Archives par étiquette : Francine Ghysen

Le tricot des secondes

Dominique MASSAUT, Sous ton pas, Arbre à paroles, 2018, 68 p., 12 €, ISBN : 978-2-87406-667-2

sous ton pas / le ruissellement / et le flux d’humus et de mousses / la danse des rhizomes / des mycéliums / le style entrelacs des stolons / et le tricot des secondes et le texte du temps

sous ton pas / il y a des forces femelles et des forces mâles / il y a des forces animales / des forces minérales / et des forces vives et des forces cercueil / et des forces fleurs et des forces feuilles / et des forces âminales

Continuer la lecture

Un unisson improbable et poignant

Catherine BLANJEAN, Liu Xia. Lettres à une femme interdite, Éditions François Bourin, 2018, 144 p., 16 € / ePub : 11.99 €, ISBN : 979-1025204054

Écrire à quelqu’un qu’on ne connaît pas, qu’on ne rencontrera probablement jamais, mais dont la pensée vous habite, dont l’existence recluse, étroitement surveillée, au bout du monde, vous hante.

Son nom ? Liu Xia, artiste, poète, photographe, assignée à résidence dans son appartement à Pékin, depuis bientôt dix ans.

Son crime ? Être l’épouse de Liu Xiaobo, intellectuel engagé dans un combat – toujours pacifique – en faveur de la démocratie dans son pays (même si elle ne participe pas à ses engagements politiques), condamné en 2009 à onze ans de détention, qui a reçu en prison le prix Nobel de la Paix, l’an 2010. Continuer la lecture

Les coulisses d’une série noire

Nicolas FLORENCE, À la gorge, Librairie-Galerie Racine, 2018, 290 p., 15 €, ISBN : 978-2-24304-674-

À la gorge. Le titre a de quoi nous saisir. Le livre de Nicolas Florence, tout autant.

Il s’ouvre par une rafale de meurtres sur le campus de l’université de B., présentant de troublants points communs. Les victimes – quatre filles, un garçon – sont de jeunes chercheurs universitaires, attachés à la faculté des Sciences, section Géographie, proches de Greenpeace, certains venus de l’étranger, telle Rachel, de l’université de Tel Aviv, qui s’est vu proposer un poste de doctorante à B., dans le cadre d’une recherche très pointue sur l’écologie en Antarctique. Retrouvés étranglés, en partie dévêtus, dépouillés de papiers d’identité, à la veille de s’engager dans cette recherche scientifique, sous la conduite du professeur Gladys du Pertuis. Continuer la lecture

Instants de vie

Olivier ODAERT, Solitudes, Illustrations de Sylvain Delcourt, Academia, 2018, 121 p., 15 € / ePub : 10.99 €, ISBN : 978-2-8061-0381-9

odaert solitudesSolitudes. Un recueil de nouvelles brèves, saisissant des instants qui marquent notre vie, et que nous gardons secrets, cachés dans les plis du quotidien.

Ici, un homme assis depuis des heures sur un banc, dans un parc, immobile, silencieux, ne semble pas conscient de la présence à ses côtés d’un jeune garçon qui lui prend la main, cherche son regard perdu dans le lointain. Il se lève, s’en va marcher sans but dans les allées, revient, interroge doucement : « On y va, Papa ? », ne reçoit pas de réponse. Le soir tombe, le froid pince, les passants ont déserté le parc. Et le garçon part à son tour, après avoir une dernière fois posé contre sa joue une main désormais froide et rigide, et murmuré un bonsoir à l’accent d’adieu. (Papa) Continuer la lecture

La bataille des mots

Olivier STARQUIT, Des mots qui puent, préface d’Alain Deneault, Cerisier, coll. « Place publique », 2018, 176 p., 12 €, ISBN : 978287267210-3

starquit des mots qui puent.jpgOutil de communication, le langage est aussi, nous prévient d’emblée Olivier Starquit,  dans son livre polémique crânement intitulé Des mots qui puent, « un puissant outil de domination ».

Le choix des mots, dans la vie politique, n’est jamais neutre, anodin. Ils nous environnent, nous pénètrent, nous orientent, sans que nous y prenions garde. Continuer la lecture

La mémoire théâtrale retrouvée

Paul ARON, Une histoire du théâtre belge de langue française (1830-2000),Impressions nouvelles, coll. « Espace Nord », 2018, 368 p., 11 € / ePub : 6.99 €, ISBN : 978-2875683977

aron une histoire du theatre belge de langue francaiseDans l’avant-propos à la réédition de son essai qui retraçait, en 1995, Une histoire du théâtre belge de langue française (1830-2000), Paul Aron souligne « l’irremplaçable précarité » de cet art, chaque représentation étant par nature unique.

Si, en spectateur sensible, il nous livre une vision subjective de ce qu’il a vécu personnellement au théâtre, il espère que les éléments réunis au cours de ses recherches aideront le lecteur à prendre la mesure d’un patrimoine précieux, qui reste peu connu. Souhait exaucé ! Continuer la lecture

Les mots sont des lucioles

Leïla HOUARI, Ni langue ni pays, L’Harmattan, 2018, 174 p., 17,50 €, ISBN : 978-2-343-14190-9

houari ni langue ni pays.jpgNous l’avions découverte, voici sept ans, dans Les rives identitaires, un « récit nomade » frémissant d’espoir et de rébellion, de joie de vivre et de détresse.

Née à Casablanca en 1958, belge d’adoption et de cœur (sa famille s’établissait à Bruxelles dès 1965), Leïla Houari, qui avait publié auparavant un roman, des nouvelles, des poèmes, une pièce de théâtre, proposait ensuite Cuisine intérieur (2014), un livre débordant de saveurs et de fantaisie, mais qui faisait la part de la mélancolie, dans le sillage de Jean-Claude Pirotte, cité en exergue : « Je ne suis ni d’ici ni d’ailleurs et sans cesse chassé de moi-même ». Continuer la lecture