lambeau, à qui l’on doit déjà un ouvrage sur la bande dessinée belge sous l’Occupation (Dictionnaire illustré de la bande dessinée belge sous l’Occupation, André Versailles, 2013), s’est penché sur l’évolution du genre au sortir de la seconde guerre mondiale. Dans ce dictionnaire qui se veut exhaustif, l’expert fait part de ses recherches approfondies consacrées à cette période bien particulière, caractérisée par un essor important de la presse écrite. Alors que la Belgique a découvert le 9e Art durant l’entre-deux-guerres à la faveur de la diffusion de comics américains, la source se tarit dès 1941 et l’édition fait appel aux illustrateurs locaux pour remplir les pages des hebdomadaires de divertissement. À la Libération, l’offre se développe abondamment. Continuer la lecture

Audubon, si beaux ses oiseaux

Un coup de coeur du Carnet

Fabien GROLLEAU et Jérémie ROYER, Sur les ailes du monde, AUDUBON, Dargaud, 2016, 184 p., 21 €

La première planche installe à la fois la beauté des paysages et la superbe maîtrise du dessinateur, ainsi que la passion d’Audubon, lui qui admire le vol des oies bernaches là où son batelier craint  l’orage qui menace.  Sous le déluge, il lui importe plus de sauver  ses planches de dessin que son équipage et on devine vite que rien ni personne ne doit se mettre en travers de son chemin.  Continuer la lecture