« Koen Broucke, la ville abandonnée » au Musée Verhaeren

Koen Broucke Oostende

Koen Broucke, Ostende. Inondation, huile sur papier, 2021

Le Musée provincial Émile Verhaeren accueillera une nouvelle exposition du 6 mars au 22 juin : Koen Broucke, la ville abandonnée.

L’Apocalypse ou la fin des temps. Au fil des siècles, les gens ont vu leur vie, souvent radicalement déconstruite, devenir la proie de toutes sortes de malheurs : guerres, attentats, tsunamis, incendies, tornades, tremblements de terre, épidémies… Parfois, des civilisations entières ont péri de cette manière. Déjà présent dans l’iconographie chrétienne primitive, le désastre, l’Apocalypse est un thème qui touche aussi les artistes contemporains.

Pour cette exposition, Koen Broucke s’est inspiré des destructions de la Première Guerre mondiale, mais aussi des inondations. La ville abandonnée, l’œuvre énigmatique de Fernand Khnopff et la gloire passée de Bruges figée dans le temps fonctionnent comme métaphore. Le déclin de l’Occident est représenté dans une série de dessins, d’aquarelles et de peintures. Côté littéraire, l’exposition aborde Stefan Zweig, Émile Verhaeren et Georges Rodenbach. Zweig était un ami proche d’Émile Verhaeren, séjournait régulièrement en Belgique et était fasciné par Bruges-la-morte. La Première Guerre mondiale a tout chamboulé.

L’exposition a lieu dans le cadre de la récente publication d’un livre de Stefan Zweig, Het land tussen de talen.

En pratique

  • Emile Verhaeren Museum – E. Verhaerenstraat, 71 – 2890 Sint-Amands
  • Du 6 mars au 22 juin
  • Samedi et dimanche de 11h à 18h ; en semaine sur réservation uniquement. Fermé le lundi
  • Ouverture l’exposition avec présentation du livre Het land tussen de talen et une performance de Koen Broucke le dimanche 6 mars à 11h.
  • Contact: verhaerenmuseum@skynet.be – 052-33.08.05
  • www.emileverhaeren.be