Archives de catégorie : Poésie

Entrer dans la nuit à travers un drap d’ébène…

Un coup de cœur du Carnet

Christine GUINARD, Vous étiez un monde, Gallimard, 2023, 55 p., 14 €, ISBN : 9-782072-996191

guinard vous etiez un mondePour son huitième recueil, la poète Christine Guinard s’invite sous la couverture « Blanche » de Gallimard, dans un bref volume d’une cinquantaine de pages et d’autant de poèmes. L’exergue de Mahmoud Darwich éclaire la lecture dès l’entame :

Quand tu penses aux autres lointains, pense à toi. / (Dis-toi : que ne suis-je une bougie dans le noir ?)  Continuer la lecture

« Quelque part l’avant m’attend »

Un coup de cœur du Carnet

Helena BELZER et Véronique BERGEN, Avant, pendant et après, Lettre volée, 2023, 25 €, ISBN : 978-2-87317-615-0

Bergen Belzer Avant pendant et après« j’aime pratiquer l’ascèse comme une danse entre mon non-moi et mon sans-moi
la peinture ou mon unique domicile
nomade et sédentaire
soustrait au monde 
»

Publiée à La lettre volée, l’ouvrage Avant, pendant et après – collaboration entre la peintre Helena Belzer et l’écrivaine Véronique Bergen – présente quelques étapes significatives du travail d’Helena Belzer. S’ouvrant sur un « prélude », sur la question « Qu’est-ce que vivre en peinture ? », l’ouvrage s’attache à sonder les forces affectives, pulsionnelles, conscientes ou inconscientes de l’esthétique d’Helena Belzer, depuis la fin des années 1960 jusqu’à aujourd’hui. Il rend également explicites quelques influences (notamment littéraires) et voyages qui nourrissent la démarche de la peintre. Continuer la lecture

Sous des tesselles de pensée…

Vincent POTH, Aléas sans amarres ou Livre de pensées, Taillis Pré, 2023, 160 p., 18 €, ISBN : 978-2-87450-213-2

poth aleas sans amarreEn plaçant d’emblée en exergue de son texte les citations de deux Georges, Perros et Bataille, Vincent Poth donne le ton de son nouveau recueil, Aléas sans amarres publié, comme le précédent, au Taillis Pré. C’est en quelque sorte entre les silences de Perros et les vertiges de Bataille que se noue le propos des aphorismes rassemblés ici. Car il s’agit bien d’une écriture aphoristique qui, comme le souligne Véronique Bergen dans la préface, oscille entre poésie et philosophie. Lauréat du Prix Découverte 2022 de l’Académie Royale de langue et littérature françaises de Belgique, Vincent Poth parvient à faire jaillir, par la fulgurance de ses formules, le miracle des jours ordinaires. Toujours selon la préfacière, « les jeux sur les tremblements de la pensée et de la langue se penchent sur l’amour, le désir, l’activité de l’esprit, le temps, l’identité, la transcendance. » Le tout pétri dans une langue presque pure. Car c’est bien ce « presque » que l’auteur assume et revendique. Une pensée en éclat, pensée-dynamite dont l’aphorisme serait la mèche prête à accueillir l’étincelle. Une pensée qui, pour être tranchante, se doit d’interroger le doute et la contradiction. Continuer la lecture

Écrire une poésie fulgurante…

Gaëtan FAUCER, Lance-flammes, Bleu d’encre, 2023, 82 p., 15 €, ISBN 978-2-930725-62-8

faucer lance-flammesDans la bibliographie de Gaëtan Faucer prédominent les œuvres théâtrales. On y trouve aussi des aphorismes, des nouvelles, et trois biographies parues dans le format court des Articles aux éditions Lamiroy. C’est peut-être dans ces formats, courts, et dans cette forme, le théâtre, qu’il faut aller identifier l’art singulier d’écrire une poésie narrative et fulgurante, lyrique et étincelante. Il s’agit dans la brièveté de cette poésie-récit, d’aller à l’essentiel, comme dans l’aphorisme ou la nouvelle, mais aussi de pouvoir passer l’épreuve de l’oral, comme pour le théâtre. Continuer la lecture

Paradoxes de l’asile

Un coup de cœur du Carnet

David BESSCHOPS, Asile d’un seul, Dancot-Pinchart, 2023, 62 p., 14 €, ISBN : 978-2-9602796-3-4

besschops asile d'un seulVous m’offrez les murs
Or l’immanence est dans votre camp 

Après son implacable opus Faut-il que tout meure pour que rien ne s’achève ? (publié en 2022 aux éditions L’Âne qui butine), David Besschops emmène à nouveau son lecteur dans les contrées du vacillement, à travers son nouveau recueil : Asile d’un seul. Continuer la lecture

Langue éblouie, vecteur de résistance…

Un coup de cœur du Carnet

Lisa DEBAUCHE, La nuit est encore debout c’est pour ça que je ne dors pas, maelstrÖm reEvolution, 2023, 150 p., 15 €, ISBN : 978-2-87505-473-9  

debauche la nuit est toujours debout c'est pour ça que je ne dors pasLe poème veut la vie. Il ne renonce pas.

Tel pourrait être l’acte de foi de Lisa Debauche sinon même son art poétique. Épouser au plus près la condition humaine, être l’instrument de mesure de ce qui en nous résiste envers et contre tout, déjouer l’indifférence, la superficialité, la violence native, ouvrir malgré tout des portes permettant à l’air de circuler, à l’être humain d’accueillir ses possibles, de tendre la main, telle est la fonction du poème, vecteur de résistance. Continuer la lecture

Lever l’encre

Catherine BARREAU, Tes cendres, Arbre de Diane, coll. « Les deux sœurs », 2023, 81 p., 15 €, ISBN : 978-2-9300822-27-3

barreau tes cendresL’écriture intensément poétique de Catherine Barreau s’affranchit du romanesque. Après quatre romans – dont La confiture de morts primé par le Rossel en 2020 –, l’autrice publie, dans la collection « Les deux sœurs », aux éditions L’arbre de Diane, son premier recueil de poèmes, d’une incandescence qui ressuscite d’entre les mots.

Ta
Mort
Pendant
le Grand
Confinement
À bout de souffle court
Pas de visite Pas de virus Pas d’emmerdeur […]
Continuer la lecture

En soi, qu’est-ce qui se dérobe ?

Muriel LOGIST (texte), Pascal LEMAITRE (dessins), Paupières de sel, préface de Claude-Louis Combet, La pierre d’alun, coll. « La petite pierre », 2023, 64 p., 15 €, ISBN : 978-2-87429-109-5

logist paupières de selQuarante ans d’édition à La Pierre d’alun, animée par Jean Marchetti, cela n’est pas rien, et la Bibliotheca Wittockiana à Bruxelles s’en fait l’écho au travers d’une éclairante mise en perspective de textes et d’images, jusqu’au 24 janvier prochain. C’est également l’occasion de revenir sur l’un ou l’autre ouvrage récemment inscrit au catalogue, dont ces Paupières de sel que l’on doit à Muriel Logist. Continuer la lecture

Les petits cailloux du conte…

Philippe LEUCKX, Le traceur d’aube, aquarelles Caroline François-Rubino, Al Manar, coll. « Poésie », 2023, 102 p., 20 €, ISBN : 9782364263864

leuckx le traceur d'aubeLes éditions Al Manar, sous la direction d’Alain Gorius, publient non seulement des livres de très belle facture, mais ils sont aussi consacrés à l’espace méditerranéen : auteurs et autrices du Maghreb ou du Machrek et livres d’auteurs d’ailleurs ayant pour thématique ou évoquant des lieux de la Méditerranée et de son pourtour. C’est le cas de ce dernier recueil de Philippe Leuckx, né d’un séjour à Rome et mentionnant aussi la ville portuaire de La Spezia : il n’y faut pourtant pas voir un récit ou des poèmes de voyage au sens premier du terme. Le traceur d’aube, qui est aussi un traqueur d’ombre, est à la fois le voyageur et le poète, confondus tous deux dans la même recherche d’un espace intérieur. La ville, la chambre, les murs y sont les traces tangibles, parfois opaques, parfois éclairées grâce aux fenêtres ouvertes, aux perspectives, à la lumière, aux souffles,  d’un monde où se dessine une géographie intime. Au-delà d’un paysage, d’une atmosphère concrète, d’une scène de vie, d’une description, le poète poursuit une exploration de soi dans son rapport à l’écriture et au monde. Il y désigne, dans une exploration à la fois phénoménologique et symbolique, les questions les plus essentielles qui se posent à l’être humain. Continuer la lecture

Comme la vie qui fleurit pourtant

Francesco PITTAU, La fleur jaune, Taillis pré, 2023, 166 p., 18 €, ISBN : 978-2-87450-211-8

pittau la fleur jauneL’œuvre de Francesco Pittau est semblable aux épissures qui donnent leur nom à l’un de ses recueils, ces forts cordages, serrés de fils contradictoires et soudain convergents. Dans la torsion sont pris l’enchantement et la mélancolie, l’éternité fugitive de l’enfance et la brièveté fossile de l’âge qui se fane.

Tel est le geste que tente l’écriture : embrasser à toute force quelque chose de la vie qui surgit et du monde qui s’en va. Le nouage, au sein de l’œuvre, de la part de l’enfance et de celle de l’adulte, du charme espiègle des débuts et de celui évasif de la fin s’inscrit dans ce désir et se fait autour d’une sensibilité à l’infime et aux menues sensations de la vie. Continuer la lecture

Jean Claude Bologne : en lettres dorées

Un coup de cœur du Carnet

Jean Claude BOLOGNE, Légendaire, Taillis Pré, 2023, 144 p., 17 €, ISBN : 978-2-87450-212-5

bologne legendaireTaillé dans une langue poétique extrêmement fine et précise, le nouvel opus de Jean Claude Bologne, Légendaire, a paru aux éditions Le Taillis Pré, après le non moins magnifique recueil Rituaire (2020) du même auteur.

Scindé en trois parties, intitulées « Il est un peuple », « Ce que content les arbres » et « Le roi rebelle », ce recueil oscille entre poésie, suite de petits contes et paraboles. Chaque partie est dédiée à un écrivain en particulier : Otto Ganz, Werner Lambersy et Michel Host, témoignant de la constellation qui se tisse autour du livre. Trois œuvres viennent ainsi se poser en frontispice de chacune des sections. Continuer la lecture

Rééditer, c’est remettre du bois sur le feu de veillée

Un coup de cœur du Carnet

Émile GILLIARD, Bokèts po l’ dêrène chîje. Poèmes pour l’ultime veillée, CROMBEL, coll. « micRomania », n° 39, 2023, 159 p., 16 €, ISBN : 978-2-931107-08-9

gilliard boketPeu de temps avant son décès, le grand écrivain wallonophone Émile Gilliard avait transmis à son éditeur les épreuves corrigées de Bokèts po l’ dêrène chîje. La première édition de cette œuvre — une édition artisanale en 50 exemplaires, aujourd’hui introuvable — lui avait valu le prix triennal de Poésie en langue régionale de la Fédération Wallonie-Bruxelles 2005 et était vue comme un incontournable de sa bibliographie. Sa réédition dans une collection de plus large diffusion et avec des adaptations françaises est donc une initiative bienvenue. Continuer la lecture

Cartographie de la dévoration

Un coup de cœur du Carnet

Maud JOIRET, Marées vaches, Castor Astral, coll. « Poche / poésie », 2023, 9,90 €, ISBN : 979-10-278-0365-1

joiret marées vacheslignes, liquides, liens, grappes végétales
animales de ciment
il faudra délivrer ce qui veut déborder
qui creuse par saillies le thorax
après les yeux

Le nouveau livre de Maud Joiret tient dans une poche et contient un monde. Publié aux éditions du Castor Astral dans la collection « Poche/poésie », Marées vaches assemble textes inédits et parutions antérieures (notamment la très attendue réédition de Cobalt, paru en 2019 aux éditions Tétras Lyre et jusqu’alors épuisé) en un plan à échelle 1 :1 de l’état du monde depuis l’intérieur. Continuer la lecture

La ville porte ses fruits (littéraires)

Jan BAETENS, Cahiers de Grenade (Retrait au noir), Tétras Lyre, 2023, 14 €, ISBN : 978-2-930685-70-0

baetens cahiers de grenade« Il me faut un lieu pour écrire
Deux coudes sur la table pour rire
Un moment pour tout bien peser
Le bonheur de ne rien proscrire
L’inspiration à boire corsée 
»

Après ses récentes Vacances romaines (publiées aux Impressions Nouvelles), le poète et critique Jan Baetens s’est retiré à Grenade. Il en livre ses observations dans son nouvel opus, Cahiers de Grenade, sous-titré Retrait au noir et publié aux éditions Tétras Lyre. Mâtiné de sensibilité, de finesse et d’humour, ce recueil nous invite à dépasser les clichés et le point de vue touristique sur la ville espagnole (comme sur n’importe quelle ville, par ailleurs) en formulant l’idée que « l’essence d’une ville n’est pas d’être, mais de faire signe ». Alors, quels signes lui adresse Grenade ? Continuer la lecture

« Rîm’rèyes » et « rimimbrances »
[Rimeries et souvenirs]

Jean COLLETTE, Al cwène dès djoûs, Société de langue et de littérature wallonnes, coll. « Littérature dialectale d’aujourd’hui », n° 46, 2023, 109 p., 12 €, ISBN : 978-2-930505-38-1

collette al cwene des djousLe nom de Jean Collette évoquera des souvenirs à beaucoup ; homme de lettres, de théâtre, de radio et de télévision, il a produit une œuvre abondante et multiforme depuis les années 60. Compagnon de route de l’« école de Liège » de poésie — il fut l’un des éditeurs du jeune Jacques Izoard, à qui ce recueil est dédié —, il livre ici, à l’âge de quatre-vingt-cinq ans, sa première œuvre en wallon. Continuer la lecture

Déracinés

Christine GUINARD, Ils passent et nous pensent, Unicité, 2023, 12 €, ISBN : 978-2-37355-922-4

guinard ils passent et nous pensentje n’ai pas parcouru des centaines de milliers de pas sous la tempête
et la peur d’être vue découverte
la peur d’être et d’avoir une langue propre
qui ne conviendra pas
au survivant 

S’ouvrant sur une citation de Niki Giannari issue du poème « Des spectres hantent l’Europe », l’opus Ils passent et nous pensent de Christine Guinard évoque la  Retirada des Républicains de 1939. Fuyant l’Espagne alors franquiste, des milliers de personnes ont rejoint la France. Plus largement, le recueil s’inscrit dans le sillage thématique de l’exil. Quels lieux (intérieurs comme extérieurs) traversent les personnes exilées, de quelles attaches et de quelles langues sont-elles forcées de s’exproprier, avec « l’espoir / un jour prochain / de revenir » ? Continuer la lecture