Archives du mot-clé enfance

Tjukurrpa

Henry BAUCHAU, Temps du rêve, Actes Sud, coll. « Babel », 2016, 80 p., 5,80€/ePub : 9.99 €   ISBN : 978-2-330-07050-2

bauchauTemps du rêve est, à double titre, une œuvre de jeunesse, voire de genèse. D’une part, parce que Henry Bauchau l’a commise en 1933, pendant sa conscription, et publiée en 1936 sous le pseudonyme de Jean Remoire. Il entamait alors la vingtaine de sa dense et longue existence. D’autre part, parce que Bauchau ancre son récit à la charnière de l’enfance et de l’adolescence ; une zone ante où plongent les racines de l’âge adulte. Ce « temps du rêve » fait subtilement écho à celui que les Aborigènes d’Australie nomment tjukurrpa : une ère métaphysique précédant la création de la Terre, à laquelle l’on peut se reconnecter spirituellement pour appréhender le réel et en décrypter les signes… Lire la suite

Prendre son enfance par la main…

Daniel SIMON, Autobiographie rêvée, Mons, Couleur livres, coll. « Je », 2016, 88 p., 10 €

Croquis par l'OgreDaniel Simon, écrivain multiple et magister particulièrement actif dans la propagation de la lecture et de l’écriture, décline les beaux fantasmes de l’enfance sous les espèces d’une Autobiographie rêvée toute en images fortes et poétiques. Le texte central L’Ogre des cabanes précède Les fleurs en papier crépon, évocation romantique des souvenirs d’un séjour à la Mer du Nord vécu par le petit natif de Charleroi accompagné de sa maman.  Lire la suite

Le néant débordant d’êtres

Martine WIJCKAERT, Néant, Éditions L’une & l’autre, 2016, 88 p., 12,50€

wijckaertLe néant ! Ce trou béant lié au rien, à l’inexistence, à l’absence. Martine Wijckaert – qui affectionne particulièrement la construction littéraire en trois temps et a écrit plusieurs trilogies – décline cette thématique en trois variations qui offrent différentes portes d’« entrée » sur cet abîme. La découverte du royaume des morts, le désert d’une vie déstructurée et agonisante, et le vide de nos existences sont au menu de ce récit publié aux éditions L’une & l’Autre. Lire la suite

Un gosse n’est pas un dossier

Un coup de coeur du Carnet

Céline DELBECQ, L’enfant sauvage, Carnières, Lansman, 2016, 36 p., 10€

Comme tous les vendredis, un homme traverse la place du Jeu de balle avec ses collègues pour aller déguster un bon stœmp chez Josiane. Un môme qui crie arrête son regard. L’homme s’approche et essaie, avec d’autres passants, de savoir où sont les parents de cet enfant, comment il s’appelle… Le gosse ne répond pas. Seuls d’horribles beuglements sortent de sa bouche. Il se débat et se mord le bras. Un type réplique que « c’est un enfant sauvage qui cause la langue des bêtes » et qu’il n’y a rien à faire. Alors que les badauds poursuivent leur route, l’homme ne parvient pas à quitter ce petit être. Il appelle les flics et les attend avec lui. C’est ainsi qu’il se rend compte que le gamin est une fille. Il l’appelle Alice. Cette dernière semble se calmer en sa présence. Il décide de la prendre sous son aile. Lire la suite

De la puissance des songes et des mots

Luc BABA, Elephant Island, Belfond, 2016, 216 p., 17 €/ePub : 11.99 €

babaLuc Baba est loin d’être un novice dans l’art subtil du roman. Depuis un quinzaine d’années, il nous a donné tout autant de volumes et il s’est construit un univers romanesque bien à lui. Tout le monde me manque, paru en 2008, avait marqué une évolution : devenue un rien plus grave, son écriture avait gagné en maturité, incluant davantage la souffrance et la solitude dans des fictions largement dominées par l’onirisme et le merveilleux. Avec Elephant Island, il revisite le monde de l’enfance en replongeant dans l’actualité troublée des années qui ont entouré la première guerre mondiale et l’entre-deux-guerres. Lire la suite

I wanna be a star

Émilie GÄBELE

kerbusch_gabeleSimon a quinze ans. Comme tous les enfants, il a une mère et un père, mais peu d’amis. Il n’est pas très causant, ce qui lui vaut d’ailleurs de porter le surnom « la tombe ». Lire la suite

Variations sur le temps

Karel LOGIST

di maria_logistTout amateur qui est un jour (ou un soir) passé par la Maison de la poésie d’Amay a pu apprécier la présence chaleureuse, l’œil amical de Rio Di Maria, qui au fil des décennies, est devenu l’archive vivante d’une institution poétique qui vient de fêter ses vingt-cinq ans… Mais qu’il soit rappelé ici, avec la parution de ce précieux recueil, qu’il est aussi, et avant tout, un poète sensible et précis. Rio Di Maria, avec force et pudeur, nous donne aujourd’hui un livre dense, nourri de mémoire et d’exil, qui chante juste et vrai. Lire la suite

Et le Peau-Rouge vainquit la Tunique Bleue

Un coup de coeur du Carnet

Francesco PITTAU, Tête-Dure, Bruxelles, Les Carnets du Dessert de Lune, coll. « Sur la Lune », 2015, 100 p., 12 €

pittau_hammamiSamedi 27 octobre 1962. Au cœur de la Guerre froide, le monde passe à quelques étincelles d’une pulvérisation nucléaire. La crise des missiles de Cuba atteint son paroxysme ; les mycéliums atomiques se ramifient sous les eaux caribéennes, dans les airs sibériens ou sur les terres insulaires. Dans le poste de radio, la voix du journaliste égrène des nouvelles inquiétantes. Lire la suite