Archives par étiquette : première oeuvre

La fine pointe du ressenti

Olivier NORIA, Rendre grâce, Taillis pré, 2022, 90 p., 14 €, ISBN : 9782874501999

Tôt ou tard, tout reflet se blesse
À ce qui n’est pas clarté

noria rendre graceLe Taillis Pré ouvre la voie à un nouveau poète, en nous donnant à découvrir le premier livre d’Olivier Noria. L’auteur y apparaît pluridisciplinaire : musicien et poète d’après sa notice biographique, plasticien d’après le frontispice orangé, océanique et discret, qui prélude au texte.

Né à Bruxelles en 1980, Olivier Noria est musicien et poète. Indissociable de son inspiration, sa vie se conjugue au fil des rencontres, au pas à pas, de lieux en lien. Il partage son art sous la forme de concerts et d’accompagnements dédiés. Rendre Grâce est son premier recueil publié. Continuer la lecture

Les reconstructions

Lénaïc BRULÉ, Ricochet, Lansman, 2022, 52 p., 10 €, ISBN : 9782807103610

brulé ricochetComment continuer à vivre quand on vous annonce le pire ? Comment faire son deuil ? Surmonter la douleur face à la mort de son enfant ? La vie, telle un ricochet, impose parfois des rebonds imprévisibles.

Alors qu’elle vient d’arriver dans la bibliothèque où elle travaille, Claire reçoit un terrible appel : elle est demandée urgemment à l’hôpital. Son mari et son fils ont eu un grave accident de voiture. Arrivée sur place, on lui annonce que son mari, Martin, est en salle d’opération et qu’il va s’en sortir. Malheureusement, ils ont fait tout ce qu’ils pouvaient pour leur fils, Sacha, qui est décédé. Continuer la lecture

Dans son propre rôle

Un coup de cœur du Carnet

Stéphane BISSOT, Après nous les mouches, Oiseaux de nuit, 2022, 142 p., 10 €, ISBN : 978-2-931101-53-7

bissot apres nous les mouchesComédienne, Stéphane Bissot a l’habitude de donner vie à des personnages imaginés par d’autres. Cette fois, c’est son propre rôle qu’elle écrit et incarne. Elle raconte ses souvenirs, ses racines surtout, sa famille. De blessures en manifestations de tendresse, elle revient sur les allers-retours entre ses parents divorcés, les liens avec chacun d’eux et avec sa grand-mère, les clins d’œil de la vie, ses mauvais tours aussi. Dès le début, le ton est donné : des sujets tristes vont être abordés, mais non sans humour voire même une certaine légèreté.

J’ai envie de commencer avec les sandwichs mous.
Le sandwich mou est à l’enterrement ce que l’air est au vent… Le pouce à [l’]enfant… Le poil au pubis… Hum. Je veux dire que le sandwich mou
nous survivra tous.  Continuer la lecture

Le spectre visible de l’être

Tatiana GERKENS, Incandescence, Bleu d’encre, 2022, 12 €, ISBN : 978-2-930725-53-6

gerkens incandescencesMa dernière cendre sera plus chaude que leurs vie… Ce premier exergue ouvre le recueil Incandescence de Tatiana Gerkens, que publie Bleu d’encre,  la belle maison d’édition de poésie et textes courts dont Claude Donnay a fait le prolongement de la revue éponyme qu’il créa en 1999. Presque un quart de siècle déjà d’une attention constante et attentive à la création poétique.

Balise annonçant, avant la traversée de la lecture, l’intensité des pages à venir, l’exergue est extrait des confessions de Marina Tsvetaïeva réunies sous le titre Vivre avec le feu, à partir des notes et carnets que la poétesse russe n’a jamais cessé d’écrire, malgré les pires conditions d’une existence tragique qu’achèvera un suicide. Continuer la lecture

Le temps d’un été

Un coup de cœur du Carnet

Nina SIX, Les pissenlits, Sarbacane, 2022, 112 p., 22 €, ISBN : 978-2-37731-889-6

La première bande dessinée de l’autrice Nina Six raconte les joies (mais aussi les peurs) de l’enfance. On y suit la jeune Nina, qui se rend au camping des Pissenlits pour passer l’été en colonie de vacances. Elle ne connait personne sur place mais va vite se faire des amis et vivre des aventures qui l’emmèneront de découvertes en découvertes.

En usant avec talent d’une palette riche, qui alterne tons pastel et tons chaleureux, Nina Six parvient à créer une ambiance estivale nimbée de nostalgie. L’autrice emploie un trait plein qui s’interrompt par moment pour laisser parler les textures et les teintes. Les Pissenlits est composé d’une suite des micro-récits qui, mis bout à bout, composent la grande histoire de l’été de Nina, bientôt 10 ans. L’amitié entre Nina et sa copine Camille est au centre de la narration, tandis qu’une suite de personnages interviennent et constituent la toile de fond devant laquelle évoluent les deux filles. Continuer la lecture

Corps fuyant, corps fracassant

Un coup de cœur du Carnet

Julie TRÉMOUILHE, Les loups seraient restés des loups, La place, 2022, 32 p., 9 €, ISBN : 978-2-9602918-3-4

tremouilhe les loups seraient restes des loupsEn ce début du mois de novembre, les éditions La Place – dont les deux premiers ouvrages avaient déjà démontré le goût de l’objet-livre – présentent un tout petit format : trente-deux pages et quatorze centimètres de haut, couverture de carton à rabats et reliure Singer. Au-delà de son apparente délicatesse, l’ouvrage de Julie Trémouilhe (lauréate du Grand Prix du concours de nouvelles de la FW-B en 2021) n’a rien de frêle ou de fragile : c’est une langue audacieuse et accomplie qui se déroule au fil des pages, une prose poétique sonore, texturée, organique. Continuer la lecture

La meuf au bout du village

Un coup de cœur du Carnet

Clara LODEWICK, Merel, Dupuis, coll. « Les Ondes Marcinelle», 2022, 160 p., 24 € / ePub : 9,99 €, ISBN : 979-10-347-6268-2

Lodewick MerelLa couverture du premier livre de Clara Lodewick attire. Petite maison en lisière de forêt, couleurs profondes, ciel lourd et canards joyeux qui nous invitent à les suivre. On entrerait avec Merel dans sa maison pour éviter la drache, boire un café, papoter au calme. Cependant, l’agitation est palpable dès l’ouverture de l’album et avant même la page de garde : les habitants se dépêchent, il se passe enfin quelque chose au village. Ils traversent les flaques de boue et les champs où paissent des chevaux de trait sous un ciel résolument bas. Belgique profonde et agricole, sans doute celle de l’ouest où l’on parle flamand mais aussi, pour certains, français. Continuer la lecture

Angles morts

Géraldine FIASSE, Culpa, L’échelle du temps, 2022, 224 p., 18 €, ISBN : 978-2-37622-244-6

fiasse culpaParfois, le malheur surgit sans crier gare et le sol se dérobe sous nos pas, nous laissant orphelins de nos plus belles certitudes. C’est ce qui arrive à Suzanne, une jeune journaliste surmenée dont la voiture renverse un cycliste alors qu’elle arrive aux abords de l’école de son fils. Elle n’a rien vu et sous le choc, elle perd connaissance. À son réveil, elle apprend le drame et on lui précise que la victime est décédée. S’ensuit une descente aux enfers d’autant que son mari, qui se montrait de plus en plus oppressant (il l’assaillait de textos au moment de l’accident) en profite pour prendre le large et la tenir éloignée de leur fils. Elle se trouve seule pour répondre face à la justice de l’homicide involontaire qu’elle a commis. Continuer la lecture

Mirage

Didier DUMONT, Je suis né comme un mourant, Canoë, 2022, 224 p., 18 €, ISBN : 978-2-490251-66-7

dumont je suis né comme un mourantIl est des livres qui résistent aux attentes du lecteur. Impossible des les classer dans un genre, d’y déceler un déroulement convenu, de les résumer en quelques mots. La première publication de Didier Dumont en relève assurément. Au fil des pages de Je suis né comme un mourant, le narrateur naît à onze reprises : « dans une cour d’école », « le 13 septembre 2018 », « au bord d’un fleuve », « au bout d’une corde », « derrière un seul barreau », « dans un rond de fumée », « pour [s]e poser des questions », « après [s]es funérailles », « devant sa fenêtre », « avec une phrase pour tout bagage », « comme un mourant ». Autant d’incarnations prétextes à des narrations irréelles, des invocations artistiques, des matérialisations énigmatiques. Chaque chapitre se déroule comme dans un rêve : les lieux sont à la fois inconnus et familiers, les personnages apparaissent et s’évanouissent, les situations s’enchaînent de manière « étrange et pénétrante ». Il faut donc les aborder dénué(e) du désir de tout comprendre et « juste » se laisser porter par l’expérience proposée. Continuer la lecture

Les veilleurs et veilleuses de nos vies

Florence CRICK, Vous m’avez appelée, qu’est-ce que je peux faire pour vous ? (Histoires de patients), Oiseaux de nuit, coll. « Romans à jouer, pièces à lire », 2022, 120 p., 10 €, ISBN : 978-2-931101-47-6

crick vous m avez appelee qu est ce que je peux faire pour vous« Vous m’avez appelée ? Qu’est-ce que je peux faire pour vous ? » Cette phrase, Florence Crick l’a répétée des centaines de fois. Infirmière volante dans un hôpital qui traite des personnes atteint·es de cancers, elle a voulu rendre hommage à ses patient·es et ses collègues en reprenant leurs histoires et leurs paroles. Les témoignages des un·es et des autres s’entrecroisent. Le récit est ponctué de phrases quotidiennes que peuvent dire les patient·es et les infirmier·es. L’ensemble est poignant, souvent déchirant. Impossible de ressortir indemne d’une telle lecture, que l’on ait ou pas déjà côtoyé le cancer, de près ou de loin. Certain·es patient·es gardent espoir et se battent jusqu’au bout. Certain·es s’en sortent. D’autres, las de souffrir, demandent l’euthanasie. Comment ne pas être bouleversé·e par cette dame qui écrit des lettres à ses petits-enfants qu’elle ne verra jamais grandir ? Par cette jeune fille qui avait fait promettre à sa mère de ne pas mourir, mais dont la mère n’aura pas pu tenir la promesse ? Par ce jeune garçon qui rêvait de voir Johnny en concert, mais qui s’en est allé bien avant son idole ? Par cette jeune mère en phase terminale qui perd son compagnon d’un accident de moto ? Comment ne pas être révolté·e de voir des jeunes, à peine âgé·es de trente ans, mourir si tôt ? Continuer la lecture

Le livre du père

Mehtap TEKE, Petite, je disais que je voulais me marier avec toi, Viviane Hamy, 2022, 256 p., 18,90 € / ePub : 13,99 €, ISBN : 978-2-38140-024-2

teke petite je disais que je voulais me marier avec toiLa rentrée littéraire 2022 accorde une large place aux premiers romans : 90 sur les 345 romans francophones annoncés, selon le décompte de Livres Hebdo. Mehtap Teke est l’une de ces nouvelles plumes à découvrir. Paru aux éditions Viviane Hamy, Petite, je disais que je voulais me marier avec toi conte l’histoire d’un homme qui, dans l’espoir d’une vie meilleure, quitte sa Turquie natale pour l’Europe occidentale.

Le roman est presque entièrement écrit à la deuxième personne du singulier : si la narratrice, une jeune femme, raconte l’histoire de son père, elle la raconte aussi à son père. Et retrace le parcours de vie d’un enfant pauvre né en Turquie, retiré tôt de l’école où il excellait. Arraché à ses rêves intellectuels, il est contraint de travailler dans les champs de coton avec son père, puis de quitter son pays d’origine pour rejoindre l’Europe occidentale, en quête d’une vie meilleure. Là-bas, il besogne sur des chantiers de construction, devient père d’une famille nombreuse. Avec une obsession : offrir à ses filles les possibilités et l’aisance sociale et financière dont il a été privé. Continuer la lecture

Rwanda : « La violence des impuissantés »

Un coup de cœur du Carnet

Dominique CELIS, Ainsi pleurent nos hommes, Philippe Rey, 2022, 287 p., 20 €, ISBN : 978-2-84876-959-2

celis ainsi pleurent nos hommesLes romans sur le génocide des Tutsis par des Hutus au Rwanda en 1994 sont nombreux. Beaucoup ont tenté, avec des réussites diverses, de témoigner de l’horreur quand elle atteint de tels sommets d’inhumanité. Avec Ainsi pleurent nos hommes, la Belgo-Rwandaise Dominique Celis propose un tout autre point de vue, celui d’une descendante de victimes qui refuse la banalisation ambiante des faits. Dans une écriture ciselée pour l’occasion et adaptée à son propos. Continuer la lecture

Polyphonie du combat

Un coup de cœur du Carnet

Lucas BELVAUX, Les tourmentés, Alma, 2022, 352 p., 20 € / ePub : 12,99 €, ISBN : 978-2-36279-608-1

belvaux les tourmentésSoldat, avant d’être légionnaire puis mercenaire, Skender rentre traumatisé de toutes ces guerres où il a tué et vu mourir. Impossible pour lui de reprendre la vie tranquille qu’il menait avec sa femme et ses enfants. Sa violence fait peur, il doit quitter le domicile conjugal. Pour aller où ? Chez sa mère, les reproches sont sans fin. La haine est trop grande.  

Sans emploi ni maison. Sans raison d’être. Sans vergogne. Il erre dans les bois autour de la ville jusqu’à ce que Max le retrouve. Continuer la lecture

Les chantiers de l’amour ou de la mort

Sophie KESTER, Au-delà des ombres, 180°, 2022, 336 p., 20 €, ISBN : 9782940721122

kester au dela des ombres

Emily Jensen, sociologue franco-anglaise, met au monde une petite Sophia, après avoir vécu un mariage difficile où elle était sans cesse rabaissée. À la naissance de sa fille, elle lui fait la promesse de ne jamais l’abandonner, au contraire de sa propre mère, une jeune hippie qui avait pris la poudre d’escampette six mois après sa naissance et n’avait plus jamais réapparu. Comme son père avec elle, la jeune femme élève seule son enfant. À la différence que son père, ne s’étant jamais remis de la disparition de sa moitié, avait sombré dans l’alcool jusqu’à y être englouti. Emily, bien entourée par trois amies dont la pétillante Emma, ne se laisse pas abattre, trouve un petit appartement et falsifie son curriculum vitae pour postuler à un poste d’assistante de direction financière dans une très grande société française, Aon, spécialisée dans la construction à l’international. Ces deux lignes modifiées vont pourtant lui jouer des tours. Continuer la lecture

Il n’est pas interdit de fuir

Manon TERWAGNE, Emprise, Ker, 2022, 142 p., 12 € / ePub : 5,99 €, ISBN : 978-87586-313-3

terwagne empriseAvec Emprise, Manon Terwagne signe son premier roman. Elle a 21 ans et vient de remporter le prix Laure Nobels 2022.

Le prix Laure Nobels

Ce prix est remis chaque année par la fondation du même nom à de jeunes auteur.ices (15-19 et 20-24 ans). Il a pour objectif de « financer et soutenir la publication et la promotion d’œuvres littéraires en français ».

La fondation Laure Nobels a été créée par Isabelle Blockmans et Claude Nobels suite au décès leur fille, Laure, assassinée à l’âge de 16 ans par son compagnon. Laure rêvait d’être autrice. Elle avait écrit un roman et trois nouvelles à l’origine de la première publication de la fondation : Tommy. Continuer la lecture

À moins que

Bernard VISSCHER, Rendez-vous incertain, Murmure des soirs, 2022, 338 p., 22 €, ISBN : 9782930657868

visscher rendez-vous incertainPierre est un jeune homme. Il vient de publier son premier roman et l’a adressé à son idole, Eduardo Caldon, le célèbre auteur argentin. Celui-ci lui répond, et l’invite à Venise où il réside pour converser. C’est le rêve de tout primo-romancier. Pierre rassemble ses maigres économies, s’envole pour la cité des Doges, et fonce, fiévreux, tout droit vers l’hôtel de son mentor. Mais dès les premiers mots échangés, Pierre comprend que Caldon ne l’a pas invité pour parler de son livre. Caldon entend parler de lui, et raconter pas moins que sa vie qui, dit-il, est bien différente de ce qu’on peut lire dans les biographies autorisées. À moins que. Continuer la lecture