Archives par étiquette : humour

L’humour comme rempart

Un coup de cœur du Carnet

Fanny RUWET, Bien sûr que les poissons ont froid, Iconoclaste, 2023, 266 p., 19 € / ePub : 13,99 €, ISBN : 978-2-37880-347-6

ruwet bien sur que les poissons ont froidÉté 2021, Allie, 27 ans, vient de rompre avec son compagnon et d’emménager seule pour la première fois de sa vie. Pas franchement débordée de travail, ni de motivation pour celui-ci, et quelque peu désœuvrée, elle se lance dans un défi à la recherche de ses émotions intenses d’adolescente : retrouver son premier amour. Si tant est qu’on puisse appeler « premier amour » une relation à distance avec quelqu’un qu’on n’a jamais rencontré… Avec l’aide de son fidèle ami Maxime, elle se met à la recherche de Nour, ce garçon au prénom épicène avec qui elle conversait longuement sur MSN. Au départ des quelques indices que recèle la mémoire de ses 15 ans, elle passe internet au peigne fin, échafaude des théories plus ou moins réalistes et avance de question en question. Continuer la lecture

Les spectres d’Albert

François DEGRANDE, Trois fantômes biodégradables, Bleu d’encre, 2022, 168 p., 16 €, ISBN : 978-2-930725-52-9

degrande trois fantomes biodegradablesOrné de dessins de Philippe Joisson, de M. la Mine et de l’auteur, cette fable en vers de François Degrande s’ouvre sous une épigraphe on ne peut plus révélatrice : Inspiré de faits réels basés sur une fiction…

Le recueil raconte les multiples tentatives manquées de spiritisme auxquelles se livre le narrateur. La première s’ouvre sur une invention capable de bouleverser l’équilibre économique des sociétés d’auteur dans le monde (nous n’en dévoilerons pas davantage ici pour ne rien divulgâcher). Continuer la lecture

Un avenir à dix euros

KRO, Madame Irma. 1. Perles fines, Lamiroy, 2022, 88 p, 20 €, ISBN : 978-2-87595-724-5   

kro madame irmaMais qui donc est Madame Irma? De quel phénomène est-elle le prénom? Madame Irma n’est pas une inconnue, elle inonde nos boîtes aux lettres de petits billets signés marabout Machin-chose ou Madame Trucmuche qui parviendraient à réparer notre voiture même à distance!

Madame Irma est une sorte de mouche sur le visage apparemment raisonnable d’une société toujours plongée dans les croyances et les prédictions à deux sous. Les réseaux sociaux, par exemple, permettent à n’importe quel compagnon de bar ou de taverne numériques de tirer des plans sur la comète avec l’arrogance d’un Expert du Vide… Madame Irma n’est pas méchante, c’est pire, elle a transformé ce Schadenfreude allemand (cette réjouissances du malheur des autres) en un petit commerce à dix euros la réponse qui lui permet de satisfaire n’importe quelle pauvre désespérée ou un infernal réviseur de l’entreprise destin… Continuer la lecture

Défense et illustration de l’humour politique

Charline VANHOENACKER, Aux vannes, citoyens ! Petit essai d’humour politique, Denoël, 2022, 151 p., 16 € / ePub : 11,99 €, ISBN : 978-2-207-16520-1

vanhoenacker aux vannes citoyens petit essai d humour politiqueFigure (re)connue du paysage radiophonique et télévisuel public français, la journaliste-devenue-humoriste belge Charline Vanhoenacker publie Aux vannes, citoyens !, aux éditions Denoël.

Le sous-titre, « Essai d’humour politique », annonce le caractère hybride de l’entreprise. Il s’agit bien d’un essai sur l’humour politique, mais aussi d’une mise en pratique directe de cet humour. Jupitérienne, Charline Vanhoenacker ? Elle pratique en tout cas l’« en même temps » : son propos est sérieux et en même temps la vanne surgit à chaque ligne ou presque. Continuer la lecture

Juste le minimum hérité

Véronique ROELANDT, Mes hamsters, Arbre à paroles, 2021, 58 p., 10 , ISBN : 978-2-87406-706-8

roelands mes hamstersParmi les derniers-nés de la collection iF, quelle bonne surprise que de découvrir, aux côtés des deux incontournables de la littérature belge que sont désormais Karel Logist et Christine Aventin, le premier recueil d’une toute nouvelle autrice : Véronique Roelandt. Continuer la lecture

Pure niaque

Yves TENRET, Mon AVC, Médiapop éditions, 2017, 112 p., 12 €, ISBN : 978-2-918932-68-0

tenret mon avc.jpgYves Tenret, dans son dernier livre, nous ouvre son journal de presqu’outre-tombe. Il a été victime d’un AVC, il s’en est tiré, mais il a senti que la faucheuse n’était pas passée loin. Alors, encore scandalisé par la trouille, il crache. Les crachats de Tenret maculent sa chambre, et dessinent un dialogue envoûtant entre les bribes de diagnostics et les ricanements, les morceaux de bravoure technico-médicaux et les pièces de verve inquiète : un livre comme un bras d’honneur aux asticots. Continuer la lecture

Haut les cœurs, Amédée !

Michel GOLDBLAT, Ce qui manque à Amédée, Mols, 2017, 249 p., 19.50 €, ISBN : 978-2-87402-236-4

goldblat ce qui manque a amedeeIl y a vingt ans déjà, Michel Goldblat avait publié chez Plon D’amour et d’ordure que l’on avait pu qualifier d’ « ébouriffant ». Il revient avec Ce qui manque à Amédée, un roman à l’humour drolatique sous forme de parcours initiatique découpé en courtes séquences chronologiques progressant de la naissance à l’âge adulte dudit Amédée. Continuer la lecture

À gauche ou à droite ? Là où ça gratte !

Alex VIZOREK, L’échappé belge : Chroniques et brèves, Kero Éditions / France Inter Éditions, 2017, 240p. , 15.90€/ePub : 11.99 €, ISBN : 9782366583991

vizorek l echappee belgeSi sa langue bien pendue oscillait entre deux pays – le nôtre et celui de nos comparses d’outre-Quiévrain – pour son premier recueil (Chroniques en Thalys) Alex Vizorek s’est cette fois bel et bien installé en France et notamment à Inter. Ce deuxième volume reprend donc la quintessence de trois années de chroniques radio féroces et facétieuses élaborées pour le 7/9 des studios rouges, et des brèves ou détournements d’extraits de presse insolites. Les Belges ne sont pour autant pas oubliés : ce sont Kroll et Vadot qui ponctuent les pages de leurs crobars et l’humoriste a réservé une trentaine de pages supplémentaires à sa mère patrie, incluant neuf capsules de Café Serré à l’ensemble. On y croisera notamment Laurette Onkelinx, Georges Dallemagne ou Paul Magnette. Continuer la lecture

Magie en berne, sexe et bibine

Un coup de cœur du Carnet

GUDULE, La ménopause des fées. L’intégrale, Édition Bragelonne, 2017, 405 p., 10€, ISBN : 979-1028103552

gudule la menopause des feesDepuis la disparition de la forêt de Brocéliande, Merlin l’Enchanteur s’est réfugié dans la station de métro du même nom à Paris (nous sommes au XXIe siècle). Déchu suite à la furie de sa dernière maîtresse, il passe ses journées sur un banc à péter, picoler et cuver. Mais il n’est pas tout seul, ses 3 fidèles fées ont aménagé leur demeure dans les poubelles toutes proches. Celles-ci sont toutefois quelque peu différentes des fées que nous connaissons. Nous découvrons ainsi une Vivi lascive qui fait des jeux de mots foireux, une Moorgën fasciste et une Clochette pédophile qui a « le feu au cul ». Chacune d’elle ayant une langue bien pendue, cela crée parfois des étincelles : « -L’aurait pas pu crever, cette pute ? grommela-t-elle. Morgane était bien de son avis. Des garces pareilles, moins on en côtoie, mieux on se porte. Et, accessoirement, plus on se tape de mecs. » Pas de magie, malheureusement, elles sont ménopausées, en d’autres termes, elles ont épuisé leur stock de pouvoirs magiques. À cette compagnie, vous ajoutez Excalibur, un chien qui a la trique presque toute la journée. Le décor est planté.

À lire : portrait de Gudule dans Le Carnet 188

Continuer la lecture

« Je n’ai rien remarqué de spécial »

Un coup de coeur du Carnet

Jean-Luc FONCK, Les hommes préfèrent les grottes, Luc Pire, coll. « Romans de gare/Kill and read », 2016, 144 p., 10 €/ePub : 9.99 €   ISBN : 978-2-507-05413-7

fonck«Je m’appelle Hubert. On m’a déjà dit que c’était un drôle de prénom, mais personnellement, je ne trouve pas. Pour moi, Jean-Jacques ou Thierry, ça, ce sont de drôles de prénoms. Fabienne aussi. Mais Hubert, non, je trouve que c’est un prénom comme la plupart des autres prénoms sauf ceux que je trouve drôles. Enfin, de toute façon, ce livre n’est pas consacré aux prénoms et à leur taux de drôlerie. On ne va donc pas en parler pendant plusieurs lignes.»

Ainsi s’ouvre la dernière grenade textuelle que Jean-Luc Fonck nous lance entre les mains, et qui nous explose au visage toutes les quatre lignes. Le Monty Python à toute berzingue dans la diligence de Laurence Sterne avec Alice en guise de cocher, fouettant les chevaux en leur balançant des exemplaires de L’employé de Sternberg, et chantant du Sttellla. Le pitch ? Hubert, le héros-narrateur, « une espèce d’agent secret », est envoyé en mission : il doit découvrir ce qui se passe d’étrange dans les grottes de Han. Continuer la lecture

Duyckaerts, philosophe buissonnier

Un coup de cœur du Carnet

Éric DUYCKAERTS, Hegel ou la Vie en rose (et autres textes), Impressions nouvelles, coll. « Espace Nord », 2015, 144 p., 9 €, ISBN : 978-2-930646-99-2

duyckaertsPublié en 1992, Hegel ou la Vie en rose d’Éric Duyckaerts fait l’objet d’une réédition bienvenue en Espace Nord. Elle est suivie de propos transcrits depuis les conférences-performances de l’auteur à la Biennale d’Art de Venise  en 2007 et de son texte Mesure pour mesure. L’ouvrage se conclut sur une postface de Julie Bawin (ULg), subtile et malicieuse, à l’image de l’œuvre qu’elle commente.

Continuer la lecture

Vous avez dit mai-maître ?

Pierre PUTTEMANS, La Constellation du chien et autres textes, 2015, Bruxelles, Les Impressions nouvelles, coll. « Espace Nord », 176 p., 7,50 € / epub : 6.99 €

puttemansOn n’imaginait pas tout de suite l’architecte et poète Pierre Puttemans en mai-maître docile et fervent d’un insupportable chien-chien, régnant sur la maisonnée. Une ‘promotion’ décernée par la boulangère, dont lui-même s’étonne et se félicite aux premières pages d’un petit livre désopilant, La constellation du chien, paru en 1990 et que la collection Espace Nord nous permet de (re)découvrir dans sa fraîcheur, sa malice et son humour, alors que l’auteur nous a quittés voici deux ans. Continuer la lecture

« La lente chute de la banalité »

Isabelle BALDACCHINO, Les Blondes à forte poitrine, Louvain-la-Neuve, Quadrature, 2015, 118 p., 15€ / epub : 9,99 €

baldacchino

Clap première : « Ce soir aussi, elle entre dans le bar. Elle y va chaque semaine écouter la musique, écouter les piliers, écouter les verres plaqués sur les tables, les conversations sans mots, les rires, les bourdonnements des voix. » Ana s’installe sur une chaise haute près du zinc, vigilante quant à sa posture, très apprêtée pour parer aux stigmates de l’âge. Silencieuse, elle enfile les Martini, observe les clients, s’enfonce doucement dans les vapeurs de l’alcool et de pathétiques fantasmes. Continuer la lecture

Un Van Loo nouveau

Un coup de coeur du Carnet

Alain BERENBOOM, La fortune Gutmeyer. Une nouvelle enquête de Michel Van Loo, Bruxelles, Genèse éditions, 2015, 272 p., 22,50 €/ePub : 12.99 €

berenboom_duhamelEn 2008, avec Périls en ce royaume, Alain Berenboom crée le personnage de Michel Van Loo, privé quelque peu « looser » qui doit la réussite de ses enquêtes à l’aide de sa fiancée Anne, shampouineuse de son état. Dans les trois titres déjà parus de la série, Berenboom dresse un portrait fidèle de la Belgique de l’immédiat après-guerre, de ses  problématiques politiques et sociales, et décrit en termes justes l’ambiance particulière de ces années-là. Mais il publie parallèlement des livres qui se démarquent à la fois des Van Loo et des romans qu’il a publiés avant ceux-ci. On songe à Messie malgré tout, nouvelles sur l’éventualité du retour du Messie ; et bien sûr à Monsieur Optimiste, où il dresse le portrait de son père, Juif polonais réfugié en Belgique où il tient une pharmacie, à Schaerbeek. (Sous le nom d’Hubert, il apparaît dans les Van Loo.) Le sort de la famille Berenboom est évoqué largement dans Monsieur Optimiste, mais la cruauté de l’extermination dans les camps n’est suggérée qu’à demi-mots. Continuer la lecture

De la paix de l’âme

Ghislain COTTON

ansayLa triangulation est une pratique qui consiste à établir, à partir de deux points connus, le point de convergence de leurs projections respectives. C’est la technique utilisée par les malfaisants durant la guerre pour repérer des émetteurs clandestins aussi bien que par les astronomes antiques pour calculer la distance des astres.

Continuer la lecture