Archives par étiquette : MaëlstrÖm

Face à face

David GIANNONI, La foi, la connaissance et le souvenir – La fede, la conoscenza e il ricordo (traduction juxta), Illustrations de l’auteur, MaelstrÖm, 2016, 86 p., 18 €   ISBN : 978-2-87505-250-6

giannoniItalien né à Nice et établi à Bruxelles en 1987, poète et animateur culturel, notamment fondateur du projet « multi-artistique et multimedia » MaelstrÖm, David Giannoni publie aujourd’hui un recueil de poèmes conçu au début des années 90, traduit  par lui-même et publié en édition juxta français-italien. (Précision intéressante,  selon l’heureuse tradition de la collection 4 1 4, l’ouvrage est livré en deux exemplaires jumelés, un pour l’acquéreur, l’autre pour être offert et ainsi partagé avec autrui.) Continuer la lecture

Où l’on part à la rencontre d’un couple irradiant d’amour

Benjamin POTTEL, J’infiniments nous, maelstrÖm, coll. « 4 1 4 », 50 p., 14 €   ISBN 978-2-87505-251-3

pottel-livreVoilà un livre qui émouvra, sans aucun doute, tout qui, un jour, une fois, aura croisé la route de Benjamin Pottel. Aura eu, par exemple, la chance de partager un bout de scène avec lui, l’improvisateur hors pair, le guitariste généreux, maître d’œuvre de la « Troupe Poétique Nomade » des éditions MaelstrÖm. Aura eu, aussi, la chance de discuter le bout de gras avec un homme capable, d’une chiquenaude, de renverser une conversation, de la faire soudainement basculer, alors que rien ne le présageait, dans le questionnement philosophique et métaphysique. Continuer la lecture

Prix Thiry pour Görgün

gorgunKenan Görgün est le lauréat de l’édition 2016 du Prix Marcel Thiry pour son roman Delia on my mind (MaëlstrÖm). Le prix sera remis à l’auteur lors du salon Les Fugueurs du livre le samedi 3 décembre à Liège.

gorgun-deliaCréé en 2000 à l’initiative de la Ville de Liège, le Prix Marcel Thiry récompense une publication récente écrite en langue française. Il est décerné en alternance, une année à un écrit de poésie, une année à un roman ou un recueil de nouvelles. Le lauréat se voit attribuer un prix d’un montant de 2.500€.
Continuer la lecture

Benjamin Pottel : un hommage

pottelNé le 19 septembre 1978, Benjamin Pottel est décédé le 25 mai 2016. Un hommage vivant, vibrant, amicalamoureux, poétique, artistique et musical lui sera rendu au Senghor et à la Boutique maelstrÖm 4 1 4 le dimanche 18 septembre 2016 dès 15h. Continuer la lecture

Cernes de famille

Chantal DELTENRE, La Forêt Mémoire, maelstrÖm, 2016, 110 p., 12 €

deltenreComment imbrique-t-on dans sa mémoire les souvenirs, doux ou douloureux ? Comment faire pour qu’ils se transfigurent, se floutent et ne nous digèrent pas tout cru ?
Dans La Forêt-Mémoire, la narratrice, encore enfant, a planté à son seul usage une canopée sensible imaginaire. Au plus profond, comme dans autant de boules à neige, elle peut à loisir éteindre ou animer les scènes qu’elle a vécues : Grande, la mamy aimante, en train de raccommoder un chandail. Grand, le pépé communiste, feuilletant Le Drapeau Rouge en quête d’une nouvelle manif où il l’emmènerait. La Ducasse d’Ath et ses Géants au dernier week-end d’août, les bords de la Dendre et la statue de Saint Antoine, qui veille sur la plus jeune occupante de la maisonnée. Il reste malgré tout des paysages qui grésillent bien trop à son goût, sous tension ou au mieux, vidés de tout lien. Des moments qu’elle ne maîtrise guère: tous ceux où apparaissaient ses parents, mariés très jeunes et comme encombrés de leur progéniture. Continuer la lecture

L’instantané de l’amour : un précipice

Un coup de coeur du Carnet

Serge DELAIVE, Nocéan, MaelstrÖm, 2016, 203 p., 16 €

noceanCeux qui sont attachés à une conception traditionnelle du roman en réclament une histoire, avec des événements, des personnages et même une intrigue ; un début, une fin discernables et, entre les deux, une progression. Rien de tout cela, ou presque, dans le nouveau roman de Serge Delaive, Nocéan, le premier depuis Argentine (2009) qui obtint le Prix Rossel. L’auteur est certes plus connu pour ses poèmes, une œuvre nombreuse, remarquable. Il demeure poète quand il rédige un roman original comme celui-ci, ne suivant que son propre mouvement, son lyrisme naturel. Poète quand il évoque un homme et une femme, ses personnages, les rencontres, les séparations, la culminance ou la déchirure de l’amour, la passion de la mer, de la ville, du monde. Continuer la lecture

Le fiEstival, clap 10ème


Le fiEstival, festival d’arts littéraires, poétiques et musicaux, en est à sa 10ème édition cette année. Elle sera dédiée à l’écrivain et éditeur italien Antonio Bertoli, récemment décédé, et aura pour thématique « L’Arbre de vie ».
Continuer la lecture

Prendre l’avion, embrasser les vagues et saluer le monde

Arnaud DELCORTE, Ô, Bruxelles, Maelström, coll. « maelstrÖm compAct », 2015, 8 €

J’ai entre les mains Ô, l’un des livres d’Arnaud Delcorte parus cette année. Voilà un ouvrage, tout petit par la taille et le nombre de lignes, mais extrêmement sensible et intelligent. Un ouvrage « simple » et « complexe » à la fois.

Le Japon pourrait être l’une de ses portes d’entrée. Qui ne serait d’ailleurs pas tenté de voir dans les minuscules poèmes de Delcorte des espèces d’haïkus ? Comment, d’ailleurs, ne pas y penser quand Delcorte évoque les « petites choses » ?  Continuer la lecture