Archives de catégorie : Événements

La Fureur de lire 2017 : tout un programme

Fureur 2017

La Fureur de lire, c’est un programme riche et varié d’animations, de rencontres, d’ateliers, qui donnent envie de lire, d’imaginer, de construire et de partager des histoires. Ce sera du 11 au 15 octobre, partout en Wallonie et à Bruxelles.

À l’occasion de cet événement, le Service général des Lettres et du Livre propose, cette année encore, six textes courts et mini albums créés par des auteurs et des illustrateurs de Wallonie et de Bruxelles. Exploitables en classe ou à découvrir seulement pour le plaisir, ces livrets vous sont offerts dans les lieux organisateurs d’activités durant la Fureur de lire. Ils peuvent aussi dès à présent être téléchargés. Continuer la lecture

Simon Johannin, Prix littéraire de la Vocation

johannin simon

Le Prix « littéraire de la Vocation » a été décerné à Simon Johannin pour son premier roman L’été des charognes (éditions Allia). Le romancier français installé en Belgique est primé ex-aequo avec Nina Leger. Continuer la lecture

L’Afrique centrale en toutes lettres, la nouvelle expo des AML

AML expoJusqu’au 13 octobre, les AML présentent leur nouvelle exposition : « L’Afrique centrale en toutes lettres ». 

L’émergence, en Afrique centrale, d’une littérature écrite en français est le fruit d’un processus à la fois rapide et complexe qui, s’agissant du Congo, s’amorce au lendemain de la proclamation de l’Etat Indépendant du Congo en 1885 avec la publication de cette fiction monumentale que sont Les Mystères du Congo (1886-1888) et se poursuit avec la parution d’un ensemble de textes écrits par des auteurs belges, littérature souvent réduite à l’exotisme, au réalisme et au témoignage. Continuer la lecture

Prix littéraires : des Belges finalistes

Capouet-Modèle

Alors que les sélections pour les prix littéraires d’automne ne cessent de tomber, plusieurs Belges figurent à ces places d’honneur, avant – qui sait? – de rafler l’un ou l’autre prix. Plusieurs jeunes auteurs ont ainsi été reconnus par le jury du Prix littéraire de la vocation et par celui du Prix Senghor du premier roman francophone.  Continuer la lecture

Marché du livre de Mariemont

mariemontSalon de la petite édition et de la création littéraire, le Marché du livre de Mariemont se tiendra cette année du 6 au 8 octobre au Musée royal de Mariemont.

Pour sa onzième édition, la thématique du Marché du Livre questionne les espaces de lecture. Qu’il s’agisse de nos lieux privilégiés, de l’organisation spatiale et graphique d’une œuvre ou de notre manière de pratiquer la lecture… chacun de ces éléments influence les autres. On ne lit pas de la même manière dans une bibliothèque ou au café, debout ou dans son lit, pour soi ou pour un public. On n’aborde pas non plus de la même façon un livre de poche, un coffee table book ou un texte numérique. Depuis toujours, le public des lecteurs comme les textes lus n’ont cessé d’évoluer. Continuer la lecture

Prix Fintro Écritures Noires

colize

Paul Colize, président du jury

Le premier Prix « Fintro Écritures Noires » a été attribué à Isabelle Corlier pour son roman  Ring Ouest. Luc Dupont reçoit une mention spéciale pour Anna ici et là.  Une deuxième édition du Prix est déjà prévue.

Créé en partenariat avec la Foire du livre de Bruxelles, ce prix récompense un polar inédit d’un auteur belge (ou résidant en Belgique) francophone qui n’a encore jamais été publié à compte d’éditeur. Le jury du Prix Fintro était présidé par Paul Colize et composé de Thierry Bellefroid, Luc Castro, Christine Defoin, Michel Dufranne, Véronique Henry, Anthony Rey, Geneviève Simon et Xavier Vanvaerenbergh.  Continuer la lecture

Écriture, lune de miel, et autres abeilles

Un coup de cœur du Carnet

Jean-Philippe TOUSSAINT, Made in China, Paris, Minuit, 2017, 188 p., 15 €/ ePub : 10.99 €, ISBN : 9782707343796

toussaint made in chinaDans Made in China, entre roman, fiction et réalité, l’auteur de Football retrace ses tribulations de tournage dans l’ancien Empire du Milieu.

On avait laissé Jean-Philippe Toussaint nous dévoiler, durant l’été 2015, une robe toute en miel, portée par une mannequin lors d’un défilé de mode, et poursuivie par un essaim d’abeilles : son court-métrage The Honey Dress, réalisé en Chine à partir d’un épisode de son roman Nue, était alors présenté à Bozar, durant l’exposition « Les Belges. Une histoire de mode inattendue ». Lorsqu’on a proposé à Jean-Philippe Toussaint d’effectuer un premier voyage en Chine, et qu’on lui a demandé quelles étaient ses conditions, l’écrivain et réalisateur n’en n’a formulé qu’une : « Rester longtemps. » C’est sans doute pour cela que, depuis le début du 21e siècle, et bien avant The Honey Dress, il s’est rendu à plusieurs reprises à Pékin, à Shanghai, à Guangzhou, à Changsha, à Nankin, à Kunming, à Lijiang. Et qu’il est revenu encore à Guangzhou. Nous qui ignorons beaucoup de choses sur la Chine (vous avez une idée des distances séparant ces mégapoles, vous?) et notamment de ce qu’il en est là-bas du monde de l’édition (pour ne s’en tenir qu’au mandarin), nous n’imaginions pas qu’il y ait eu pratiquement à chaque fois derrière ces voyages, son éditeur chinois (accessoirement aussi, celui de Beckett et de Robbe-Grillet). À la fois homme de lettres, professeur aux Beaux-Arts, directeur d’un centre d’art, peintre estimé, Chen Tong, c’est son nom, est également chef d’entreprises en tout genre, producteur de films, et le “leader of the gang” de quelques jeunes Cantonais qui gravitent dans son orbite et ses affaires, là où le commerce et les arts ont souvent partie liée. Continuer la lecture