Archives par étiquette : première guerre mondiale

Retrouver les instants étoilés de nos vies

Éric CAUSIN, Étincelles, Genèse, 2019, 154 p., 17,50 € / ePub : 12.99 €, ISBN : 9791094689608

Eric Causin EtincellesTout être renferme au creux de lui des étincelles secrètes. « La vocation humaine est de faire jaillir ces étincelles, chacun selon sa propre voie. »

Cette conviction vibrante est au cœur d’un roman tout naturellement intitulé Étincelles, le premier d’Éric Causin, prix Saga Café 2020.

De l’été 1914 au printemps 1946, nous suivons des personnages qui nous deviennent proches. Des destinées qui se croisent, se rejoignent ou se manquent. Continuer la lecture

Garder en mémoire et mettre en lumière

Un coup de cœur du Carnet

Marianne SLUSZNY, Belgiques. Chemins de femmes, Ker, 2020, 12 €, ISBN : 978-2-87586-256-3

marianne sluszny collection belgiques editions ker couvertureQui étais-je ? J’avais tant de mal à me rassembler qu’il me semblait inconcevable de m’inventer un avenir. La question se posait-elle d’ailleurs ? 

« Hélène, Nicole, Margreet et les autres… Ces femmes belges qui ont vécu la guerre 14-18 et ses suites sont au cœur de ce recueil de nouvelles […] ». Aujourd’hui, en 2020, nous avons certainement, toutes et tous, des souvenirs rapportés par nos grand-mères à propos de leur vécu ou celui de leurs parents durant la Première Guerre mondiale. Des souvenirs inscrits jusque dans la mémoire de nos cellules. Continuer la lecture

Sauver les petits corps chauds emplis de promesses

Un coup de cœur du Carnet

Alia CARDYN, Mademoiselle Papillon, Robert Laffont, 2020, 267 p., 18 € / ePub : 12.99 €, ISBN : 978-2221249352

alia cardyn mademoiselle papillonGabrielle est une infirmière de 30 ans qui travaille au service de néonatalogie intensive d’un hôpital. Son quotidien est rythmé par les actes techniques et le fonctionnement des machines qui ont pris le dessus sur l’humain pour décider du sort des bébés. Composant chaque jour avec la limite entre la vie et la mort, elle fait de son mieux dans cet univers où l’incertitude domine, où le temps est une obsession, où rien n’est acquis, où chaque victoire, si infime soit-elle, est le résultat d’une lutte de chaque instant. Continuer la lecture

Occupation militaire et domination masculine durant la Guerre 14-18

Emmanuel DEBRUYNE, « Femmes à Boches ». Occupation du corps féminin, dans la France et la Belgique de la Grande Guerre, Belles Lettres, 2018, 456 p., 25,90€ / ePub : 18.99 €, ISBN : 9782251448435

Se revendiquant à la fois de l’histoire du genre et de celle de la guerre, l’ouvrage « Femmes à Boches », d’Emmanuel Debruyne, professeur d’histoire contemporaine à l’UCL, examine une question audacieuse, dans sa formulation même : l’« occupation du corps féminin », en France et en Belgique, durant la Guerre 14-18. Quel est le contexte ? « Pendant quatre ans, la quasi-entièreté de la Belgique et de larges pans de dix départements français sont occupés par l’armée allemande » : ces territoires, découpés par l’ennemi en plusieurs zones disposant de leur administration, forment un large périmètre regroupant une dizaine de millions d’habitant-e-s. Continuer la lecture

La Grande Guerre au pluriel

Un coup de cœur du Carnet

La guerre de nos écrivains. Une chronique littéraire de 14-18, Volume composé par Laurence Boudart et Saskia Bursens, Avant-propos de Marc Quaghebeur, Préface de Laurence van Ypersele, Archives et Musée de la Littérature, Hors collection, 2018, 246 p., ISBN : 978-2-87168-087-1

Coup de cœur pour les différentes facettes du projet « Grande Guerre » des Archives et Musée de la Littérature. Tout au long des quatre années du centenaire de la Première guerre, les AML ont publié chaque mois, sur un site spécialement dédié, des archives d’auteurs concernant le conflit. À partir des données rassemblées sur ce site, paraît aujourd’hui un livre reprenant une part de ces archives. Et une exposition reprend les documents originaux.

Le but était de montrer comment la guerre avait été vécue par les écrivains. Le projet n’était pas de faire une anthologie exhaustive. Mais de donner la parole aux écrivains en proposant des documents qui montrent comment le conflit a été vécu, documents qui ne sont habituellement accessibles qu’aux chercheurs : les manuscrits de journaux personnels ou de textes inédits, la correspondance, les photos, les affiches, etc. Et dans ce riche fond des AML, on découvre quelques perles. Continuer la lecture

Louis Boumal, notre jeune homme

Louis BOUMAL, Écrits de guerre (1914-1918), édition établie et introduite par Laurence Boudart, Catherine Lanneau et Gérald Purnelle, AML Éditions, coll. « Archives du futur », 2018, 362 p. + un cahier photographique hors-texte, 28 €, ISBN : 978-2507056117

Comment remettre encore en doute la cruelle ironie de la Mort face à celle du Liégeois Louis Boumal (1890-1918) ? Mobilisé dès les premiers jours de la guerre de 1914, présent à plusieurs reprises au front à des moments-clés du combat, comme par exemple le dégagement de blessés à Lombartsijde en octobre 1914, Boumal ne sera finalement emporté ni par une balle ni par un obus, mais par la grippe espagnole, qui lui fait pousser son dernier soupir à douze jours de l’Armistice…

Continuer la lecture

Un surdoué dans la tourmente

Pierre-Marie DUMONT-SAINT MARTIN, Le temps des coquelicots, Lilys Editions, 2018, 448 p., 24 € , ISBN : 978-2-93084-859-4

Sous ce nom de plume, Pierre-Marie Dumont-Saint Martin, musicien confirmé, revisite la guerre de 14-18 avec une fiction romanesque certes, mais largement guidée par l’Histoire – une de ses passions – et par des souvenirs et des témoignages rapportés au sein de sa propre famille. Récit d’aventures et d’initiation, porté par les jeunes épaules de Gérard Vandervelde, musicien lui aussi, et déjà flûtiste de talent, engagé à dix-sept ans par l’orchestre symphonique de Liège (sa ville natale tout comme celle de l’auteur). On est en 1914. La guerre va se charger de maculer la partition et Gérard la découvre de la façon la plus horrible qui soit en assistant, lors d’une rencontre fortuite avec les premiers envahisseurs, à la torture et à l’exécution de Marcel Kerff, gloire du cyclisme belge, avec lequel il cheminait joyeusement à moto. Plus tard, lors des massacres de Namur et Dinant, c’est Richard, son meilleur ami, qui est abattu avant que ne disparaisse aussi Elise, la sœur de Richard, dont il était épris. Continuer la lecture

Une biographie est toujours un roman

Patrick WEBER, Maggie, une vie pour en finir, Plon, 2018, 396 p., 13.90€ / ePub : 13.99 €, ISBN : 978-2-25925-155-6

En exergue de Maggie, Patrick Weber indique : « une biographie est toujours un roman ». À la fois historien, romancier et scénariste de bandes dessinées, l’auteur des Noces assassines est familier de ce paradoxe résumé dans une formule fulgurante par Aragon : le « mentir-vrai ». Le poète évoquait par cet oxymore que la vérité toujours complexe, s’exprime davantage dans l’invention romanesque que dans le compte-rendu objectif – impossible – des faits. Continuer la lecture

Le feu de Barbusse revu par Patrick Pécherot et Joe Pinelli

Patrick PÉCHEROT et Joe PINELLI, Das Feuer, Casterman, 2018, 200 p., 22 € / ePub : 15.99 €, ISBN : 9782203168657

Récit qui valut à son auteur le prix Goncourt lors de sa parution en pleine guerre, en 1916, Le feu d’Henri Barbusse, sous-titré Journal d’une escouade, relate la boucherie de la Première Guerre mondiale. Bien que farouche partisan du pacifisme, Henri Barbusse s’engage comme volontaire en 1914. C’est de l’expérience des tranchées, de sa vie de soldat en première ligne qu’il tire un des romans les plus saisissants sur le basculement des nations dans le premier conflit mondial. À l’occasion de la commémoration des cent ans de la fin de la guerre 1914-1918, l’auteur et scénariste Patrick Pécherot et l’illustrateur, le scénariste de BD, Joe Pinelli publient une adaptation graphique du Feu de Barbusse. Le titre, Das Feuer, témoigne de leur choix : transposer la narration du côté allemand, évoquer l’enfer vécu par des soldats allemands, Kurt, Müller, Kropp… Une poignée de soldats, pris entre les feux de l’armée française, cherche à tâtons la tranchée qui va les sauver. Continuer la lecture

Tranchées de vie

Marie-Noëlle SCHURMANS, D’un jour à l’autre 1914-1918, Ovadia, 2018, 313 p., 22 €, ISBN : 978-2-36392-277-9

À l’heure où se multiplient les manifestations visant à célébrer le centenaire de l’armistice, voici une initiative littéraire originale qui donne vie à la commémoration en la plaçant dans la perspective des personnes qui l’ont vécue au plus près dans les quatre années qui ont précédé le dénouement, alors que le conflit battait son plein. À l’origine de la démarche, la correspondance tenue par Gustave, lieutenant dans un régiment de cavalerie, à destination de son épouse, Éléonore. Ce matériau originel et authentique est de la plume d’un homme de devoir placé au cœur des événements et qui se soucie des siens, mais dont le temps est rythmé par l’action. Y répondent les propos, imaginés par l’auteure quant à eux, de son épouse esseulée, enceinte de lui, fuyant vers l’Angleterre avec ses parents et dont le temps est celui, atone, de l’attente. Si les missives de l’homme au front sont guidées par la volonté de décrire les faits avec mesure et retenue, le journal tenu par son épouse, qui s’inscrit entre les messages reçus, prend rapidement le parti de l’intime. Privée de son mari, Éléonore est ramenée vers ses père et mère, là où elle était jadis, amputée de sa vie de femme, s’apprêtant à devenir mère alors que sa sécurité est menacée. Continuer la lecture

La Grande Guerre de nos écrivains aux AML

Maurice Gauchez et deux autres soldats sur une automitrailleuse, photographie dédicacée à « Maroussia », 1917.

Dès le 7 novembre et jusqu’au 6 mars, les Archives & Musée de la littérature dévoileront leur nouvelle exposition, La Grande Guerre de nos écrivains Continuer la lecture

La plume de pigeons combattant

Jean-Marc RIGAUX, L’Armistice se lève à l’Est, Murmure des soirs, 2018, 173 p., 16 €, ISBN : 978-2-930657-45-5

À La Grande Librairie sur France 5, Amélie Nothomb affirmait récemment qu’après « quatre heures d’écriture, on est exténué. C’est un sport de haut niveau. » Or, pour Jean-Marc Rigaux aussi, l’écriture est physique. Marathonien très entraîné, il fut un temps où il finissait parmi les cinquante premiers coureurs à l’arrivée de New York. Coureur de fond, il a besoin de pousser ses limites jusques aux bouts : la saturation, l’épuisement voire le rejet. Son nouveau recueil est le résultat de cent relectures. Continuer la lecture

Lettres d’un siècle

Lucie TESNIÈRE, Madame, vous allez m’émouvoir : une famille française à travers deux guerres mondiales, Flammarion, 2018, 320 p.,19.90 €/ ePub : 13.99 €, ISBN : 978-2-08-143759-3

Lucie Tesnière, Madame vous allez m'émouvoirRien d’étonnant à ce que l’on trouve mention sur le site officiel français « Mission centenaire » du récit que Lucie Tesnière consacre à la vie de sa famille à partir des lettres de Paul Cabouat, son arrière-grand-père. Ce fut le point de départ de cette quête qui a poussé une femme d’aujourd’hui à « tout arrêter » à l’âge de trente-trois ans – à Bruxelles, elle s’occupait alors de faciliter le développement des énergies durables au niveau européen – pour se lancer dans des recherches à travers le siècle et à travers la France. Continuer la lecture

Littérature et Grande Guerre à Redu

redu.pngL’asbl Redu Village du Livre organise une série d’activités à caractère littéraire pour commémorer la fin de la Grande Guerre : expositions, promenade poétique, rencontres d’écrivains, lectures… Coup d’envoi le samedi 19 mai.  Continuer la lecture

Il est bien trop court, ce temps des cerises

Aurélien DONY et Claude RAUCY, Le temps des noyaux, M.E.O., 2016, 100 p., 14€/ePub : 8.49€

Le temps des noyauxLa première guerre mondiale fait rage depuis quatre ans. La fin approche doucement, mais personne ne le sait encore. Du côté de Liège, en Belgique occupée, vit la famille Loizeau. Amputée d’une partie de ses membres, cette famille de fermiers essaie tant bien que mal de tenir le cap. La ferme héberge encore trois générations sous son toit : le fils cadet, Julien, la mère et la grand-mère paternelle. Continuer la lecture

Noël à plus d’un titre

Un coup de coeur du Carnet

Bernard TIRTIAUX, Noël en décembre, Paris, JC Lattès, 2015, 250 p., 18 €/ePub : 12,99€

Le nouveau roman de Bernard Tirtiaux est un curieux mélange de tendresse et de cruauté ; les personnages sont « de bonne volonté » – trop gentils ?  – mais l’époque dans laquelle ils vivent et courent après l’amour et le bonheur est terrible et barbare.  L’auteur nous emporte dans le tourbillon d’une grande histoire d’amour qui embrasse les deux guerres mondiales, entre Noël, né dans une famille de fermiers en Ardenne le 25 décembre 1909, et Luise, la fille – ‘naturelle’ comme on disait alors –  de Klara von Ludendorff, née par accident chez les parents de Noël en juin 1914.   Continuer la lecture