Archives de catégorie : Recensions

Les frottements de la quarantaine

Charly DELWART, Le Grand Lézard, Roman, Flammarion, 2021, 255 p., 19 € / ePub : 13.99 €, ISBN : 978-2-08114-6940-2

delwart le grand lezardLe narrateur de ce roman, Le Grand Lézard, le sixième de Charly Delwart, mène une double vie : la réelle, où plus rien ne fonctionne, la nocturne, la rêvée, où tout lui réussit même s’il se retrouve dans la peau d’un nain ! Introspections existentielles, psychologiques, voire psychanalytiques en vue, à gogo même, sur un ton décalé et fantaisiste. Continuer la lecture

Petit manuel pour procrastiner sa fugue

Un coup de cœur du Carnet

Charly DELWART et Ronan BADEL, Les aventures de moi-même. Journal de ma fugue, Flammarion Jeunesse, 2021, 144 p., 11,50 € / ePub : 8,49 €, ISBN : 9782080205957

delwart badel les aventures de moi meme journal de ma fugueC’est décidé : Gaspard, (presque) dix ans, va fuguer. Parce qu’il a le temps, parce qu’il a l’âge, pour prendre son indépendance, pour voir le monde tout seul comme un grand, car oui, il est grand, maintenant. Ah, et aussi parce que ses parents et lui ne sont pas, mais alors pas du tout d’accord : ils ont décidé de l’inscrire dans un autre collège que celui où iront ses deux meilleurs copains. Une seule solution : quitter la maison. Continuer la lecture

Un pour tous, tous pour Castelmore !

Adrien ROSELAER, D’Artagnan, obscur ou illustre ?,180°, 2020, 108 p., 20 €, ISBN : 978-2-931008-45-4

roselaer d artagnan obscur ou illustreIl s’appelait Charles de Batz de Castelmore mais, en arrivant un jour de sa Gascogne natale à Paris, il prit pour nom celui de sa mère, Françoise de Montesquiou d’Artagnan. D’Artagnan !

Dans un petit livre très compact, une étude dense et claire, écrite sobrement, superbement illustrée, Adrien Roselaer, historien de formation, ressuscite le personnage historique, pointe les distorsions et convergences avec le héros des romans d’Alexandre Dumas. Tudieu ! Avec son D’Artagnan, c’est notre enfance qui se redéploye mais le plaisir est quadruple : le plongeon nostalgique, la redécouverte d’une époque fascinante, la rencontre d’un être remarquable et, en surplomb, l’observation d’un travail créatif, celui de Dumas rassemblant des matériaux épars, discriminant des convergences puis tissant une réalité alternative. Continuer la lecture

Joyeux dér(c)apages

Marc MENU, Oxymores subit(e)s, Cactus Inébranlable, 2021, 73 p., 8 €, ISBN : 978-2-39049-026-5

menu oxymores subitesMarc Menu sous des allures de flâneur de l’humour est un nouvelliste de grand talent et un poète qui révèle de livre en livre une sensibilité qui laisse entrevoir en permanence le difficile équilibre entre l’expérience tragi-comique de l’homme et sa capacité à récolter les « rognures d’ongles » de l’existence. Dans ces legs ramassés tout au long d’une vie: des pépites, des éblouissements, des poèmes, des nouvelles… Continuer la lecture

Ceci n’est pas un employé

Un coup de cœur du Carnet

Jacques STERNBERG, L’employé, Postface de Jacques Carion, Impressions nouvelles, coll. « Espace Nord », 2020, 195 p., 8,5 €, ISBN : 978-2-87568-538-4

sternberg l employeAttention lecteur, attention lectrice, si vous découvrez Sternberg avec ce livre, vous allez vivre une expérience-limite. Laissez toute rationalité au placard et embarquez dans le non-sens à la belge de cet auteur hors normes. Publié en 1958 aux éditions de Minuit, le roman L’employé garde une sacrée modernité comme tout OLNI (Objet Littéraire Non Identifié) ! Continuer la lecture

La vie en dilettante

Un coup de cœur du Carnet

Thomas LAVACHERY, Le cercle, Esperluète, 2021, 64 p., 14.50 €, ISBN : 978-2-35984-136-7

lavachery le cercleLibéré enfin des obligations et du jugement des autres, un retraité renoue avec la vie de réjouissante façon.

Dernier de sa fratrie et veuf depuis peu, Henri Juel se retire dans le village de Versol. Son bagage se réduit à quelques vêtements, des livres d’aventure, un peu d’or et ses titres de rente. À soixante ans, il entame une nouvelle vie qu’il espère riche d’explorations à bicyclette et de rencontres. Le pays lui plait « pour sa rugueuse beauté » et l’accueil tout aussi rugueux des habitants ne l’effraie pas. Un café du bourg voisin devient son point de chute : la tenancière a du charme, mais surtout, le manège de quelques messieurs dans un coin l’intrigue. « Avant qu’il ne les eût dérangés par ses rires, les trois types se livraient à des manipulations de croupiers. Ça chuchotait, ça causait par signes… ». Il y a dans les activités de ce cercle comme un mystère que Juel est bien décidé à éclaircir. Continuer la lecture

Hasta la victoria

Katia LANERO ZAMORA, La machine (tome 1), ActuSF, 2021, 360 p., 19,90 € / ePub : 9,99 €, ISBN : 978-2376863373

La machine nous plonge dans une ville fictive espagnole, Panîm, devenue récemment une république suite à la fuite du Roi. Le récit s’ouvre sur le discours de la figure de proue de la Machine, un parti qui envisage chaque citoyen comme une pièce indispensable au système et qui prône une redistribution équitable des richesses. Continuer la lecture

Au plaisir de l’indicatif

Pascale TOUSSAINT, Des lilas des orages, Samsa, 2021, 64 p., 16 €, ISBN : 978-2-87593-316-4

toussaint des lilas des oragesIci tout est mignon ! À commencer par le cartel de l’auteure en quatrième de couverture : Pascale Toussaint vit à Bruxelles et y enseigne la littérature. Elle est mariée à l’écrivain Jacques Richard. Et si l’on cherche ce dernier sur internet, on découvre de suite : Né à Bruxelles, Jacques Richard a passé son enfance en Algérie. Il enseigne la peinture et le dessin. Il est marié à l’écrivaine Pascale Toussaint. Un vrai couple d’albatros ou de tourterelles. Continuer la lecture

Focus vidéo sur les maisons d’édition

La Belgique francophone fourmille de maisons d’édition, souvent des petites structures, parfois méconnues. Grâce à plusieurs initiatives récentes, les éditeurs et éditrices qui animent ces maisons et font chaque année naître des dizaines de livres, ont eu l’occasion de présenter leur travail dans des capsules vidéos éclairantes. Continuer la lecture

Comme un rayon doré au fond d’un lac

Maxime BULTOT, L’année la plus chaude, JC Lattès, 2021, 250 p., 18 € / ePub : 12.99 €, ISBN : 978-2-709667-38-8

bultot l annee la plus chaudeJeune auteur belge de 32 ans formé à l’INSAS, Maxime Bultot travaille comme réalisateur, scénariste et assistant à la mise en scène. L’année la plus chaude est son premier roman.

Dans ce livre sorti le 7 avril en librairie, Maxime Bultot nous sert une narration de l’infime. Le récit d’un quotidien qui s’étire dans l’ennui d’un bled wallon chauffé à blanc pendant les deux mois d’été. Continuer la lecture

Le bien commun

Dominique COSTERMANS et Régine VANDAMME, Le bureau des secrets professionnels. Histoires vécues au travail. Tome 2, Préface d’Isabelle Ferreras, illustrations d’Allilalu, Renaissance du livre, 2021, 208 p., 20 € / ePub : 9.99 €, ISBN : 9782507056964

costermans vandamme le bureau des secrets professionnels 2Lors de la parution du premier tome du Bureau des secrets professionnels, on vous avait expliqué, avec la distanciation critique nécessaire, la démarche qui avait présidée à la publication de ces « Histoires vécues au travail ». On ne va pas se répéter, le deuxième tome étant la suite annoncée du projet. Vous pouvez la relire ici. On ne va pas non plus continuer à dire on. Mais je. Car si Roland Barthes précisait, en introduction des Fragments d’un discours amoureux, « C’est donc un amoureux qui parle et qui dit : », pour cette recension : c’est un blessé du travail qui écrit. Dans le premier tome, j’étais parvenu à rester à distance de mon propre vécu – même si parfois il affleurait, et les larmes pas loin – emporté dans le tourbillon des anecdotes glissant de la facétie au drame, de la légèreté à la gravité en passant par toutes les nuances connues de celles et ceux qui ont eu un jour la (mal-)chance de travailler. Continuer la lecture

La Morte tellement Vivante

Un coup de cœur du Carnet

Hubert ANTOINE, Les formes d’un soupir, Verticales, 2021, 272 p., 19,50 € / ePub : 13.99 €, ISBN : 9782072932250

antoine les formes dun soupirMelitza, Mexicaine gorgée de jeunesse et assoiffée d’amour, danse et cadence ses passions, ses révoltes, ses pulsions. Melitza veut, tance, réclame la vie… qui la malmène et la quitte pourtant. Ce fruit juteux aux promesses suaves et acidulées se voit transpercé d’une balle brutale, en pleine poussière d’une rue de Santa Lucía, sous les rayons d’un soleil tardif et les yeux incrédules de son père. Evo, son protecteur huichol aux iris saphir, ramasse alors son enveloppe meurtrie et s’enfuit avec elle. Cette course impérieuse paraît de prime abord étrange, mais « son rapport au monde est tout à fait particulier. Toujours en accord avec la nature, avec les saisons, avec l’équilibre, avec l’instant. Il ne fait rien qui ne soit parfaitement juste. Chacun de ses gestes est en grâce, en logique et en harmonie avec ce qui l’entoure. C’est l’être le plus magnifique qui soit ». Et le mystère se dissout en effet, dans les eaux vertes d’un étang, lorsque l’Indigène s’emplit du dernier souffle de sa soupirante, aspirée dans un mouvement aussi ferme que tendre par la Mort et le chaman. C’est de cette curieuse façon que débute Les formes d’un soupir, continuation de Danse de la vie brève qui constitue toutefois une œuvre singulière et complète en soi. Continuer la lecture

United comics of Belgium au Centre belge de la bande dessinée

united comics of belgium affiche

Depuis le 2 avril et jusqu’au 26 septembre 2021, le Centre belge de la bande dessinée (CBBD) présente United Comics of Belgium, une exposition qui propose « une fenêtre sur la création belge contemporaine ». Conçue en partenariat avec les deux principales associations professionnelles d’auteurs de BD belge, l’AKA [Akadémie des Auteurs de BD belge] et l’ABDIL [Auteur.trice.s de Bande Dessinée et de l’Illustration Réuni.es], elle entend mettre en dialogue le travail de 27 autrices et auteurs BD issus de différentes générations et communautés linguistiques. Continuer la lecture

Au cœur d’un naufrage

Un coup de cœur du Carnet

Emmanuelle PIROTTE, Rompre les digues, Philippe Rey, 2021, 272 p., 18 € / ePub : 10.99 €, ISBN : 9782848768663

pirotte rompre les diguesRemarquée pour ses quatre premiers romans, Emmanuelle Pirotte nous donne des fictions placées sous le signe de la rupture. Ses personnages évoluent dans un monde où les repères se sont estompés : Seconde guerre mondiale dans Today we live (2015), pandémie dans De profundis (2016), colonisation des Indiens du Grand Nord au XVIe siècle dans Loup et les hommes (2018), épidémie de peste à Londres dans D’innombrables soleils (2019). À la faveur de l’extraordinaire, des personnalités s’affrontent, des destins se forgent. Avec Rompre les digues, elle nous emmène dans les entrechocs de l’argent sans limites et des fractures sociales de notre monde contemporain. Continuer la lecture

« Alors, la poésie »

Fidéline DUJEU, Larmes de crocodile, suivi de Siamois, Weyrich, coll. « Plumes du Coq », 2021, 144 p., 14 €, ISBN : 9782874896118

dujeu larmes de crocodileFidéline Dujeu est poète, nouvelliste, romancière, animatrice d’ateliers d’écriture, écrivaine publique, co-fondatrice d’une maison d’édition artisanale. Elle est également thérapeute, « constellatrice ». Elle a été une petite fille naguère, et est aujourd’hui femme et mère. Et elle est encore bien d’autres contours et détours, mais ce sont ces dimensions apparentes qui nourrissent les deux textes publiés dans la collection « Plumes du Coq » chez Weyrich, rassemblés sous le titre Larmes de crocodile. « Deux livres en un. Deux traversées. Une métamorphose. » Continuer la lecture