Archives par étiquette : Jacques Crickillon

Jacques Crickillon, l’Indien fauve

Un coup de cœur du Carnet

Jacques CRICKILLON, L’Indien de la Gare du Nord, Préface de Jacques De Decker, Étude d’Éric Brogniet, Académie royale de langue et de littérature françaises, 2022, 218 p., 20 €, ISBN : 9782803200689

crickillon l'indien de la gare du nordLivre inouï, livre-chien, livre-Sioux dans le western des Lettres, L’Indien de la Gare du Nord fut salué à sa parution en 1985 par l’écrivain, dramaturge et critique visionnaire Jacques De Decker. Livre-charnière de l’œuvre incandescente de Jacques Crickillon, ce chant plonge le feu de la poésie, la tempête du lyrisme dans la prose d’une épopée qui, en phase avec Michaux, hurle un « non ». Un « non » taillé dans la révolte et dans la colère, un « non » adressé à toutes les infâmes médiocrités du monde. Au fil d’un verbe convulsif qui repère et déjoue les pièges de la domestication par la société du spectacle, Jacques Crickillon nous mène dans les cercles de l’enfer d’une métropole déshumanisée. Dans la jungle des villes (une jungle moins brechtienne que rimbaldienne et mâtinée de roman noir et de science-fiction), des parias, des laissés-pour-compte évoluent dans les marges d’un système hostile. Impressionnant sculpteur de langues, explorateur hardi de registres d’écritures et de pensées qui dynamitent le monorail d’une parole unidimensionnelle et le confort d’une littérature en boîte de conserve, Jacques Crickillon prend les armes de l’imaginaire, descend dans les pulsions sauvages qui déracinent les formatages de la bien-pensance et du verbe congelé. Continuer la lecture

L’œuvre-séisme de Jacques Crickillon par Éric Brogniet

Éric BROGNIET, Jacques Crickillon, la littérature en instance d’oubli suivi de La poésie est une guerre indienne par Jacques Crickillon, Samsa, 2017, 160 p., 12 €, ISBN : 978-2-87593-153-5

brogniet jacques crickillon la littérature en instance d oubli.jpgIl fallait un poète pour rencontrer l’œuvre de Jacques Crickillon, pour donner lieu à une danse de planètes mue par la question du geste poétique.   Après la très belle étude de Christophe Van Rossom, Éric Brogniet livre en poète une traversée des créations de l’Apache Crickillon, des cycles d’écriture qui, de La Défendue à L’Indien de la Gare du Nord, de Colonie de la mémoire à Ténébrées, du Tueur birman à Sphère, À Kénalon I et II, portent le verbe au bord du gouffre, sur les cimes de la sécession, loin des bonnes mœurs littéraires. Taillés dans le vif-argent d’une langue réinventant ses pouvoirs comme ses impuissances, la poésie, les nouvelles, les romans de Crickillon se tiennent sur la corde du funambule qui vit la parole comme une expérience de la dépossession, comme une initiation à la diffraction du moi et à la contrée du vide. Continuer la lecture

Les pérégrinations de Jacques Crickillon

Jacques CRICKILLON, Litanies. Le voyage du paralytique, Le Taillis Pré, 176 p.

Comme le dit la formule, on ne présente plus Jacques Crickillon. Poète de qualité au sein du paysage francophone de Belgique, il est l’auteur de nombreux recueils dont Colonie de la mémoire ou encore Guerre Sainte pour qui il a reçu le Grand Prix triennal en 1977.  Aujourd’hui, il vient de publier aux éditions Le Taillis Pré un nouveau recueil, Litanies, sous-titré Le Voyage du paralytique. L’ouvrage est découpé en 4 parties : « Montagne noire », « Refuge », « Fragments » et Litanies ». Continuer la lecture