Archives par étiquette : Fabien Grolleau

Matisse à Tanger. Pluie de l’âme

Fabien GROLLEAU, ABDEL DE BRUXELLES, Tanger sous la pluie, Dargaud, 2022, 122 p., 21 € / ePub : 13,99 €, ISBN : 9782205079715

Grolleau Abdel de Bruxelles Tanger sous la pluieDans Tanger sous la pluie, le scénariste Fabien Grolleau et le dessinateur Abdel de Bruxelles se glissent dans un pan de la vie d’Henri Matisse, dans la séquence marocaine des années 1912 et 1913 au cours desquelles il fit deux séjours à Tanger. Faisant fond sur des données biographiques, des faits consignés, la fiction prend le relais, emprunte les routes du rêve et lance sa toile imaginaire. Traversant une crise esthétique, affecté par la mort de son père, Henri Matisse et sa femme embarquent pour Tanger fin 1912. À la recherche de la fabuleuse lumière marocaine, il entend se ressourcer, quitter les coteries parisiennes, marcher dans les pas de Delacroix. La nuit de son arrivée, la pluie s’abat sur Tanger et ne relâchera pas sa pression durant quinze jours. Son rêve de peindre dans la nature, de s’enivrer de lumière s’effondre. Les caprices du climat aggravent l’impasse créatrice qu’il traverse. Les souks, les paysages, les parfums, les couleurs se dérobant à lui, il demande qu’on lui amène un modèle. Continuer la lecture

Darwin : un voyage initiatique

Fabien GROLLEAU et Jérémie ROYER, HMS Beagle, aux origines de Darwin, Dargaud, 2018, 176 p., 21 € / ePub : 9.99 €, ISBN : 978-2205077063

Fabien Grolleau et Jérémie Royer, qui nous avaient déjà régalés avec leur roman graphique sur le naturaliste  du XVIIIe siècle Jean-Jacques Audubon (cité juste comme un petit clin d’œil  à la p. 144), ont remis le couvert et nous offrent un nouvel opus, consacré cette fois à un autre grand naturaliste : Charles Darwin. Continuer la lecture

Audubon, si beaux ses oiseaux

Un coup de coeur du Carnet

Fabien GROLLEAU et Jérémie ROYER, Sur les ailes du monde, AUDUBON, Dargaud, 2016, 184 p., 21 €

La première planche installe à la fois la beauté des paysages et la superbe maîtrise du dessinateur, ainsi que la passion d’Audubon, lui qui admire le vol des oies bernaches là où son batelier craint  l’orage qui menace.  Sous le déluge, il lui importe plus de sauver  ses planches de dessin que son équipage et on devine vite que rien ni personne ne doit se mettre en travers de son chemin.  Continuer la lecture