Décès de Patrick Nothomb

Patrick Nothomb

L’ancien diplomate Patrick Nothomb est décédé le 17 mars 2020, à l’âge de 83 ans. Membre d’une famille d’écrivains, il a lui-même écrit plusieurs livres retraçant son expérience diplomatique.

Né le 24 mai 1936 à Schaerbeek, Patrick Nothomb a étudié le droit avant de se lancer dans une carrière diplomatique qui l’a tout d’abord mené à Kisangani (à l’époque Stanleyville), où il était en poste pendant la prise d’otages de 1964, puis surtout en Asie. Tour à tour consul général à Osaka, puis en poste à Pékin – où Simon Leys a été son attaché culturel -, ambassadeur au Bangladesh et en Birmanie, en Thaïlande et au Laos puis au Japon, il a aussi été en poste à New York et a terminé sa carrière diplomatique à Rome, en qualité d’ambassadeur pour l’Italie, Malte et l’Albanie.

Une famille d’écrivains

Homme de culture, il a été commissaire général d’Europalia Italie et était président du conseil d’administration de la Fondation Pierre Nothomb. Cette dernière, qui porte le nom du grand-père de Patrick Nothomb, a pour vocation de conserver et de valoriser les archives de l’écrivain et académicien décédé en 1966, et de soutenir la littérature. Elle organise notamment un prix littéraire, le prix Pierre Nothomb

Patrick Nothomb était aussi le neveu de l’écrivain Paul Nothomb (1913-2006), engagé dans la guerre d’Espagne du côté des républicains. 

Il était enfin le père de la romancière et académicienne Amélie Nothomb, qui a fait de lui l’un des personnages de ses récits autobiographiques Le sabotage amoureuxMétaphysique des tubes, Biographie de la faim et La nostalgie heureuse. Son autre fille, Juliette, a écrit des livres pour la jeunesse ainsi qu’un « roman culinaire », Les sept canailles de la Bleue Maison, qui met en scène la résidence familiale du Pont d’Oye. 

La bibliographie de Patrick Nothomb

  • Dans Stanleyville, journal d’une prise d’otage, Duculot, 1993, rééd. Masoin, 2011.
  • Intolérance zéro, 42 ans de carrière diplomatique, Postface d’Amélie Nothomb, Racine, 2004.

Patrick Nothomb a également préfacé ou postfacé plusieurs ouvrages, notamment : 

Mise à jour – 8 mai 2020

Dans sa série « Lettres d’intérieur », France Culture a diffusé une lettre d’Amélie Nothomb, datée du 7 mai et adressée à son père décédé.