Archives de catégorie : numérique

De la paléontologie

Antoine BALZEAU (textes), Pierre BAILLY (dessins), Homo sapiens, Lombard, coll. « La petite bédéthèque des savoirs », 2019, 88 p., 10 € / ePub : 4.99 €, ISBN : 978-2-8036-7272-1

Signé par le paléoanthropologue et chercheur au CNRS Antoine Balzeau et le dessinateur Pierre Bailly (créateur notamment de Petit Poilu), le nouvel opus de la petite bédéthèque des savoirs, intitulé Homo sapiens, retrace l’évolution de la paléontologie et condense les questionnements actuels sur les origines de l’espèce humaine. L’histoire de l’humanité fait l’objet de trois chapitres — les théories, les temps préhistoriques et l’articulation de notre présent et de notre futur — et procède par problématisations qui mettent au jour les a priori, les idées préconçues relatifs à l’évolution. Dans sa préface, David Vandermeulen revient sur l’incompatibilité entre la Bible et les découvertes de Buffon, de Cuvier. Les secondes font état d’une apparition de l’homme avant le déluge, ce qui contredit l’enseignement de l’Église. Afin de ne remettre en cause la théologie, des scientifiques tels que Cuvier ou Buckland concilieront preuves géologiques et récit biblique. Continuer la lecture

Sait-on jamais tout ce que le passé nous réserve ?

Marie-Bernadette MARS, L’échelle des Zagoria, Academia, 2019, 218 p., 20 € / ePub : 14.99 €, ISBN : 978-2-8061-0452-6

Voici le récit sensible d’une jeune femme qui accompagne son aînée vers la fin de ses jours. Au fil des visites que Léa rend à sa grand-mère Stamatia, elle constate les progrès de la maladie qui embrouille les méandres de l’esprit de son aïeule. Les moments de lucidité deviennent plus rares, mais ils sont d’une grande intensité relationnelle. À ses côtés, la jeune fille découvre des pans de souvenirs anciens dont elle n’avait pas connaissance et qui portent sur la période qui a précédé son arrivée en Belgique. De la jeunesse de Stamatia, elle sait peu de choses hormis son veuvage précoce suite au décès accidentel de son mari et son arrivée en Belgique qui la coupera définitivement de ses racines grecques. À mesure que se suivent ses visites, sa grand-mère précise une demande : elle souhaite que Léa parte à la recherche de Maria, sa très proche amie d’enfance, dans son village natal de Tsepelovo. Continuer la lecture

Sur la route de soi

Dina KATHELYN, Passe le train, Academia, 2019, 154 p., 16 € / ePub : 11.99 €, ISBN : 978-2-8061-0445-8

Dans ce roman de Dina Kathelyn, nous sommes plongés dans la vie d’Élodie, une jeune femme légèrement complexée et renfermée, qui ne se sent exister qu’à travers le regard de l’autre et qui n’arrive pas à se faire respecter parce qu’elle ne se respecte pas elle-même. Nous la suivons dans une tranche de vie d’une trentaine d’années. Une trentaine d’années où nous lisons sa vie professionnelle et familiale en filigrane et où sa vie amoureuse est au premier plan. Continuer la lecture

Pleins feux sur Batman

Dick TOMASOVIC, Batman. Une légende urbaine, Impressions nouvelles, coll. « La fabrique des héros », 2019, 142 p., 12 € / ePub : 7.99 €, ISBN : 978-2-87449-687-5

En interrogeant le mythe Batman, la plasticité du super-héros de DC Comics, Dick Tomasovic nous plonge non seulement dans les tréfonds de l’inconscient individuel du célèbre justicier masqué mais aussi dans les méandres de l’inconscient collectif de sociétés gangrenées par le crime. Fondateur et directeur avec Tanguy Habrand de la très belle collection « La fabrique des héros » qui a vu le jour il y a peu aux Impressions nouvelles, professeur d’Études cinématographiques et de Théories et pratiques des arts du spectacle à l’Université de Liège, Dick Tomasovic dissèque la singularité de ce personnage créé en 1939 par Bob Kane et Bill Finger. Dépourvu de pouvoirs surnaturels et du folklore propre aux héros de légende, ex-enfant traumatisé par le meurtre de ses parents, devenu un redoutable détective-justicier, évoluant au fil du temps, au fil de ses innombrables adaptations, Batman a pourtant suscité une batmania que le temps n’est pas parvenu à démentir. Continuer la lecture

Pierre Avezard dit Petit Pierre, un oublié de l’Art Brut

Daniel CASANAVE, Florence LEBONVALLET, Petit Pierre. La mécanique des rêves, Casterman, 2019, 120 p., 22 € / ePub : 15.99 €, ISBN : 9782203155275

Dans Petit Pierre. La mécanique des rêves, le dessinateur Daniel Casanave et la scénariste Florence Lebonvallet exhument la vie et les œuvres de Pierre Avezard dit Petit Pierre (1909-1992)  inventeur de génie, pionnier de l’Art Brut. Cette magnifique odyssée graphique et textuelle rend hommage, redonne vie à un homme que sa différence maintint à l’écart de la société. Atteint du syndrome de Treacher Collins, contrefait, malentendant, quasi muet, Petit Pierre construisit, sa vie durant, des œuvres insolites qui faisaient monde, se substituant à la société des hommes dont il était séparé. Entre art et science, Pierre Avezard conçut des dispositifs artistiques dont la logique, la grammaire, le souffle ne s’inscrivaient dans aucun moule culturel.

Continuer la lecture

Nemesis se prend les pieds…

Frédéric ERNOTTE et Pierre GAULON, Comme des mouches, Lajouanie, 2019, 306 p., 19 € / ePub : 9.99 €, ISBN : 9782370471024

Gwen et Leila, les deux jeunes femmes que l’on retrouve au pub irlandais O’Neils, leur camp de base, sont des amies inséparables. Pour l’heure, Gwen tente de rendre le goût de vivre à sa copine séparée depuis peu du beau Michaël qu’elle a largué suite à une « conduite inappropriée », en fait, un baiser échangé avec une fille de rencontre. Voilà qui, selon Gwen, très  inspirée par les Stream Banana, mérite une vengeance qui en fasse baver à tous ces salauds d’hommes et ramène le sourire sur les lèvres de sa chère Leila. Continuer la lecture

Dominique Rolin, « la forêt des mots »

Dominique ROLIN, Plaisirs suivi de Messages secrets, Entretiens avec Patricia Boyer de Latour, Gallimard, coll. « L’Infini », 2019, 343 p., 21,50 € / ePub : 15.99 €, ISBN : 978-2-07-284905-3

Le doute, la mémoire, l’amour, le double, Venise, la musique, les Primitifs flamands, les visages, les miroirs, la Belgique… autant de portes d’entrée du voyage qui mena Dominique Rolin et Patricia Boyer de Latour à tisser un ensemble d’entretiens réunis sous le titre Plaisirs. Dès 1999, bien après Les marais, Le lit, La maison la forêt, Le corps, Les éclairs, à l’époque où paraissent des œuvres majeures comme La rénovation, Journal amoureux, débute une série d’échanges placés sous le signe de « la promenade dans un jardin » (Rolin), le jardin Rolin dont les fleurs s’appellent le doute, la passion, l’enfance, l’écriture comme « investissement total de l’être ». Continuer la lecture