Archives de l’auteur : Le Carnet et les Instants

Des mots aux actes, une révolution rouge qui en appelle à Rimbaud

Un coup de cœur du Carnet

Véronique BERGEN, Ulrike Meinhof. Histoire, tabou et révolution, Samsa, 2020, 340 p., 24 €, ISBN : 9782875932723

Tandis qu’on y adhère tout de suite il est difficile de qualifier dans sa totalité le remarquable dernier livre paru de Véronique Bergen. Elle l’appelle « récit » : Ulrike Meinhof. Histoire, tabou et révolution. Ce texte multiple est foisonnant. Riche, documenté puisqu’il est historique dans son principe. Suprêmement intéressant, il est aussi poétique, même dans ses moments interpellants, voire tragiques. Toujours l’action est présente, violente parfois, mais elle ne cesse pas de bouleverser. Continuer la lecture

Jean-Michel Pochet nous a quittés

Sans doute le nom de Jean-Michel Pochet n’est-il guère connu du grand public, son activité littéraire étant restée volontairement discrète, indétachable des relations d’amitié. Né en 1938, docteur en droit et licencié en sciences économiques, il fait carrière dans le secteur privé avant de se tourner vers le parti écologiste et de promouvoir le cyclisme urbain – qu’il pratique assidûment, notamment comme guide culturel. Redoublant une grande sociabilité, son intérêt pour les innovations littéraires et artistiques se concentre sur les écrits de Raymond Queneau, dont il devient un collectionneur éminent et un spécialiste reconnu : membre du Collège de Pataphysique, il présidera Les Amis de Valentin Brû. Il intègre aussi les conseils d’administration de plusieurs institutions bruxelloises (Maison du Livre, Quartiers Latins, Maison de la Francité, Musée Horta), où son érudition, son sens de l’humour et son caractère conciliant le font apprécier de tous. Avec sa chère Éliane, il aime d’ailleurs, à la belle saison, accueillir en son vaste jardin de Blanmont de nombreux écrivain(e)s et artistes. Continuer la lecture

Hôtel des autrices : appel à candidatures

En partenariat avec le Réseau des autrices de Berlin, le Centre Wallonie-Bruxelles Paris lance un appel à candidatures pour une résidence d’écriture, « l’Hôtel des Autrices ». L’appel est accessible aux autrices belges francophones, tous genres littéraires confondus. Les candidatures sont attendues pour le 18 février 2021. Continuer la lecture

Être soi, joyeusement

Un coup de cœur du Carnet

Anne HERBAUTS, Ni l’un ni l’autre, Casterman, 2020, 32 p., 15,90 € / ePub : 10.99 €, ISBN : 9782203207578

Ni l’un ni l’autre, le dernier album d’Anne Herbauts est joyeux, entrainant, et une vraie déclaration d’indépendance des jeunes enfants auxquels il s’adresse. Eux qui sont souvent comparés à papa ou maman (dont ils auraient les oreilles, le nez ou le caractère), définis par ceux-ci, étiquetés malgré eux, se développent pourtant en tant qu’individus dotés d’une personnalité qui n’appartient et ne ressemble qu’à eux. Et c’est ce que nous rappelle cet album tout en couleurs. Continuer la lecture

Sapiens version graphique

Yuval Noah HARARI, David VANDERMEULEN, Daniel CASANAVE, Claire CHAMPION (mise en couleurs), Sapiens. La naissance de l’humanité, Tome 1, Albin Michel, 2020, 248 p., 23,95 €, ISBN : 9782226448453

sapiens la naissance de lhumaniteEn collaboration avec Yuval Noah Harari, l’auteur du best-seller Sapiens, David Vandermeulen (scénario) et Daniel Casanave (dessin) se sont lancés dans l’adaptation en quatre volumes d’un ouvrage qui interroge l’évolution de l’Homo sapiens des origines à nos jours. C’est avec une folle inventivité, de belles trouvailles narratives, un piment d’humour, de jeux de référence que David Vandermeulen, auteur entre autres des quatre volumes graphiques Fritz Harber, d’Agrum Comix, de La passion des anabaptistes et son complice Daniel Casanave (Shelley, Chamisso, Nerval, Hubert Reeves nous explique… avec David Vandermeulen, Ubu Roi, Baudelaire, Petit Pierre, la mécanique des rêves…) ont, non pas adapté mais recréé avec Harari la saga de l’histoire de Sapiens. Continuer la lecture

Le prix des lycéens : confiné mais pas résigné

Les cinq auteurs et autrices en lice pour le prix des lycéens de littérature 2020-2021 devaient rencontrer les classes participantes tout au long de l’année scolaire. Un programme que la pandémie et le confinement ont rendu intenable. Le prix s’est réinventé : les élèves ont posé leurs questions aux finalistes par écran interposé et les entretiens ont ensuite été montés en capsules vidéo mises à la disposition de tou.te.s. Continuer la lecture

Bouffées d’enfance

Ralph VENDÔME, La théorie du parapluie, Scalde, 2020, 20 €, ISBN : 9782930988160

vendome la theorie du parapluie« Comment tenir les promesses des années d’insouciance ? Projections d’une légèreté dans un futur aux portes familières, faciles à ouvrir et à fermer. Serments non formulés, sans causes ni conséquences, juste l’enfance à recopier en grand ».

Ces quelques mots épinglés au seuil d’une des 16 nouvelles qui forment ce recueil donnent le ton : c’est essentiellement en terre d’enfance que nous conduit l’auteur, même s’il glisse çà et là des textes d’une autre portée. Et il concentre son propos sur les relations entre les personnes qui constituent le noyau familial : parents bien sûr, oncles et tantes, aïeux. Il étend son observation aux hôtes, attendus et moins désirables. Peu de détails, des impressions, des bribes de conversation qui tissent peu à peu l’économie du monde, qui dévoilent les ruses que chacun déploie pour rendre la vie moins cruelle. La découverte précieuse du remède du jardin secret, du pouvoir fabuleux de l’écriture, de l’art. Des notes de musique, des livres s’échappent des albums de souvenirs, les amours d’enfance déploient leur joyeuse magie : Continuer la lecture

Une sérénité incertaine

Un coup de cœur du Carnet

Daniel DE BRUYCKER, Neuvaines 7 à 9, MaelstrÖm, coll. « Poésie », 2020, 239 p., 16 €, ISBN 978-2-87505-365-7

de bruycker neuvaines 7 à 9Troisième et dernier tome des Neuvaines, le nouveau livre de Daniel De Bruycker offre avec les deux précédents assez de similitudes pour ne pas déconcerter le lecteur, et assez de différences pour éviter une impression de monotonie. On y redécouvre à chaque page cette attitude modestement « philosophique » devant l’existence, non l’énoncé d’une doctrine, mais une sagesse empirique mêlant fatalisme et stoïcisme. Y dominent les thèmes de la quotidienneté bienvenue, de la frugalité, du cheminement, de la solitude librement consentie – on l’a dit, il y a quelque chose de monacal dans cette démarche. Revient souvent le motif du logis, du chez-soi, suggérant le désir de (re)trouver sa juste place dans la complexité du monde. « Vivre est si simple ! », lit-on, affirmation rare dans la poésie contemporaine… Toutefois, il ne s’agit nullement d’assurance ou de confiance béate. À de nombreuses reprises pointent des sentiments de non-certitude, d’ignorance ou d’impuissance, que signalent le recours à la forme interrogative, à la figure du paradoxe, à l’hésitation, au « peut-être ». Tout ce style de vie et de questionnement trouve à la fois son expression idoine et sa justification dans la pratique inlassable, vitale, de l’écriture poétique, où sans fin se relance la dialectique entre le connu et l’inconnu, l’accepté et l’éludé. Ainsi le vécu ne se soutient-il pas de lui seul. Il est mis en balance continuelle avec ce qui lui échappe et que pourtant il nourrit : la poésie en travail. Neuvaines tient à la fois de la quête du sens existentiel, d’un journal intime au « moi » introuvable, de l’exercice spirituel, des grandes manœuvres verbales. Continuer la lecture

Des vertus d’une expérience fondatrice

Anne STAQUET, Les effacés, M.E.O., 2021, 73 p., 10 €, ISBN : 9782807002548

staquet les effacesProfesseure de philosophie à l’Université de Mons, Anne Staquet nous donne à lire un texte composite mêlant expériences personnelles, analyses de situations et réflexions philosophiques sur son rôle de bénévole dans un home pour personnes âgées durant le premier confinement dû à la crise de la Covid 19. Continuer la lecture

Nouvelle sélection pour Léonie Bischoff

bischoff anais nin

Le prix du public France Télévisions, décerné dans le cadre du Festival international de la bande dessinée d’Angoulême, a annoncé le nom de ses 8 finalistes. Où l’on retrouve Léonie Bischoff. Continuer la lecture

Vertige !

Un coup de cœur du Carnet

Kate MILIE, Le mystère Spilliaert, 180° éditions, 2020, 154 p., 20 €, ISBN : 978-2-931008-33-1

millie le mystère spilliaertLe titre pilote vers le policier, une page de garde annonce un roman, le texte échappe aux étiquettes et conjugue les registres : journal de bord de l’autrice autour d’un projet d’écriture, documents qui le fondent (lettres de protagonistes ou de témoins, liste de lieux à visiter), fragments d’une rêverie biographique à partir des points d’acmé d’une existence. Continuer la lecture

Retrouver les instants étoilés de nos vies

Éric CAUSIN, Étincelles, Genèse, 2019, 154 p., 17,50 € / ePub : 12.99 €, ISBN : 9791094689608

Eric Causin EtincellesTout être renferme au creux de lui des étincelles secrètes. « La vocation humaine est de faire jaillir ces étincelles, chacun selon sa propre voie. »

Cette conviction vibrante est au cœur d’un roman tout naturellement intitulé Étincelles, le premier d’Éric Causin, prix Saga Café 2020.

De l’été 1914 au printemps 1946, nous suivons des personnages qui nous deviennent proches. Des destinées qui se croisent, se rejoignent ou se manquent. Continuer la lecture

L’Académie dévoile les lauréats de ses prix littéraires

L’Académie royale de langue et littérature françaises de Belgique a dévoilé le nom des lauréats de ses prix littéraires 2020. Continuer la lecture

Le mistral souffle encore à Uzès

Corinne HOEX, Uzès ou nulle part, Cormier, 2020, 84 p., 17 €, ISBN : 9782875980236

hoex uzes ou nulle partExiste-t-elle vraiment cette ville d’Uzès ? Sans doute est-ce une destination prisée pour les amoureux du Sud de la France mais pour d’autres, le nom même de cette commune résonne comme un leurre, une hypothèse. Pour Corinne Hoex, la ville n’a pas de consistance même si paradoxalement elle n’en finit pas de bruire, de renvoyer l’écho d’une déception. Le titre de son dernier recueil en témoigne, Uzès ou nulle part. Une ville comme gommée de la carte, une ville-fantôme. Continuer la lecture

Bruges-la-Belle

Georges RODENBACH, Le carillonneur, Préface de Frédéric Saenen, Névrosée, 2020, 325 p., 16 €, ISBN : 978-2-931-048405

rodenbach le carillonneurSous les signatures respectives de Georges Rodenbach, Jean Muno, Jean-Baptiste Baronian, Horace Van Offel et Jacques Henrard, ce ne sont pas moins de cinq romans que la jeune éditrice Sara Dombret met à disposition des lecteurs attachés au patrimoine de la littérature belge de langue française. Sous le label « Les sousexposés », cette nouvelle collection constitue, au sein des Editions Névrosée, le « double masculin » de « Femmes de lettres oubliées », complétant ainsi l’offre patrimoniale littéraire constituée par Espace Nord, les éditions Samsa et, bien sûr, les publications de l’Académie royale de langue et littérature françaises de Belgique. Continuer la lecture

En espoir de cause

Nicolas ANCION, L’homme qui valait 35 milliards, postface Isabelle Marx, Impressions nouvelles, coll. « Espace Nord », 2020, 300 p., 9 €, ISBN : 9782875684912

ancion l homme qui valait 35 milliardsVoici donc que L’homme qui valait 35 milliards connaît une nouvelle vie éditoriale en faisant son entrée dans la collection Espace Nord. Le roman, paru en 2009, a connu entretemps une adaptation théâtrale produite en région liégeoise qui lui a assuré un rayonnement là où Nicolas Ancion en avait situé l’action, en prise directe avec la réalité sociale au centre du récit. En choisissant de parler de la fermeture d’un haut-fourneau liégeois, des conséquences pour les travailleurs concernés, l’auteur n’a pas pour autant renoncé à la fiction, même s’il a fait du magnat indien à l’origine de la décision un des personnages centraux du roman, de la première à la dernière page. Continuer la lecture