Archives du mot-clé Michel Torrekens

On abat même les chasseurs

Un coup de coeur du Carnet

Christophe LEVAUX, La Disparition de la chasse, Quidam, coll. “Made in Europe”, 2017, 142 p., 16 €   ISBN : 978-2-37491-055-0

levaux-disparition-de-la-chasseD’emblée, dans son premier roman, La disparition de la chasse, publié aux éditions Quidam qui (à notre connaissance) accueillent leur premier Belge dans leur catalogue, Christophe Levaux plonge le lecteur dans une civilisation en déliquescence, dont les esprits s’essoufflent et souffrent passablement.

Le tableau initial est celui d’une nouvelle gare chimérique dans un pays de charbonnages à l’abandon. Tableau connu pour qui a traversé la Wallonie d’est en ouest par le train. Mais nous sommes en Europe au XXIe siècle et, mobilité oblige, les protagonistes, tous braves petits soldats d’une grande entreprise, sont amenés à Rome pour un de ces séminaires que notre époque en crises a multipliés à l’envi. Une manière bien souvent illusoire de se donner l’impression d’avoir encore la situation sous contrôle. Lire la suite

L’innamoramento de deux ‘mature love’

Un coup de coeur du Carnet

Clara MAGNANI, Joie, Sabine Wespieser, 2017, 175 p., 17 €/ePub : 11.99 €   ISBN : 978-2-84805-214-4

magnani« Toutes nos histoires se valent, parce qu’il n’y en a jamais qu’une seule. Celle du temps qui fiche le camp », peut-on lire en dernière page de Joie, le premier roman de Clara Magnani. Et si l’écriture n’était pas autre chose qu’un moyen de fixer ce temps, en particulier quand il s’agit de se souvenir d’une passion, d’une belle et grande histoire d’amour, comme celle décrite ici.

Le roman tient en trois volets. Celui d’Elvira qui, à la mort brutale et inattendue de son père de 70 ans, découvre dans ses affaires un manuscrit où il évoque l’amour intense qu’il éprouve pour une Belge : Clara… Magnani, grande critique belge de cinéma (excusez du peu !) qu’il a rencontrée à l’occasion d’une interview. Elvira décide de prendre contact avec Clara, la fille avec l’amante. Lire la suite

Le canon gronde, la cloche sonne

Francis ANDRÉ, Les affamés, Neufchâteau, Weyrich, coll. « Regains », 2016, 133 p., 12.5 €   ISBN : 9782874893988

andreLes affamés, de Francis André, a été publié pour la première fois en 1931 à Paris, à la Librairie Valois, réédité en 1985 par les Éd. L’Ardoisière et W’Allons-Nous?, et est à nouveau disponible grâce aux éditions Weyrich qui le proposent dans leur belle collection Regains. Regains, un mot qui évoque Giono, sont ces herbes qui repoussent après une fauche et désignent par extension la renaissance d’un intérêt en sommeil… Leur collection si bien nommée se concentre donc sur des textes édités autrefois, parfois oubliés, mais toujours dignes d’intérêt. Lire la suite

Une repasseuse sans un faux pli

Bénédicte LAPEYRE, La Repasseuse, Paris, 2016, Ed. Albin Michel, 230 p., 17,90 €/ePub : 12.99 €    ISBN : 9782226328632

lapeyreÀ l’image de la peinture de Konstantin Yegorovich Makovsky, datant de 1900, qui illustre la couverture, le style du roman La Repasseuse de Bénédicte Lapeyre ne brille pas par une grande modernité, même si le portrait proposé nous rend cette femme attachante. Lire la suite

Photos d’enfances

Christine VAN ACKER, Ceux que nous sommes, Weyrich, coll. « Plumes du Coq », 2016, 147 p., 14 €

van-ackerNous aurions pu intituler cet article « Histoires de retombances », en nous inspirant du néologisme que Christine Van Acker a créé pour qualifier la démarche de son nouveau livre, Ceux que nous sommes, publié aux éditions Weyrich. Lire la suite

Paris-Simenon : tout un roman

Jean-Baptiste BARONIAN, Le Paris de Simenon, Paris, Ed. Alexandrines, collection « Le Paris des écrivains », 2016, 102 p., 8,90 €   ISBN : 978-2-37108-904-4

baronianQui, mieux que Jean-Baptiste Baronian, pouvait écrire Le Paris de Simenon ? Président de l’association internationale « Les Amis de Georges Simenon », il sait aussi ce qu’écrire veut dire, comme auteur de plusieurs ouvrages et articles sur ce monstre sacré, comme biographe intéressé par Baudelaire, Verlaine, Rimbaud, mais aussi comme romancier dont l’œuvre n’est pas sans rappeler par certains aspects celle de Simenon, notamment à travers le souci de construire une intrigue narrative soutenue. Lire la suite

Portraits de familles

Michel TORREKENS, Papas !, Zellige, 2016, 157 p., 14.90 €

torrekensCe matin-là, Sigmund Zieger reçoit une lettre inattendue. Et surprenante. Un jeune homme lui annonce être son fils. Loin des effusions sentimentales, cette déclaration est pleine de rage et de haine. Car l’adolescent en est certain : le vieux professeur n’a même plus à l’esprit le visage de la jeune étudiante qu’il a séduite voilà des années de cela. Pas le moindre souvenir de cette femme qui l’a pourtant aimé d’un amour dévorant, au point d’en oublier de vivre. Déroutante missive. Lire la suite