Archives par étiquette : prison

Keelbeek libre. Contre la prison de Haren

Ni prison, ni béton. Contre la maxi-prison de Bruxelles et son monde, Collectif Vrije Keelbeek Libre et Maesltröm, 2019, 321 p., 20 €

Il est au pouvoir de certains livres de faire souffler un vent de liberté tant sur la société que sur la bibliothèque du monde. Livre-action, livre zadiste, Ni prison, ni béton décoche une salve de résistance qui, espérons-le, mettra le feu à tout ce qui nous entrave. Dispositif de textes, d’archives, de plans, cet ouvrage retrace les étapes d’une lutte toujours en cours contre le projet de méga-prison à Haren. Le sous-titre indique la teneur de l’enjeu : en s’opposant à ce projet, la mobilisation du collectif Vrije Keelbeek Libre entend récuser le monde qu’il incarne. Au-delà du combat contre l’implantation d’un gigantesque ensemble pénitentiaire sur un terrain en friche de 18 hectares à Haren, Ni prison, ni béton est solidaire de toutes les initiatives citoyennes qui refusent la bétonisation des forêts, des corps et des consciences. Qui bitume la nature, les champs, les bois travaille à goudronner les esprits. Continuer la lecture

Plein de rêves

Éric LAMMERS, Une âme plus si noire. Lettres de prison, Bruxelles, Impressions nouvelles, 2016, 252 p., 17 €/ePub : 9.99 €

LettresCOUVUNEsiteAprès un recueil de nouvelles Une vie de… paru en 2015 (éditions Weyrich), nous retrouvons Éric Lammers, figure emblématique du grand banditisme belge, dans un montage de lettres envoyées depuis les prisons d’Andenne et de Verviers à l’écrivaine Caroline Lamarche de janvier 2001 à décembre 2002. Montage composé par cette dernière, les lettres choisies témoignent du pouvoir de l’écriture qui a transformé la vie de ce prisonnier condamné à la perpétuité. Elles révèlent ses doutes et ses peurs d’écrire des bêtises dans son projet ambitieux de devenir un véritable écrivain. Elles disent aussi les conditions de détention, la vie avec les autres détenus, les règles particulières qui régissent ce monde parallèle au nôtre. Continuer la lecture

Des hommes et des canaris

Michel TORREKENS

lammersOn s’évade par la lecture. Peut-on s’évader par l’écriture ? C’est la question que l’on aurait envie de poser à l’auteur de ce recueil de cinq nouvelles. Il y relate, même si ce n’est pas autobiographique, des événements de l’univers carcéral où il a passé plusieurs années après une condamnation à perpétuité. Continuer la lecture