Thomas Gunzig, Prix Filigranes 2017

gunzig prix filigranesLe Prix « Filigranes » va à Thomas Gunzig pour son roman La vie sauvage (Au diable vauvert), livre particulièrement remarqué lors de cette rentrée littéraire. Seul Belge parmi les sept finalistes de cette deuxième édition, Thomas Gunzig reçoit un chèque de 5.000 € et son livre sera mis en avant dans les différentes librairies Filigranes. 


À lire : La vie sauvage dans Le Carnet


Fruit d’un partenariat entre la librairie Filigranes, la banque ING et le journal L’Écho, le Prix Filigranes récompense un livre francophone paru à la rentrée littéraire qui se distingue par sa capacité à plaire à tous les publics. Le jury de l’édition 2017 était composé de cinq cadres de chez ING, cinq clients ING, cinq journalistes de l’Écho, cinq lecteurs de L’Écho, douze clients de chez Filigranes et les libraires des différentes librairies Filigranes.