Archives par étiquette : Dargaud

Prix BD Fnac Belgique

mystere-du-monde-quantique

À l’occasion de la Foire du livre de Bruxelles, les magasins Fnac Belgique ont décerné leur prix BD annuel. Celui-ci revient à Thibault Damour et Mathieu Burniat pour Le mystère du monde quantique (Dargaud). Un ouvrage pour lequel Mathieu Burniat avait reçu une bourse d’aide au projet de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Continuer la lecture

Prix BD Fnac 2017

smolderen

 

Depuis 2013, les libraires de la Fnac récompensent du Prix BD Fnac les albums parus dans l’année qui les ont le plus séduits. Cette année, le Prix revient au Belge Thierry Smolderen (scénario) et à Alexandre Clérisse (dessin) pour leur album L’été Diabolik (Dargaud).  Continuer la lecture

Alice au pays quantique

Un coup de coeur du Carnet

Thibault DAMOUR, Mathieu BURNIAT, Le mystère du monde quantique, Dargaud, 2016, 162 p., 19.99 €

mystere-du-monde-quantiqueThibault Damour est un physicien de renom. Mathieu Burniat est un auteur de bandes dessinées élégantes et décalées. Ensemble, ils ont relevé un défi de taille : raconter ce qu’est la réalité.

La dernière aventure des célèbres héros Bob et Rick s’est mal terminée. Ils s’apprêtaient à explorer la lune pour en percer les secrets quand une météorite s’est abattue, brisant le casque de Rick, le chien, et le tuant sur le coup. Depuis, Bob déprime en relisant les albums de leurs exploits. Soudain, Rick, empaillé sur la cheminée, s’adresse à Bob : il est grand temps qu’il se remue et qu’il parte à la découverte de « l’ultime mystère » – la physique quantique, et ce qu’elle peut révéler sur la réalité. Bob tente mollement de résister en arguant qu’après tout, il n’est pas sérieux de parler à un chien mort. Rick lui répond que « dans le monde quantique, la notion de vie et de mort n’a que peu d’importance ». Continuer la lecture

Audubon, si beaux ses oiseaux

Un coup de coeur du Carnet

Fabien GROLLEAU et Jérémie ROYER, Sur les ailes du monde, AUDUBON, Dargaud, 2016, 184 p., 21 €

La première planche installe à la fois la beauté des paysages et la superbe maîtrise du dessinateur, ainsi que la passion d’Audubon, lui qui admire le vol des oies bernaches là où son batelier craint  l’orage qui menace.  Sous le déluge, il lui importe plus de sauver  ses planches de dessin que son équipage et on devine vite que rien ni personne ne doit se mettre en travers de son chemin.  Continuer la lecture