Archives du mot-clé Bruxelles

Brussels Book Days, du 6 au 26 mars

2017 marque la première éditon des Brussels Book Days, un événement tout entier dédié au livre dans la capitale de la Belgique et de l’Europe.

En 2017, la Foire du Livre (9-13 mars) et le Passa Porta Festival (24-26 mars) se tiendront à seulement deux semaines d’intervalle. Les deux institutions, fermement engagées dans le rayonnement de la littérature et de Bruxelles, ont décidé de saisir cette occasion pour mettre en lumière la vitalité du livre dans la capitale. Elles ont donc décidé de lancer une campagne de communication inédite, rassemblant un maximum d’autres acteurs de la vie littéraire bruxelloise dans toute sa diversité, afin de montrer à quel point Bruxelles et le livre sont intrinsèquement liés.

Cette première mise en lumière, du 6 au 26 mars, se veut le point de départ d’un processus plus large, et durable, visant à fédérer ces acteurs sous un label commun et à révéler la véritable carte de visite littéraire de Bruxelles. Lire la suite

Horror futuri

Emmanuelle PIROTTE, De profundis, Le  Cherche Midi, 2016, 286 p., 17 €/ ePub : 13.99 €

pirotte de profundisUn an à peine après son remarqué Today we live, Emmanuelle Pirotte fait à nouveau la rentrée littéraire. De profundis, son deuxième roman, est publié lui aussi au Cherche Midi.

Belgique, XXIe siècle. Le pays, comme le reste du monde, est ravagé par Ebola. Chacun dispose d’ordinateurs perfectionnés, capables de générer des hologrammes, mais le chaos et la misère règnent. À Bruxelles, Roxanne vit de la contrebande de médicaments et risque sa vie à chaque instant. Jusqu’au jour où son ex-mari, atteint du virus, lui confie la garde de leur fille Stella, étrange enfant taciturne. Roxane, qui l’avait abandonnée sans état d’âme plusieurs années plus tôt, décide pourtant d’emmener sa fille loin de la jungle urbaine pour la protéger. Elles se réfugient dans le petit village de Saint-Fontaine, où elles emménagent dans la maison de leurs aïeux. La bourgade est épargnée par la maladie, mais les conditions de vie sont rudes, Roxanne et Stella risquant régulièrement le viol ou la mort, alors que la maison est habitée par une mystérieuse présence. Lire la suite

Bruxelles : le nouveau piétonnier a déjà son polar

Kate MILIE, Peur sur les boulevards, 180° éditions, 2016, 272 p., 17 €

milieKate Milie s’est fait une spécialité du polar urbain. Après L’assassin  aime l’Art Déco en 2012 et Noire jonction en 2013, Peur sur les boulevards paru chez le même éditeur 180° éditions se présente comme le troisième tome (qui  se lit néanmoins indépendamment) de cette mise en scène de Bruxelles sur trame de polar et exploration sous toutes les coutures de cette ville aux « travaux permanents et interminables ». Hôtels et places, rues et boulevards, voies d’eau ou voies ferrées, vibrations, fantômes, tréfonds oubliés, l’auteure  aime mener son lecteur dans ces sortes de jeux de pistes vers l’autre côté du miroir où se donne peut-être la clé d’une obsessionnelle énigme. Lire la suite

Les surprises d’une vie ordinaire

Anne DUVIVIER, My Brussels Beauty, Murmure des soirs, 2016, 228 p., 19 €

Un shampoing deux en un, un balayage à Monsieur Ashton, une discussion sur l’allaitement avec une jeune maman, un brushing pour Madame Durieux, un conseil avisé, une coupe gratuite à ce jeune étudiant sympathique, une inspection de la salle des machines à laver attenante au salon de coiffure… et toujours un sourire, un petit mot gentil, une attention pour ses clients. Tel est le quotidien de Jackie. Lire la suite

Elvis is back… et surtout sa mère

Nadine MONFILS, Elvis Cadillac, King from Charleroi, Fleuve éditions, 2016, 238 p., 17,90€/ePub : 12,99 €

monfilsElvis a plutôt mal commencé dans la vie. Très jeune, sa mère a disparu (fuite vers une autre vie ou…enlèvement ?) et son père n’a plus donné signe de vie. À la mort de ses parents adoptifs, il décide de tout plaquer pour vivre son rêve : être digne du prénom choisi par sa mère. Le King, il va en faire sa passion. Il va l’écouter du matin au soir, le respirer jour et nuit. Sa maison sera un autel en mémoire de son idole. De concerts de kermesse en anniversaire de mariage, Elvis vivait de cette passion qui avait dévoré sa vie (ou l’inverse). La banane, il l’avait. Tout comme sa chienne, Priscillia, à qui il avait acheté une moumoute rose, assortie à la Cadillac of courseLire la suite