Archives par étiquette : humour

Pure niaque

Yves TENRET, Mon AVC, Médiapop éditions, 2017, 112 p., 12 €, ISBN : 978-2-918932-68-0

tenret mon avc.jpgYves Tenret, dans son dernier livre, nous ouvre son journal de presqu’outre-tombe. Il a été victime d’un AVC, il s’en est tiré, mais il a senti que la faucheuse n’était pas passée loin. Alors, encore scandalisé par la trouille, il crache. Les crachats de Tenret maculent sa chambre, et dessinent un dialogue envoûtant entre les bribes de diagnostics et les ricanements, les morceaux de bravoure technico-médicaux et les pièces de verve inquiète : un livre comme un bras d’honneur aux asticots. Continuer la lecture

Haut les cœurs, Amédée !

Michel GOLDBLAT, Ce qui manque à Amédée, Mols, 2017, 249 p., 19.50 €, ISBN : 978-2-87402-236-4

goldblat ce qui manque a amedeeIl y a vingt ans déjà, Michel Goldblat avait publié chez Plon D’amour et d’ordure que l’on avait pu qualifier d’ « ébouriffant ». Il revient avec Ce qui manque à Amédée, un roman à l’humour drolatique sous forme de parcours initiatique découpé en courtes séquences chronologiques progressant de la naissance à l’âge adulte dudit Amédée. Continuer la lecture

À gauche ou à droite ? Là où ça gratte !

Alex VIZOREK, L’échappé belge : Chroniques et brèves, Kero Éditions / France Inter Éditions, 2017, 240p. , 15.90€/ePub : 11.99 €, ISBN : 9782366583991

vizorek l echappee belgeSi sa langue bien pendue oscillait entre deux pays – le nôtre et celui de nos comparses d’outre-Quiévrain – pour son premier recueil (Chroniques en Thalys) Alex Vizorek s’est cette fois bel et bien installé en France et notamment à Inter. Ce deuxième volume reprend donc la quintessence de trois années de chroniques radio féroces et facétieuses élaborées pour le 7/9 des studios rouges, et des brèves ou détournements d’extraits de presse insolites. Les Belges ne sont pour autant pas oubliés : ce sont Kroll et Vadot qui ponctuent les pages de leurs crobars et l’humoriste a réservé une trentaine de pages supplémentaires à sa mère patrie, incluant neuf capsules de Café Serré à l’ensemble. On y croisera notamment Laurette Onkelinx, Georges Dallemagne ou Paul Magnette. Continuer la lecture

Magie en berne, sexe et bibine

Un coup de cœur du Carnet

GUDULE, La ménopause des fées. L’intégrale, Édition Bragelonne, 2017, 405 p., 10€, ISBN : 979-1028103552

gudule la menopause des feesDepuis la disparition de la forêt de Brocéliande, Merlin l’Enchanteur s’est réfugié dans la station de métro du même nom à Paris (nous sommes au XXIe siècle). Déchu suite à la furie de sa dernière maîtresse, il passe ses journées sur un banc à péter, picoler et cuver. Mais il n’est pas tout seul, ses 3 fidèles fées ont aménagé leur demeure dans les poubelles toutes proches. Celles-ci sont toutefois quelque peu différentes des fées que nous connaissons. Nous découvrons ainsi une Vivi lascive qui fait des jeux de mots foireux, une Moorgën fasciste et une Clochette pédophile qui a « le feu au cul ». Chacune d’elle ayant une langue bien pendue, cela crée parfois des étincelles : « -L’aurait pas pu crever, cette pute ? grommela-t-elle. Morgane était bien de son avis. Des garces pareilles, moins on en côtoie, mieux on se porte. Et, accessoirement, plus on se tape de mecs. » Pas de magie, malheureusement, elles sont ménopausées, en d’autres termes, elles ont épuisé leur stock de pouvoirs magiques. À cette compagnie, vous ajoutez Excalibur, un chien qui a la trique presque toute la journée. Le décor est planté.

À lire : portrait de Gudule dans Le Carnet 188

Continuer la lecture

« Je n’ai rien remarqué de spécial »

Un coup de coeur du Carnet

Jean-Luc FONCK, Les hommes préfèrent les grottes, Luc Pire, coll. « Romans de gare/Kill and read », 2016, 144 p., 10 €/ePub : 9.99 €   ISBN : 978-2-507-05413-7

fonck«Je m’appelle Hubert. On m’a déjà dit que c’était un drôle de prénom, mais personnellement, je ne trouve pas. Pour moi, Jean-Jacques ou Thierry, ça, ce sont de drôles de prénoms. Fabienne aussi. Mais Hubert, non, je trouve que c’est un prénom comme la plupart des autres prénoms sauf ceux que je trouve drôles. Enfin, de toute façon, ce livre n’est pas consacré aux prénoms et à leur taux de drôlerie. On ne va donc pas en parler pendant plusieurs lignes.»

Ainsi s’ouvre la dernière grenade textuelle que Jean-Luc Fonck nous lance entre les mains, et qui nous explose au visage toutes les quatre lignes. Le Monty Python à toute berzingue dans la diligence de Laurence Sterne avec Alice en guise de cocher, fouettant les chevaux en leur balançant des exemplaires de L’employé de Sternberg, et chantant du Sttellla. Le pitch ? Hubert, le héros-narrateur, « une espèce d’agent secret », est envoyé en mission : il doit découvrir ce qui se passe d’étrange dans les grottes de Han. Continuer la lecture

Duyckaerts, philosophe buissonnier

Un coup de coeur du Carnet
Ghislain COTTON

duyckaertsPublié en 1992, Hegel ou la Vie en rose d’Éric Duyckaerts fait l’objet d’une réédition bienvenue en Espace Nord. Elle est suivie de propos transcrits depuis les conférences-performances de l’auteur à la Biennale d’Art de Venise  en 2007 et de son texte Mesure pour mesure. L’ouvrage se conclut sur une postface de Julie Bawin (ULg), subtile et malicieuse, à l’image de l’œuvre qu’elle commente.

Continuer la lecture

Vous avez dit mai-maître ?

Pierre PUTTEMANS, La Constellation du chien et autres textes, 2015, Bruxelles, Les Impressions nouvelles, coll. « Espace Nord », 176 p., 7,50 € / epub : 6.99 €

puttemansOn n’imaginait pas tout de suite l’architecte et poète Pierre Puttemans en mai-maître docile et fervent d’un insupportable chien-chien, régnant sur la maisonnée. Une ‘promotion’ décernée par la boulangère, dont lui-même s’étonne et se félicite aux premières pages d’un petit livre désopilant, La constellation du chien, paru en 1990 et que la collection Espace Nord nous permet de (re)découvrir dans sa fraîcheur, sa malice et son humour, alors que l’auteur nous a quittés voici deux ans. Continuer la lecture