Archives par étiquette : Le Comptoir éditions

Lignes de fuite

Denis PEPIC, Déchitectures, Boustrographe et Le Comptoir, coll. « Boustrographies », 2021, 10 €, ISBN : 978-2-931175-02-06

pepic dechitecturesJ’accuse réception
des langues désertes
non pas enfouies
mais bien cocasses
facile à becqueter
comme un pivert
dans le dos d’un arbre
dont le tronc
dans le sens du châle
se porte comme un gant 

Premier recueil du poète Denis Pepic, premier volume de la nouvelle collection « Boustrographies » co-édité par Le Boustrographe et Le Comptoir, l’épatant recueil Déchitectures a la saveur des premières fois. Il ne s’agit pourtant pas du premier texte de Denis Pepic : nous avons déjà pu le découvrir dans la revue plastique et poétique Boustro, mais également au travers de son implication dans le Groupe Chromatique (2008-2015) qui réunissait des jeunes poètes liégeois dont, entre autres, Lucien Druart et Thibaut Creppe. Continuer la lecture

Horizon(s)

Marie COSNAY et Victoire DE CHANGY (autrices), François GODIN (peintre), Matthieu LITT (photographe), Paysages possibles (impossibles), Le Comptoir, 2021, 48 p.

paysages possibles impossiblesDes rues malodorantes et des boutiques qui éclosent à chaque saison, des passerelles prétentieuses et des pavés déchaussés, un fleuve trop boueux et pourtant scintillant, des projets vaguement citoyens, tellement de rafistolages sociaux ; une aspiration au mieux, parfois, un contentement, souvent. Des gens, surtout : faune friquée aux terrasses, déclassée sur les seuils, désœuvrée aux arrêts, colorée un peu partout. Chaleur du dedans, quant-à-soi bravache, simplicité désarmante : Liège, aux mille accents. Cité ardente, mais étouffante, brinquebalante, lassante, attachante. Ville qui s’empêtre et se démène. Irrite, attendrit, ragaillardit. Terre de poésie(s), tout en parallèles et en intersections. Et c’est là qu’il y a vingt ans, s’est naturellement enraciné « Le Comptoir », structure œuvrant avec entrain pour la promotion des petites maisons d’édition et de leurs artistes, et soutenant « les démarches éditoriales sauvages, les fanzines et les livres auto-édités avec un désir d’exigence et le goût du travail bien fait ». Un incontournable pour les entichés de sentiers littéraires moins battus et les curieux en recherche d’affinités électives. « De toutes les rencontres, chacune est la préférée », écrirait à ce propos Victoire de Changy… Continuer la lecture