Archives par étiquette : Vincent Tholomé

Où l’on navigue avec plaisir au radar

Un coup de cœur du Carnet

Véronique WAUTIER, Godelieve VANDAMME, Cabaner Chavirer, Éranthis, 2017, 82 p., 16 €, ISBN : 978-2-874830-12-9

wautierJe lis Cabaner Chavirer puis je le relis puis je pense : les poèmes de Véronique Wautier sont des havres. Des haltes provisoires. Des façons de se construire une cabane où s’abriter. Provisoirement. De se mettre deux secondes quinze ou trois minutes à l’abri de la violence du monde. Des drames persos. Ou des grandes tragédies du siècle comme on dit. De tous ces événements qui emportent avec eux les voisins. Les amis. Les êtres chers. Les êtres tout court. Les poèmes de Véronique Wautier sont des cabanes de mots. Des territoires fragiles. Des petits totems faits de bric et de broc. Construits au petit bonheur. À l’aveugle. Sans qu’on sache où l’on va. En suivant son instinct. Continuer la lecture

Où l’on plonge vollegaz dans l’histoire millénaire d’une guerre larvée et actuelle

Alain ADRIAENS, Un millénaire de simplicité volontaire en Occident, Couleur livres, 2016, 184 p., 18 €, ISBN : 978-2-87003-694-5

adriaensCar bon. Ne nous leurrons pas. C’est bien d’une guerre dont parle Alain Adriaens, ce biochimiste, généticien, porte-parole du mouvement politique des objecteurs de croissance. C’est bien d’une guerre dont nous parle cet ancien écologue scientifique qui, tout à coup, fait dans l’histoire, dans l’essai historique de vulgarisation. D’une guerre larvée. Actuelle mais aussi vieille que le monde, comme on dit. D’une guerre qui a eu cours dans le passé mais a donc cours aujourd’hui. Sous nos yeux. Dans les médias. Dans nos esprits. Pas d’une guerre aux allures spectaculaires. Continuer la lecture

De Pierre Ansay et des passeurs en général

Pierre ANSAY, Spinoza au ras de nos pâquerettes, Couleur livres, 2016, 309 p., 19 €   ISBN : 978-2-87003-697-6

ansay-spinozaParaît que Spinoza est redevenu à la mode. Aussi bien dans les milieux anarchistes que dans ceux, plus à droite, des fervents de la liberté d’entreprendre. C’est que la pensée du gaillard, toute rigoureuse et précise qu’elle soit, n’en reste pas moins malléable, sujette aux interprétations les plus contradictoires. C’est qu’on ne peut pas se contenter de lire Spinoza. Croire, d’un coup, à la première lecture, être rentré dedans comme on dit. Spinoza, on le déguste à force de le côtoyer. Un peu. Beaucoup. Tous les jours. À force d’y revenir donc. De le relire. De ne pas hésiter à reprendre ce qu’on croyait avoir déjà compris. C’est ce que nous suggère Pierre Ansay en tout cas, grand admirateur d’un philosophe qui, à première vue, pourrait aisément paraître obsolète, complètement déconnecté – et pour cause : Spinoza n’est pas vraiment l’un de nos contemporains ! – de nos réalités et modes de pensée actuels. Continuer la lecture

Où l’on regarde quelques images du monde flottant d’aujourd’hui

Régis DEFURNAUX, Maiko no hikari, Le bec en l’air, 2016, 35 €   ISBN : 978-2367440996

defurnaux

Ukiyo-e, ce mot vous dit-il encore quelque chose ? Ou bien est-il déjà tombé dans l’oubli, balayé par – au choix – la nouvelle vague, nouvelle sensation, nouvelle expo « à voir absolument », qui occupe largement le champ de bataille médiatique ? Mais oui ! C’est bien cela : Ukiyo-e, outre les images du « monde flottant » dans lequel nous vivons, est le nom d’une splendide exposition d’estampes japonaises visible jusqu’en mars aux Musées du Cinquantenaire, à Bruxelles.

Le livre de photographies et les textes de Régis Defurnaux offre une magnifique occasion, à tous ceux, toutes celles, enchantés par le charme coloré de ces « images du monde flottant » de se replonger, encore un peu, dans l’univers des maisons de thé, des geishas et de leurs apprenties. Histoire de prolonger un peu notre rêverie, notre nostalgie, un peu surannée, pour ces femmes en « carton-pâte » ? Histoire de nous évader un peu de notre quotidien et de notre époque moroses ? Continuer la lecture

Ronde de nuit en hôpital psychiatrique

Vincent THOLOMÉ et Xavier DUBOIS, KAAPSHLJMURSLIS, Tétras Lyre, 2016, 56 p. + CD, 14 €   ISBN: 978-2-930685-26-7

tholome-tetras-lyreJe ne sais pas s’il est encore nécessaire de présenter Vincent Tholomé. Mais dans le doute, et parce que c’est chouette, le doute, on rappellera ici que le poète est aussi performeur, qu’il est l’auteur d’une quinzaine de livres et qu’Espace Nord vient d’ailleurs de publier deux de ses textes, Kirkjubaejarklaustur suivi de The John Cage Experiences, ce qui veut dire quelque chose, d’autant plus, pourrait-on se dire, quand Jan Baetens en signe la postface – mais là on peut se demander s’il ne conviendrait pas également de présenter Jan Baetens, ce dont je ne suis pas certaine non plus, et on laissera planer le doute, après avoir levé un petit voile. (Par plaisir). Continuer la lecture

Résistance et guérilla. Mode d’emploi

Alain DANTINNE (avec des dessins de Daniel CASANAVE), Petit manuel de survie en zone tempérée, Voix d’encre, 2016, 74 p., 17 €   ISBN : 978-2-35128-123-9

dantinne-manuelBon. Allez. J’avoue. Je jalouse, extrêmement, tous ces gaillards, toutes ces gaillardes, à l’œil vif et pointu, ces intelligences en éveil, capables de vous écrire, en deux lignes, une phrase qui tue, un aphorisme, un trait d’esprit tout ce qu’il y a de plus aiguisé, de plus perçant, de plus rosse ou de plus drôle. C’est que, pour ma part, on me rangerait plutôt sur une autre armoire. Celle de la vie ralentie. De l’œil terne et sans éclat. De l’intelligence molle du genou. Toujours en retard d’une guerre en somme. De sorte que, petite vengeance sournoise et personnelle, je l’avoue, je ne peux pas m’empêcher d’ouvrir un recueil d’aphorismes sans partir à la traque, à l’affût des phrases bancales, celles qui retombent comme un soufflé, celles où l’intelligence serait, pour ainsi dire, à force de faire sa maligne, comme prise en défaut. Continuer la lecture

« La rêvité, toute la rêvité, rien que la rêvité »

Un coup de coeur du Carnet

Pascal DE DUVE, Izo, Impressions nouvelles, coll. « Espace Nord », 280 p., 9 €   ISBN : 978-287568-133-1

de-duveAh ! Magritte ! Ses ciels bleus ! Ses jockeys paniqués galopant dans une forêt de quilles ! Ses énigmatiques bonshommes en chapeau boule et en long manteau sombre ! Que n’a-t-il inspiré de décors de roman ? De personnages-poèmes ? Que n’a-t-on usé et abusé de son nom pour expliquer en deux coups de cuiller à pot ce que serait, aurait été, notre « belgitude » ? Continuer la lecture

Où l’on balbutie comme on peut la langue des nuages

Pierre WARRANT, Confidences de l’eau, L’Arbre à paroles, 2016, 70 p., 12 €   ISBN : 978-2-87406-642-9

warrantPierre Warrant ? Qui est Pierre Warrant ? Un lascar qui aime les fuites, je dirais. Les échappées belles hors des villes. Loin du tumulte. Du bruit de fond lancinant que sont, généralement, nos langues quotidiennes. Si racoleuses. Pétillantes. Séduisantes parfois. Si légères. Bondissant sans cesse d’un sujet à l’autre. Altitudes, son premier recueil, nous avait déjà mis la puce à l’oreille comme on dit : Pierre Warrant y tentait de saisir une expérience quasi indicible, celle qui, littéralement, nous prend aux tripes quand on se frotte aux neiges, aux vents, au froid, à 8000 mètres d’altitude, dans les montagnes de l’Himalaya. Continuer la lecture