Anniversaire Bauchau : une exposition à la Wittockiana

colloque bauchau wittockiana

La Bibliotheca Wittockiana célèbre Henry Bauchau (1913-2012). pour le 10e anniversaire de son décès. Sur le thème Henry Bauchau, sous les mots les images, l’institution propose à la fois un colloque (les 21 et 22 septembre) et une exposition, à découvrir du 21 septembre au 27 novembre.

L’exposition est le fruit d’un partenariat avec le Fonds Henry Bauchau de l’UCLouvain et les Archives et Musée de la littérature. Le commissariat est assuré par Myriam Watthee-Delmotte.

Henry Bauchau (1913-2012) est un écrivain majeur, traduit dans toutes les langues européennes, le chinois et le japonais. Membre de l’Académie de Langue et littérature française de Belgique. À la fois poète, dramaturge et diariste, il a fait sa renommée grâce à son art du roman.

Or sous les mots d’Henry Bauchau, il y a toujours des images. D’une part, il y a celles qui l’inspirent : les tableaux de grands maîtres ou les créations de ses contemporains qui l’interpellent au point de les intégrer à ses écrits, ou d’engager une collaboration avec des plasticiens ou des photographes. Lui-même dessinateur et sculpteur amateur, Henry Bauchau entreprend de faire émerger ce qu’il appelle « les vérités de la main » et confie à ses dessins le rôle d’illustration de couverture de ses livres. En tant que psychanalyste et thérapeute, il encourage ses patients à pratiquer les arts plastiques en atelier. Son accompagnement du jeune Lionel donne matière au roman L’enfant bleu (2005) et à des projets éditoriaux.

D’autre part, il y a les images que son écriture génère, depuis les illustrations graphiques ou photographiques de ses récits aux livres d’artistes et aux créations les plus improbables, telles cette marionnette de glace ou cette usine conçue par un architecte au départ du roman Œdipe  sur la route (1990). Les innombrables adaptations scéniques et musicales déborderaient le cadre d’une exposition.

L’exposition montre l’importance des images à l’origine du travail littéraire d’Henry Bauchau et la capacité de l’œuvre à générer chez autrui un imaginaire visuel innovant. Les vitrines sont organisées par thème : influences et inspirations picturales de l’écrivain, collaborations avec des artistes, travail plasticien exercé par l’auteur, initiatives extérieures de mises en images de ses textes.

Sont exposés aussi les résultats du concours organisé en 2022 à l’École nationale supérieure des arts visuels de La Cambre portant sur des créations de narration graphique, des reliures ou des livres-objets : ils livrent le regard de la jeunesse contemporaine sur l’œuvre.

L’exposition est organisée en partenariat entre

Autour de l’exposition

Lors du vernissage de l’exposition, le 21 septembre 2022 à 18h, la plasticienne Hélène Mugot recevra le prix Henry Bauchau de l’UCLouvain 2022.

Le 27 novembre 2022 à 15h, pour le finissage de l’exposition, aura lieu la création de L’enfant bleu de Jean-Paul Dessy pour violoncelle, accordéon et baryton, sur le poème d’Henry Bauchau.

La Revue internationale Henry Bauchau, publiée par les Presses universitaires de Louvain, publiera un volume d’hommage à l’écrivain.

En pratique

Henry Bauchau, sous les mots les images
Du 21 septembre au 27 novembre 2002
Du mardi au dimanche, 10h-17h

Bibliotheca Wittockiana
23 Rue du Bemel
1150 Woluwe-Saint-Pierre

Vernissage : le 21 septembre à 18
Finissage : le 27 novembre à 15h