Archives par étiquette : Murmure des soirs

Le temps de l’amour

Stanislas COTTON, Léa, l’été, Murmure des soirs, 2022, 286 p., 20 € / ePub : 12,99 €, ISBN : 978-2-930657-83-7

cotton léa l'étéLe dernier livre de Stanislas Cotton, Léa, l’été, c’est comme avoir de l’eau jusqu’aux coudes, à chercher un galet « rond, pas trop grand, pas trop lourd » et le faire presque s’envoler tout tout juste au-dessus de l’Ambrée, la rivière qui faisait tourner l’aube du vieux moulin dans lequel vit Melvil Tournel, le narrateur de ce récit. Une histoire en quatre mouvements, l’été.

Quand l’histoire commence, Melvil a 12 ans. Il raconte son ennui de l’école et comment il déjoue les attaques du gros lourd de Gabriel Maussin qui passe son temps à le harceler. Les assauts de Maussin n’empêchent pourtant pas Melvil d’investir la rivière, son domaine, pour y pêcher des truites arc-en-ciel, en explorer l’autre rive, véritable jungle aux trésors. Continuer la lecture

À moins que

Bernard VISSCHER, Rendez-vous incertain, Murmure des soirs, 2022, 338 p., 22 €, ISBN : 9782930657868

visscher rendez-vous incertainPierre est un jeune homme. Il vient de publier son premier roman et l’a adressé à son idole, Eduardo Caldon, le célèbre auteur argentin. Celui-ci lui répond, et l’invite à Venise où il réside pour converser. C’est le rêve de tout primo-romancier. Pierre rassemble ses maigres économies, s’envole pour la cité des Doges, et fonce, fiévreux, tout droit vers l’hôtel de son mentor. Mais dès les premiers mots échangés, Pierre comprend que Caldon ne l’a pas invité pour parler de son livre. Caldon entend parler de lui, et raconter pas moins que sa vie qui, dit-il, est bien différente de ce qu’on peut lire dans les biographies autorisées. À moins que. Continuer la lecture

Dans les griffes du monde autour de nous

Jean-Luc RENARD, Testostérone, Murmure des Soirs, 2022, 216 p., 20 €, ISBN : 9782930657783

renard testostéroneLe mariage peut être une cage dorée. Tel est le constat d’Eva et Iris, les deux protagonistes de Testostérone, de Jean-Luc Renard, roman dont le titre reflète bien la domination, l’oppression, voire la violence qui animent certains mâles.

Le roman démarre sur une scène ô combien familiale. Deux adolescents, Charline et Gilles, ont poussé leur mère Eva Wagner, narratrice du livre, à passer la nuit à la belle étoile pour leur permettre d’envahir la maison avec des amis et de festoyer. La maman se retrouve face à un champ de batailles, tandis que son mari a déserté les lieux au chevet de sa mère Rosa, agonisante. Une belle-mère au foyer, pédante, moralisante, qui n’a jamais vu l’arrivée d’Eva au bras de son fils d’un bon œil. Jacques, le mari, se veut lui l’incarnation de la réussite, de l’ego consumens. Rien n’est assez beau à ses yeux pour visibiliser ses succès, y compris extraconjugaux. Lors de cette nuit inaugurale à la belle étoile, Eva est confrontée à l’heure des constats et bilans sur l’existence qu’elle a menée jusqu’à présent, coincée qu’elle est dans un monde de conventions, d’obligations maternelles et conjugales, de faire-valoir des autres, quitte à sacrifier ses valeurs et ses envies personnelles. Ces constats, elle les énumère sans complaisance à son égard : Continuer la lecture

Histoires d’eaux

Un coup de cœur du Carnet

Bernard ANTOINE, Aquam, Murmure des soirs, 2022, 466 p., 22 €, ISBN : 978-2-93065-782-0

antoine aquamBernard Antoine, l’auteur d’Aquam, a surgi du néant en 2018 pour décrocher d’emblée deux prix, le Saga Café et celui des bibliothèques de la ville de Bruxelles pour son premier roman Pur et nu (Murmure des soirs).

Bernard Antoine et Jean-Marc Rigaux (Kipjiru 42… 195) chez Murmure des soirs, Alain Berenboom (Hong-Kong Blues) chez Genèse, Marcel Sel (Rosa et Elise) chez Onlit… En cinq ans, cinq thrillers d’envergure et complets : souffle, intensité et écriture. Des auteurs belges publiés en Belgique à situer tout en haut du genre, dignes des plus grandes maisons parisiennes. Par ailleurs, Antoine, Rigaux et Sel assènent une vérité troublante : un auteur peut se déployer tardivement, après une autre carrière, et, en un seul livre, en quelques mois ou une poignée d’années, être infiniment plus consistant, reconnu, important que des confrères publiant des dizaines d’ouvrages depuis des décennies. Continuer la lecture

Le palais des papilles

Dominique MAES, Gourmandises, Murmure des soirs, 2021, 211 p., 20 €, ISBN : 9782930657776

maes gourmandisesL’éditrice Françoise Salmon et l’auteur Dominique Maes ont bien eu raison de nous offrir en cette fin d’année une vingtaine de nouvelles autour du bonheur de la cuisine, de l’amour et de la littérature. En ces temps secs, c’est un bonheur de lire et relire certains passages de ce livre gouleyant, Gourmandises.

Dominique Maes a fait des études artistiques et a navigué, lors d’une déjà longue carrière, d’un archipel du récit à l’autre : écriture, dessin, illustration, conte… Il a été aussi nommé président directeur généreux de la droguerie poétique qu’il anime, construit et présente lors de ses multiples rencontres et expositions. Continuer la lecture

L’implacable loi des générations

Jean-Marc DEFAYS, Deux fauteuils au balcon, Murmure des soirs, 2021, 127 p., 19 €, ISBN : 978-2-930657-74-5

defays deux fauteuils au balconLa famille a la cote en littérature ces derniers temps. Elle y apparaît souvent toxique, source de violences et de dysfonctionnements. Voici un récit qu’on imagine autobiographique, tout en douceur et en empathie, sur la présence offerte par un fils à sa mère devenue veuve. Un roman qui se déroule comme une petite musique de chambre.

Octogénaire, veuve, la mère du narrateur a quitté la maison familiale pour s’installer dans un appartement situé au septième étage d’un immeuble en ville. En bordure d’un fleuve, elle y a une vue qui est comme une consolation. À l’image du titre et des photographies en couverture qui sont en elles-mêmes tout un récit, le balcon où mère et fils s’installent régulièrement est devenu un phare sur l’existence, la leur et celle de ceux et celles qu’ils voient déambuler à leurs pieds. Continuer la lecture

Bienveillance sous surveillance

Vincent LITT, Soleil rouge sur Badényabougou, Murmure des soirs, 2021, 247 p., 19 €, ISBN : 978-2-930657-73-8

litt soleil rouge sur badenyabougouLe récit de Vincent Litt commence sur une scène forte où l’on découvre Eduardo et Manon, blessés et cachés dans un endroit où ils craignent pour leur vie. Nous retournons alors en arrière pour comprendre les différentes étapes qui les ont menés jusque-là.

Eduardo est un médecin européen idéaliste qui a proposé spontanément son aide en Afrique. Il a atterri dans un dispensaire sahélien, où il déploie une belle énergie pour soigner les autochtones, malgré le manque criant de médicaments et d’aide aux démunis. Travaillant de concert avec son ami Sanoussi, il crée une pharmacie autogérée et met en place un système sécurisé d’évacuation pour les cas graves, dans une communauté où rien n’est jamais vraiment clair. Continuer la lecture

Retour vers le futur

Michel HELLAS, Taklamakan, Murmure des soirs, 2021, 352 p., 22 €, ISBN : 978-2-93065-771-4

hellas taklamakanTaklamakan ? Le titre interpelle, l’objet-livre creuse l’interrogation (épais, lignes serrées, couverture exotique), les phrases initiales précipitent au côté d’un narrateur emmitouflé dans un sac de couchage au sortir d’une tempête de sable :

Comme chaque matin, la magie de ce paysage m’émerveille : toutes ces dunes s’entremêlent et se chevauchent ; elles se surmontent et s’engloutissent l’une l’autre. Leurs lignes de crête, comme un gigantesque réseau d’aiguillages à l’approche d’une gare de grande ville (…).  Continuer la lecture

Le homard sans carapace

Nathanaëlle PIRARD, Sally, Murmure des soirs, 2021, 249 p., 19 €, ISBN : 978-2-930657-72-1

Pirard SallySally est une jeune fille de 15 ans qui vit à Bruxelles. N’ayant jamais connu son père, elle n’a pas la vie simple avec sa mère dépressive et alcoolique, qui a l’insulte et les coups faciles dans ses moments de détresse. Sally est bien seule dans son quotidien, mais elle a l’intelligence d’être ouverte aux rencontres qui vont lui servir de refuge. C’est ainsi qu’elle fait la connaissance de deux autres solitudes : Eva, une voisine d’une septantaine d’années, et William, un étudiant exilé de son Cameroun natal. Avec ses deux nouveaux amis, elle peut avoir quelques conversations à propos de leur passion commune pour les livres. Continuer la lecture

Au pays de l’art noir…

Nicole THIRY, Mea culpa, Murmure des soirs, 2021, 326 p., 20 €, ISBN : 978-2-930657-66-0

Le Pays noir et sang

thiry mea culpaCharleroi, dès les premières pages, est renvoyé aux clichés noirs et blancs, noirs surtout, dont il tente d’émerger. Un meurtre. Ou, plutôt, un triple meurtre. Une abomination. Une sculpture a été abandonnée, un « assemblage » artistique composé à partir des fragments de trois cadavres dépecés, étripés : Continuer la lecture

Palimpsestes de pignonnistes

Michel LAUWERS, Kennedy et le dinosaure, Roman, Murmure des Soirs, 2021, 259 p., 20 €, ISBN : 9782930657653

lauwers kennedy et le dinosaureCe roman de Michel Lauwers, Kennedy et le dinosaure, entraîne lecteurs et lectrices dans une double enquête : familiale et criminelle, intime et historique, à partir d’un reportage sur le patrimoine bruxellois, ancêtre du street art : les publicités peintes à la main sur les murs des bâtiments de la ville au siècle précédent par des artistes méconnus, les pignonnistes. Continuer la lecture

Jamais tout à fait mises au pas

Béatrice RENARD, Cavales, Murmure des soirs, 2021, 317 p., 22€, ISBN : 978-2-930657-64-6

renard cavalesNous sommes dès l’entame du texte (nommée à dessein Équarrissages – dans une métaphore équine filée qui, dans le droit fil du titre polysémique,  traversera tous les chapitres)  le 3 novembre 1793, puis le 8 juin 1817 au plus près des corps et des esprits en souffrance. Aux moments-mêmes où se jouent tragiquement les vies d’Olympe de Gouges (née Marie Gouze) et de Théroigne de Méricourt (née à Marcourt, près de Liège), figures feux follets de la Révolution française. La première sera guillotinée sur ordre d’Antoine Fouquier-Tinville (homme de loi et accusateur public du Tribunal révolutionnaire… qui, ironiquement, finira par connaître le même sort), la seconde internée et traitée inhumainement jusqu’à sa mort – c’est donc à leurs dernières ruades contre l’ordre patriarcal établi et un certain obscurantisme de l’époque que nous convie l’autrice, une fois posés ces premiers tessons d’existence. Fascinée par la dame en bleu (Théroigne) et la femme aux affiches qui lui fera cadeau d’un livre de fables doré (Olympe), une gamine en haillons semblable à une Cosette va les croiser à plusieurs reprises. Continuer la lecture

Treize fois un village

COLLECTIF, Sprimont s’enlivre, Murmure des soirs, 2020, 246 p., 13 €, ISBN : 978-2-930657-63-9

collection sprimont s enlivreSous un titre joliment original, Sprimont s’enlivre, un recueil de treize textes nous invite à découvrir, à la porte des Ardennes, Sprimont et des villages environnants.

Chemins verdoyants qui nous mènent parfois à de troublantes, voire sombres escales.

Épisodes tour à tour insolites, mouvementés, cocasses, émouvants.

Les couleurs contrastent, les écritures se font graves ou allègres, pointues ou légères, au fil des récits. Continuer la lecture

Du côté de saint Jordi

COLLECTIF, Du côté des librairies, Murmure des soirs, 2020, 188 p., 13 €, ISBN : 978-2-930657-62-2

du côté des librairies murmure des soirsDans Éloge de l’amitié, Tahar Ben Jelloun écrivait : « Le libraire est l’ami du livre ; pas de tous les livres, mais de ceux qu’il considère assez pour les transmettre aux lecteurs. » La librairie se révèle en effet ce lieu singulier de passage, de partage, de mise en lumière, mais également de sélection, de choix, de défense. En parcourant étagères et présentoirs, le lecteur concentré devine l’orientation idéologique, l’impératif de qualité et parfois l’intérêt particulier du personnel qui la peuple. Car, oui, une librairie est peuplée de livres qui battent, chacun à sa pulsation, chacun à son tempo, et appellent leur lecteur prédestiné. C’est du moins la conviction d’une étrange libraire, aux envoûtements bohémiens et à la boutique évanescente, lorsqu’elle affirme : « Promenez-vous librement dans mon magasin, vous y trouverez peut-être ce que vous cherchez. Regardez tout autour de vous, prenez-les en mains, feuilletez-les, jusqu’à ce que vous tombiez sur celui qui vous dira : “Prends-moi, je t’attendais.” Car – savez-vous cela ? – ce sont les livres qui nous choisissent. Ils nous attendent patiemment, sur une étagère, et puis quand nous passons à leur portée, ils nous appellent, et là… c’est inutile de vouloir résister. » Continuer la lecture

La voix/voie de la résilience

Jacqueline CALEMBERT, La nuit du manuscrit, Murmure des soirs, 2019, 110 p., 16 €, ISBN : 978-2-930657-54-7

« Les horreurs, qu’elles soient d’hier ou d’aujourd’hui, nous atteignent tous à des degrés différents. Chacun se débrouille avec ce qu’il vit, ce qu’il ressent, ce qu’il endure, ce qu’il espère. » Voilà le postulat posé par Jacqueline Calembert dans son avant-propos, hommage à son père et à la capacité de résilience de celui-ci. Et c’est une illustration en mots qu’elle nous propose dans La nuit du manuscrit, histoire d’une rencontre à la fois fortuite et prédestinée de deux âmes agitées. Continuer la lecture