Archives par étiquette : Couleur livres

Prendre son enfance par la main…

Daniel SIMON, Autobiographie rêvée, Mons, Couleur livres, coll. « Je », 2016, 88 p., 10 €

Croquis par l'OgreDaniel Simon, écrivain multiple et magister particulièrement actif dans la propagation de la lecture et de l’écriture, décline les beaux fantasmes de l’enfance sous les espèces d’une Autobiographie rêvée toute en images fortes et poétiques. Le texte central L’Ogre des cabanes précède Les fleurs en papier crépon, évocation romantique des souvenirs d’un séjour à la Mer du Nord vécu par le petit natif de Charleroi accompagné de sa maman.  Continuer la lecture

Où l’on nous donne des bouées pour mieux plonger dans le monde

Un coup de coeur du Carnet

Pierre ANSAY, 36 outils conceptuels de Gilles Deleuze. Pour mieux comprendre le monde et agir en lui, Couleur Livres, 2015, 408 p., 24 €

ansayGilles Deleuze ! Qui voudrait encore le lire ? Se perdre puis se retrouver, un peu, puis se reperdre, beaucoup, dans les méandres d’une des pensées les plus vagabondes et les plus libres du siècle dernier ? Qui ?

Pas les tenants du statu-quo, les cyniques à-quoi-bonistes ou les sempiternels râleurs et découragés de la vie, en tout cas ! Pas ceux et celles, non plus, qui se contentent des livraisons expresses de la pensée, du prêt-à-penser. Continuer la lecture

Apprivoiser le macadam

Ethel KARSKENS, American Macadam, Bruxelles, Couleur livres, coll. « Je », 2015, 57 p., 9 €

karskensAmerican Macadam est le treizième titre de la collection « Je », dans laquelle nous avons déjà eu l’occasion d’épingler quelques pépites comme L’usine de Vincent De Raeve, Blanc foncé de Claire Ruwet, Le bureau de Thierry Ongenaed ou encore L’école à brûler de Daniel Simon, directeur et concepteur de cette collection. Collection consacrée aux récits de vie, considérés pour l’originalité du sujet mais aussi pour sa dimension littéraire.
Continuer la lecture

Quand dessins riment avec aphorismes

Jean Louis LEJEUNE, Quelques dessins et quelques aphorismes verticaux, Bruxelles, Couleur livres, 2015, 8 €

Au pays de MagritteUne fois n’est pas coutume, consacrons l’une des chroniques du Carnet aux aphorismes, genre littéraire qui prône la brièveté au même titre que les haïkus.

Sentence décochée en peu de mots, l’aphorisme fuit comme la peste tout lieu commun, provoque la surprise, se fonde sur des propositions antithétiques, contrairement à la maxime qui joue du paradoxe. Pas de vérité proclamée donc, mais place au trait d’esprit. Voilà en quoi la démarche de Jean Louis Lejeune amuse et interpelle car, au trait d’esprit, il ajoute celui de son crayon. Continuer la lecture

Un cantique imprégné d’humanité

Francine GHYSEN

deutsch_ghysenVous l’avez peut-être croisé au détour d’une  rue, à Mouscron, son port d’attache, ou ailleurs. Vous avez senti flotter autour de lui – silhouette grise, efflanquée, démarche hésitante, visage pâle, trop tôt fané – un halo de solitude, de dénuement, mais détourné les yeux, par pudeur, et poursuivi votre chemin, puisqu’il ne vous demandait rien. Continuer la lecture

De la paix de l’âme

Ghislain COTTON

ansayLa triangulation est une pratique qui consiste à établir, à partir de deux points connus, le point de convergence de leurs projections respectives. C’est la technique utilisée par les malfaisants durant la guerre pour repérer des émetteurs clandestins aussi bien que par les astronomes antiques pour calculer la distance des astres.

Continuer la lecture