Le homard sans carapace

Nathanaëlle PIRARD, Sally, Murmure des soirs, 2021, 249 p., 19 €, ISBN : 978-2-930657-72-1

Pirard SallySally est une jeune fille de 15 ans qui vit à Bruxelles. N’ayant jamais connu son père, elle n’a pas la vie simple avec sa mère dépressive et alcoolique, qui a l’insulte et les coups faciles dans ses moments de détresse. Sally est bien seule dans son quotidien, mais elle a l’intelligence d’être ouverte aux rencontres qui vont lui servir de refuge. C’est ainsi qu’elle fait la connaissance de deux autres solitudes : Eva, une voisine d’une septantaine d’années, et William, un étudiant exilé de son Cameroun natal. Avec ses deux nouveaux amis, elle peut avoir quelques conversations à propos de leur passion commune pour les livres.

– Pour en revenir au roman, c’est juste qu’il ne se passe absolument rien. Lizzy n’a rien d’autre à faire de ses journées que se demander si elle sera invitée au bal. On dit que c’est la plus intelligente des filles, mais, jusque-là, j’ai plutôt l’impression que c’est… Comment on dit.. Une oie blanche ?
– C’est un point de vue qui se tient.
Et puis, les femmes, c’est pas des pots de fleurs quand même ! Ça me tue comme elles n’ont qu’une idée en tête. Se caser. Et la mère, on dirait une proxo. Tout ce qui l’intéresse, c’est que sa fille se marie avec Machin qui a plein de pognon. Ça m’écœure.
Sally s’était agitée bien plus qu’elle ne s’y attendait. Elle lut l’étonnement dans les yeux noirs de son voisin.
Heureusement que vous n’appréciez pas ce livre, mademoiselle. Si vous l’aviez aimé, j’aurais été pulvérisé par votre petite allocution. Vous avez entièrement raison. La situation des femmes était loin d’être enviable à l’époque. Mais l’est-elle aujourd’hui ? À l’époque du #metoo… 

Les 2 nouveaux confidents de l’héroïne lui seront bien utiles lorsque sa mère décide d’entrer en clinique pour se sevrer. Cette hospitalisation signifie en effet que Sally devra gérer son quotidien comme une grande durant quelques semaines et la présence d’adultes bienveillants est la bienvenue, en plus de ses amis adolescents.

Telle une petite fourmi, Sally fait son bonhomme de chemin en tissant à son rythme une relation amoureuse avec son copain Stéphane, en entamant des recherches sur le mari d’Eva mystérieusement disparu et en tentant de dénouer le secret qui a poussé sa mère à couper les ponts avec les membres de sa famille il y a quelques années.

À travers son premier roman Sally, Nathanaëlle Pirard nous donne à lire un livre destiné aux adolescents, mais qui plaira aux adultes, oscillant entre le récit d’atmosphère et d’initiation. L’intérêt réside dans le travail de recherche de la protagoniste, une quête qui lui permettra de s’approprier son histoire et de devenir sujet de sa vie, pour enfin s’envoler sans forcément suivre des sillons déjà tracés. Le style de l’autrice est fluide, mais on regrettera les stéréotypes qui caractérisent les personnages et leur donnent une touche assez convenue.

Séverine Radoux