Le Mardasson au cœur d’un complot mondial

Joseph ANNET, Le dossier Nuts, Tenneville, Memory, 2015, 243 p., 17€

Max Kevlar[1], de son vrai nom Maximilien Kevlarovitch, est un détective privé bruxellois spécialisé dans la recherche d’œuvres d’art volées. Peu après avoir assisté sans le vouloir à l’assassinat du faussaire, Esteban Pincho[2], il est contacté par une jeune femme qui s’inquiète de la disparition de son père, un architecte connu, appelé Ruppert Stilton[3].

Parti à sa recherche, Kevlar découvre l’architecte chez lui, dans un fauteuil, un révolver à la main, mort. Il prévient l’inspecteur de police Durandal[4], mais ne croit pas à la version du suicide, qui a la préférence de la police. Sarah Stilton, la fille du mort, une journaliste engagée, n’en n’est pas davantage convaincue.

Débute alors une enquête riche en rebondissements, entre Bruxelles, Bastogne et le Grand-Duché de Luxembourg, au cours de laquelle on découvrira que le célèbre Mardasson se trouve au cœur d’une machination menée à l’échelle mondiale, mettant en jeu une tripotée d’officines secrètes et malfaisantes. Avec un sens monumental du suspense, pourrait-on dire, Le dossier Nuts déroule avec efficacité une intrigue bien ficelée et bien informée des côtés les plus inquiétants des enjeux géopolitiques du moment.

Si on reste intrigué par les choix saugrenus de l’auteur pour le nom de ses personnages (se ficherait-il de nous ?), on s’interroge aussi sur certaines de ses errances orthographiques (piment d’« Espellete » au lieu d’« Espelette », par exemple).

Une question quand même : renvoyant au mot fameux du général Patton lors de la bataille des Ardennes de 1944, le titre du roman, Le dossier Nuts, ne serait-il pas un peu trop transparent, s’agissant d’un polar dont l’auteur, Joseph Annet, est né à Bastogne ?

                                                               René BEGON

[1] Le Kevlar est une fibre synthétique très résistante à la traction, utilisée pour renforcer certains produits caoutchouteux.

[2] En espagnol, le mot « pincho » désigne un cure-dent. Il s’agit aussi d’une sorte de tapa propre au pays basque.

[3] Le Stilton est un fromage anglais à pâte persillée.

[4] Durandal est le nom de l’épée mythique du héros de la Chanson de Roland, neveu de Charlemagne qui périt sous les coups des Sarrasins au défilé de Roncevaux.