Prix Louis Guillaume : appel à candidatures

Le prix Louis Guillaume récompense chaque année un recueil de poésie en prose. Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 30 septembre 2022. Le prix est doté de 1000 euros.

Conditions de participation

Par « Poème en prose », il convient d’entendre strictement, selon la définition de Louis Guillaume, un texte présentant les trois caractères suivants :

1° l’autonomie : constituer « un tout organique, une cristallisation, un morceau de prose autonome » ;

2° la gratuité : n’avoir « aucune fin, pas plus narrative que démonstrative » ; n’être « ni une anecdote, ni un conte, ni une histoire, ni une fable, mais un poème seulement » ;

3° la brièveté avec « une grande économie de moyens ».

« En somme« , concluait Louis Guillaume, « un poème en prose est avant tout un poème, et toutes les qualités que l’on exige du poème moderne : condensation, rapidité des images, sobriété doivent se trouver en lui.« 

Les recueils présentés,uniquement constitués de poèmes en prose, doivent avoir été écrits en langue française et publiés (non à compte d’auteur) en 2021 ou 2022. Ils devront être adressés avant le 30 septembre 2022, en trois exemplaires, à l’adresse suivante :

YEKTA
40 rue Hermel
75018 PARIS

Les derniers lauréats

2002 : Philippe Jones, Domaines en cours, Le Cormier
2003 : Maryvonne Digot, Sous l’écorce le feu, Babel
2004 : Olivier Deschizeaux, La chambre close, Rougerie
2005 : Marc André Brouillette, M’accompagne, Éd. du Noroît
2006 : Gaspard Hons, Propos notés en ramassant des aiguilles de pin, Rougerie
2007 : Robert Nédélec, Contre-jour, L’Arrière-Pays
2008 : Alta Ifland, Voix de glaces, Les Figues Press
2009 : Jacqueline Roques, La note bleue, Rougerie
2011 : Raphaël Miccoli, Coeur à corps, Le Taillis Pré
2012 : Déborah Heissler, Comme un morceau de nuit, découpé dans son étoffe, Cheyne
2013 : Sofia Queiros, Et puis plus rien de rêves, Isabelle Sauvage
2014 : Françoise Ascal, Lignées, Æncrages & Co
2015 : Mathilde Vischer, Lisières, Éd. p.i.sage intérieur
2016 : Jacques Josse, Hameau mort, Jacques Brémond
2017 : Françoise Lison-Leroy, Le silence a grandi, Rougerie
2018 : Christophe Mahy, Paysages du vent, Noires terres
2019 : Stefanu Cesari, Bartolomeo in Cristu, Éditions Éoliennes
2020 : Anne Lorho, Froissements, La rumeur libre
2021 : Frédéric Tison, La table d’attente, Librairie-Galerie Racine
2022 : Axel Sourisseau, Catafalques, La crypte

Plus d’informations