Archives par étiquette : Michel Torrekens

Le fil de l’adolescence

Myriam LEROY, Ariane, Don Quichotte, 2018, 208 p., 16 € / ePub : 11.99 €, ISBN : 978-235949-675-8

leroy_ariane.jpgL’adolescence est un labyrinthe. On y entre au sortir de l’enfance et on en cherche l’itinéraire et la sortie pour entrer dans l’âge adulte. À la suite de deux amies qui sont au cœur de son premier roman, Ariane, Myriam Leroy nous déroule quelques fils pour traverser cette période qualifiée d’ingrate.

La narratrice est née au cœur du Brabant wallon, déjà tout un programme à ses yeux, dans une famille catholique, conventionnelle, ennuyeuse à mourir (et notre héroïne a de fréquentes velléités de suicide), qui mène une vie de privations, mais qui se gargarise d’appartenir à la bourgeoisie nantie. À tel point que leur fille s’est mise à haïr les riches du BW, « Haïr les riches, qu’ils soient ou non gentils, haïr davantage les gentils, les riches philanthropes, ceux qui donnent aux pauvres, qui leur ouvrent leurs bras et leur porte ». Ce foyer passablement névrosé s’est établi à Nivelles, « une machine à crever d’ennui ». Et pourtant, ceux qui y naissent y reviennent toujours. Mais l’appartenance sociale vous colle à la peau, ce que la narratrice constate des années après sa jeunesse : « non seulement tu ne seras jamais aussi riche qu’eux, mais surtout tu ne seras jamais comme eux (…) Tu appartiendras toujours à une autre race, gauche, empruntée, constamment à la lisière du burlesque. » Continuer la lecture

Le dessinateur de papier et le roi de carton : roman sur grand écran

Un coup de cœur du Carnet

Patrick ROEGIERSLe roi, Donald Duck et les vacances du dessinateur, Grasset, 2018, 304 p., 20 €, ISBN : 978-2-246-86021-1

roegiers le roi donald duck et les vacances du dessinateurCe plat pays qui n’est plus tout à fait le sien puisqu’il est devenu français continue néanmoins d’obséder textuellement l’écrivain Patrick Roegiers à travers quantité de ses ouvrages, romans comme essais divers. Même si la Belgique, son pays d’origine, n’est pas nommé dans Le roi, Donald Duck et les vacances du dessinateur, titre ô combien inattendu mais éclairant pour le lecteur par le ton qu’il donne, Patrick Roegiers revisite selon la bonne habitude qui est devenue la sienne nos mythes belgicains pour les déconstruire par le biais d’un décalage de perspectives, en les déboulonnant du piédestal où certains les ont parfois élevés. Cette fois, le roi Léopold et le dessinateur Hergé. Continuer la lecture

La ténébreuse énigme de la chambre close

Philippe REMY-WILKIN, Lumière dans les ténèbres, Samsa, 2017, 320 p., 24 €, ISBN : 978-2-87593-125-2

remy wilquin lumiere dans les tenebresLumière dans les ténèbres de Philippe Remy-Wilkin est un roman atypique, qui mélange les genres du polar, du roman psychologique, fantastique et historique, voire de mœurs, pour offrir un récit haletant, labyrinthique, aux intrigues nombreuses avec, comme décor, le Bruxelles de la fin du XIXe siècle. Continuer la lecture

Un florilège de citations originales

Liliane SCHRAÛWEN et Yannick ZIEGLER, Dictionnaire de citations pas comme les autres, Renaissance du livre, 2017, 448 p., 14,90 €, ISBN : 978-2507055240

schrauwen zieglerOn peut imaginer que, dans la vie de deux enseignants passionnés de littérature comme Liliane Schraûwen et Yannick Ziegler, la fréquentation des textes des auteurs classiques ou non, renommés ou non, amène son lot de petites phrases épinglées au gré de leurs lectures. Des phrases qui surgissent comme la quintessence d’une scène, d’une narration, d’un constat, d’une réflexion, d’une émotion. On imagine que ces citations ont pu servir de point de départ à une dissertation plus ou moins scolaire, mais surtout à plonger ceux et celles qui les reçoivent dans une forme de méditation, comme une invitation à un moment de petite philosophie au quotidien. Cette anthologie se veut aussi dictionnaire et regroupe les deux mille citations élues et même davantage selon des thèmes classés par ordre alphabétique. Un Dictionnaire de citations pas comme les autres bien pratique quand on veut placer une référence lors de la rédaction d’un texte sur un sujet donné. Continuer la lecture

Le goût de la nouvelle

Un coup de cœur du Carnet

Zoé DERLEYN, Le goût de la limace, Quadrature, 2017, 98 p., 15€/ePub : 9.99 €, ISBN : 9782930538747

derleyn le gout de la limace.jpgJe n’ai aucune idée de ce que peut donner sur les papilles gustatives Le goût de la limace, titre donné à son premier livre par Zoé Derleyn, mais je peux certifier que vous y savourez le goût de la nouvelle.

Le goût de la limace est publié aux éditions Quadrature, maison louvaniste de passionnés de la nouvelle, seul genre à figurer à son catalogue, publiant quatre titres par an. Les dix textes proposés par Zoé Derleyn ne manquent pas d’atouts : ils campent en quelques lignes les situations évoquées, avec une belle économie de moyens, comme dans Le camion, où la description détaillée de quelques meubles semble receler un secret (« Il y a dans cette armoire une sorte de secret textile que je ne suis pas supposée chercher à percer »), crée un climat de légère tension qui dissimule le sombre passé d’une grand-mère au centre du récit. Continuer la lecture

La femme sans ombre

Claudine TONDREAU, L’Adorante, Samsa, 2017, 137 p., 14 €, ISBN : 978-2-87593-080-4

tondreau.jpgAprès deux premiers romans, Paspalum et L’œil du crocodile, publiés aux éditions Le Cri, dirigée à l’époque par Christian Lutz, Claudine Tondreau a suivi son éditeur lorsqu’il a mis sur pied la maison Samsa, où elle publie son dernier récit, L’Adorante.

Trois romans avec des femmes au cœur de la narration. Mais si les deux premiers avaient beaucoup d’accointances avec l’Afrique, Afrique réelle ou Afrique fantasmée, L’Adorante se centre sur la relation d’amitié profonde qui se noue entre deux fonctionnaires des Institutions européennes. Ces deux femmes sont collègues et partagent le même bureau. La narratrice, une Belge, se situe à un tournant de sa vie et est fascinée par Hildegarde, une Allemande atteinte d’une maladie rare qui influe sur son comportement : elle souffre de la peau et doit se protéger de la lumière. Pour Hildegarde, « il n’y a plus de bonté solaire ». Tout en décrivant les rites de la vie administrative et la vie sans courbes de la fonctionnaire allemande, Claudine Tondreau approche de près la psychologie de ses deux personnages, dont l’une fascine l’autre par son étrangéité. Étrangéité qui semble bien être une marque de fabrique de la romancière belge d’origine montoise qui aime flirter avec le réalisme magique à la belge dans son écriture. Continuer la lecture

Le bel été charognard de Simon Johannin

Simon JOHANNIN, L’été des charognes, Allia, 2017, 140 p., 10 €/ePub : 6.49 €, ISBN : 9-791030-405842

johannin.jpgExiste-t-il une littérature brute à l’instar d’un art brut ? La question nous est venue à la lecture du premier roman de Simon Johannin, L’été des charognes. Le jeune écrivain donne la parole à un enfant qui a grandi au contact de la nature, dans un milieu plutôt sauvage. Sa langue en est symptomatiquement marquée, à tel point que l’écriture parfois torturée créée pour l’occasion par Johannin attirera autant de lecteurs qu’elle risque d’en désorienter d’autres. Continuer la lecture