Les joies du tandem

Ghislain COTTON

biefnot-dannemark_cotton« Ensemble » est bien le mot qui régit depuis quelque temps déjà la relation fusionnelle entre Véronique Biefnot et Francis Dannemark. Et c’est ensemble qu’ils publient deux livres que chacun d’eux a marqués de son empreinte, à l’enseigne de l’auteur bicéphale Biefnot-Dannemark. La route des coquelicots est un roman où l’on reconnaît bien la patte de velours du nouveau Francis Dannemark, plus proche aujourd’hui des beaux et bons sentiments que des errances poétiques du cheval ombrageux de naguère. Véronique Biefnot partage ce pas de deux qui engage ensuite le couple dans la chorégraphie d’un échange passionné avec Au tour de l’amour, long poème lyrique et sensuel, illustré, lui aussi, d’encres et lavis de la romancière, comédienne et   artiste.

biefnot-dannemark_coquelicotsLa poésie ne fait pas pour autant défaut à La route des coquelicots alors que le ton et l’écriture adoptés sont faits de cette difficile simplicité proche de la narration des récits pour jeunes lecteurs. Le livre met en scène trois vieilles dames – veuves et octogénaires – vivant dans une maison de retraite ainsi qu’Olena, une jeune femme ukrainienne en séjour illicite, qui y travaille clandestinement. Milena, la fillette d’Olena est restée bloquée en Ukraine alors que son mari Vassili a pu décrocher par nécessité un emploi assez ingrat au Portugal. Les trois vieilles pensionnaires, de conditions et de sensibilité différentes, aux relations parfois orageuses mais néanmoins amicales, réalisent l’union sacrée pour entreprendre ensemble une sorte de généreuse folie : un voyage en auto jusqu’en Ukraine pour récupérer Milena et de là à Lisbonne pour rendre visite à la petite fille d’une d’entre elles. Et, en même temps, au mari d’Olena qui, elle aussi, est bien entendu de la partie pour cette équipée qui n’est pas sans rappeler les tribulations et les échanges du Club des Cinq. On les accompagne tout au long de cette route pittoresque, placée sous le signe du coquelicot et semée de citations roboratives, mais aussi d’épisodes excentriques ou attendrissants, d’émois touristiques et de revers considérables. Ceux-ci n’empêcheront pas toutefois une issue dont la réussite, pour Olena notamment, va bien au-delà des objectifs de départ. Sans oublier un autre happy-end touchant avec l’idylle amorcée entre deux des vieilles dames indignes et deux aimables vieux messieurs du home, veufs itou.

Bons sentiments ? Le tandem Biefnot-Dannemark revendique plutôt  une vision positive de la vie. Avec la volonté assumée de mettre un peu de lumière et d’espoir dans un monde trop en proie à une actualité souvent dramatique et à la sinistrose ambiante, et qui met celles-ci davantage en valeur que la beauté des jours, moins tapageuse et spectaculaire. Volonté aussi pour eux de retrouver et de rendre les plaisirs vécus à travers les lectures de jeunesse. Tout cela au fil de cette écriture « à quatre mains » emmêlées : un exercice enrichissant, sans égo ni contrainte selon Dannemark qui la décrit aussi comme passionnante et amusante.

Changement de ton avec Au tour de l’amour. Une plongée poétique dans l’univers intime de l’approche, de la séduction, de la découverte, de l’incertitude et de la possession amoureuses exprimées de part et d’autre jusqu’à Ne faire qu’un/soudés l’un à l’autre/ infiniment comblés, infiniment pleins. Devenir un, le dehors comme le dedans, le dedans comme le dehors. /Redevenir un. /

biefnot-dannemark_amourCe paso doble d’un érotisme subtil se danse tout en nuances et en fine sensibilité. Il trouve un écho puissant dans les dessins et les lavis de Véronique Biefnot, tantôt réalistes dans des portraits aux regards hantés, tantôt jouant d’une symbolique très lisible de l’approche amoureuse. Au passage, le couple Biefnot-Danemark qui revisite dans ce livre quelques textes parus naguère, inclut une nouvelle épistolaire et poétique publiée en 2013 dans la revue Marginales : Wallis & Ashvin. Un récit alterne et passionné où la force de l’amour réussit à triompher d’un monde du futur, totalement déshumanisé, où l’écriture, les livres et toutes les saveurs de la vie ont été bannies au profit d’une technicité de fourmilière. Une évasion vécue à travers un couple qui redécouvre notamment les valeurs de la culture et de la création littéraire comme consubstantielles à cet amour.

BIEFNOT-DANNEMARK, La route des coquelicots, Bègles, Le Castor Astral, 2015, 312 p., 17,90 € /ePub : 12,99 €

BIEFNOT-DANNEMARK, Au tour de l’amour, dessins et lavis de Véronique Biefnot, Bègles, Le Castor Astral, 2015, 126 p., 15€

♦ Lire un extrait d’Au tour de l’amour proposé sur le site des auteurs

♦ Écouter le prologue La route des coquelicots proposé sur le site des auteurs

♦ Ecouter Biefnot et Dannemark au micro d’Edmond Morrel sur espace-livres :