Archives par étiquette : Luc Baba

Quand le cœur vous en dit

Un coup de cœur du Carnet

Luc BABA, Chroniques d’une échappée belle, Maelström, 2018, 128 p., 14 €, ISBN : 978-2-87505-303-9

baba chronique d une echappee belleConteur volontiers porté sur la fiction un rien décalée, Luc Baba s’est mis cette fois au défi de parler de lui sans détours. Victime d’un accident cardiaque, il a mis à profit son immobilité forcée pour noircir des carnets de notes au fil des jours de son retour à la vie. Sur le ton et avec la légèreté bienvenue de la chronique, l’homme nous dit la rupture que l’incident marque dans sa vie bien remplie d’enseignant et d’artiste pluriel. Il narre la douleur qui l’a envahi, l’appel aux secours :

Brûler des feux. Ils vont brûler des feux pour sauver le mien. Ils soufflent sur les braises, ils prennent des nouvelles, calculent, oxygènent, m’appellent dès que je ferme les yeux. Ils vont essayer de rouler plus vite que le vent qui me traverse. 

Continuer la lecture

« Vivre dans un pays enfant raconteur d’histoires »

Luc BABA, Belgiques, Ker, 2017, 128 p., 12€/ePub : 5.99 €, ISBN : 978-2-87586-217-4

baba belgiques.jpgNous vous l’avions annoncé dans le numéro 193 du Carnet et les Instants (janvier – mars 2017), Ker Éditions lance une collection inédite, pour laquelle chaque auteur est convié à écrire une dizaine de nouvelles pour donner à lire l’essence de « sa » Belgique. Sont déjà annoncés, pour s’inscrire dans le droit fil du livre de Luc Baba qui nous occupe ici, un volume d’Yves Wellens et un autre de Françoise Lalande. Continuer la lecture

Regarde dans ton assiette !

Luc BABA et Marion DIONNET, Bonne fête, mouton !, Éditions de la Province de Liège, 15 € (à partir de 9 ans)

babaLe propos de Bonne fête, mouton ! ne pourrait être plus “à propos”, justement, en ces drôles de temps dans lesquels peur et amalgames côtoient de près, dans la cour de récré, la légèreté d’enfants qui s’amusent les uns avec les autres et n’ont rien demandé. Continuer la lecture

De la puissance des songes et des mots

Luc BABA, Elephant Island, Belfond, 2016, 216 p., 17 €/ePub : 11.99 €

babaLuc Baba est loin d’être un novice dans l’art subtil du roman. Depuis un quinzaine d’années, il nous a donné tout autant de volumes et il s’est construit un univers romanesque bien à lui. Tout le monde me manque, paru en 2008, avait marqué une évolution : devenue un rien plus grave, son écriture avait gagné en maturité, incluant davantage la souffrance et la solitude dans des fictions largement dominées par l’onirisme et le merveilleux. Avec Elephant Island, il revisite le monde de l’enfance en replongeant dans l’actualité troublée des années qui ont entouré la première guerre mondiale et l’entre-deux-guerres. Continuer la lecture

Au bout de la route il y a l’océan

Un coup de coeur du Carnet
Mélanie GODIN

babaLuc Baba a composé un long poème se présentant sous forme de conte poétique. C’est l’histoire d’une femme, une grande sœur, qui traverse les étapes de la vie, écorchée par de profondes blessures. Tout commence par la petite enfance, meurtrie, violente, solitaire. Seul le silence est un atout, un refuge, une bulle de protection. Continuer la lecture