L’Académie remet ses prix littéraires

debrocq a voie basse.jpgL’Académie royale de langue et littérature françaises de Belgique a remis ce 10 mars ses traditionnels prix littéraires. Ils mettent en exergue la variété de la création littéraire en Belgique francophone. 

Le Prix Georges Vaxelaire récompense l’auteur belge d’une œuvre théâtrale représentée en Belgique, au théâtre, ou diffusée par la radio ou la télévision. Il va à Mireille BAILLY pour sa pièce Le départ (éditions Lansman).

Décerné alternativement à l’auteur belge d’un recueil de poèmes, d’un essai ou d’un recueil de nouvelles, le Prix Franz de Wever couronne un lauréat de moins de 40 ans. Il est attribué à Aliénor DEBROCQ pour son recueil de nouvelles À voie basse (Quadrature).

Le Prix Auguste Michot récompense un auteur belge d’une oeuvre littéraire, en prose ou en vers, consacrée à célébrer les beautés de la terre de Flandre. Il est remis à Caroline DE MULDER pour son roman Calcaire (Actes Sud).

Le Prix Félix Denayer couronne un auteur belge, pour une œuvre en particulier ou pour l’ensemble de son œuvre. Il est attribué à Marc DUGARDIN pour l’ensemble de son oeuvre.

Le Prix Eugène Schmitz est décerné à l’auteur d’une œuvre poétique ou non, de portée morale indéniable. Il va cette année à Otto GANZ pour son recueil poétique Du fond d’un puits (MaelstrÖm). 

Le Prix Auguste Beernaert est destiné à un auteur belge ou naturalisé qui aura produit l’œuvre la plus remarquable sans distinction de genre ou de sujet. Le Prix est remis à Guy GOFFETTE pour l’ensemble de son oeuvre.

Le Prix Bouviers-Parvillez est décerné à un écrivain belge de langue française pour une longue activité littéraire. Il va à Michel JOIRET

Le Prix Jean Kobs couronne un poète d’origine belge de plus de quarante ans pour un recueil de poèmes d’inspiration spiritualiste et, si possible, de forme classique. Il va à Roland LADRIÈRE pour son recueil Inconnaissance éblouie suivi de La ville reflétée (éditions de Corlevour).

Le Prix Verdickt-Rijdams récompense un auteur belge dont l’ouvrage porte sur le dialogue entre les arts et les sciences. Il va à Jean-Pierre OTTE pour Les Mythes de la création (Les Belles Lettres).

Le Prix Lucien Malpertuis est  attribué alternativement à un poète, à un auteur dramatique, à un romancier (ou nouvelliste) et à un essayiste belges. Il récompense Marc QUAGHEBEUR pour Histoire Forme et Sens en littérature. La Belgique francophone (Peter Lang).

Le Prix George Garnir est décerné à l’auteur belge de langue française d’un roman ou d’un recueil de contes évoquant les aspects et les mœurs des provinces wallonnes. Il est attribué à Frédéric SAENEN pour L’Enfance unique (Weyrich).