Archives par étiquette : Séverine Radoux

Et si c’était moi ?

Sylvie GODEFROID, Hope, Genèse, 2017, 150 p., 19€/ePub : 12.99 €, ISBN : 979-1094689073

godefroid hopeLa lecture des premières lignes du nouveau roman de Sylvie Godefroid nous plonge dans l’univers profondément cruel où Hope a grandi. Elle est née avec une neurofibromatose de type 1, entendez une tumeur inopérable qui lui « bouffe » le visage et effraie les regards qui se posent sur elle. Hope a été abandonnée par ses parents et n’a pas reçu d’affection. Elle n’en ressent pas pour elle ou pour le genre humain. Pétrie par la haine et le mépris qu’elle éprouve pour elle-même et pour les autres, elle a décidé de se suicider le jour de ses quarante-et-un ans, en tuant dans la foulée dix personnes de son choix. Continuer la lecture

Quand le monde de tous les possibles est menacé

Bérengère ROUSSEAU, Souffleur de rêves, 2 tomes, Livr’S Éditions, 2017, 219 p. et 210 p., 17 € (chaque tome), ISBN : 978-2930839219 (tome 1) et 978-2930839530 (tome 2)

rousseau 1rousseau 2

Le premier tome de la duologie Souffleur de rêves s’ouvre sur la découverte de deux univers. D’un côté, il y a celui des humains, appelés Dormeurs, où des jeunes font des cauchemars de plus en plus violents qui leur laissent des cicatrices réelles. Sonia et Mathis, des frère et sœur jumeaux, prennent conscience que quelque chose cloche lorsque leur ami Antoine tombe dans le coma sans raison.

D’un autre côté, nous découvrons le Royaume des Songes où le Souffleur de rêves, Alen, est chargé de créer les songes des enfants, assisté par les Lieurs, qui ne peuvent travailler sans lui. Mais après quelques signes de faiblesse, Alen tombe subitement lui aussi dans le coma. C’est le signe d’une menace : Korin, surnommé le Pilleur de rêves, un vieil ennemi d’Alen, est revenu pour mettre fin au lien entre le monde des Dormeurs et le Royaume des Songes. Continuer la lecture

Cœurs enragés revendiquent le droit d’être différents

Cindy VAN WILDER, La lune est à nous, Scrineo, 2017, 394 p., 17,90€/ ePub : 11.99 €, ISBN : 978-2-36740-477-6

WILDER_LuneAnous_EXE.inddLa lune est à nous est un roman polyphonique où nous découvrons les voix d’Olive et Maximilien (surnommé « Bouboule »). D’un côté, Olive vit chez son oncle et sa tante, depuis la disparition de ses parents congolais lors d’un voyage dans leur pays natal. Ses trois grands frères ayant déjà quitté le nid, Olive se retrouve seule avec ses tuteurs qui n’ont pas de fibre parentale. La cohabitation n’est pas toujours facile, Olive a trouvé refuge au Dépôt, un centre culturel où elle a élu sa famille de cœur dans la joyeuse bande de bénévoles. Continuer la lecture

Cœurs inaptes à aimer cherchent oxygène

Victoire DE CHANGY, Une dose de douleur nécessaire, Autrement, 2017, 142 p., 14,50€/ ePub : 10.99 €, ISBN : 978-2-7467-4586-5

de changyLes deux héros se sont rencontrés dans un bar à Bruxelles où ils ont pris l’habitude de se raconter leur journée. Lui a 52 ans et travaille à la radio ; elle a la moitié de son âge. Nous ne connaîtrons pas leur prénom. Pendant quelques mois, ils se retrouvent au même endroit sans se fixer de rendez-vous, pour le plaisir de parler. Un lien se tisse peu à peu, ils vont à un concert, puis se voient chez elle, en journée et à rideaux fermés uniquement, c’est que l’homme est marié et père de famille. Continuer la lecture

Magie en berne, sexe et bibine

Un coup de cœur du Carnet

GUDULE, La ménopause des fées. L’intégrale, Édition Bragelonne, 2017, 405 p., 10€, ISBN : 979-1028103552

gudule la menopause des feesDepuis la disparition de la forêt de Brocéliande, Merlin l’Enchanteur s’est réfugié dans la station de métro du même nom à Paris (nous sommes au XXIe siècle). Déchu suite à la furie de sa dernière maîtresse, il passe ses journées sur un banc à péter, picoler et cuver. Mais il n’est pas tout seul, ses 3 fidèles fées ont aménagé leur demeure dans les poubelles toutes proches. Celles-ci sont toutefois quelque peu différentes des fées que nous connaissons. Nous découvrons ainsi une Vivi lascive qui fait des jeux de mots foireux, une Moorgën fasciste et une Clochette pédophile qui a « le feu au cul ». Chacune d’elle ayant une langue bien pendue, cela crée parfois des étincelles : « -L’aurait pas pu crever, cette pute ? grommela-t-elle. Morgane était bien de son avis. Des garces pareilles, moins on en côtoie, mieux on se porte. Et, accessoirement, plus on se tape de mecs. » Pas de magie, malheureusement, elles sont ménopausées, en d’autres termes, elles ont épuisé leur stock de pouvoirs magiques. À cette compagnie, vous ajoutez Excalibur, un chien qui a la trique presque toute la journée. Le décor est planté.

À lire : portrait de Gudule dans Le Carnet 188

Continuer la lecture