Archives de catégorie : Recensions

Huxley, homme précaire et extra-lucide

Un coup de cœur du Carnet

Pascal CHABOT, Six jours dans la vie d’Aldous Huxley, PUF, 2022, 56 p., 7,5 € / ePub : 4,99 €, ISBN : 978-2-13-083344-4

chabot six jours dans la vie d'aldous huxleyQue sont six jours dans la vie d’un individu ? Bien peu de choses. Mais six journées constituent par contre autant de bifurcations, de portes qui donnent accès à de nouvelles perceptions sur une destinée. Le philosophe Pascal Chabot a sondé celle de l’écrivain britannique Aldous Huxley (1894-1963) en en carottant six moments-clés. Le petit livre qui en ressort pourrait apparaître comme le titre initial d’une nouvelle collection, dont l’idée serait des plus originales : s’arrêter sur six instantanés d’une vie, passés au révélateur de l’écriture. Mais ces pages sont uniques, et leur densité tient à ce qu’elles ont d’abord été écrites dans un souci de partage direct. Leur destination première était la performance orale en public, au Festival Les Inattendues de Tournai… D’où le courant qui passe du texte au lecteur, devant qui un portrait se dessine à coup de flashes jamais figés. Continuer la lecture

Outre

Jean-Marie CORBUSIER, Comme une neige d’avril, Lettre volée, 2022, 112 p., 17 €, ISBN : 978-2-87317-586-3

corbusier comme une neige d'avrilVoyageur aux prises avec un univers de mots, Jean-Marie Corbusier poursuit dans son nouveau recueil publié à La Lettre volée – Comme une neige d’avril – sa recherche de la poésie. Explorateur, télégraphe, le poète prend note de ce qu’il perçoit – spoiler alert – : de la neige, toujours plus de neige, de la neige sur de la neige. Le blanc, que ce soit celui de la neige ou du papier, occupe, par conséquent, une place prépondérante dans ce dernier recueil.

Cette comparaison pour titre dit bien l’état de précarité de l’univers dans lequel évolue le poète. Cet univers se caractérise par une absence de repères efficaces. Pire, les règles qui le régissent ne semblent pas fixées une fois pour toutes. Le sol se dérobe sous les pas du poète qui ne sait nommer précisément ce qui l’entoure (« Ici amas se dit congère / ailleurs/banc de neige / là-bas qui revient » ; « l’aube / qui a changé de nom / le doute encore »). Aussi, le poème « comme une neige d’avril » est-il l’image qui cache l’univers du dire impossible. Continuer la lecture

La vie rêvée des auteurs bd

Émilie PLATEAU, L’épopée infernale, Misma, 2021,268 p., 16 €, ISBN : 978-2-916254-89-0

plateau l'épopée infernaleParu en 2019, l’album Noire, la vie méconnue de Claudette Colvin, d’Émilie Plateau avait connu un accueil public et critique chaleureux. L’autrice nous revient avec un livre à la forme des plus originales intitulé L’épopée infernale. Les moins de cinquante ans (et les plus de vingt-cinq) se souviennent sans doute avec émotion et nostalgie des livres dont vous êtes le héros. Le principe de cette collection de livres-jeux est que l’histoire se construit au fur et à mesure de la lecture en fonction des choix de la personne qui lit : plusieurs fils narratifs sont possibles et ceux-ci aboutissent à des fins plus ou moins rapides et plus ou moins heureuses. Coup de génie : Émilie Plateau s’est emparée du concept et l’a adapté en bande dessinée pour nous raconter avec dérision les déboires très ordinaires des auteurs et autrices du 9e art. Continuer la lecture

Quand la montagne joue à cache-cache

David WAUTIER, Montre-toi, montagne, Diplodocus, 2022, 48 p., 13,90 €, ISBN 9 : 79-10-94908-30-3. Dès 4 ans.

wautier montre toi montagneIl n’y a pas que la mer en été. La montagne a ses adeptes, qui la choisissent comme destination de vacances ou qui, comme David Wautier, aime s’arrêter devant ses paysages grandioses pour en rendre la beauté insondable dans ses peintures. Voici un album jeunesse qui combine à merveille l’univers de l’enfance, un texte proche du vécu et l’art de l’aquarelle.

Les parents de la petite Jana, qui a une sympathique bouille semblable aux figures des héroïnes de mangas, ont opté cette année pour cette destination. L’album franchit les différentes étapes pour y parvenir car, la montagne, ça se mérite. Chargement de la voiture, traversée de la ville, péages et embouteillages, pique-nique sur une aire d’autoroute, père et mère qui se relaient à la conduite… C’est certain : nombre de parents, voire d’enfants, retrouveront dans ces débuts de vacances le goût du vécu. Continuer la lecture

« Chante la vie, chante »

David GIANNONI, Il faut savoir choisir son chant, maelstrÖm reEvolution, 2022, 314 p., 17 €, ISBN : 978-2-87505-429-6

giannoni il faut savoir choisir son chant« Il avait levé les yeux pour contrôler l’état de la toiture. / Six cents trous de lumière perçaient les tuiles. / Entre chaque rayon / Son être entier / Riait. » Tel est le chant inaugural par lequel David Giannoni inaugure son recueil de « poécontes » (mot-valise à l’évidence poétique se passant d’explication). Au moment-même où ces mots ont été posés, l’évidence a surgi : ils constitueraient le début d’un voyage de « 108 poèmes, 108 chants, 108 variations d’un même chant, 108 perles d’un chapelet tout personnel et qui à la fois devait pouvoir se faire universel ». Giannoni a alors commencé une expérience tout en réceptivité qui durerait près de quatre ans. Accueillir le Verbe quand et comme il se présenterait, lui donner temps et forme, et finalement le prodiguer ; une démarche d’art et de spiritualité, pleine et généreuse. Continuer la lecture

Peau blanche et cœur noir

Fabienne ZUTTERMAN, L’Afrique pour se perdre, Empaj, 2022, 300 p., 16 €, ISBN : 978-2-931011-28-7

zutterman l'afrique pour se perdreMilou quitte la Belgique pendant l’été 1970 avec ses trois enfants pour s’assurer que son mari ne les emmènera pas aux USA avec lui, suite à leur séparation. D’un tempérament impulsif et fougueux, elle choisit l’Afrique pour se perdre, atterrit à Kinshasa dans le jeune Zaïre de Mobutu et se rend pour enseigner deux ans à Luluabourg (aujourd’hui Kananga), puis un an à Bukavu.

À la porte de l’avion, une gifle d’air brûlant. Coup de javelot dans les rétines. Je vois le jour, enfin. Cette lumière… mais quelles montagnes avons-nous gravies pour être à ce point proches du soleil ? Continuer la lecture

Ikko et Gervais

Bernadette GERVAIS, Ikko et le cadeau, Les grandes personnes, 2022, 11 p., 9,50 €, ISBN : 9782361936624
Bernadette GERVAIS, Ikko et la lune, Les grandes personnes, 2022, 11 p., 9,50 €, ISBN : 9782361936617

gervais ikko et la luneDeux nouvelles aventures d’Ikko, petit ours blanc sorti de l’imagination de Bernadette Gervais, viennent rejoindre les deux précédentes (Ikko et les coquelicots, Ikko et le coquillage), qui étaient sorties en 2018. Nous voici donc avec 1, 2, 3, 4 petits ouvrages carrés tout en carton, aussi tendres qu’adorables. L’ourson y est représenté dans de courts récits autour du quotidien, en relation avec Mamako, qui fait office de figure maternelle. Continuer la lecture

Éric Brogniet : une vie en poésie

Un coup de cœur du Carnet

Éric BROGNIET, La lecture silencieuse. Pour un lyrisme de l’expérience, Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique, 2022, 456 p., 30 €, ISBN : 9782803200665

brogniet la lecture silencieuseQu’elle emprunte un chemin taillé dans le clair-obscur, escarpé ou à flanc d’aurore, la poésie relève d’une expérience de vivre et d’écrire qui ne pactise pas avec le régime existant des choses. Rêveur habitant les terres nomades de la poésie, Éric Brogniet nous livre un livre-somme, un jeu infini des perles poétiques qui présente un double visage : une ressaisie de la géographie et de la généalogie de son œuvre poétique et une réflexion sur la place, les enjeux, les invariants et les mutations de la poésie contemporaine. C’est à partir des œuvres de Hesse, Jacques Sojcher, Colette Nys-Mazure, Jean-Louis Lippert, Michaux, Celan, Jacques Crickillon, Philippe Jones, Anne-Marie Smal, Fernand Verhesen, Nathalie Gassel, Hubin et bien d’autres que l’auteur oppose un contre-chant résistant à l’espace-temps de l’Anthropocène. La question de Hölderlin s’est radicalisée, le « que peut la poésie en temps de détresse ? » faisant place à « que peut la poésie en un temps d’effondrement ? ». Avec le foyer poétique comme champ questionnant la condition humaine, le verbe ne dispense un monde qu’à se soustraire à la gestion technocratique actuelle du vivant, à l’ordre ambiant conditionnant esprits et corps. Continuer la lecture

À la recherche du temps perdu

Nathalie GONDRY, Matthieu, Luc Pire, 2022, 186 p., 18 €, ISBN : 9782875422644

gondry matthieuUn cri déchirant brise le silence de la nuit. Une mère a perdu son fils de 19 ans, Matthieu, dans un accident de voiture. Le chauffeur était ivre. Une seule réponse s’impose face à ce drame : le silence.

Juste après l’accident, Nathalie Gondry, qui n’est pas autrice au départ, écrit pour se libérer. Elle plonge dans les souvenirs, de la naissance de son fils aux derniers moments avec lui, en passant par des anecdotes de la vie quotidienne. Continuer la lecture

Cœur et corps à l’ouvrage

Un coup de cœur du Carnet

Isabelle WÉRY, Selfie de Chine, Midis de la poésie, 86 p., 12 €, ISBN : 978-2-931054-07-9

wery selfie de chineDe son propre aveu, l’une des fonctions du “taff d’écrivaine” d’Isabelle Wéry est de “sculpter des images pour autrui”. Sculpter, on le fait avec les mains, mais aussi avec la langue : sculpter des mots implique la collaboration active du corps et du cœur, qui parvient à donner vie à cette Chine presqu’irréelle, tant elle est éloignée des quotidiens occidentaux. Et pourtant, le petit livre d’Isabelle Wéry est aux antipodes d’un Orient fantasmé : c’est dans la Chine bien réelle et son désordre organisé que plonge ce sino-selfie, dans un tourbillon ardent que répercutent les thèmes, les registres, les formes de discours qui s’y trouvent brassés. Prose poétique, cadavre exquis et tentatives mandarines, franglais, onomatopées et borborygmes mêlés de voyelles décuplées et d’une ponctuation erratique se passent le relais pour un résultat chaotiquo-extatique. Continuer la lecture

La nuit je mens

Ben CHOQUET, Le dernier truand, Kennes, 2022, 396 p., 19,90 € / ePub : 14,99 €, ISBN : 9782380751437

choquet le dernier truandDepuis la mort de sa fille, Tuco, un ancien flic recyclé en détective privé, n’est plus que l’ombre de lui-même. Ses journées sont rythmées par l’alcool et les histoires sans lendemain. Cette fausse quiétude est interrompue par la mort subite de son père, dit le Colonel. Bien qu’il ait coupé les ponts avec lui, Tuco se rend à son enterrement. Vu la longue carrière dans l’armée du paternel, de nombreuses personnes y sont présentes. Tuco refuse l’héritage, au profit de sa sœur Sophie. Toutefois, dans la nuit qui suit l’enterrement, il est enlevé et séquestré par des molosses masqués. Il parvient à s’échapper, grâce à une condition physique jamais prise en défaut. Les morts qui s’accumulent sur sa route se volatilisent aussi vite qu’ils sont apparus. Un carnet laissé par son père et ne contenant que deux inscriptions étranges s’invite dans l’histoire. Pourquoi le Colonel lègue-t-il ce carnet à son fils ? Est-il vraiment mort d’une crise cardiaque ou est-ce un meurtre déguisé ? Et qui sont ces mystérieux hommes qui pourchassent à présent Tuco ? Continuer la lecture

Ciney rouge

Ludovic PIERARD, Absolution, Academia, coll. « Noirs desseins », 2022, 194 p., 18 € / ePub : 13,99 €, ISBN : 9782806106735

pierard absolutionMichel ne sait plus que faire. Son épouse, Léa, s’éloigne à grands pas de lui sans se retourner. Elle ne jure plus que par ses cours de yoga dont elle dit qu’ils lui font le plus grand bien, quittant la maison de plus en plus souvent. Depuis une fausse couche, elle ne cesse de se culpabiliser, et ne trouve aucun répit. Il est loin les temps de l’amour fou, et Michel se retrouve seul face à lui-même, souvent un verre à la main. Reste son métier de policier, qui l’occupe tout entier, sans doute trop, mais c’est sa passion première. Aussi se sent-t-il revivre quand il est appelé sur la scène d’un crime, chose rare à Ciney, sa petite ville de province. Le cadavre retrouvé est mis en scène devant une croix, il affiche des signes troublants. La victime est un magistrat siégeant au tribunal d’application des peines et qui habitait la ville. Il ne se remettait pas d’avoir contribué à libérer un malfrat qui s’en était pris à une femme enceinte, celle dont la tombe a servi pour la mise en scène macabre. Continuer la lecture

Dans le sillage du confinement

Jean-Luc OUTERS, Un temps immobile, Gravures de Simon OUTERS, Taillis Pré, 2022, 103 p., 14 €, ISBN : 978-2-87450-192-0

outers un temps immobileC’est à la faveur ( ! ) de l’époque où nous étions confinés au creux de nos logis que Jean-Luc Outers a perçu « le son de la terre ».

Il avait toujours eu le sentiment que celle-ci tournait sur elle-même en silence, et voici qu’il saisissait un bruit ténu, lointain, presque imperceptible, qui lui ouvrait des horizons, lui révélait un au-delà mystérieux, captivant, d’une dimension cosmique. « On se croyait enfermé et on entend enfin le son de l’univers. »

Avec Un temps immobile, il revit ce temps cloîtré, aux humeurs variées, sur des tons différents. Continuer la lecture

Du geste graphique et poétique

Un coup de cœur du Carnet

Pierre-Yves SOUCY et Olivier SCHEFER, Vertiges de la main, Lettre volée, 2022, 80 p., 18 €, ISBN : 9782873175641

soucy schefer vertiges de la main« Que fait un poète lorsqu’il dessine ? ». Par sa question inaugurale, Olivier Schefer interroge avec brio les créations graphiques de Pierre-Yves Soucy en les confrontant aux créations poétiques. Dans les dessins au fusain, dans le dynamisme des traits, les frottages, les précipités de strates, notre œil perçoit une poétique des traces, des empreintes et des échos. En poésie et dans les arts plastiques, graphiques, Pierre-Yves Soucy se livre à une exploration des interstices. Creusant, laissant affleurer les signes, les formes, à tout le moins leur ébauche, il travaille sur l’inchoatif et l’estompement, dans le respect des matières (matière des mots, matière du visible, des traits) qu’il approche, que la main et que l’œil écoutent. Continuer la lecture

Responsable ou coupable?

Charles BERTIN, Journal d’un crime, postface de Laurence Pieropan, Impressions nouvelles, coll. « Espace Nord », 2022, 238 p., 8,50 €, ISBN : 9782875685629

bertin journal d'un crime« Quand le timbre de la porte d’entrée retentit ce matin à sept heures, je sus qu’Elio était mort ». C’est la première phrase du premier roman de Charles Bertin. Lors de sa publication en 1962, l’écrivain a déjà produit une œuvre importante et reconnue depuis ses premiers poèmes, remarqués par Marcel Thiry, en 1939, avant de bifurquer vers la littérature dramatique avec son Don Juan publié en 1946 et couronné par le prix triennal de Littérature en 1948. 

Ainsi donc, Elio est mort.  Qui est Elio ? Qui est le narrateur ?  Que s’est-il passé entre eux? Continuer la lecture

Au Grand Nord, les grands remèdes…

Jérémie THOLOMÉ, Francis FLUTE (ill.), Le Grand Nord, Maelström ReEvolution, coll. « Rootleg » #10, 2022, 73 p., 8 €, ISBN : 9782875054265

tholomé le grand nordIl y a comme une surcharge électrique dans le courant continu qu’injecte l’écriture de Jérémie Tholomé sur la page. Texte lauréat du Prix Hubert Krains 2021 décerné par l’AEB (Association des Écrivains belges de langue française), le recueil Le Grand Nord s’articule autour de cent huit blocs syntaxiques en apparence autonomes, répartis en trois groupes de trente-six, deux par page, mais qui s’imbriqueraient comme dans un jeu de miroir infini. Chaque fragment répondant en effet à un autre dans chacune des parties. Martingale impossible témoignant des incertitudes et incohérences d’un monde plongé dans la tyrannie technologique et reproductrice. Continuer la lecture