Archives par étiquette : Nathalie Roelens

Pourquoi voyage-t-on?

Daniel LAROCHE

roelensSous le titre Éloge du dépaysement, Nathalie Roelens, professeur à l’université du Luxembourg, nous livre un essai fouillé sur les récits de voyage, de Montaigne à Gracq en passant par Stendhal, auxquels elle oppose le contemporain tourisme de consommation – non sans conclure curieusement sur une apologie de la marche flâneuse…  Un moment essentiel dans cet historique : le « Grand Tour » que, leurs études terminées, les fils de riches familles anglaises effectuaient au 18e siècle dans les principales villes du continent, principalement en France et en Italie, en vue d’élargir leurs horizons géographiques, politiques, artistiques et humains. Néanmoins, ce sont bien des écrivains qui, mettant en livres péripéties et impressions, ont donné à cette expérience longtemps élitaire une véritable épaisseur symbolique : « le voyage resémantise les choses, les rend inédites et donc perturbantes à force d’introduire l’insolite dans le prévisible » (p. 75). N. Roelens examine successivement quelques lignes de faîte de ce genre littéraire apparemment mineur, en commençant par l’inévitable intrication entre réel et fiction. Elle dégage ainsi une thèse qui devient peu à peu le fil conducteur de son essai : l’équation entre le voyage physique et la lecture, qui est une évasion mentale. Continuer la lecture