Archives de catégorie : Coups de cœur du Carnet

Les livres qui ont particulièrement séduit la rédaction du Carnet et les Instants et ont reçu la mention « Coup de coeur »

Isabelle Stengers. Activer les possibles

Un coup de cœur du Carnet

Isabelle STENGERS, Cosmopolitiques, La découverte/ Les empêcheurs de penser en rond, 2022, 628 p., 26 €, ISBN : 978-2-35925-222-4

stengers cosmopolitiquesAccompagnée d’une préface, « Vingt-cinq ans après », la nouvelle édition de Cosmopolitiques réunit en un seul volume les sept ouvrages publiés en 1997. Dans ces sept ouvrages devenus sept parties (La guerre des sciences ; L’invention de la mécanique : Pouvoir et raison ; Thermodynamique : la réalité physique en crise ; Mécanique quantique : la fin du rêve ; Au nom de la flèche du temps : le défi de Prigogine ; La vie et l’artifice : visages de l’émergence ;  Pour en finir avec la tolérance), Isabelle Stengers déplie les « chemins d’une pensée spéculative ». Questionnant la modalité « guerrière » de l’avancée des sciences modernes qui se positionnent en discréditant les discours des concurrents, en dressant la scène d’une opposition entre « ceux qui savent » et la doxa, elle propose une mise en récit de l’histoire des sciences modernes, une perspective dynamique et historique problématisant le rôle politique des savoirs, leurs conséquences pragmatiques. Continuer la lecture

Love will tear us apart again

Un coup de cœur du Carnet

Christophe LEVAUX, Baisse ton sourire, Do, 2023, 142 p., 17 €, ISBN : 9791095434436

levaux baisse ton sourireEst-il un sujet plus sensible à aborder en littérature que la violence dans le couple ? Pour preuve, le peu de romans (en exceptant les récits de vie et témoignages personnels parfois de très haute qualité littéraire) qui osent dépeindre l’engrenage à la mécanique perverse allant du flirt à la relation passionnelle pour rapidement se dégrader en pugilat. Bien sûr, il y eut en 1942 un titre aussi méconnu que le nom de son auteur, Les coups de Jean Meckert – alias Jean Amila pour les amateurs de polars très sombres. Le tour de force était là de décortiquer le processus descensionnel, régressif, du protagoniste masculin, un simple manœuvre qui éprouve des difficultés à s’intégrer au milieu petit-bourgeois dont affecte de provenir sa compagne, et qui ne se gêne pas pour remettre ce petit monde à sa place – notamment sa belle-mère abhorrée. Puis la jalousie s’en mêle, et quand le langage ne suffit plus pour se faire entendre, les gestes prennent le relais… Continuer la lecture

Plongée dans les pensées, du présent et du passé

Un coup de cœur du Carnet

Myriam LEROY, Le mystère de la femme sans tête, Seuil, 2023, 285 p., 19,5 € / ePub : 13,99 €, ISBN : 978-2-02-151576-3

leroy le mystere de la femme sans teteFin 2020, sur la pelouse d’honneur de la Seconde Guerre mondiale du cimetière d’Ixelles, Myriam Leroy, journaliste et écrivaine, découvre Marina Chafroff, un nom de femme au milieu de prénoms exclusivement masculins. Mais ce qui l’interpelle le plus, c’est le participe passé qui résume sa fin tragique, ce mot qui fait froid dans le dos, jeté sans ménagement au visage des visiteurs du lieu de mémoire : « DÉCAPITÉE ». Continuer la lecture

Dans son propre rôle

Un coup de cœur du Carnet

Stéphane BISSOT, Après nous les mouches, Oiseaux de nuit, 2022, 142 p., 10 €, ISBN : 978-2-931101-53-7

bissot apres nous les mouchesComédienne, Stéphane Bissot a l’habitude de donner vie à des personnages imaginés par d’autres. Cette fois, c’est son propre rôle qu’elle écrit et incarne. Elle raconte ses souvenirs, ses racines surtout, sa famille. De blessures en manifestations de tendresse, elle revient sur les allers-retours entre ses parents divorcés, les liens avec chacun d’eux et avec sa grand-mère, les clins d’œil de la vie, ses mauvais tours aussi. Dès le début, le ton est donné : des sujets tristes vont être abordés, mais non sans humour voire même une certaine légèreté.

J’ai envie de commencer avec les sandwichs mous.
Le sandwich mou est à l’enterrement ce que l’air est au vent… Le pouce à [l’]enfant… Le poil au pubis… Hum. Je veux dire que le sandwich mou
nous survivra tous.  Continuer la lecture

Le puzzle de nos multiples « moi »

Un coup de cœur du Carnet

Marie HENRY, Norman c’est comme normal, à une lettre près, Lansman Jeunesse, 2022, 40 p., 9 €, ISBN : 2807103561

henry norman c'est comme normalDans une contrée lointaine, mais pas si lointaine, un soir de pluie entre les mois de janvier et février, nait Norman, un petit garçon aux joues roses et joufflues comme tous les bébés. À sept ans, Norman affirme ses choix : il aime le rose et tout ce qui brille, et ce qu’il affectionne par-dessus tout, c’est porter des robes. Un jour, on lui permet de garder sa robe toute la journée pour jouer au jardin. Norman aime sentir le vent s’engouffrer sous son vêtement qu’il fait tourner inlassablement. Mais derrière cet acte, déjà des voix s’élèvent : « Que fait le gamin des voisins ? Il ne porte pas une robe quand même ? ». Norman, lui, aurait préféré ressembler à sa mère plutôt qu’à son père. Continuer la lecture

Mais à quoi joue-t-on ?

Un coup de cœur du Carnet

Geneviève DAMAS, Hors-jeu, Lansman, 2022, 57 p., 11 €, ISBN : 978-2-8071-0363-4

damas hors jeuGene, autrice et comédienne, veut créer une pièce de théâtre sur fond de Coupe du monde au Qatar : « une histoire de foot pour deux femmes ». Pour lui donner la réplique, elle fait appel à sa meilleure amie, Isa, comédienne également mais… bien moins emballée par le sujet. Isa préférerait aborder des thèmes de société : l’écologie, la santé, le féminisme… ; proposer un spectacle engagé, quand Gene pense divertissement avant tout.

Isa : (…) Un spectacle nécessaire.
Ce serait le moment, c’est l’instant.

Gene : Et ça, moi, non.
Ça, ce n’est pas possible.
Je ne veux pas de truc militant.
Je veux parler de nos vies en faisant rire.
Je veux que les spectateurs aient du bonheur après avoir tiré leur journée.
On se fait tellement chier dans la vie.
Moi, personnellement, je me fais tellement chier.
Continuer la lecture

Dans l’intervalle de l’être et du monde

Un coup de cœur du Carnet

Suzanne LILAR, Une enfance gantoise, postface de Clément Dessy, Impressions nouvelles, coll. « Espace Nord », 2022, 240 p., 9 €, ISBN : 978-2-87568-565-0

lilar une enfance gantoise okIls sont nombreux les livres sur l’enfance, les récits qui retournent en ces temps fondateurs, formateurs de notre vie future. Il en est qui ne sont que nostalgie ou défouloir revanchard, d’autres qui transcendent les anecdotes et analysent la famille, le milieu, le comment on devient ce que l’on est.  Une enfance gantoise de Suzanne Lilar (1901-1992) appartient à cette dernière catégorie. Comme l’écrivait Jeannine Paque dans un article de la revue Textyles : « Il s’agit de donner une assise plus large au présent, de chercher la source et la raison de ce que l’on est, de légitimer une orientation existentielle. » Continuer la lecture

Ombre est lumière

Un coup de cœur du Carnet

Pierre DE MÛELENAERE, Thunder and Lighting, Totalism, 2022, 68 p., 22 €, ISBN : 978-2-87560-163-6

de muelenaere thunder and lightningLe Cœur des ténèbres de Joseph Conrad, qui est à l’origine de cet ouvrage graphique, peut être considéré comme la traversée hypnotique du paysage africain le long d’un fleuve qui  est  un serpent délové et « coule sans un murmure, le long d’une forêt qui ressemble à un masque ».

Un tel parcours, où se rencontrent les choses les plus abominables de la colonisation, s’apparente, selon l’auteur, à une remontée vers « le visage effroyable de la vérité » qui ne cesse cependant pas de se dérober. Et l’on comprend qu’il soit à la fois fascinant et éprouvant de tenter de donner une forme graphique à ce cheminement. Ils sont quelques- uns à avoir adapté le texte de Joseph Conrad. Reprenant le titre même du roman, Jean- Philippe Stassen,  à l’aide de couleurs subtiles et de dégradés de gris, met en évidence l’aspect ténébreux du romancier ; avec Kongo, Tom Tirabosco fait ressentir avec ses encres et ses pastels la moiteur de la forêt. Continuer la lecture

Une âme portugaise

Un coup de cœur du Carnet

Simone BERGMANS, Sébastien, Névrosée, coll. « Femmes de lettres oubliées », 2022, 116 p., 14 €, ISBN : 978-2-931048-48-1

bergmans sebastienLe Sébastien du roman de Simone Bergmans n’est pas le saint martyr transpercé de flèches mais Dom Sebastião, roi du Portugal, assassiné au cours de la bataille des Trois Rois, à Ksar El Kébir, le 4 août 1578. Comme plusieurs récits coururent sur sa mort et que son corps ne fut pas de suite rapatrié au Portugal, une légende se répandit, prétendant qu’il reviendrait, un jour béni, sauver le pays. Il devint O Desejado, Le Désiré. Ce mythe irrigue la saudade portugaise et nombre d’œuvres d’art et de littérature ibériques, mais pas uniquement. Et au moins deux romans belges : Dom Sébastien roi du Portugal de René Swennen (Julliard, 1979) et le Sébastien de Simone Bergmans, initialement paru en 1959, et par bonheur réédité dans la collection « Femmes de lettres oubliées » de la maison Névrosée. Continuer la lecture

L’histoire de la GIGANTESQUE Maria Fassnauer

Un coup de cœur du Carnet

Laura SIMONATI, Mariedl. Une histoire gigantesque, Versant Sud jeunesse, 2022, 64 p., 17,90 €, ISBN : 9782930938608

simonati mariedlDès la couverture de l’album, le lecteur sait à quoi s’attendre : il sera question d’une femme gigantesque, de fantaisie graphique et d’illustrations brutes. Dessus, Mariedl, à l’allure d’un A, vêtue d’un dirndl traditionnel et coiffée d’un chapeau tyrolien à plume rose, marche d’un (grand) pas décidé à travers une plaine sapinière vers un horizon que l’on ignore encore. Sur une ligne noire tracée parallèlement à son corps dégringolent les lettres du mot « gigantesque », un qualificatif dont la longueur correspond à la taille de l’héroïne. Continuer la lecture

Enquêtes tournaisiennes

Un coup de cœur du Carnet

Philippe REMY-WILKIN, Les sœurs noires, Weyrich, coll. « Plumes du coq », 2022, 292 p., 21 € / ePub : 15,99 €, ISBN : 978-2-87489-728-3

remy-wilkin les soeurs noiresPolygraphe, Philippe Remy-Wilkin l’est assurément. Depuis que sa vie se fond avec l’écriture, il publie en alternance romans, contes illustrés, nouvelles (dans la revue Marginales), études historiques, scénarii de BD, etc. Qui plus est, la médiation culturelle et le travail de ses confrères et consœurs le passionnent et s’expriment de diverses façons, notamment pour la plateforme Les belles phrases (où il anime des feuilletons sur l’actualité éditoriale belge, les histoires du cinéma et de la musique, le patrimoine littéraire belge), Radio Air Libre ou les revues Que faire ?, Nos Lettres et… Le Carnet et les Instants.

Cette fois, Philippe Remy-Wilkin fait son entrée dans la très belle collection « Plumes du coq » des éditions Weyrich, une collection qui inscrit un ancrage belge francophone dans sa ligne éditoriale. Une collection prédestinée pour Les sœurs noires, où la ville de Tournai est au cœur du récit. Continuer la lecture

Le temps d’un été

Un coup de cœur du Carnet

Nina SIX, Les pissenlits, Sarbacane, 2022, 112 p., 22 €, ISBN : 978-2-37731-889-6

La première bande dessinée de l’autrice Nina Six raconte les joies (mais aussi les peurs) de l’enfance. On y suit la jeune Nina, qui se rend au camping des Pissenlits pour passer l’été en colonie de vacances. Elle ne connait personne sur place mais va vite se faire des amis et vivre des aventures qui l’emmèneront de découvertes en découvertes.

En usant avec talent d’une palette riche, qui alterne tons pastel et tons chaleureux, Nina Six parvient à créer une ambiance estivale nimbée de nostalgie. L’autrice emploie un trait plein qui s’interrompt par moment pour laisser parler les textures et les teintes. Les Pissenlits est composé d’une suite des micro-récits qui, mis bout à bout, composent la grande histoire de l’été de Nina, bientôt 10 ans. L’amitié entre Nina et sa copine Camille est au centre de la narration, tandis qu’une suite de personnages interviennent et constituent la toile de fond devant laquelle évoluent les deux filles. Continuer la lecture

La quête du saint Graal

Un coup de cœur du Carnet

Gérard BEDORET, Olivier CORTEN et Pierre KLEIN, De Salamanque à Guantanamo, une histoire du droit international, Futuropolis, 2022, 251 p., 27 € / ePub : 18,99 €, ISBN : 978-2-7548-3353-0

de salamanque a guantanamo une histoire du droit internationalChoc ! Une BD, un roman/essai graphique qui n’est ni un roman ni un essai, vient nous délivrer le message de l’année, le contrepoint idéal à nos temps maussades de pandémies, populismes et agressions sociocidaires.    

Il était une fois, au sud de Bruxelles, un village blotti autour d’une place atemporelle et moderne. Des dizaines d’artistes et d’intellectuels s’y étaient installés, attirés par la perception d’une âme faufilée entre les venelles, les bosquets, la vieille église et les écoles. Il était une fois, parmi ceux-là, deux professeurs d’université, Olivier Corten et Pierre Klein, et un architecte, Gérard Bedoret. Les premiers, loin de se limiter aux arcanes de leur domaine (le droit international), nourrissaient des projets citoyens. Faire descendre une notion essentielle au sein de publics moins avertis, ouvrir des lucarnes d’information et de réflexion. Le troisième, lui, désirait tourner la page d’une vie professionnelle pour se consacrer à un rêve en planches. Continuer la lecture

Hésiter puisque choisir, c’est renoncer

Un coup de cœur du Carnet

Agnès DUMONT, Je ne dis jamais non, Quadrature, 2022, 122 p., 16 € / ePub : 9,99 €, ISBN : 9782931080269

dumont je ne dis jamais nonHuit nouvelles, huit personnages principaux et une constante : l’introspection. Tous et toutes sont en quête d’eux-mêmes. Alice part en Grèce, sur un coup de tête, sans trop savoir ce qu’elle espère y trouver. Bernard sait ce qu’il cherche, lui : le sens de sa vie… Vaste programme ! Catherine la transparente se serait bien passée de la dernière lubie de son amie Sylvie la fantasque. Mais se pourrait-il qu’elle touche, au sein de ce groupe de parole un rien mystique, à quelque chose qu’elle pensait inatteignable ? Odile manque d’assurance. S’imposer ? Quelle idée ! Ou peut-être est-elle plus discrète que réellement effacée. Au parc, entouré de mamans surveillant leurs enfants, Kevin suscite les interrogations : celles des gens surpris de croiser ce colosse hors de ce qu’ils considèrent être son milieu naturel ; ainsi que les siennes, sur ses motivations à jouer les baby-sitters. Louise, 72 ans, divorcée depuis 10 ans, a flashé sur son kiné. Et qu’importe la récente prothèse de hanche ou l’âge, il était temps d’oser ramener de la couleur dans son quotidien. Quand il a passé les portes de la salle de sport pour la première fois, Max y voyait juste un moyen de perdre du ventre. Il était alors loin d’imaginer l’effet papillon d’une telle résolution. Quant à Alix, elle doit se rendre à l’évidence : elle ne trouvera pas à Bouillon la quiétude nécessaire à sa réflexion. Continuer la lecture

« Fugue, hysope et carmin »

Un coup de cœur du Carnet

Harry SZPILMANN, Écarts ou Les esquives du désir, Taillis Pré, 2022, 85 p., 14 €, ISBN : 978-2-87450-198-2

szpilmann ecarts ou les esquives du desir« Car ce dont la parole s’éprend, et qu’elle amène au feu fébrile, implante en nous sa magie blanche. »

Harry Szpilmann continue de mener son esquif sur les terres les plus désertiques et les plus enflammées de la poésie. Écarts ou Les esquives du désir ne dévie nullement du sillon qu’a tracé Szpilmann depuis son premier recueil, Sable d’aphasie (Le Taillis Pré, 2011), jusqu’à ses livres plus récents, Genèses et Magmas (Le Cormier, 2019) et Approches de la lumière (Le Taillis Pré, 2019). Il s’inscrit pleinement dans le planisphère, dans la mappemonde de la parole szpilmannienne ; il accentue, aggrave les filons d’une géologie singulière. Continuer la lecture

Battements d’ailes

Un coup de cœur du Carnet

Nathalie STALMANS, D’or et de grenat, Samsa, 2022, 226 p., 20 €, ISBN : 978-2-87593-422-2

stalmans d'or et de grenatDe la suite dans les idées ! Le Carnet avait naguère attribué un coup de cœur à Si j’avais des ailes, consacré au séjour bruxellois des sœurs Brontë. Trois ans plus tard, l’autrice-historienne Nathalie Stalmans nous revient avec des insectes ailés, des abeilles, comme héroïnes. On ne plonge pas dans une ruche, il est question de bijoux, d’abeilles « d’or et de grenat » jointes au trésor funéraire du roi Childéric, fils du légendaire Mérovée et père de Clovis. L’histoire d’un trésor ? Oui, de son origine à sa dilution, au fil des mois, des années et des siècles, des pérégrinations et de la prédation. Continuer la lecture