Archives de catégorie : Romans et récits

Comme un rayon doré au fond d’un lac

Maxime BULTOT, L’année la plus chaude, JC Lattès, 2021, 250 p., 18 € / ePub : 12.99 €, ISBN : 978-2-709667-38-8

bultot l annee la plus chaudeJeune auteur belge de 32 ans formé à l’INSAS, Maxime Bultot travaille comme réalisateur, scénariste et assistant à la mise en scène. L’année la plus chaude est son premier roman.

Dans ce livre sorti le 7 avril en librairie, Maxime Bultot nous sert une narration de l’infime. Le récit d’un quotidien qui s’étire dans l’ennui d’un bled wallon chauffé à blanc pendant les deux mois d’été. Continuer la lecture

La Morte tellement Vivante

Un coup de cœur du Carnet

Hubert ANTOINE, Les formes d’un soupir, Verticales, 2021, 272 p., 19,50 € / ePub : 13.99 €, ISBN : 9782072932250

antoine les formes dun soupirMelitza, Mexicaine gorgée de jeunesse et assoiffée d’amour, danse et cadence ses passions, ses révoltes, ses pulsions. Melitza veut, tance, réclame la vie… qui la malmène et la quitte pourtant. Ce fruit juteux aux promesses suaves et acidulées se voit transpercé d’une balle brutale, en pleine poussière d’une rue de Santa Lucía, sous les rayons d’un soleil tardif et les yeux incrédules de son père. Evo, son protecteur huichol aux iris saphir, ramasse alors son enveloppe meurtrie et s’enfuit avec elle. Cette course impérieuse paraît de prime abord étrange, mais « son rapport au monde est tout à fait particulier. Toujours en accord avec la nature, avec les saisons, avec l’équilibre, avec l’instant. Il ne fait rien qui ne soit parfaitement juste. Chacun de ses gestes est en grâce, en logique et en harmonie avec ce qui l’entoure. C’est l’être le plus magnifique qui soit ». Et le mystère se dissout en effet, dans les eaux vertes d’un étang, lorsque l’Indigène s’emplit du dernier souffle de sa soupirante, aspirée dans un mouvement aussi ferme que tendre par la Mort et le chaman. C’est de cette curieuse façon que débute Les formes d’un soupir, continuation de Danse de la vie brève qui constitue toutefois une œuvre singulière et complète en soi. Continuer la lecture

Au cœur d’un naufrage

Un coup de cœur du Carnet

Emmanuelle PIROTTE, Rompre les digues, Philippe Rey, 2021, 272 p., 18 € / ePub : 10.99 €, ISBN : 9782848768663

pirotte rompre les diguesRemarquée pour ses quatre premiers romans, Emmanuelle Pirotte nous donne des fictions placées sous le signe de la rupture. Ses personnages évoluent dans un monde où les repères se sont estompés : Seconde guerre mondiale dans Today we live (2015), pandémie dans De profundis (2016), colonisation des Indiens du Grand Nord au XVIe siècle dans Loup et les hommes (2018), épidémie de peste à Londres dans D’innombrables soleils (2019). À la faveur de l’extraordinaire, des personnalités s’affrontent, des destins se forgent. Avec Rompre les digues, elle nous emmène dans les entrechocs de l’argent sans limites et des fractures sociales de notre monde contemporain. Continuer la lecture

« Alors, la poésie »

Fidéline DUJEU, Larmes de crocodile, suivi de Siamois, Weyrich, coll. « Plumes du Coq », 2021, 144 p., 14 €, ISBN : 9782874896118

dujeu larmes de crocodileFidéline Dujeu est poète, nouvelliste, romancière, animatrice d’ateliers d’écriture, écrivaine publique, co-fondatrice d’une maison d’édition artisanale. Elle est également thérapeute, « constellatrice ». Elle a été une petite fille naguère, et est aujourd’hui femme et mère. Et elle est encore bien d’autres contours et détours, mais ce sont ces dimensions apparentes qui nourrissent les deux textes publiés dans la collection « Plumes du Coq » chez Weyrich, rassemblés sous le titre Larmes de crocodile. « Deux livres en un. Deux traversées. Une métamorphose. » Continuer la lecture

Énergie fossile

Un coup de cœur du Carnet

Adeline DIEUDONNÉ, Kerozene, Iconoclaste, 2021, 258 p., 20 € / ePub : 14.99 €, ISBN : 978-2-37880-201-1

dieudonne kerozeneKerozene est le nouveau livre d’Adeline Dieudonné, cette autrice belge débarquée dans l’horizon littéraire à la rentrée 2018 avec La vraie vie, qui mettait en scène une jeune fille et son frère dans une fable acide et drôle au ton qualifié de poétique du cauchemar. Un premier roman traduit, depuis, en plusieurs langues et qui s’est écoulé à plus de 300 000 exemplaires. L’adaptation théâtrale sera d’ailleurs visible sur les planches dès que le Covid ne s’en mêlera plus, tandis que Marie Monge, réalisatrice française, en élabore une version cinématographique.


Lire aussi : Adeline Dieudonné. Attention, autrice féroce? (Le Carnet et les Instants n°202)


Comme La vraie vie, Kerozene est publié à l’Iconoclaste. Il est disponible en librairies depuis le 1er avril. Continuer la lecture

Un conte noir pour les grands

Nadine MONFILS, Le doux murmure du tueur,Mijade, coll. « Zone J », 2021, 224 p., 8 €, ISBN : 9782874230363

monfils le doux murmure du tueurLe doux murmure du tueur, de Nadine Monfils, redonnera le goût de lire aux ados.

Depuis la mort de sa mère, Jack existe à peine aux yeux de son paternel, et avec sa grande sœur, c’est la guerre des tranchées. À part les jeux vidéo et le skate, il n’y a pas grand-chose pour bousculer l’automne qui vient. Pourtant, alors que son amour s’est fracassé une nouvelle fois contre la morgue de Nina, Jack reçoit de sa vieille voisine un livre annonçant l’avenir. Dans quelques jours, Nina fêtera son anniversaire, et si Jack peut se fier à l’étrange grimoire, la belle Nina achèvera là une vie à peine éclose. Continuer la lecture

Légende, magie, créatures et esprits de la nature

Alexandra STREEL, Anienda et les sept prayeurs (tome 2), Rebelle, 2021, 238 p., 17.65 € / ePub : 4.99 €, ISBN : 9782365388832

streel anienda et les sept prayeursAlexandra Streel nous donne à lire une histoire fantastique qui sera publiée en 4 tomes pour les jeunes lecteurs de 9 à 12 ans. Il est difficile d’aborder les aventures du héros dans le tome 2 sans évoquer les bases mises en place dans le 1er volume, par lequel nous allons faire un petit détour… Continuer la lecture

La vie, toutes affaires cessantes

Jean-Louis SBILLE, Sergent-chef Massamba, Lamiroy, 2021, 128 p., 12 €, ISBN : 978-2-87595-417-6

sbille sergent chef massambaA priori, les deux personnages  qui animent ce roman n’auraient jamais dû se rencontrer. L’un est producteur de séries télévisées et il revient à Bruxelles d’un voyage d’affaires. Il s’apprête à rejoindre son amante ukrainienne pour une soirée torride. L’autre, un vieil Africain qu’il prend tout d’abord pour un sans-papier, arrive aussi dans la même gare. Le premier est aux prises avec un pneu crevé sous une pluie torrentielle et ne sait que faire. Le second empoigne d’autorité le cric et change la roue en quelques minutes. En merci de quoi il lui est proposé de le véhiculer à l’adresse bruxelloise où il se rend et qu’il tient griffonnée sur un papier froissé. Continuer la lecture

Vive la dissolution !

Marcel MOREAU, Julie ou la dissolution, Roman, Impressions nouvelles, coll. « Espace Nord », préface de Carl Norac, postface de Corentin Lahouste, 2021,196 p., 8,5 €, ISBN : 978-2-87568-536-0

moreau julie ou la dissolutionPublié en 1971, il y a près de 50 ans donc, chez Christian Bourgois, le roman Julie ou la dissolution n’a pas pris une ride et pour cause puisque ce récit entraîne lecteurs et lectrices dans une expérience existentielle quasi universelle à partir d’une réalité relativement banale. À la suite de son personnage, nous sommes entraînés dans des interrogations sur ce que nous sommes, ce qui nous lie aux autres, le sens de nos actes, des interrogations plus charnelles, sensuelles, provocatrices que rationnelles ou cartésiennes. Continuer la lecture

Dans les pas d’André Sempoux

André SEMPOUX, Dévoration et Torquato, Lectures par Ginette Michaux, Sablon, 2020, 206 p., 13 €, ISBN : 978-2-931112-04-5

Double réédition bienvenue de deux textes du poète et romancier André Sempoux qui nous a quittés voici un an et demi : Dévoration et Torquato… Si les deux romans procèdent d’une époque et d’une inspiration bien différentes, un élément commun pourrait les relier : l’empreinte majuscule et possiblement castratrice du père sur la destinée du fils. Dans Dévoration, au cours d’un voyage et au fil de deux lettres adressées à son amant, un homme, tout en évoquant leurs souvenirs, lui révèle enfin ce que fut le poids sur sa vie, comme sur leur vie commune, d’un secret toujours bien gardé en lui. Celui d’un père collaborateur des nazis durant la Seconde Guerre et promis à un poste ministériel dont la Libération devait forcément l’éloigner sans ruiner ses convictions délétères. Réfugié en Normandie avec Ingrid, sa jeune maîtresse, il vit des retraits opérés sur un capital placé en Suisse. Retraits assurés chaque année par son fils, empoisonné par cette mission clandestine qui le « dévore » à l’égal du secret honteux dont elle est indissociable. Tout comme de la soumission imposée par la fatalité à l’emprise létale d’un père dont le sang bat dans ses propres veines et qui, pour l’heure, est tout proche de la mort. Continuer la lecture

Une rue à soi

Lydia FLEM, Paris Fantasme, Seuil, coll. « La Librairie du XXIe siècle », 2021, 544 p., 24 €/ ePub : 16.99 €, ISBN : 9782021470031

flem paris fantasmeLa rue Férou est une petite rue parisienne, d’une dizaine d’immeubles à peine. Elle va de la Place Saint-Sulpice au Jardin du Luxembourg. Sise aux confins de Saint-Germain-des-Prés métamorphosé en marché du luxe, elle échappe à la marchandisation et au tourisme international, bien que les roulettes des valises des voyageurs Airbnb y résonnent parfois. Travaillée par des questions existentielles (« Qu’est-ce qui donne le sentiment d’être chez soi quelque part ? D’habiter tout à la fois son corps, sa maison et le monde ? »), Lydia Flem, auteure de l’inoubliable Comment j’ai vidé la maison de mes parents, dans son dernier livre, Paris Fantasme, consacre à cette venelle une réflexive et inventive promenade historico-littéraire. Continuer la lecture

Un été brûlant et poignant

Jacques CELS, Le cloître de sable, Névrosée, coll. « Les sous-exposés », 2020, 328 p., 16 €, ISBN : 978-2-931048-46-7

cels le cloitre de sableLa lumière et la chaleur rayonnent, en ce bel été, sur la cité balnéaire Delvester. Tout y respire le plaisir de vivre, l’insouciance chatoyante. Pourtant…

À La Méridienne, la vaste demeure où l’esthète et collectionneur d’art Stéphane Varlamov accueille à bras ouverts amis et connaissances, sous l’atmosphère animée, chaleureuse, perce une interrogation : où est passé le journaliste Arnaud Flairoux, qui séjournait ici depuis deux mois, tout sourire, et, du jour au lendemain, a disparu ? Continuer la lecture

L’ombre du miroir

Patricia HESPEL, Nos âmes sœurs, Genèse, 2021, 264 p., 21, ISBN : 9782382010044

hespel nos ames soeursLe trépidant roman Nos âmes sœurs raconte le destin de deux jeunes femmes. D’un côté, en Hongrie, il y a Ludmilla, une jeune noble orpheline qui vécut au 15e siècle et dont le destin fut parsemé de malheurs. Elle perdit tout d’abord ses parents, tous deux assassinés par son oncle sanguinaire et avide de pouvoir. Puis, elle fut donnée en mariage, très jeune, au seigneur Arthus de Bàldrun. Sa nourrice – la seule personne de confiance qu’il lui restait – parvint à la tenir à distance, dans un couvent, jusqu’à ses quatorze ans. À peine ses quatorze bougies soufflées, elle fut emmenée au château de Bàldrun où elle découvrit la violence masculine. La désirant depuis de nombreuses années, Arthus l’obligea à assouvir tous ses désirs et la violenta à maintes reprises. Après avoir failli la tuer, il se retira et décida de ne plus jamais la toucher, à la condition qu’elle lui reste fidèle jusqu’à la fin de ses jours. D’une jalousie extrême, Arthus en fit sa prisonnière et la fit surveiller jour et nuit par ses soldats, dont son fidèle Bélisaire. Ludmilla profita de la présence de deux étrangers hébergés dans le château – le seigneur Lorenzo, un important maitre-architecte italien, et son élève Guido – pour sortir de sa chambre et élaborer un plan d’évasion. L’infortune de sa vie avait fait de Ludmilla une femme froide et sûre d’elle. Sa beauté était absolue et elle savait que le jeune apprenti italien ne serait pas indifférent à elle. L’amour n’allait-il pas se mêler de leur histoire ? Malheureusement, les choses allaient rapidement mal tourner. Continuer la lecture

Quand commence notre histoire ?

Christophe PIROTTE, La deuxième à droite, et droit devant jusqu’au matin !, Une heure en été, 2021, 316 p., 19 € / ePub : 8.99 €, ISBN : 978-2-490636-13-6

pirotte la deuxieme a droite et droit devant jusqu au matinL’histoire commence le 3 octobre 2017 à Paris. Gabriel Brown, présentateur-vedette du journal de 20h sur la chaine de télé TV08 perd le contrôle de son véhicule. Immédiatement après ce choc, nous voilà propulsés le 17 juillet 1999 à Biarritz avec l’évocation d’une souffrance extrême : « je ne survivrais pas à cette nuit : j’avais trop mal (…) J’allais devenir fou. (…) Ma vie n’avait plus aucun sens ».

Mais alors, quand commence cette histoire ? Continuer la lecture

Bouts de chemins

Catherine DESCHEPPER, Les pas perdus du Paradis, Beauvilliers, 2020, 167 p., 15,50 €, ISBN : 978-2-38123-043-6

deschepper les pas perdus du paradisDéjà très mature du haut de ses seize ans, Nathan refait le monde avec ses trois meilleurs amis. Sa grand-mère, elle, s’en évade au gré de fantaisies revendicatrices dont elle appréhende de moins en moins clairement les contours. La laisser vivre seule dans sa maison ou la faire emménager dans une séniorie, telle est la question qui s’invite régulièrement dans les disputes des parents de Nathan. Un jour de printemps, Saïma débarque dans cet univers, en entraînant le réagencement puis, le bouleversement. Continuer la lecture

Partager sa mère

Jonathan ZACCAÏ, Ma femme écrit, Grasset, 2021, 214 p., 18.60 € / ePub : 12.99 €, ISBN : 9782246825463

zaccai ma femme écritVincent, acteur de fortune et de notoriété moyenne, empêtré dans une famille chaotique où chacun se réfugie dans ses propres fictions, a perdu sa mère. Il peine à s’en relever. Vincent et elle avaient une relation fusionnelle, pétrie d’une loyauté indéfectible, de conflits perpétuels, et d’une admiration réciproque pour l’artiste qu’il est, qu’elle était. Une sensibilité exacerbée et le besoin d’inventer sa vie ne seront pas les moindres des héritages qui échoient à Vincent. Alors, pour avancer, pour sortir de sa léthargie, et aussi pour « sortir de l’ombre », Vincent décide d’écrire un livre sur sa mère. Il y pense. Il allume son ordinateur. Il rêve de ce livre. Il l’imagine. Bien entendu, son projet n’avance guère. C’est alors qu’il découvre que sa femme écrit sur le même sujet. Sa femme qui est efficace, qui n’est pas coincée comme lui dans les affres de l’absence, qui pousse devant elle non un livre, mais rien de moins qu’un scénario pour le cinéma, et qui connaît des producteurs, de grandes actrices influentes, bref, sa femme qui va réussir à écrire sur sa mère. Dès lors, la hache de guerre est déterrée. Et l’équilibre précaire de Vincent s’écroule. Il avait trouvé quelque chose pour reconstruire l’être brisé qu’il était, et sa femme l’en dépossède. Vincent ne veut pas partager sa mère, ni sa douleur. Continuer la lecture