Archives du mot-clé Weyrich

Une enfance ardennaise en Haute-Lesse

Omer MARCHAL, Au pays de mon père, Weyrich, coll. « Regains », 2016, 272 p., 13€   ISBN : 9782874893988

marchal-omerTour à tour agent territorial au Ruanda-Urundi, grand reporter, directeur de la branche belge des éditions Didier-Hatier, Omer Marchal, né à Ochamps, en Haute-Lesse, en 1936, a passé de longues années à pérégriner loin de son Ardenne natale, avant de rejoindre Villance, le hameau familial, pour y créer une maison d’édition dédiée à célébrer la région de son enfance.

En 1990, il publie Au pays de mon père, un livre de souvenirs familiaux que les éditions Weyrich viennent de rééditer dans leur nouvelle collection « Regains », donnant une nouvelle vie à des ouvrages « pratiquement oubliés, mais qui restent dignes d’intérêt ». Lire la suite

Le canon gronde, la cloche sonne

Francis ANDRÉ, Les affamés, Neufchâteau, Weyrich, coll. « Regains », 2016, 133 p., 12.5 €   ISBN : 9782874893988

andreLes affamés, de Francis André, a été publié pour la première fois en 1931 à Paris, à la Librairie Valois, réédité en 1985 par les Éd. L’Ardoisière et W’Allons-Nous?, et est à nouveau disponible grâce aux éditions Weyrich qui le proposent dans leur belle collection Regains. Regains, un mot qui évoque Giono, sont ces herbes qui repoussent après une fauche et désignent par extension la renaissance d’un intérêt en sommeil… Leur collection si bien nommée se concentre donc sur des textes édités autrefois, parfois oubliés, mais toujours dignes d’intérêt. Lire la suite

Photos d’enfances

Christine VAN ACKER, Ceux que nous sommes, Weyrich, coll. « Plumes du Coq », 2016, 147 p., 14 €

van-ackerNous aurions pu intituler cet article « Histoires de retombances », en nous inspirant du néologisme que Christine Van Acker a créé pour qualifier la démarche de son nouveau livre, Ceux que nous sommes, publié aux éditions Weyrich. Lire la suite

Cage avec paliers d’humanité

Catherine BARREAU, L’escalier, Weyrich, coll. « Plumes du coq », 2016, 140 P, 14 €   ISBN : 9782874894008

barreau

Vendredi 17h, une administration communale. L’escalier de sortie vers les parkings. Toutes portes closes. Soudain verrouillées par l’automatisme. Trois personnes s’y trouvent retenues, coincées. Pas moyen de sortir, les portes sont décidément bloquées, étrangement. Huis clos. Et toujours on sait ce qu’il en est alors : l’enfer des autres. Lire la suite

Armel Job, au-delà de l’obscurité

Armel JOB, Sept histoires pas très catholiques, Weyrich, coll. « Plumes du coq », 137 p., 14 €   ISBN: 9782874893834

jobOn ne présente plus Armel Job, en tout cas comme maître du genre romanesque. Il restait à le découvrir en orfèvre de la nouvelle, et voici que les Éditions Weyrich nous en offrent l’opportunité, en publiant ces Sept histoires pas très catholiques. Lire la suite

Roman choral, instructif et passionnant

Alain HUART, Kivu l’espoir, Weyrich, 2016, 675 p., 22,5 €

kivuJustin n’a pas encore quinze ans lorsque sa mère et sa petite sœur sont abattues sous ses yeux. Livré à lui-même, il rejoint alors le rang des enfants soldats, les kadogo, entamant ainsi sa carrière militaire. À Kisangani, Albertine, jeune fille candide de 14 ans, sans père et brouillée avec sa mère, grandit entourée de sa famille de cœur. La guerre met sur sa route la violence, la souffrance et la maladie mais aussi Justin et une histoire d’amour.

À New York, Smith est aux prises avec ses doutes, ses désillusions et sa culpabilité. Son expérience rwandaise l’a profondément marqué et les exhortations de la très pragmatique Susan n’y changent rien. Zwig et Vicky, couple mixte venu témoigner à New York à la commission d’enquête sur le génocide rwandais, s’apprêtent à relancer une exploitation de café au Congo et à démarrer une nouvelle vie. Au Nouveau-Mexique, Veronica est sans nouvelles de sa journaliste de mère, dont elle soupçonne la CIA d’avoir organisé l’enlèvement. Lire la suite

Un roman en forme de puzzle

Jean-Sébastien PONCELET, La tendresse des séquoias, Neufchâteau, Weyrich, coll. « Plumes du Coq »,2016, 508 p., 20 €

ponceletAvez-vous déjà senti, respiré la force et la douceur d’un arbre que vous étreigniez, avec la certitude d’être à votre juste place dans le monde ?

C’est sur le souvenir ineffaçable de ce moment presque mystique que s’ouvre – et s’achève – le roman de Jean-Sébastien Poncelet La tendresse des séquoias.

Ne vous y trompez pas : entre ces instants suspendus, d’une intime plénitude, d’une mystérieuse communion, l’auteur vous emmène insensiblement par des chemins tortueux, cernés d’ombres inquiétantes. Lire la suite

Un deuil hors norme

Pascale de TRAZEGNIES, Le Mort, Neufchâteau, Weyrich, coll. « Plumes du Coq », 2016, 97 p.

trazegnies_pirauxLou est de retour à Bruxelles, ville de sa jeunesse, pour y retrouver sa mère et rendre visite à la dépouille mortelle de son père. Lou vient donc de perdre son père. Ou plutôt, le père de Lou vient de mourir. Car on comprend vite que ces deux-là se sont perdus depuis longtemps et que les liens entre Lou et ses parents sont loin d’être forts. Pourquoi ? Comment cette famille en est-elle arrivée à des rapports si mécaniques ? Le lecteur ne le saura pas. Tout au plus sera-t-il informé de l’existence d’une maîtresse et d’une fille illégitime mais aucun détail de l’histoire familiale ne lui sera confié. Lire la suite