Archives par étiquette : Weyrich

Dans le ventre de la contrebasse

Léo BEECKMAN, Dos au public, Weyrich, 2018, 128 p., 13 €, ISBN : 9782874894701

beeckamn dos au publicLéo Beeckman était bien connu des auteurs et des professionnels du livre en Communauté française. Durant des années, il a œuvré au rayonnement de nos Lettres, et il s’est fait apprécier comme homme mais aussi comme auteur, principalement pour ses Poèmes quantiques parus en 2017. Il a aussi laissé un roman, publié aujourd’hui, quelques mois après son décès. Continuer la lecture

Dommage collatéral

Ziska LAROUGE, Les chaises musicales, Weyrich, coll. “Plumes du coq”, 2018, 192 p., 14 €, ISBN : 9782874894725

larouge les chaises musicales.pngLe deuxième roman de la Bruxelloise Ziska Larouge, nouvelliste surtout et auteure déjà d’un premier roman en 2015, se présente comme un thriller. Sous ses airs de ne pas y toucher et ses climats de camaraderie entre quadras sur le retour oscillant entre amour et parfois détestation, se cache en réalité une mécanique machiavélique dont les enjeux ne se dévoilent naturellement qu’en bout de course. Pas de longues descriptions ni d’appesantissements sur les états d’âme, mais une histoire qui se déroule par dialogues, voire ellipses, partagés entre le point de vue des six protagonistes. Continuer la lecture

Un roman aux senteurs d’Ardenne

Nelly KRISTINK, Le renard à l’anneau d’or, 2017, Weyrich, coll. « Regains », 2017, 232 p., 13 €, ISBN : 978-2-87489-449-7

kristink le renard a l anneau d or.pngDans sa collection joliment nommée Regains, qui remet en lumière des textes publiés naguère et quelque peu oubliés, l’éditeur Weyrich a choisi d’inscrire le roman de Nelly Kristink Le renard à l’anneau d’or. Le titre sans doute le plus connu en son temps de la romancière, nouvelliste et auteur de récits pour la jeunesse, lauréat du prix Rossel en 1948, sur manuscrit. Continuer la lecture

Le badaud ivre

Jacques NICOLAS, Le traceur de lignes, Weyrich, 2017, 160 p., 14€, ISBN : 9782874894404

nicolas le traceur de lignesParu en 2004 et réédité augmenté d’une préface brève d’Amélie Nothomb, voici un roman qui, sous un apparent désordre, cache d’indéniables qualités. Fondé sur un aller-retour incessant entre passé et présent, il narre la lente dégringolade d’un homme que tout devait prédestiner à une vie tranquille d’instituteur. Mais c’est précisément cette perspective rassurante qui semble avoir été à la base d’un désir de rupture totale. Le narrateur a pourtant un diplôme en poche, une femme aimante, mais il lâche tout du jour au lendemain et file vers Toulouse en voiture avec la volonté de ne pas laisser de traces. Dans les faits, après avoir épuisé ses maigres économies, il se retrouve dans les rues de Paris, puis d’autres villes, il connaît la vie de sans-abri, l’alcoolisme, la rapine. Il se dissimule sous ses habits déchirés et sous la crasse. Sa vie se dissout peu à peu, à mesure qu’il fait l’inventaire de ses souvenirs. Continuer la lecture

« Toujours et partout Gens de bien ! »

Paul-Henry GENDEBIEN, Histoire d’une famille, Les Gendebien au temps des révolutions et des guerres européennes, Weyrich, 2017, 470 p., 29 €, ISBN : 9782874894367

gendebien histoire d une familleÉcrire la biographie d’un individu, avec ce qu’elle comporte de révélations, de rencontres, de richesses et d’aléas, relève déjà de la gageure ; mais s’attacher à retracer l’histoire des membres successifs d’une même famille depuis ses plus lointaines origines, quel défi ! L’ouvrage que Paul-Henry Gendebien consacre à sa lignée plaide en tout cas pour une extension des enquêtes généalogiques, qu’il s’agirait de réintégrer dans le récit national commun, et qui pourraient avoir ici pour objets les Nothomb ou les Orban… Continuer la lecture

Un malin plaisir

Ziska LAROUGE, Au diable !, Weyrich, coll. « Plumes du Coq », 2017, 151 p., 14 €, ISBN 978-2-87489-450-3

Une bonne exclamation, bien vigoureuse, ne peut que susciter une réaction, émotion ou humeur. Celle-ci qui titre le recueil de dix nouvelles de Ziska Larouge, Au diable !  ne fera pas exception. Que l’on suive la conteuse ou s’empare de sa verve, on n’en entamera pas moins la lecture et celle-ci s’avère dès le premier texte en accord avec le titre puisqu’il a pour objet « Le coin du diable » : un texte majeur sur l’ensemble et long qui se divise en quatre parties. Cette histoire librement inspirée de la légende du « coin du diable » à Bruxelles invite à visiter l’atelier de José Mangano qui a assuré l’illustration de la première de couverture. Sensible, attachée à l’enfance et à son imagination, cette première nouvelle inaugure la série diabolique sans malice. Les suivantes  n’auront pas toujours la même candeur. Certaines de ces nouvelles sont même dramatiques, comme « Le Portefeuille », d’autres cyniques, comme « Qui a tué Johnny ? » ou « Lucille », lauréate du concours Désobéissance, aux éditions du Basson. Mais l’humour n’est jamais absent. La plus significative dans le genre aigre-doux est sans doute « Milie ». Continuer la lecture

Vous avez des enfants ?

Line ALEXANDRE, L’Enclos des Fusillés, Weyrich, coll. « Plumes du coq », 2017, 240 p., 15 €, ISBN : 9782874894398

alexandre l enclos des fusillésSi le roman policier a envahi à ce point l’espace littéraire au cours des dernières décennies, c’est sans nul doute que, comme l’affirment des maîtres du genre, sa pratique leur permet de cerner au mieux notre époque, d’en dévoiler les rouages, de dépasser la vérité apparente des choses. Le nouveau roman de Line Alexandre s’inscrit pleinement dans cette logique. Continuer la lecture