Benoit D. cherche son chat

Fanny DESCHAMPS

kosma_deschampsChaque dimanche depuis deux ans, Benoit D. s’entend avec lassitude demander par sa mère s’il a « enfin retrouvé quelqu’un ». Deux ans avant, Patricia est partie. Avec son meilleur ami, mais en laissant son chat derrière elle.

Prototype du Belge moyen de 35 ans, Benoit a depuis fâcheusement tendance à noyer son ennui  et sa solitude dans les bars de son quartier. C’est dans l’un d’eux qu’il y entend un soir, au cours d’une conversation entre piliers de comptoir, une information fantaisiste qui chamboule son existence d’employé démotivé de l’Insurances Tower. Les chats, apprend-il, prennent chaque soir le dernier tram, font un festin dans les poubelles des restaurants du centre-ville et reviennent le lendemain matin avec le premier tram. Incapable de penser à autre chose, Benoit, qui cohabite avec le matou abandonné par son ex, commence par observer le félin, puis va mener une véritable enquête avec filatures et caméra-espion. Cette obsession l’entraîne dans des situations absurdes, dont les conséquences seront parfois onéreuses ou dangereuses. Toujours drôles pour nous, beaucoup moins pour lui. Ses tourments l’emporteront sur son sens des conventions sociales.

Ce roman court, incisif, conjugue l’écriture saluée par la critique de l’auteur d’Éternels instants et l’humour ancré dans le quotidien du scénariste de la bande dessinée Le Belge. Edgar Kosma (pseudonyme d’un auteur qui partage son nom civil avec son personnage principal) croque comme personne la banalité et la platitude de l’existence, du monde de l’entreprise, des sites de rencontre et des repas familiaux du dimanche soir. Il entraine son personnage désabusé dans un délire loufoque qui fera exploser, le temps d’une parenthèse, l’insupportable train-train de sa vie solitaire et inintéressante. L’humour de l’auteur, mêlant drôlerie cynique et comique de situation, est pour beaucoup dans la réussite de ce livre.

La lecture de ce récit sera d’autant plus savoureuse pour les Bruxellois car Edgar Kosma entraîne son lecteur dans une ville dont celui-ci reconnaîtra avec plaisir les lieux et l’ambiance. Un roman urbain, dans lequel l’environnement joue un rôle actif.

Un livre à conseiller à tous les usagers de la STIB célibataires qui n’aiment pas les chats. Et à tous les autres.

Edgar KOSMA, Comment le chat de mon ex est devenu mon ex-chat, Bruxelles, ONLiT Éditions, 2015, 200 p., 12€/ ePub : 5,99 €

♦ Écoutez un extrait de Comment le chat de mon ex est devenu mon ex-chat lu par Edgar Kosma sur SonaLitté :