Archives par étiquette : Rimbaud

« Le lieu et la formule » d’une révolution !

Frédéric THOMAS, Rimbaud Révolution, L’échappée, 2019, 103 p., 15 €, ISBN : 978-23730905-3-6

Avec ce nouveau livre, Frédéric Thomas, docteur en sciences politiques, poursuit son exploration de la trajectoire politique rimbaldienne. L’homme est loin d’en être à son coup d’essai puisqu’on lui doit déjà quelques textes devenus, depuis leur publication, des ouvrages incontournables sur le sujet. Après une étude rigoureuse publiée en 2007 sous le titre Rimbaud et Marx : une rencontre surréaliste ainsi que Salut et Liberté, regards croisés sur Saint-Just et Rimbaud en 2009, Frédéric Thomas a rassemblé en 2012, sous forme d’anthologie commentée, un choix des poèmes politiques du poète. Collaborateur également du Dictionnaire Rimbaud paru dans la collection « Bouquins », l’auteur est, depuis quelques mois, au centre d’une autre révolution dans les milieux rimbaldiens puisqu’on lui doit la découverte d’une lettre importante (datée du 16 avril 1874) inconnue jusqu’ici et dont il rend compte dans la livraison d’octobre 2018 de la revue Parade sauvage. Avec ce nouvel essai brillant, notre rimbaldien prolonge et affine encore un peu plus sa démonstration des liens qui se tissent, dans l’œuvre du poète de Charleville, entre poésie et révolution. Continuer la lecture

Le badaud ivre

Jacques NICOLAS, Le traceur de lignes, Weyrich, 2017, 160 p., 14€, ISBN : 9782874894404

nicolas le traceur de lignesParu en 2004 et réédité augmenté d’une préface brève d’Amélie Nothomb, voici un roman qui, sous un apparent désordre, cache d’indéniables qualités. Fondé sur un aller-retour incessant entre passé et présent, il narre la lente dégringolade d’un homme que tout devait prédestiner à une vie tranquille d’instituteur. Mais c’est précisément cette perspective rassurante qui semble avoir été à la base d’un désir de rupture totale. Le narrateur a pourtant un diplôme en poche, une femme aimante, mais il lâche tout du jour au lendemain et file vers Toulouse en voiture avec la volonté de ne pas laisser de traces. Dans les faits, après avoir épuisé ses maigres économies, il se retrouve dans les rues de Paris, puis d’autres villes, il connaît la vie de sans-abri, l’alcoolisme, la rapine. Il se dissimule sous ses habits déchirés et sous la crasse. Sa vie se dissout peu à peu, à mesure qu’il fait l’inventaire de ses souvenirs. Continuer la lecture

Verlaine et Rimbaud à Bruxelles : l’archive

verlaine-1      verlaine 2.png

Les Archives de la Ville de Bruxelles conservent le rapport de police du 10 juillet 1873, qui relate l’arrestation de Verlaine, après avoir tiré deux coups de revolver sur Rimbaud. Une pièce étonnante à consulter aux Archives.  Continuer la lecture

« Quelques petits torts » : Verlaine en Belgique

Un coup de coeur du Carnet

Bernard BOUSMANNE, Verlaine en Belgique. Cellule 252. Turbulences poétiques, Mardaga, 2015, 340 p., 45 €, ISBN : 9782804702618

verlaine en belgiqueLit-on les catalogues d’exposition ? À la rigueur on les achète, dans un geste expiatoire, une fois que, après de multiples procrastinations de la visite, l’événement s’avère bel et bien terminé. On le feuillette alors, on s’en veut d’avoir manqué ça, bon sang, que cela avait l’air intéressant ! Puis on le range dans le rayon « beaux livres » de la bibliothèque et on l’y laisse s’empoussiérer. Continuer la lecture