Archives par étiquette : Académie

Prix littéraires de l’Académie 2022 : les 1ères sélections

le palais des académies

Le palais des Académies © Arllfb

L’Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique décerne chaque année des prix littéraires dans différentes catégories. Les sélections 2022 sont connues pour quatre catégories.  Continuer la lecture

Jacques Crickillon, l’Indien fauve

Un coup de cœur du Carnet

Jacques CRICKILLON, L’Indien de la Gare du Nord, Préface de Jacques De Decker, Étude d’Éric Brogniet, Académie royale de langue et de littérature françaises, 2022, 218 p., 20 €, ISBN : 9782803200689

crickillon l'indien de la gare du nordLivre inouï, livre-chien, livre-Sioux dans le western des Lettres, L’Indien de la Gare du Nord fut salué à sa parution en 1985 par l’écrivain, dramaturge et critique visionnaire Jacques De Decker. Livre-charnière de l’œuvre incandescente de Jacques Crickillon, ce chant plonge le feu de la poésie, la tempête du lyrisme dans la prose d’une épopée qui, en phase avec Michaux, hurle un « non ». Un « non » taillé dans la révolte et dans la colère, un « non » adressé à toutes les infâmes médiocrités du monde. Au fil d’un verbe convulsif qui repère et déjoue les pièges de la domestication par la société du spectacle, Jacques Crickillon nous mène dans les cercles de l’enfer d’une métropole déshumanisée. Dans la jungle des villes (une jungle moins brechtienne que rimbaldienne et mâtinée de roman noir et de science-fiction), des parias, des laissés-pour-compte évoluent dans les marges d’un système hostile. Impressionnant sculpteur de langues, explorateur hardi de registres d’écritures et de pensées qui dynamitent le monorail d’une parole unidimensionnelle et le confort d’une littérature en boîte de conserve, Jacques Crickillon prend les armes de l’imaginaire, descend dans les pulsions sauvages qui déracinent les formatages de la bien-pensance et du verbe congelé. Continuer la lecture

La littérature par le menu

COLLECTIF, La cuisine de nos écrivains, Académie royale de langue et littérature françaises de Belgique, 2022, 130 p., 15 €, ISBN : 9782803200672

collectif la cuisine de nos écrivains« Il n’y a que les imbéciles qui ne soient pas gourmands. On est gourmand comme on est artiste, comme on est poète ».

Incitant le lecteur au péché de gourmandise, Yves Namur cite Guy de Maupassant dans son introduction aux actes du colloque consacré à La cuisine de nos écrivains qui s’est tenu en octobre 2021, à l’occasion du centenaire de l’Académie royale de langue et littérature françaises de Belgique. La gourmandise est en effet de mise pour évoquer un sujet d’une telle ampleur. C’est que les écrivains ne manquent pas, qui ont fait de la nourriture un sujet à part entière  ou la métaphore de leur art, et du repas, le subtil décor de leur roman ou le symbole de l’appartenance sociale de leurs personnages. Et que l’on ne s’y trompe pas, les auteurs et autrices dont il est question ici, « nos écrivains », sont belges ou français. Ce sont les écrivains de notre patrimoine littéraire, ceux qui ont façonné (et façonnent encore) notre imaginaire. La gourmandise, comme la littérature, n’a pas de frontière. Continuer la lecture

La grammaire à l’honneur à l’Académie

le palais des académies

Le palais des Académies © Arllfb

L’Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique (ARLLFB) organise le samedi 24 septembre un symposium « Autour de trois Grandes Grammaires ». 

Ce symposium organisé par l’Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique, en collaboration avec Sorbonne Université, a pour objectif de faire dialoguer entre elles et de faire connaître à un public large trois grandes grammaires françaises, récemment parvenues à terme ou encore en cours, qui ont été développées par des équipes internationales. Sa tenue dans les murs de l’Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique offre l’occasion de marquer l’importance de la tradition de la grammaire française en Belgique et de rendre hommage à deux de ses membres disparus, eux aussi auteurs d’inoubliables grandes grammaires, et dont l’ombre planera, à n’en pas douter, sur les débats : André Goosse et Marc Wilmet. Continuer la lecture

Éric Brogniet : une vie en poésie

Un coup de cœur du Carnet

Éric BROGNIET, La lecture silencieuse. Pour un lyrisme de l’expérience, Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique, 2022, 456 p., 30 €, ISBN : 9782803200665

brogniet la lecture silencieuseQu’elle emprunte un chemin taillé dans le clair-obscur, escarpé ou à flanc d’aurore, la poésie relève d’une expérience de vivre et d’écrire qui ne pactise pas avec le régime existant des choses. Rêveur habitant les terres nomades de la poésie, Éric Brogniet nous livre un livre-somme, un jeu infini des perles poétiques qui présente un double visage : une ressaisie de la géographie et de la généalogie de son œuvre poétique et une réflexion sur la place, les enjeux, les invariants et les mutations de la poésie contemporaine. C’est à partir des œuvres de Hesse, Jacques Sojcher, Colette Nys-Mazure, Jean-Louis Lippert, Michaux, Celan, Jacques Crickillon, Philippe Jones, Anne-Marie Smal, Fernand Verhesen, Nathalie Gassel, Hubin et bien d’autres que l’auteur oppose un contre-chant résistant à l’espace-temps de l’Anthropocène. La question de Hölderlin s’est radicalisée, le « que peut la poésie en temps de détresse ? » faisant place à « que peut la poésie en un temps d’effondrement ? ». Avec le foyer poétique comme champ questionnant la condition humaine, le verbe ne dispense un monde qu’à se soustraire à la gestion technocratique actuelle du vivant, à l’ordre ambiant conditionnant esprits et corps. Continuer la lecture

La vieille dame qui murmurait à l’oreille des marginalisés

Un coup de cœur du Carnet

Yves NAMUR, Nadine VANWELKENHUYZEN, Hélène CARRERE D’ENCAUSSE, David BONGARD, Danielle BAJOMEE, Jean Claude BOLOGNE et S.A.R. Laurent DE BELGIQUE, Centenaire de l’Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique, 1920-2020, Textes des discours prononcés lors de la séance solennelle du 16 octobre 2021, Académie royale de langue et de littérature françaises, 2022, 81 p., 10 €, ISBN : 978-2-8032-0065-8

centenaire de l'academie royale de langue et de litterature francaises de belgiqueQu’appréhende-t-on face à des textes prononcés lors d’une cérémonie commémorative ? Du pesant, de l’obséquieux et du byzantin. Or… L’objet-livre, déjà, prédispose en faveur des contenus. Mise en abyme ? Une belle mise en page mais un format réduit, un cahier photographique en guise de témoignage mais une sobriété à mille coudées du livre d’art, etc. Quant aux textes… Passées quelques formules de politesse, ils sont fluides et justes, teintés de second degré et d’empathie. Ils se complètent surtout harmonieusement pour nous offrir une vision synthétique de ce qu’est, de ce qu’a été, de ce que devrait être à l’avenir l’Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique. Continuer la lecture

Une enquête ?

Un coup de cœur du Carnet

Jacques-Gérard LINZE, La fabulation, Académie royale de langue et littérature françaises de Belgique, 2022, 158 p., 18 €, ISBN : 9782803200634

linze la fabulationAprès L’ornement des mois de Maurice des Ombiaux et L’herbe qui tremble de Paul Willems l’an dernier, c’est à un roman majeur de Jacques-Gérard Linze que l’Académie royale de langue et de littérature françaises offre une seconde vie. Préfacé par Ludovic Janvier, La fabulation, paru initialement en 1968 chez Gallimard, retrouve ici les mains, les yeux, le trouble du lecteur.

Que s’est-il vraiment passé lorsque Marian a quitté le bruit de la fête pour la paix du jardin ? Il avait emporté une carabine pour l’essayer sur le pas de tir situé en contrebas de la propriété. Il était seul. Était-il troublé par quelque révélation de la soirée ? Avait-il trop bu ? Qui pourra expliquer sa mort ? Son corps fut retrouvé en travers du sentier, l’arme à la main, le crâne perforé par une balle, dans une position qui permettait de conclure à un accident. Mais n’y a-t-il pas matière à croire à un suicide ? ou à un meurtre ? C’est ce que le narrateur va tenter de découvrir. Continuer la lecture

À chaque mois, son histoire et ses couleurs

Maurice des OMBIAUX, L’ornement des mois, préface de Jean-Baptiste Baronian, Académie royale de Langue et de Littérature françaises de Belgique, 2021, 190 p., 20 €, ISBN : 978-2-8032-0061-0

des ombiaux l ornement des moisDe janvier (« C’est l’enfance de l’année ») à décembre (« le jour est pauvre de lumière, mais on l’illumine de feux et de liesses »), Maurice des Ombiaux compose, avec un plaisir qui fait chanter les mots, L’ornement des mois. Un « almanach sentimental et gourmand », comme le présente dans sa préface Jean-Baptiste Baronian, paru en 1910, et que l’Académie royale de Langue et de Littérature a eu l’heureuse idée de ressusciter. Continuer la lecture

De l’inconvénient d’être née fille

Sophie DEROISIN, Petites filles d’autrefois 1750-1940, Préface de Véronique Bergen, Académie royale de la langue et de littérature françaises de Belgique, 2021, 340 p., 24 €, ISBN : 978-2-8032-0060-3

deroisin petites filles d'autrefoisL’Académie royale de langue et de littérature françaises poursuit son travail de (ré)édition d’œuvres du patrimoine littéraire belge. Après L’herbe qui tremble de Paul Willems et le Théâtre de Jacques De Decker, l’institution pose un choix plus singulier en republiant Petites filles d’autrefois 1750-1940 de Sophie Deroisin.

Ce nom ne dira sans doute rien à la majorité. Sophie Deroisin, nom de plume de Marie de Romrée de Vichenet (1909-1994), est pourtant l’autrice d’une dizaine de livres. Des romans et des essais principalement, mais aussi le recueil de nouvelles Les dames qui lui a valu le prix Rossel en 1975. Petites filles d’autrefois est son dernier ouvrage, paru en 1984. Continuer la lecture

Une rencontre du Journal des poètes à l’Académie

journal des poetes

Samedi 18 septembre, l’Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique (Arllfb) accueillera une rencontre du Journal des poètes. Les huit interventions qui rythmeront la journée mettront à l’honneur des poètes ayant siégé à l’Académie. La rencontre se clôturera par la remise du prix Philippe Jones 2020. Continuer la lecture

La quête de l’origine

Paul WILLEMS, L’herbe qui tremble, Préface de Paul Emond, Académie royale de Langue et de Littérature françaises de Belgique, 2021, 176 p., 18 €, ISBN : 978-2-8032-0059-7

willems l herbe qui trembleRestons ces éternels errants des frontières pour qui le monde n’est pas une apparence qui cache une autre réalité, mais le spectacle immense, cruel et merveilleux de l’instant. Continuons à essayer de le chanter sans jamais y arriver : ces mots sont la conclusion d’une communication de Paul Willems à la séance du 12 décembre 1981 de l’Académie Royale de Langue et de Littérature françaises de Belgique. Elle éclaire l’art d’écrire d’un écrivain majeur de l’après-guerre en Belgique francophone, d’un prosateur et d’un dramaturge dont la langue aérienne, poétique, parfois ironique, semble constamment chercher une issue positive aux conflits implacables qui font l’histoire humaine. Bien entendu, quand je parle de l’instant, il ne s’agit pas du fait divers qui meurt en naissant, mais de l’instant où le monde semble offrir l’éternité. C’est la mer mêlée au néant. La merveilleuse mer, le merveilleux néant, y confie-t-il. Continuer la lecture

La Poésie, eau souterraine et vive

Gérald PURNELLE, L’eau souterraine. Lectures poétiques, Académie royale de langue et de littérature françaises, 2021, 262 p., 14 €, ISBN : 9782803200580

purnelle l eau souterraineQu’ils soient au départ des préfaces, des études, des chroniques (comme celle qu’il tient dans la Revue générale), des hommages ou encore des allocutions, les textes qui composent le dernier recueil de Gérald Purnelle forment un ensemble d’une profonde cohérence, davantage essai discursif que simple collationnement d’articles. La rigueur universitaire s’allie en effet à la sensibilité personnelle dans ces tentatives d’approche, qui cernent la voix, éprouvent le souffle, puis plongent vers le cœur de chaque poète singulier, là où se tient le Poème pluriel. Continuer la lecture