Archives par étiquette : Bernard Antoine

Histoires d’eaux

Un coup de cœur du Carnet

Bernard ANTOINE, Aquam, Murmure des soirs, 2022, 466 p., 22 €, ISBN : 978-2-93065-782-0

antoine aquamBernard Antoine, l’auteur d’Aquam, a surgi du néant en 2018 pour décrocher d’emblée deux prix, le Saga Café et celui des bibliothèques de la ville de Bruxelles pour son premier roman Pur et nu (Murmure des soirs).

Bernard Antoine et Jean-Marc Rigaux (Kipjiru 42… 195) chez Murmure des soirs, Alain Berenboom (Hong-Kong Blues) chez Genèse, Marcel Sel (Rosa et Elise) chez Onlit… En cinq ans, cinq thrillers d’envergure et complets : souffle, intensité et écriture. Des auteurs belges publiés en Belgique à situer tout en haut du genre, dignes des plus grandes maisons parisiennes. Par ailleurs, Antoine, Rigaux et Sel assènent une vérité troublante : un auteur peut se déployer tardivement, après une autre carrière, et, en un seul livre, en quelques mois ou une poignée d’années, être infiniment plus consistant, reconnu, important que des confrères publiant des dizaines d’ouvrages depuis des décennies. Continuer la lecture

Le prix des bibliothèques de la Ville de Bruxelles pour Bernard Antoine

Bernard Antoine

Bernard Antoine

Le prix littéraire des bibliothèques de la Ville de Bruxelles récompensera cette année Bernard Antoine pour son roman Pur et nu paru aux éditions Murmure des soirs.

Il succède à Marcel Sel, primé en 2017 pour son premier roman Rosa (ONLiT). Continuer la lecture

Une plongée passionnante dans les années de plomb

Un coup de cœur du Carnet

Bernard ANTOINE, Pur et nu, Murmure des Soirs, 2018, 435 p., 22 €, ISBN : 978-2-930657-41-7

À Bruxelles, le journaliste Thomas Holmer apprend que son père Egide, ancien grand reporter, est mort d’un infarctus dans les bras de sa maîtresse, Ana Raïtchev. Dans les affaires de son amant, celle-ci découvre des lettres : une pour elle, une autre adressée à Thomas et la troisième à une certaine Alessia. Qui est Ana ? D’où vient-elle ? Qui est Alessia ? Quelles relations unissaient Alessia et Egide ? Telles sont les questions qui se posent au début de Pur et nu, le premier roman très maîtrisé de Bernard Antoine. Les réponses relèveront de l’Histoire, car le livre met en relation le présent de Thomas et Ana et le passé complexe de la génération précédente, dont il s’ingénie habilement à tisser les relations à travers le temps. Continuer la lecture