Archives par étiquette : Académie

Une rencontre du Journal des poètes à l’Académie

journal des poetes

Samedi 18 septembre, l’Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique (Arllfb) accueillera une rencontre du Journal des poètes. Les huit interventions qui rythmeront la journée mettront à l’honneur des poètes ayant siégé à l’Académie. La rencontre se clôturera par la remise du prix Philippe Jones 2020. Continuer la lecture

La Poésie, eau souterraine et vive

Gérald PURNELLE, L’eau souterraine. Lectures poétiques, Académie royale de langue et de littérature françaises, 2021, 262 p., 14 €, ISBN : 9782803200580

purnelle l eau souterraineQu’ils soient au départ des préfaces, des études, des chroniques (comme celle qu’il tient dans la Revue générale), des hommages ou encore des allocutions, les textes qui composent le dernier recueil de Gérald Purnelle forment un ensemble d’une profonde cohérence, davantage essai discursif que simple collationnement d’articles. La rigueur universitaire s’allie en effet à la sensibilité personnelle dans ces tentatives d’approche, qui cernent la voix, éprouvent le souffle, puis plongent vers le cœur de chaque poète singulier, là où se tient le Poème pluriel. Continuer la lecture

Jacques De Decker sur le devant de la scène

Jacques DE DECKER, Théâtre, Édition établie et présentée par Paul Emond, Académie royale de langue et de littérature françaises, 2020, 432 p., 20 €, ISBN : 9-782803-200559

de decker theatre

Une œuvre ne se laisse pas réduire à l’effet immédiat qu’elle a produit lors de sa première apparition : ni dans l’espace sociologique, ni dans la mémoire de ceux qui l’ont côtoyée. Il faut y ajouter la lumière qui naît d’une entreprise créatrice quand elle échappe aux circonstances originelles et qu’elle entre dans la durée. S’agissant de Jacques De Decker, se souvenir de son talent de chroniqueur, de romancier, de débatteur – et d’incomparable ami pour ceux qui ont pu jouir de sa fréquentation régulière – ne suffit pas. On risque de manquer le cœur du personnage, le centre de sa pensée, et de rester aveugle à l’essentiel. Continuer la lecture

Grand prix du roman de l’Académie : la sélection

L'Académie © Arllfb

Intérieur de l’Académie © Arllfb

L’Académie royale de langue et littérature françaises de Belgique (Arllfb) dévoile  progressivement le nom des finalistes de ses prix littéraires. Elle présente cette fois les cinq ouvrages en lice pour son grand prix du Roman. Continuer la lecture

Les prix littéraires de l’Académie : les sélections d’automne (suite)

le palais des académies

Le palais des Académies © Arllfb

L’Académie royale de langue et littérature françaises de Belgique (Arllfb), par la voix de son Secrétaire perpétuel Yves Namur, a dévoilé une deuxième salve de livres sélectionnés pour les prix qu’elle remettra en février 2021. Continuer la lecture

Stéphane Lambert primé par l’Académie française

stéphane lambert 5 (c) anne bourguignon

Stéphane Lambert
© Anne Bourguignon

Comme en 2016, la Belgique est représentée parmi les lauréats des prix littéraires remis par l’Académie française en juin 2017. Stéphane Lambert a en effet reçu le Prix Roland de Jouvenel.

À lire : les Prix de l'Académie française 2016

Continuer la lecture

Amélie Nothomb à l’Académie royale

L’Académie royale de langue et littérature françaises de Belgique a élu une nouvelle membre : Amélie Nothomb.

L’auteure d’Hygiène de l’assassin, Stupeur et tremblements, et du récent Pétronille a été élue au siège de Simon Leys, décédé en août 2014.

« Noire et sulfureuse »

Christian LIBENS

bodart_libensJoli coffret aux trésors que cet emboîtage réunissant trois romans de Marie-Thérèse Bodart (1909-1981), soit plus de la moitié de l’œuvre romanesque d’une auteure rare et trop longtemps oubliée. D’aucuns, parmi les plus curieux de notre littérature, se souviennent des Roseaux noirs, son premier roman paru en 1938, mais le plus souvent pour des raisons somme toute peu littéraires ; je résume : cette histoire d’inceste et de passion dans les Hautes Fagnes fit scandale d’emblée et sa jeune auteure y perdit son très provincial poste de prof d’histoire avant d’y gagner une place de finaliste au très parisien prix Femina. Continuer la lecture