Archives par étiquette : Christopher Gérard

Christopher Gérard, le hors-père

Un coup de cœur du Carnet

Christopher GÉRARD, Le Prince d’Aquitaine, Pierre-Guillaume de Roux, 2018, 160 p., 19,90 €, ISBN : 978-2-36371-256-1

Au début des années 70, Georges Simenon dictait à son magnétophone l’un des textes les plus bouleversants de sa vie d’écrivain, la Lettre à ma mère. Deux ans après le décès de Henriette Brüll, le créateur de Maigret se mettait à interroger le néant, sans doute parce que la formulation des questions à l’adresse de cette femme, ô combien déterminante dans sa destinée, lui importait davantage que les réponses qu’il attendit de sa part, en vain, de son vivant. Continuer la lecture

Bruocsella invicta !

Christopher GÉRARD, Aux Armes de Bruxelles, Flâneries urbaines, Éditions Pierre-Guillaume de Roux, 2017, 284 p., 21.90 €, 978-2363712035

gérardLe flâneur est au touriste ce que le gourmet est au gourmand ; le premier hume, zyeute, s’attarde, peaufine ses sensations et s’en laisse investir, savoure le basculement magique du temps devenant espace ; le second engloutit kilos et kilomètres, et bâfreur, et pressé, le voilà frappé d’agueusie à force de vouloir tout goûter, de cécité pour avoir trop vu. On peut bouffer, bien et beaucoup, à Bruxelles, mais attention, on ne peut pas bouffer Bruxelles. Cette ville de tous les excès, qui suinte la gueuze au bord des verres, la graisse des volcans de stoemp et les remembrances d’une Senne enfouie, est aussi celle de tous les raffinements, à qui saura (oui, « saura » et pas « pourra », n’en déplaise aux fransquillons à deux balleke) les débusquer. Continuer la lecture

Humains de compagnie

Audrey CHÈVREFEUILLE

gerardIls s’appellent Osbert, Smiley, Minou, Ducker ou Ursus. Chien, chat, moineau, ours en peluche : ils vivent tous auprès de nous, humains de compagnie. Nous les imaginons dépendants de nous, dénués de pensée, passifs, ces animaux de compagnie. Et si la réalité était tout autre ? Continuer la lecture

Ad Maiorem Deorum Gloriam

Un coup de coeur du Carnet

Christopher GÉRARD, Le Songe d’Empédocle, Lausanne, L’Âge d’homme, coll. « Contemporains », 341 p., 20 €

gerard_saenenEn une quinzaine d’années, à force de manier une plume de haut empennage, Christopher Gérard s’est imposé comme un écrivain atypique, rétif à tout conditionnement et étranger aux logiques du prêt-à-consommer littéraire. En témoignent les chroniques tirées au cordeau, les entretiens menés avec habileté et les portraits finement ciselés dont il nourrit les tablettes de son blog Archaion ; son incontournable Aux Armes de Bruxelles, état des lieux raffiné de ses déambulations dans une capitale qu’il arpente en insatiable esthète et dont il connaît par cœur la géographie de surface comme occulte ; ou encore ses romans, qui bien que situés dans une chronologie tout actuelle, se déroulent dans une temporalité parallèle, peuplée de vampires en fin de cycle, de druides ne maniant plus guère la serpe qu’au fin fond de leurs forêts intérieures, d’héritiers d’une tradition cachée, pratiquant des cultes dont le sommeil n’est qu’apparent. Continuer la lecture