Six films hollywoodiens adaptés de la littérature belge

Depuis ses origines ou presque, le cinéma a puisé dans la littérature le sujet de nombre de ses films. La littérature belge n’est pas en reste dans ce domaine. On pense bien sûr aux téléfilms français des séries « Maigret » (avec Jean Richard puis Bruno Crémer dans le rôle principal) ou encore aux adaptations de Steeman par Henri-Georges Clouzot. On en oublierait presque que la littérature belge a traversé l’Atlantique et a inspiré quelques grands réalisateurs hollywoodiens d’hier et d’aujourd’hui. Voici, par ordre chronologique, une sélection de six films américains inspirés par des auteurs belges.


Lire aussi : cinéma et littérature belge, un dossier du Carnet 


1 – Pelléas et Mélisande par J. Farrell MacDonald et Otis Turner

Pelléas et Mélisande  © Imdb

Maurice Maeterlinck est le champion  belge incontesté des adaptations hollywoodiennes (comme aussi des adaptations musicales). Son succès au cinéma n’est d’ailleurs pas seulement américain : le lauréat du prix Nobel de littérature 1911 est un auteur très souvent mis à l’écran en Europe dans les années 1910 et 1920.

J. Farrell MacDonald et Otis Turner tournent en 1913 Pelléas et Mélisande (Pelleas And Melisande en version originale), un court métrage muet avec Arthur Maud et Constance Crawley dans les deux rôles-titres.

2 – L’oiseau bleu par Maurice Tourneur

De toutes les oeuvres de Maeterlinck, L’oiseau bleu est certainement celle qui a connu le plus de succès à Hollywood. La première adaptation américaine est le fait d’un réalisateur français, Maurice Tourneur, parti tenter l’aventure Outre-Atlantique.

Le Blue Bird de Maurice Tourneur date de 1918 et met en scène Tula Bell et Robin Macdougall dans les rôles de Mytyl et Tyltyl.

3 – La victoire mutilée de King Vidor

La victoire mutilée – © Imdb

Aujourd’hui presque oublié de l’histoire littéraire belge, Henry Kistemaeckers (1872-1938) a été en son temps un romancier et auteur de théâtre à succès. Une fortune qui explique sans doute qu’il ait bénéficié, dans les années 1920 et 1930, de très nombreuses adaptations de ses livres au cinéma, principalement en Europe.

En 1923, c’est l’Américain King Vidor, futur réalisateur des classiques La foule (The Crowd, 1928) et La garce (Beyond The Forest, 1949), qui reprend La rivale, une pièce de Kistemaeckers jouée pour la première fois en 1907, et l’adapte sous le titre The Woman Of Bronze (La victoire mutilée en français).

4 – L’oiseau bleu par Walter Lang

Les années passant, l’intérêt d’Hollywood pour L’oiseau bleu de Maeterlinck perdure. En 1940, Walter Lang, futur réalisateur de La joyeuse parade (There’s No Business Like Show Business, 1954) et Le roi et moi (The King and I, 1956), s’empare à son tour de la pièce et en livre une adaptation sirupeuse, en Technicolor, avec Shirley Temple de le rôle de Mytyl.

5 – L’oiseau bleu par George Cukor

L’oiseau bleu, encore lui, est le sujet de l’avant-dernier film de George Cukor (1976), réalisateur des classiques Hantise (Gaslight, 1944) et My Fair Lady (1964). Le projet rassemble un casting de luxe avec Elizabeth Taylor, Jane Fonda et Ava Gardner.

6 – Tintin par Steven Spielberg

C’est à l’un des plus récents exemples d’une oeuvre belge adaptée à Hollywood : en 2011 sort sur les écrans un film en motion capture, Les aventures de Tintin : Le secret de la Licorne (The Adventures Of Tintin : The Secret Of The Unicorn). Avec ce film, Steven Spielberg s’inspire à la fois du Secret de la Licorne, du Trésor de Rackham Le Rouge et du Crabe aux pinces d’or et concrétise un projet né dans les années 1980.

À suivre? 

Masset Depasse Barbara Abel

Veerle Baetens et Anne Coesens dans « Duelles », adapté de Barbara Abel par O. Masset-Depasse

Steven Spielberg a régulièrement déclaré que son film sur Tintin ne serait pas le seul, sans toutefois préciser si la suite serait réalisée par lui-même ou par son producteur Peter Jackson. On ne sait pas non plus quels albums d’Hergé feraient l’objet de ce nouveau long-métrage. Affaire à suivre donc.

Récemment, le réalisateur belge Olivier Masset-Depasse a par ailleurs annoncé qu’il devrait réaliser le remake hollywoodien de Duelles, son adaptation d’À l’ombre de la haine de Barbara Abel. Sont annoncées au casting : Jessica Chastain et Anne Hathaway. À suivre, là aussi.