Archives par étiquette : Famille

Il n’est pas interdit de fuir

Manon TERWAGNE, Emprise, Ker, 2022, 142 p., 12 € / ePub : 5,99 €, ISBN : 978-87586-313-3

terwagne empriseAvec Emprise, Manon Terwagne signe son premier roman. Elle a 21 ans et vient de remporter le prix Laure Nobels 2022.

Le prix Laure Nobels

Ce prix est remis chaque année par la fondation du même nom à de jeunes auteur.ices (15-19 et 20-24 ans). Il a pour objectif de « financer et soutenir la publication et la promotion d’œuvres littéraires en français ».

La fondation Laure Nobels a été créée par Isabelle Blockmans et Claude Nobels suite au décès leur fille, Laure, assassinée à l’âge de 16 ans par son compagnon. Laure rêvait d’être autrice. Elle avait écrit un roman et trois nouvelles à l’origine de la première publication de la fondation : Tommy. Continuer la lecture

Écoute le chant des oiseaux

Dominique ZACHARY, P’tite hirondelle, Kiwi, 2022, 144 p., 16 €, ISBN : 9782492534249

zachary p'tite hirondellePaola Ortiz, une quadragénaire surnommée « la Mécanette », travaille seule dans son garage appelé Toto-la-dépanne à Pradonas, au pied des Pyrénées. Bousculant les stéréotypes de genre, elle aime travailler avec les mains dans le cambouis et a ouvert la porte de son atelier aux hirondelles qui y ont construit leur nid et colorent le sol de leurs déjections. Voilà un brin de femme peu courant qui s’assume et n’a pas peur de remettre à leur place les hommes aux propos machistes.

Hé, les fadas ! Vous avez encore picolé ou quoi ? C’est pas marqué « pute » sur mon front, mettez-vous bien ça dans votre caboche ! C’est Toto-la-dépanne, ici, pas Toto-la-Partouze. Mais vous me prenez pour qui ? Pour la mère Teresa du sexe ? Ça ne tourne pas tout rond dans votre tête, les deux lascars ! Si vous voulez du sexe tarifé, allez dans une maison derrière la gare de Perpignan, ou plutôt, allez voir la femme de notre maire, tiens, elle se fera un plaisir de vous astiquer la zigounette. Mais un bon conseil, évitez de salir madame Moltrone avec vos grosses paluches de poivrots. Continuer la lecture

Au-delà du fleuve

Alex LORETTE, La vie comme elle vient, Lansman, 2022, 80 p., 12 €, ISBN : 9782807103467

lorette la vie comme elle vientAlors que sa vie semble peu à peu tirer sa révérence, Lucie regarde son passé. Elle se souvient de son arrivée en Belgique en 1958, âgée alors de dix-huit ans. Cette terre où elle s’est tout de suite sentie étrangère. Cette terre où il fait froid, où l’eau est verte, où le vent vient de la terre. Elle raconte sa naissance, au fin fond du Congo, au bord du fleuve, à quatre heures de marche de la première ville. Naissance à laquelle sa mère n’a pas survécu. Elle se souvient de son enfance auprès de sa nourrice noire, Massiga, au grand désarroi de son grand-père qui considérait le peuple noir comme des sauvages. Le racisme et les idées colonialistes étaient encore bien ancrées à cette époque. Malgré sa couleur blanche, Lucie se sent noire au-dedans. Continuer la lecture

De la tourmente à la sérénité

Stéphane LAMBERT, L’apocalypse heureuse, Arléa, coll. « La rencontre », 2022, 175 p., 19 €, ISBN : 9782363082855

lambert l apocalypse heureuseIl aura fallu à Stéphane Lambert écrire ce livre et lui donner un titre éblouissant L’apocalypse heureuse pour franchir des dizaines d’années d’attente, de souffrance et enfin s’emparer pleinement de sa vie.

Il se rend chez un thérapeute de renom dans l’espoir d’en recevoir l’absolution de son mal être. Ce n’est pas tout à fait un endroit choisi par hasard. Il connaît ce quartier de Bruxelles pour y avoir vécu dans son enfance. Il reconnaît aussi la maison où se trouve le cabinet médical, celle-là où il a été abusé par un ami de ses parents. Il va donc au devant de son passé car il mesure la force de sa longue imprégnation.  Il se rend compte aussi du silence qui a entouré cet abus et se met à le reprocher à ses parents qui ne veulent pas le reconnaître. Il s’en veut à lui-même de s’être tu. Mais en rappelant ce tourment, il met au clair l’ensemble des problèmes. Ce n’est pas seulement cet abus dont il a été victime, il y ajoute la séparation puis le divorce de sa mère et son père. Une image le taraude et revient plusieurs fois sous sa plume, son départ de la maison familiale, alors qu’il est assis à côté de sa mère à l’avant du camion de déménagement et voit son père pleurer à l’étage. Sa mère et son père auxquels il exprimera son reproche jusqu’au moment où finalement il pardonne, par nécessité : il ne leur en veut plus et trouve en lui, longtemps après, la force non pas d’oublier, mais d’apaiser sa colère. Continuer la lecture

Le cri des baleines échouées

Eva KAVIAN, L’engravement, La contre-allée, 2022, 174 p., 18 €, ISBN : 978-2-37665-034-8

eva kavian l'engravementDans son nouvel opus, Eva Kavian nous donne à lire des fragments de vie de personnages qui se croisent dans l’allée menant à un asile psychiatrique où leur enfant est admis suite à une tentative de suicide. Nous sommes amenés à palper le quotidien de ces êtres dont la vie s’est arrêtée, ponctuée par les visites et marquée par la fin de la tranquillité. Ces parents désormais obsédés par leur enfant en rupture avec la vie sont traversés par des émotions très fortes : ballotés entre la colère, le chagrin, la honte, la culpabilité et un profond sentiment d’impuissance, ils apprennent les vertus de la patience et de l’espoir ténu. Au bord de l’épuisement, nous les voyons lutter pour « vivre avec ». Continuer la lecture

Dans les bras de morphine

Barbara ABEL, Les fêlures, Plon, 2022, 432 p., 20 € / ePub : 13,99 €, ISBN : 9782259307628

abel les feluresGarance et Roxane sont inséparables. La première, l’aînée, protège sa sœur depuis toujours, elles partagent les confidences, et, surtout, elles font ensemble front face à Judith, leur mère, que l’alcool rend souvent folle de rage. Depuis quelques temps, leurs liens se distendent : leur mère est décédée, et Roxane s’est éprise de Martin dont elle partage la vie. Pourtant, lorsqu’un appel au secours arrive sur son portable, Garance se précipite et elle trouve sa cadette étendue aux côtés de Martin. Les secours appelés constatent le décès du jeune homme, Roxane est emmenée en ambulance et revient à elle. Saisie de l’affaire, la police conclut à un décès du jeune homme par arrêt cardiaque suite à une injection de morphine et les soupçons se portent sur Roxane, qui est étudiante en médecine. Mais les analyses révéleront que la dose de morphine ne pouvait suffire à provoquer le décès. Le mystère reste donc entier et il va persister jusqu’à la fin de l’intrigue. Continuer la lecture

Des racines et des ailes

Valérie COHEN, Qu’importe la couleur du ciel, Flammarion, 2022, 365 p., 21 € / ePub : 14,99 €, ISBN : 978-2-08-023961-7

cohen qu importe la couleur du cielDans son nouveau roman, Valérie Cohen nous dévoile l’histoire de plusieurs personnages liés les uns aux autres, mais dont le lien n’apparaît pas de prime abord pour tous. Nous découvrons ainsi Sybille, une sage-femme stérile depuis un avortement, qui a élevé la fille de son mari comme sa propre fille. Depuis près de cinquante ans, elle est très proche de son amie Gisèle qui a élevé seule sa fille Barbara née d’un adultère. Continuer la lecture

Déambulations mémorielles

Un coup de cœur du Carnet

Isabelle SPAAK, Des monts et merveilles, Équateurs, 2022, 267 p., 20 € / ePub : 14,99 €, ISBN : 978-2-38284-062-7

spaak des monts et merveilles« Chasseur de baleines et chimères, éleveur de renards, traducteur de nuages, querelleur polyglotte, clown pour tous les âges, écrivain du dimanche, érudit, poète, Michel est aussi un épistolier infatigable ». Sa disparition, en 2019, plonge sa demi-sœur, Isabelle Spaak, dans un profond chagrin. Très vite, les souvenirs se bousculent, disparates, fragmentaires, soumis parfois aux défaillances de la mémoire. Il y a les vacances d’été sur l’Île de Ré dont les photos en kodachrome prises par la mère reconstituent l’heureux film, les cris et blessures d’enfant que seul Michel semble pouvoir apaiser puis les lettres échangées, innombrables. Continuer la lecture

Je te cherche dès l’aube

Un coup de cœur du Carnet

Caroline LAMARCHE, La fin des abeilles, Gallimard, 2022, 198 p., 18 € / ePub : 12,99 €, ISBN : 9782072961021

lamarche la fin des abeillesLe nouveau récit de Caroline Lamarche se referme avec des ruisseaux sur les joues, au milieu des premières abeilles du printemps – osmia bicornis, de petites abeilles rousses et solitaires, disparues des zones d’agriculture intensive mais toujours présentes en zones urbaines. Attirées sans doute par  les filets de lumière qui serpentent entre les phrases, par les mots solaires pour dire la nuit, elles contreviennent à leur solitude pour se réunir sous la voûte de papier. Là où Dans la maison un grand cerf (Gallimard, 2017) touchait à la première grande disparition, celle du père, La fin des abeilles se penche sur la figure de la mère, sa très longue vie et sa fin considérablement étirée. Continuer la lecture

Retour à Colombo

Isabelle STEENEBRUGGEN, Être son fils. Parcours d’un enfant seul, Pour penser, 2021, 200 p., 16,50 €, ISBN : 9782371761254

steenebruggen etre son filsLe récit d’Isabelle Steenebruggen se présente comme une fiction inspirée de faits réels. Il retrace la biographie d’un narrateur s’adressant à une femme dont nous ne connaissons rien. Nous comprenons assez vite que nous allons lire un récit d’un homme mûr qui, tel Didier Eribon, nous relate sa vie avec une authenticité mâtinée d’un point de vue réflexif.

Nous suivons ainsi le jeune Hidli, qui a grandi dans les terres cultivables au Sri Lanka avec une mère travailleuse, deux frères aînés et en filigrane, un père absent. Moins marqué par ses origines modestes que par le caractère bien trempé de sa mère, le héros se gorge de toutes les facettes de cette figure maternelle bienveillante avec qui il vit à son insu des moments fondateurs. Malheureusement, sa maman lui est arrachée beaucoup trop tôt par la maladie. Continuer la lecture

Sommes-nous vraiment libres ?

Brigitte GUILBAU, Le prématuré qui voulait naître sous le signe du scorpion et tutoyer les étoiles, Lilys, 2021, 152 p., 7,20 €, ISBN : 9782390560142

guilbau Le prématuré qui voulait naître sous le signe du scorpion et tutoyer les étoilesLe prématuré qui voulait naître sous le signe du scorpion et tutoyer les étoiles, le nouvel opus de Brigitte Guilbau, est un recueil de cinq nouvelles donnant la parole à des jeunes, depuis leur vie in utero jusqu’à leurs premiers pas de jeunes adultes. Nous avons ainsi l’occasion d’explorer la vie d’un fœtus non désiré dans le ventre de sa mère. En pleine crise existentielle, il analyse avec un humour grinçant les décisions prises par ses parents adeptes de l’improvisation.

Et c’est ainsi que, dans la toute nouvelle Dauphine grise où Papa avait attendu en boudant que Maman sorte de chez le faiseur d’anges, ce casseur de liberté qui leur avait interdit de me dévisser non sans leur rappeler que j’étais déjà un fœtus, je devins la petite princesse attendue, mais non désirée d’un couple qui avait oublié l’espace d’une soirée qu’on ne donne pas la vie à un enfant, mais que, parfois, il vous la vole. Continuer la lecture

Le pire n’arrive pas toujours

Un coup de cœur du Carnet

Thomas GUNZIG, Le sang des bêtes, Au diable vauvert, 2022, 208 p., 16 € / ePub : 9.99 €, ISBN : 979-10-307-0452-5 

gunzig le sang des betesÀ chaque roman, Thomas Gunzig décrit, de manière précise et documentée, certaines pratiques sociétales bien contemporaines, par exemple les techniques de vente (dans Manuel de survie à l’usage des incapables) ou dans le cas de son dernier roman, Le sang des bêtes, la pratique et le marché du body-building. En même temps, il imagine des choses invraisemblables dont on se dit cependant que, vu les processus qu’il évoque, elles risquent de ne pas tarder à devenir réelles. Dans Le sang des bêtes, il s’agit de la génétique et de ce que des apprentis sorciers peuvent en faire. Continuer la lecture

À toutes les Léonie

Aurélie GIUSTIZIA, Vent debout, Cent mille milliards, 2021, 162 p., 15 €, ISBN : 978-2-85071-173-2

giustizia vent deboutLa rentrée littéraire de septembre 2021 contenait son lot de surprises, parmi lesquelles le premier roman d’Aurélie Giustizia. Un livre garanti par son éditeur « zéro retour, zéro stock, zéro pilon, zéro indisponibilité » grâce au choix de l’impression à la demande. Une faible empreinte carbone, pour un texte qui ne manque pourtant ni de noirceur ni de flamme.

Vent debout est un livre en tout point dressé : contre la vie, contre la mort, contre la normalité, contre les injustices, et surtout contre l’aveuglement. Quelques éléments significatifs, sur lesquels s’ouvre le roman, donnent corps à un personnage marqué par une clairvoyance qui paraît tant métaphorique que physiologique. Continuer la lecture

Le grain sépia des secrets de famille…

Jean-Luc & Simon OUTERS, Portraits de famille, Pierre d’Alun, coll. « La petite pierre », 2021, 58 p., 15 €, ISBN : 978-2-87429-119-7

outers portraits de familleOn a tous été confrontés aux vieilles photos de famille. Photographies polaroïd, sépia, argentiques qui ont cet avantage sur le numérique d’être imprimées donc aussi le pouvoir de remonter à la surface un jour ou l’autre, sans crier gare. Photos détentrices le plus souvent de secrets « flottant dans l’atmosphère » qu’ils soient d’alcôve, d’état ou de polichinelle. Gardiens de mémoires enfouies, ces clichés, retrouvés au fond de quelque tiroir, prennent la place de mots soufflés, écrits et perdus. Paroles qui s’envolent, images qui restent même si elles s’effacent parfois. Dans ce texte publié à La pierre d’alun sous forme de petit carnet à spirales (à feuilleter en écoutant William Sheller), les images de Simon répondent aux mots de Jean-Luc. Ou peut-être est-ce l’inverse ? Peu importe puisque le dialogue ici entre le père et le fils naît en quelque sorte de ces bains révélateurs qui font revivre les silhouettes familiales délitées. Continuer la lecture

L’implacable loi des générations

Jean-Marc DEFAYS, Deux fauteuils au balcon, Murmure des soirs, 2021, 127 p., 19 €, ISBN : 978-2-930657-74-5

defays deux fauteuils au balconLa famille a la cote en littérature ces derniers temps. Elle y apparaît souvent toxique, source de violences et de dysfonctionnements. Voici un récit qu’on imagine autobiographique, tout en douceur et en empathie, sur la présence offerte par un fils à sa mère devenue veuve. Un roman qui se déroule comme une petite musique de chambre.

Octogénaire, veuve, la mère du narrateur a quitté la maison familiale pour s’installer dans un appartement situé au septième étage d’un immeuble en ville. En bordure d’un fleuve, elle y a une vue qui est comme une consolation. À l’image du titre et des photographies en couverture qui sont en elles-mêmes tout un récit, le balcon où mère et fils s’installent régulièrement est devenu un phare sur l’existence, la leur et celle de ceux et celles qu’ils voient déambuler à leurs pieds. Continuer la lecture

La garde-robe : portrait en coupes et coutures

Sébastien MINISTRU, La garde-robe, roman, éditions Grasset/Collection Le courage, 2021, 183 p., 18,10 € / ePub : 12,99 €, ISBN : 978-2-246 82635–4

ministru la garde robeCeux ou celles qui héritent, pour le meilleur ou pour le pire, des vêtements d’une personne décédée récoltent, si on en a gardé la mémoire, les traces d’une vie, les souvenirs d’une époque. C’est sur cet argument, inédit à notre connaissance, que Sébastien Ministru a fondé son deuxième roman au titre on ne peut plus sobre : La garde-robe.

En 2018, Sébastien Ministru publie un premier roman remarqué, Apprendre à lire, déjà dans la collection « Le courage » dirigée par Charles Dantzig chez Grasset. Il y évoque la relation émouvante entre un fils et un père analphabète qui lui demande de l’initier à la lecture et à l’écriture. Son deuxième roman démarre également sur les liens existants entre un père et son enfant, une fille cette fois. Vera. Rien d’émouvant cependant car le père est ici tyrannique, ce qui déterminera sa volonté farouche d’échapper à toute emprise. Continuer la lecture