Archives par étiquette : Séverine Radoux

Je me souviens…

Jean-Marie DUBETZ, Le rire du jeune crocodile. Une enfance au Congo belge de 1950 à 1960. Récit d’une odyssée, Traverse, 2018, 185 p., 20 €, ISBN : 978-2-93078-328-4

Le récit que Jean-Marie Dubetz nous donne à lire est composé de fragments de son enfance dans l’ancien Congo belge, depuis ses premiers souvenirs jusqu’à ses dix ans. Il souligne d’entrée de jeu sa volonté de transmettre son histoire au sein de sa famille, mais aussi auprès d’un public plus large intéressé par son vécu particulier et l’empreinte que ce dernier a laissée sur lui, à savoir la capacité d’émerveillement de l’enfant face à la beauté du monde dans lequel il a grandi. Continuer la lecture

Quand l’écriture révèle à soi-même et fait rayonner l’Amour…

Un coup de cœur du Carnet

Isabelle BARY, Les dix-sept valises, Luce Wilquin, 2018, 190 p., 19€, ISBN : 978-2-88253-550-4

Mathilde, une journaliste pour un magazine belge, rejoint au Maroc son amie Alicia Zitouni, qu’elle a rencontrée un an plus tôt lors d’un reportage. Ces deux-là ont accroché tout de suite malgré leurs différences : Mathilde est une petite bourgeoise cartésienne coincée par la loi du marché professionnel, tandis qu’Alicia est une cheffe cuisinière lumineuse au passé chaotique, mais qui voit le beau partout. Le prétexte de ces retrouvailles est la notoriété grandissante d’Alicia, qui accepte un article sur elle, uniquement s’il est rédigé par son amie Mathilde, car la machine médiatique la broie un peu trop à son goût. Besoin de bienveillance oblige… Continuer la lecture

Poussière, rhum, magot et sueurs fauves

Ben ARÈS, Les jours rouges, Bibliothèque malgache, 2018, 137 p., ePub : 3,99€, ISBN : 978-2-37363-074-9

Avec Les jours rouges, Ben Arès nous plonge dans un recueil de nouvelles dévoilant la vie quotidienne de Madagascar, un pays où règne la sécheresse qui tape sur les cases en tôle de trois mètres sur trois. Un pays où nous découvrons la pauvreté des autochtones aux « petits métiers ou sans métier ». Un pays où les étrangers sont à la fois vénérés et méprisés, mais aussi victimes de préjugés. C’est qu’ils ont pu se payer un billet d’avion pour venir d’Europe ; ils sont donc considérés comme riches, des « pompes à fric » ou des maris potentiels, c’est selon.

C’est à travers des événements banals comme un mariage, une naissance ou la maladie d’un enfant que nous découvrons les coutumes locales d’un pays très imprégné de croyances. Continuer la lecture

Quand l’histoire se rejoue à cause de cette maudite foi aveugle…

Éloïse TANGHE, Nox, Chat Noir, 2018, 324 p., 19,90€, ISBN : 9782375680636

tanghe_noxLe récit s’ouvre sur la sortie de Théa, dix-huit ans, d’un hôpital psychiatrique où elle a été internée pendant huit ans car elle entendait des voix. Sa mère est morte, son père a démissionné, elle se retrouve seule à Rochester où elle va tenter d’apprivoiser le monde tel que nous le connaissons en fuyant un maximum les ennuis et les êtres humains (les voix, ça suffit déjà).

Parallèlement, nous découvrons à Clairemont l’univers de Cléa et Élias, deux amis d’enfance écorchés par une enfance difficile, mais aussi fatigués par leurs non-dits et les orages de Cléa. Élias doit réaliser un exposé sur l’histoire de Clairemont, Cléa se propose de l’aider. Les voilà partis à la recherche des mystérieuses histoires de leur village natal… Continuer la lecture

Les battements d’ailes des papillons blessés

Martine GENGOUX, Ça se casse la figure une libellule ?, Aube, 2018, 222 p., 17,90€ / ePub : 15.99 €, ISBN : 978-2-8159-2923-3

Dans une cité ouvrière située dans une ville basse en bord de Meuse, vivent plusieurs cabossés de la vie dans des petites maisons adjacentes à une ancienne fabrique à papier désaffectée. La particularité : ici, il n’y a pas de bail ou de contrat. On reste le temps nécessaire : un peu, beaucoup, toute la vie.

La fabrique ne représentait plus aucune valeur marchande, et le site s’était considérablement dégradé. Ce qui avait fourni à Marcellin l’occasion de se proposer à l’entretien des bâtiments. Il rafistolait, un toit par-ci, un mur par-là. Ceux qui y séjournaient payaient le gîte à coups de pelle et de marteau. On débarquait à La Courette le temps de retrouver sa boussole, de rassembler ses billes, de construire des projets ou de poser son sac entre deux gares. De plus en plus, on s’y était installé.

Continuer la lecture

La solitude de la séduction et du sentiment amoureux

Nicole MARLIÈRE, La femme sans cœur, Traverse, 2018, 199 p., 18€, ISBN : 978-2-93078-322-2

marliere la femme sans coeurSortie d’un mariage qui a duré neuf ans, Carol savoure sa solitude dans sa maison bruxelloise avec son chat Diego et sa chienne Gala. Bien dans son corps, dans sa vie et assumant sa sensualité, elle multiplie les aventures sans lendemain et nous entraîne dans ses histoires avortées. Sans transition, nous passons d’un Antony marié et musclé, à un sosie de Lambert Wilson vorace et presque cannibale, à un Marian taciturne, à un patron entreprenant… Continuer la lecture

Quand le désespoir nous mène à l’impossible

Marie-Paule ESKÉNAZI, 40 ans, trop jeune pour mourir, Academia, 2018, 109 p., 12,50€ / ePub : 9.49 €, ISBN : 978-2-8061-0366-6

eskenazi 40 ans trop jeune pour mourir.jpgAprès avoir affronté une séparation, un déménagement hâtif, des dettes et un changement de travail, Marie-Paule, quarante ans, trois enfants en bas âge, apprend qu’elle a un cancer du sein inopérable. S’ensuivent deux opérations, une chimio et plusieurs mois de kiné, mais l’héroïne doit se rendre à l’évidence : elle est condamnée. Continuer la lecture