Mémoire textile d’une enfance pieuse

THISOU, Notre Père, Bruxelles, FRMK, 2016, 72 p., 11 € ISBN : 9782930204932

thisou

Thisou se souvient. Dans cet album illustré de petit format, elle mêle broderie et dessin pour faire revivre des souvenirs d’enfance fugaces, mais qui ont laissé chez elle une trace vive.

Par évocations, sous forme de textes courts, elle dresse le portrait d’un père à la dévotion catholique parfois pesante, aux colères fulgurantes, à la droiture sans faux pli, propre comme un sou neuf. Mais c’est le même père qui lui fait découvrir la forêt, lui apprend le nom des arbres et lui transmet « le plaisir à ressentir et contempler ». Le texte, concis et pudique, calligraphié sur des pages illustrant la mémoire visuelle de l’enfance de l’auteur, laisse percevoir sans trop la dévoiler l’histoire familiale. On y découvre, pêle-mêle, portraits de famille sans visages, personnages de livres pour enfants, chapelets et autres objets à Bon Dieu, mais aussi de nombreux motifs comme imprimés dans la mémoire de Thisou : celui du papier peint de sa chambre ou de la chemise de papa. Ce n’est sans nul doute pas un hasard si l’auteur, qui est aussi designer textile, possède une excellente mémoire des tissus : de la robe d’une camarade de classe à celle du curé, de la dentelle amidonnée aux plis bien marqué du pantalon du dimanche. Le tout évoque un quotidien rythmé par la messe et les prières, le jardinage et l’école. Fleurs, faons, oiseaux, crucifix, vierge, cierge, c’est toute une imagerie de son enfance qui s’étale pour mieux contextualiser une relation qu’on devine austère et douloureuse, et dont l’auteur, par le biais de se livre, semble se libérer afin de mieux apprécier ce qu’elle a reçu en héritage.

Cet album publié au Frémok ou FRMK, qui se présente non pas comme une maison mais plutôt comme une « plate-forme » d’édition de littératures graphiques, est accompagné d’une enveloppe contenant une série de petites cartes pseudo-religieuses, « Bons Points » réalisés par Thisou. Elle y photographie des objets religieux reproduits en tissu ou le couple parental qui, juxtaposé à la vierge et au Seigneur, fait ainsi figure d’autorité divine.

Thisou est une illustratrice qui nous vient de Dinant et a suivi des études aux Arts décoratifs de Strasbourg. Elle vit et enseigne à Bruxelles, à l’École supérieure des Arts St-Luc. Elle est l’auteur de plusieurs albums pour enfants édités au Rouergue, dont le très beau Le petit Poucet réalisé en broderie, où l’on retrouve l’univers forestier de Notre Père.

Fanny DESCHAMPS

Une réflexion au sujet de « Mémoire textile d’une enfance pieuse »

  1. Ping : Prix de la SACD-Scam | Le Carnet et les Instants

Les commentaires sont fermés.